3, 2, 1…

7 octobre, 2007

Midi et demi, fini mon sandwich, je vais prendre mon poste.

En tailleur contre la porte de l’amphi, je révise.
Mes copains sont gentils comme tout : comme je suis la seule à ne pas avoir de voiture, ils me laissent le créneau du lundi après-midi, et ils prennent tous les autres jours, le matin.

13h, ca s’accumule un peu. Tout le monde assis. Certains révisent, certains mangent en révisant, certains discutent de leurs révisions.

13h30, foule. Les premiers rangs assis, les derniers rangs debout.

13h35, on entend un cliquetis de clés derrière la porte. Murmures, une onde court dans la foule, les derniers des premiers rangs se lèvent. Je soupçonne le concierge de le faire exprès.

13h40, ça cliquette sévère. Ils sont presque tous debout. Une petite bande d’irrésistibles dont je suis tient le coup, assise, stoïque, au milieu des genoux. Nous serons forts et nous resterons assis le plus longtemps possible.

13h45, je me lève. On commençait à être vraiment oppressés par tous ces genoux.

13h50, ça cliquette vraiment, il est juste derrière la porte, on entend la clé qui joue dans la serrure. Ça presse bêtement derrière, j’ai la poignée de la porte qui me rentre dans le ventre.

13h51, la porte s’ouvre, le départ est lancé. La foule s’éparpille en courant.
Je réussis à avoir le deuxième rang, comme toujours.

5 Réponses à “3, 2, 1…”

  1. Anonymous Dit:

    Sallinger : « catcher in the rye »
    tu dois lire; ton style
    blkh@mac.com

  2. Rrr Dit:

    Et hop, un deuxième livre pour mes étagères-à-grêve.
    Merci ! :)

  3. Ch'ti D1 d'adoption Dit:

    les post its! les post its!
    que de souvenirs…
    ces matin glauques au gout de brume et de café, de guronzan mal digéré…

    Les aubes d’hiver, froides devant des portes closes, qui nous regardaient de haut…
     » Et ouais, moi je ne sors pas de mes gonds, je ne craque pas! »

    Put*** je parlais aux portes…

  4. Coline Dit:

    Moi aussi. Moi aussi je reste assise contre la porte jusqu’à 13h40, et moi aussi j’ai toujours le deuxième rang. Et moi aussi je soupçonne les appariteurs de la faire exprès.

  5. Marion Dit:

    De tous les Post c’est bien celui la qui m’a fait le plus rire (pour l’instant), Fu**ing appariteurs .. (en vrai je l’ai lu dans le livre avant de connaitre le blog), c’est pour ça que j’ai décidé de t’écrire ici !

    C’est ma mère, elle même médecin, qui m’a acheté ce livre, en me disant « il FAUT que tu le lise » … Elle avait raisons, j’ai adoré ! Entre les fous rire et les larmes, j’ai trouvé que tu avais les mots parfaits pour nous faire découvrir ton quotidien. On a tellement rigolé cet été toutes les deux, les pieds dans l’eau et JADDO a la main !

    Un simple « Merci ! » : Merci de m’avoir fait voir le métier de généraliste a travers ton regard, il prend une toute autre dimension ! Et surtout, merci de rendre mes pauses a la BU plus fun ;)

    Une P1 admirative !

Répondre