Elle est infirmière, et elle est enceinte. Deux bonnes raisons pour qu’elle me soit sympathique.
Elle ne me l’est pas.
Du genre à vouloir une fibroscopie parce que « ça fait drôle » quand elle boit trop froid, 2 semaines d’arrêt de travail parce qu’elle est constipée  et deux rendez-vous sur un seul créneau.

Elle vient, cette fois, pour son suivi de grossesse. Et puis parce qu’elle a peur d’avoir une bronchite.
Elle me tend son bilan du 5ème mois. Un bilan de cinq mois, pour elle comme une grosse majorité de femmes, c’est protéinurie, sérologie de la toxoplasmose  et c’est tout.
- Qui vous a prescrit ça ?
- Bin c’est mon bilan de cinq mois. (elle ose !)
- Ah bah non, c’est pas un bilan de cinq mois ça. Et puis je ne vous demande pas ce que c’est, je vous demande qui vous l’a prescrit.
- Bin le Dr Carotte, affirme-t-elle sans se dégonfler.
- Le Dr Carotte ne vous a pas prescrit ça. (moi aussi je sais affirmer, tu vois…)

Sur les 7 pages que j’ai sous les yeux s’alignent sagement, tenez-vous bien (surtout toi gentil médecin-conseil, si tu nous lis) :
* NFS-plaquettes
* VS-CRP
* glycémie à jeûn
* ionogramme complet y compris trou anionique (je me permets un lol)
* urée, créat, CEC
* acide urique (je me permets un olol)
* calcium, phosphore
* magnésium plasmatique (je me re-permets un ololol, tellement les bras m’en tombent. Il est fluoté en jaune, d’ailleurs, le magnésium plasmatique, rapport qu’il est en dessous des valeurs normales indiquées juste à côté. Que quelqu’un me dise dans quelles circonstances il a déjà eu le moindre intérêt à prescrire un magnésium plasmatique que je me couche moins bête ce soir, s’il vous plaît)
* attention ça devient magique : CPK, LDH, troponine (olololololol ??)
*ASAT ALAT PAL gGT amylase lipase
* TP TCA
* TSH T3 T4
* protéinurie et ECBU
* vit D (les touches « o » et « l » de mon clavier viennent de décéder)
* sérgie txpamse

Le courage me manque pour expliquer aux non-médecins la connerie abyssale de la chose que j’ai sous les yeux. Pour que vous vous rendiez un peu compte, disons que c’est d’une inutilité qui rejoint presque celle de l’apport de Michel Leeb au patrimoine de l’humour français. Sans compter que non content d’être à-la-con, ce genre de bilan est dangereux, pour des raisons que je n’ai plus le courage de vous expliquer ici après avoir fait longuement face au regard bovin de mon infirmière enceinte pendant que j’essayais laborieusement de lui faire rentrer dans le crâne (et pourtant, ce n’est visiblement pas l’espace qui manquait) que non, son « collègue à l’hôpital » qui a « tout coché pour qu’on soit tranquille » ne lui a pas rendu service. Ni à moi, ni à la sécu. Elle n’a quand même pas osé me demander une supplémentation en magnésium, elle a dû lire quelque chose dans mes yeux qui a libéré une poignée de neurotransmetteurs au milieu de sa paire de neurones.

On passe à sa bronchite fulminante aiguë, qui s’avère à la surprise générale être un bon gros rhume. Et encore, je dis ça pour lui faire plaisir. C’était un rhuminet.
Rhuminet qu’elle a traité elle-même pour que ça ne tombe pas sur les bronches (pitié, que quelqu’un m’achève), avec un sirop homéopathique comme ça c’est pas dangereux pour le bébé vu que c’est que de l’homéopathie, et dont elle termine sa troisième bouteille parce que ça marche pas très bien alors elle en prend plus puisque c’est que de l’homéopathie et que ça peut pas faire de mal.
Voui. Juste, c’est ballot pour les 2% d’éthanol.

Moi j’dis, quitte à picoler, tu te serais fait un bon grog Hépar – Rhum – Citron – Sucre, bien chaud, que ça nous aurait épargné trois consultations.

128 Réponses à “Et avec ça, vous me mettrez deux kilos de tomates.”

  1. doclili Dit:

    mdr
    ptdr
    lololololololololololol…
    I am pissing myself dessus !!

    Happy valentine consoeurette !

  2. Anonyme Dit:

    je m’y suis crue…mais vous auriez aussi pu choisir une consoeur, (je me permets un lol), j’en ai rencontré
    … Plus tard, hystérique quand le « bébé » de 15 mois a 38°.
    Mais pourquoi de l’Hépar dans le grog ? çà m’intrigue beaucoup

  3. Rrr Dit:

    Bin l’Hépar parce qu’elle est constipée, le citron parce qu’elle tousse, et bien chaud parce que ça fait drôle quand elle boit froid.
    Vous suivez pas.

  4. sofar Dit:

    Ben l’hépar, pour le magnésiummmmm!!!!

  5. Rrr Dit:

    Ah oui aussi tiens.

  6. leonie Dit:

    C’est la rolls de l’examen sanguin :))

  7. juju Dit:

    je suis pas médecin du tout du tout, j’ai été enceinte 2 fois, et j’ai rien compris à la moitié des examens qu’elle a pu faire… et je rigole comme un phoque derriere mon écran….

    elle a du faire une amiocentèse tous les mois aussi non?

    Bref… je vais me faire un grog (j’ai une angine, une vraie, de la fievre) mais sans hépar, ce ce coté là tout va bien!

  8. Borée Dit:

    On pète un câble Melle Rrr ?
    On se fait du mal mais ça fait du bien !
    Cette histoire démontre en tout cas une nouvelle fois que s’il y a une catégorie professionnelle plus pénible à soigner que les enseignants, ce sont bien les professions de santé !
    P.S. il manque quand même l’INR et l’électrophorèse des protéines, à son bilan

  9. cardiologue de brousse Dit:

    j’ai eu une érection ( modeste il est vrai…) avec la troponine

    ne peut-on rajouter le BNP et les Ddimères pour le même prix ?

    quand à la colo, ça ne saurait tarder

    elle a dû être enseignante dans une vie antérieure

  10. cardiologue de brousse Dit:

    Mais c’est bien sûr ! enseignante à l’école d’inf !

  11. Julien Dit:

    C’est ahurissant.
    Combien coûte un tel examen en fait ?

    Sinon, la narration est excellente. LA seule méthode, c’est médecins et examens et Cie, c’est n’y aller QUE quand c’est nécessaire (désolé pour le boulot, mais perso je suis pas fan d’y passer du temps).

  12. LBV Dit:

    Merci Jaddo pour cette tranche de rire; je vais faire de beau rêves!
    J’aimerai pouvoir me dire que le collègue de l’hôpital est un D2 qui n’a pas encore fait grand choses de ses études et qui a piqué un tampon et une ordo, mais j’ai vu des bilans un peu semblables (enfin non pas la troponine! en revanche l’inr si: j’en ai déjà vu en bilan « standart »)prescrit par des collègues MG de ville et des fois ça fait peur; pas forcément pour la sécu même si… mais pour la qualité de réflexion qu’il y a dans la tête qui est au dessus de la main qui tient le stylo prescripteur et qui coche les fameuses cases.

  13. mnl Dit:

    qu’est ce que vous avez tous contre les profs ? rien n’est plus pénible qu’un élève qui a des parents toubibs

  14. kyste Dit:

    Le magnésium présente un intérêt certain dans le bilan des hypokaliémies, une très belle cause et un facteur d’entretien des hypokaliémies.
    C’est marrant c’est pas loin du bilan que je fais à mes patientes insuffisantes rénales ou avec un syndrome glomérulaire quand elles sont enceintes. Je ne fais pas la magnesémie, ni le bilan hépatique, ni la coag, ni le bilan thyroidien, ni la vit D. Le trou anionique, c’est vrai que c’est amusant de le demander, comme on peut le calculer facilement.
    Pour l’acide urique chez la femme enceinte et hypertendu ou à risque de prééclampsie, c’est pas mal.

  15. Louise Dit:

    L’acide urique chez une femme enceinte, ça se défend.
    Pour la troponine, ça doit être à cause de ses palpitations…
    Pour le TP, TCA, vous avez échappé au dosage des facteurs de la coag… C’est déjà ça. La sécurité sociale vous remercie…
    NB : il y a tellement eu de cas où les « patients » ajoutaient eux-même des petites croix dans les cases laissées vides par les prescripteurs que maintenant on doit, en plus ,noter en chiffre le nombre d’analyses prescrites…

  16. Rrr Dit:
    Le magnésium présente un intérêt certain dans le bilan des hypokaliémies

    Ah bah voilà, moins bête. Merci.
    Sinon, le « collègue » c’est l’infirmier qui l’a piquée, pas besoin de prescription médicale dans ce cadre là.

  17. Maubouss Dit:

    on croirait un bilan de nephrologue hospitalier :
    ils dosent un tas de trucs et recommencenct tous les 6 mois …
    Je pense qu’ils ont des ordo photocopiées qu il suffit de signer….

  18. lorna, ide Dit:

    ah du jaddo!!

    bon c’est sur, il y a des ide pas tres futées!

    mais comment peut elle penser que tous ces examen sont necessaires? ou alors elle ne sait pas à quoi ils servent!

    quand aux debats sur les enseignants, perso, je ne les trouve pas si chiant que ça! Par contre, l’infimière et le medecin (voir la femme de medecin!) remportent la palme de la prise en charge difficile!

  19. Rrr Dit:

    Il y a cette idée de « plus on en fait, mieux c’est ». L’idée magique de l’examen complet qui dépiste tout. L’idée que tout sera normal si on n’est pas malade. L’idée que quelque chose sera forcément anormal si on est malade, et que plus on en fait, plus on a de chances de ne passer à côté de rien.

    Et au chapitre des généralités stéréotypales, j’ai pas trop de problème avec mes infirmières et mes enseignantes, je les aime plutôt bien.

  20. nadia, ide Dit:

    Alors, je suis infirmière en CHU, j’ai accouché il y a 2 mois, je faisais faire mes analyses par mes collègues…(ben, oui, elles au moins, elles savent exactement où sont mes veines sans avoir à chercher trop longtemps, la force de l’habitude) et je remplissais moi meme l’ordonnance pour le labo de l’hopital en joignant mon ordonnance faite par mon gynéco. Et j’avoue que je me faisais gronder par le gynéco parcequ’1 fois sur 2, à la consult mensuelle, j’oubliais mes analyses tellement ça me saoulait de faire cette prise de sang et ses analyses qui meme si je savais qu’elles étaient utiles, j’avais trop l’impression de le faire pour rien…

    Merci de me faire rire en tout cas.

    Et moi aussi je le vois au boulot, les enseignants sont épuisants à soigner mais les professionnels de santé les vallent aussi…. (et leur famille aussi)

  21. cardiologue de brousse Dit:

    les enseignants ne sont pas  » épuisants  » à soigner, ils sont INSOIGNABLES !
    la plupartde ceux que j’ai eu à prendre en charge avaient le chic pour placer assez rapidement la relation médecin / patient sur le terrain rapport de force et remise en cause systématique de ladite prise en charge ( diagnostic ou traitement ); si peu qu’un effet secondaire du traitement pointait son nez, on s’acheminait illico sur le versant procédurier et juridique – cool ! -
    comment dit-on ?  » j’ai beaucoup travaillé sur moi  » oui c’est ça ,j’ai beaucoup travaillé sur moi pour savoir si ça ne venait pas  » un peu  » de moi ( un peu quand même ! )
    mais non ! avec toute l’ojectivité impartiale bourrée de sincérité dont je fais preuve, je suis d’accord avec moi-même: ils ne sont pas comme nous ( vous ).
    heureusement une spécialité médicale a été créé spécialement pour eux : les homéopathes
    ouais c’est ça ! les enseignants ne sont pas des humains mais des  »homéopathiques » de la 4ème dimension qui necessitent les soins des  »homéopathes »; c’est pour cela que la médecine allopathique ne peut rien pour eux car nous, vous, ne sommes que des allopathiques de base…

  22. Maubouss Dit:

    « L’idée magique de l’examen complet qui dépiste tout »

    héééééé oui.
    Il faut lire  » dois je me faire dépister pour le cancer peut etre pas et voici pourquoi » par Welch.
    (je pense que tu l’as lu, Rrr) C’est à mettre entre toutes les mains, lisible par des non pros.

  23. doclili Dit:

    Bah moi, les profs, j’aime bien…
    En revanche, les ingénieurs (toutes catégories) me gonflent dans leur ensemble : peu d’humour, beaucoup de rigidité et de condescendance… c’est peut-être moi qui attire ceux-là (Freud, où es-tu ?)

  24. cardiologue de brousse Dit:

    @ Rrr : les  »généralités stéréotypales » de mes enseignants valent bien celles de tes chir ortho, non ?

  25. Kamo Dit:

    >>Petite remarque/question par rapport à différents commentaires plus haut :

    Bah moi, comme patient, je dois cumuler : je suis ingénieur, fils de 2 profs, et ai, parmi mes amis, quelques infirmières ^^.

    Plus sérieusement, je m’étonne toujours un peu de cet haro sur l’homéopathie. Je sais bien que ça repose sur des dilutions dantesques mais, comme tout fils de profs qui se respecte, j’ai été soigné enfant par l’allopathie comme par l’homéopathie et il faut reconnaître que l’homéopathie calmait bien mes crises de toux la nuit (je suis asthmatique). Aujourd’hui adulte, je n’ai pas de religion : allopathie, homéopathie, phytothérapie… Mais j’ai globalement de la chance : je suis plutôt en bonne santé et n’ai pas besoin d’avoir recours à des médicaments, quelques qu’ils soient, trop souvent.

    >>Jaddo : je ne sais plus si j’ai déjà posté sur votre blog mais, et mieux vaut le dire 2 fois que zéro, je tenais à dire que je le lis régulièrement et que j’apprécie beaucoup vos anecdotes et votre écriture. Certains de vos posts m’ont ému aux larmes.

  26. cardiologue de brousse Dit:

    @ Kamo : je n’ai rien de personnel à l’encontre de l’homéopathie, tant que les  » homéopathiques » ne contrecarrent ma prise en charge cardio-vasculaire de leur pathologie ( je ne parle pas ici d’érethisme simple ou de  »névrose » cardiaque ) ou tentent, sans succès jusqu’à présent , d’obscurcir ma vision simpliste de la discipline ( une pompe / des tuyaux / un faisceau électrique : trois bonnes raisons d’avoir choisi la cardio , c’est reposant )

    Hé oui ! certains cardio, à l’image des chir ortho, sont de basiques primates ( sans la chaîne ni la gourmete cependant )

  27. cardiologue de brousse Dit:

    gourmette, sorry…

  28. Kamo Dit:

    @cardiologue de brousse :
    Pas mieux pour moi, je ne suis également qu’un basique primate (sans la chaîne ni la gourmette mais avec la clio essence 1,2L): lorsque je vais voir mon généraliste, je vais voir mon généraliste et lorsque je vais voir un homéopathe, je vais voir un homéopathe. Pas de mélange des genres : je n’essaie pas de convaincre mon généraliste de faire de l’homéopathie.

    A ce sujet, je crois d’ailleurs que depuis que je lis ce blog, celui-ci (et les commentaires) joue pour moi un peu le rôle « d’éducateur » du patient que je suis. Je ne regarde plus du tout de la même manière mon médecin généraliste et je me surprends par exemple à essayer de lui faciliter la tâche en exposant clairement les choses dès le début plutôt que de n’oser (un peu par « peur de déranger pour un truc pas bien grave » je l’avoue) à dire ce qui ne va pas à la toute fin ^^.

  29. cardiologue de brousse Dit:

    Kamo :
    vous savez Robert, je suis une femme simple

    CDB:
    vous êtes tout Francesca, sauf une femme simple…

  30. Kamo Dit:

    Kamo :
    Je ne le sais que trop bien, Robert, à mon plus grand désespoir. Laissez-moi pourtant croire que je peux encore aspirer à cette simplicité.

    CDB :
    Avec des efforts, un jour peut-être vous me ressemblerez, Francesca.

    (je crains décidément ne pas remonter le niveau dans votre estime… Ce n’était pas spécialement mon intention mais pas non plus celle de l’aggraver ^^)

  31. cardiologue de brousse Dit:

    Kamo :
    peut-être Robert, mais les rêves sont souvent des veilles auxquelles manque la force

    CDB:
    oui Francesca, mais ces rêves sont de beaux rêves et il faut être heureuse de les avoir eu…

    ( fondu-enchainé sur Robert et Francesca, leurs profils se découpant dans le soleil couchant, petits z’oizeaux gazouillants z’au loin et en troisième plan, ballet d’homéopathes se tenant par la main…)

  32. jeannefel Dit:

    OMG :))))))) je ne suis pas médecin, j’ai deux enfants et je suis pétée pétée de rire… quel bonheur de vous lire! vous ce sont vos patientes mais moi ce sont toutes mes copines ou collègues enceintes qui me fatiguent!!

  33. Kamo Dit:

    Très belle fin : j’ai ri sur l’image du ballet d’homéopathes.

  34. Mlle Lune Dit:

    Mourute de loooool!
    Merci

  35. Médard Dit:

    @Kamo : j’ai été soigné enfant par l’allopathie comme par l’homéopathie

    l’allopathie, c’est quoi ce truc ?
    le diagnostic par téléphone ?? *

    alors moi, je suis plus moderne, ça serait plutôt de l’internetopathie ;->


    * j’avoue, je l’ai copiée ailleurs celle-là

  36. Anne Dit:

    Morte de rire !!!
    Parfois il faut savoir rappeler aux femmes que la grossesse n’est pas une maladie !
    Et rappeler aux patients que les examens complémentaires tout comme le médecin ne sont pas Dieux !

  37. Isabelle Dit:

    A défaut de comprendre la lettre, j’ai compris l’esprit et je me permets quelques petits commentaires de commentaires à propos des « enseignants-patients » :

    « la plupart de ceux que j’ai eu à prendre en charge avaient le chic pour placer assez rapidement la relation médecin / patient sur le terrain rapport de force et remise en cause systématique de ladite prise en charge ( diagnostic ou traitement) »

    Même pas vrai, cardio de brousse :
    Moi, l’autre jour, quand mon généraliste préféré m’a piteusement annoncé « tout est normal sur l’IRM, je n’ai pas de nom à mettre là-dessus » après une semaine à ne plus pouvoir poser le pied par terre tellement j’avais mal au genou, je l’aurais presque embrassé de s’être trompé de diagnostic à l’examen quand il m’avait parlé de ménisque à opérer : mon toubib, moins je le vois, mieux je me porte – par définition ! – mais l’hôpital, je le vois assez depuis ma fenêtre, j’ai pas trop envie d’en franchir la porte… surtout pour en ressortir sur des béquilles. Je serais plutôt du genre : vous savez pas, moi non plus, et ça va mieux, ben alors, la vie est belle, non ?

    Ah si, c’est vrai, j’ai un « petit défaut » de pédago : quand l’autre en face, il sait ce qui m’arrive à moi, j’aime bien qu’il m’explique pour m’aider à me prendre en charge moi-même, sans penser que je suis forcément trop inculte pour comprendre. Je reconnais, parfois, ça prend un peu de temps… Mais la cardio, ça va plus vite que les autres spécialités, j’ai eu l’occasion de bien réviser les fondamentaux.

    « rien n’est plus pénible qu’un élève qui a des parents toubibs »
    Si, un élève qui a des parents profs – enfin, bon, j’en ai pas trop, quand ils travaillent en ZEP, généralement ou ils vivent ailleurs, ou ils les inscrivent dans le privé…

  38. cardiologue de brousse Dit:

    j’ai dit  »la plupart » Isabelle, tu n’en faisait donc pas partie.

  39. cardiologue de brousse Dit:

     »faisais » sorry…

    et meeeeeeeeeeeerde! ça doit être pour ça que je m’entends mal avec les enseignants, je ne les ai pas assez fréquenté à l’école…

  40. Maubouss Dit:

    Isabelle dit : » mon toubib, moins je le vois, mieux je me porte – par définition ! »

    tsss tsss on me la sort souvent celle-là, je corrige : »non c’est l’inverse, mieux vous vous portez , moins vous me voyez…. »

  41. ptit docteur Dit:

    Bah oui .. c’est pas si rare que ça ce genre de truc : une tit’ patiente angoissée, si en plus elle est un peu entreprenante, il va lui arriver des trucs pas terribles de ce genre tout simplement parceque le dr Carotte a pas pris le temps de l’écouter et de la rassurer … ou de l’envoyer chier (ce qui peut eviter l’hepar là aussi..). Dans son malheur elle a eu la chance de montrer ça à notre jaddo nationale , et elle a évité le magné b6 avec les diarhées et les neuropathies à la vitamine b6.
    Personnellement, je trouve que vous auriez pu lui prescrire du LOL 9ch :1 granule sous la langue toutes les 79 minutes pendant 6 mois…
    Merci pour ces beaux textes : à publier!

  42. eo Dit:

    Merci d’ensoleiller cette journée qui s’annonce bien terne ( terme – 8 jours, froid, marre, rien à faire) !

    Moi qui trouvait la grossesse déjà bien assez médicalisée en ayant fait plutôt le minimum d’examens… Ben je lui souhaite qu’à force de chercher, on trouve qq chose, parce qu’il y a pas de raison que l’on m’emmerde avec la pyélectasie du bébé qui contrarie tous nos projets de naissance, et qu’une hypochondriaque
    pareille aille bien.

    (Bouhhh je suis méchante… Mais aujourd’hui j’en ai très très marre aussi).

    Sinon, à la pharma, on n’échappe pas au cliché des profs chiants avec leurs ordos d’homéo de 28 lignes 5 minutes avant la fermeture dans une officine bondée « je vous la laisse, j’ai une course à faire je repasse dans un quart d’heure ?  »

    Bon y’a aussi des profs-homéos-gentils, j’en ai rencontrée une une fois…

    Plus rare, il y’a certaines femmes de médecins pas faciles faciles non plus, généralement celles qui annoncent à la cantonnade au bout de 2 secondes que leur mari est médecin, (voire que leur mari est radiologue et qu’elles auraient mieux fait d’épouser un généraliste, ça leur serait plus utile )c’est pas bon signe…

  43. Sylvon Dit:

    Ca me fait penser à la physique nucléaire : quand on observe « de trop près ou trop précisément » une particule, on change son état et donc le résultat de l’observation. C’est possible de faire trop d’examens au point de modifier l’état de santé d’un patient ?

    Et c’est étrange, quand je lis Kyste avec des mots imprononçables comme « hypokaliémie » et « glomérulaire », ça me fait penser à des accords difficiles de guitare… Je dois être bizarrement câblé.

  44. cardiologue de brousse Dit:

    Cm5+ / F#75-/9+ ou Esus4 par exemple ?

  45. Borée Dit:

    Pour répondre à Sylvon et développer (je pense) ce que voulait dire Rrr :
    La définition même d’une « norme » biologique, c’est que 95% d’une population saine est comprise dedans. La norme, c’est quand on a enlevé les 2,5% les plus hauts et les 2,5% les plus bas. Par définition encore une fois, c’est comme ça. Arbitrairement.
    Pour prendre un exemple plus simple, c’est comme la taille. On prend 1000 hommes en bonne santé et on les mesure. On va enlever les 25 plus petits (qui font, par exemple, moins de 1,60 m) et les 25 plus grands (qui font plus de 1,85 m) et on en conclut que la « norme de taille » pour un homme, c’est entre 1,60 et 1,85 mètres.
    Ceci ne veut pas dire que si on fait 1,59 m ou 1,86 m on est « anormal » et encore moins « malade ».
    Si on multiplie les analyses biologiques, on va forcément en trouver, par le seul fait du hasard, l’une ou l’autre (en moyenne, une sur vingt) qui sera « hors-norme ». C’est le magnésium plasmatique de la patiente de Rrr.
    Si en voyant un homme de 1,59, on conclut trop vite qu’il est anormal et qu’il faut donc trouver ce qui se passe, on va lui faire des tas d’examens dont certains risques fort d’être à leur tour « anormaux » pour rien.
    Et d’examens en examens, on finira par trouver des maladies qui n’en sont pas, par donner des traitements qui n’en sont pas et, surtout, par faire courir au patient le risque (qui existe toujours même s’il est faible) d’effets indésirables de nos examens ou de nos traitements. Pour rien.

  46. Une sage-femme Dit:

    MDR !
    Et où sont les gamma-GT, phosphatases alcalines et autres glycosurie régulièrement et si utilement prescrits ?…
    L’avantage, quand on est sage-femme, c’est qu’on ne les croise pas trop, ces patientes-là : pensez-vous, pour leur grossesse tout à fait physiologiques, elles ont besoin d’un grand patron de gynéco-obst pour les suivre.
    Je suis très étonnée que celle-ci aille voir un généraliste, d’ailleurs !

  47. Sylvon Dit:

    Explication très intéressante, Borée, merci ! J’en déduis donc que quelqu’un de parfaitement normal, c’est plutôt anormal. ^^

  48. Clarinette Dit:

    oui c’est beau les gens qui savent expliquer! je vais m’imprimer le mot de Borée, ça m’évitera de sécher pendant les dîners mondains.

    effectivement, le terme de normalité est à utiliser avec prudence en médecine, surtout quand on commence à s’occuper du versant psycho-socio-professionnalo-spiritualo… heu… tu vois quoi

    pour conclure (c’est peut-être dans ce blog que j’avais lu ça d’ailleurs), souvenons-nous que prescrire un examen, c’est comme mettre ses doigts dans son nez: il faut se demander avant ce qu’on risque de trouver, parceque si on trouve quelque chose, on sera bien emmerdé…

  49. cardiologue de brousse Dit:

    @ Saxophonette :
    dans les dÎners en ville, tu dis juste  » mais trés cheeeer, c’est tout simplement gôôôôssien c’que vous dîtes  »

  50. sage femme bis Dit:

    J’ai adoré lire cet article!! Comme ma collègue je suis un peu étonnée que cette femme soit venue te voir…
    Ok il est vrai que les collègues inf sont compliquées, pas facile à rassurer mais je suis complètement d’accord sur les prof. Voici un exemple: donnant un conseil à une maman (prof) pour stimuler une lactation, « vous pouvez essayer de donner les deux seins à chaque tétée ». Je retrouve cette dame en pleurs 15min plus tard…. parce que ses seins sont trop petits et ne se touchent pas… elle ne peut donc pas donner les deux seins, en même temps!! Depuis, je précise l’un après l’autre, au cas où.
    Ce n’était peut être pas du à sa profession, peut être…

  51. tico Dit:

    bel exemple des dérives de la société technocratique: c’est les bilans bio (la technologie) les plus poussés qui disent si oui ou non on est en bonne santé, et non l’examen clinique, le bon fonctionnement général. Du grand n’importe quoi ce bilan! Et pourquoi pas dosage d’orosomucoïde plasmatique (en médecine interne, ça faisait partie du bilan d’entrée SYSTEMATIQUE, à côté de l’haptoglobine et de la PCT, dont je comprends encore l’intérêt, dans certaines indications, mais l’oroso… ça sert à quoi????? Jamais compris!)

  52. Beatnick Dit:

    Pas l’habitude d’insulter les confrères, mais le pharmacien qui lui a proposé un sirop Homéo parce que « c’est pas Dangereux pour bébé » est un con…
    2 % d’alcool certes, mais surtout quelle dilution ? car dans les sirop homéo y’a pleins de trucs peu dilués, genre au centième ou au millème. On est loin de l’infinitésimale (même pas sur que ça s’écrive comme ça, c’est trop long…).
    M’en vais réviser de ce pas la formule de Drosétux et Stodal moi !

  53. lo Dit:

    Ce que j’aime, avec jaddo, c’est qu’on a deux plaisirs coup-sur-coup : lire le post, et après lire les commentaires…
    (je rigole encore du ballet d’homéopathes…)

  54. La vie (où est le) mode d'emploi (?) Dit:

    Je suis sûre que les non-médecins perdent beaucoup… enfin, l’apport de Michel Leeb donne une bonne idée, en effet. Tiens, je sens un rhuminet qui monte, moi…

  55. céline Dit:

    lol!! Alors là, il fallait que je prenne la parole, tellement je rigole. Je ne suis qu’interne, actuellement en stage chez des prat, mais cette situation me parle tellement!! Perso, j’adore ceux qui veulent un bilan complet: je leur dis que je n’aurais pas assez de papier et eux pas assez de sang! Après ils sont tout bête!!
    Continuez comme ça et merci pour cette écriture si fraîche.

  56. david vincent Dit:

    au sujet des personnels médicaux ou paramédicaux, c’est tout ou rien: le gynéco a pratiquement dû me courir après pour mes examens obligatoires et je jouais au marchand de tapis:
    -lui  » on se revoit dans 4 semaines?
    - Six semaines monsieur, pitié!
    - OK, 5″.
    Heureusement que vous n’avez pas tous les jours des consultations comme ça!

  57. leonie Dit:

    Réclamer une batterie d’examens pour une grossesse exceptionnelle (pour la patiente) c’est pas pire que réclamer une batterie d’examens radiologiques (IRM compris) pour une pécadille.
    Allez!! on est dans une société de consommation, certains ont besoin de nougats et tartinettes pour se sentir bien, et la Sécu. dans tout ça, elle n’a plus qu’à faire le tri jusqu’au jour où elle en aura marre et ce sera, chacun pour soi et Dieu pour tous!!!
    Et moi, je suis comme le Dr. VINCENT, je joue au marchand de tapis avec mon toubib, mais c’est un pro. et il a toujours le dernier mot.

  58. estelle saget à L'Express Dit:

    chère Rrr, voilà de nombreux mois que je me délecte en lisant votre blog aux heures de bureau. J’y suis autorisée – pour ne pas dire encouragée par mon employeur – car je suis journaliste à l’Express, où j’écris sur les questions de santé. J’aimerais pouvoir échanger avec vous de vive voix. Accepteriez-vous de me contacter par courriel ? Merci pour votre réponse.

  59. l'elfe Dit:

    D’après les échos que j’ai eu, les pires patients, ce sont les médecins ^_^

  60. Annie Dit:

    moi, j’aime beaucoup les patients qui me demandent « est-ce qu’on peut faire une prise de sang, docteur? une complète, hein, avec tout ». Quand je suis un tantinet irritée par ma journée et en fonction des personnes que j’ai en face de moi (humour ou pas humour), je leur dit que la complète peut être une galette de sarrasin avec du jambon, du fromage et un oeuf mais ne peut en aucun cas être un examen biologique exhaustif « histoire-d’être-rassuré-sur-ma-santé »…. le problème, c’est qu’après je suis bien obligé de leur expliquer pourquoi!
    j’ai honte de l’avouer, mais je viens juste de découvrir votre blog Jaddo. Merci, ça fait du bien!

  61. Rrr Dit:

    Un grand merci à Borée pour son explication limpide. C’est exactement ce que j’aurais dit si j’en avais eu le courage.
    C’est comme ça que j’essaie de le dire à mes patients, en tout cas, avec la même métaphore de la taille.
    Et quand je suis vraiment de mauvaise humeur, je me surprends à m’enflammer sur les effets indésirables de ces traitements et examens inutiles, et je m’écoute en faire des tonnes sur la radio qui conduit au scanner qui conduit à la ponction, puis l’infection nosocomiale, la septicémie et la mort dans d’atroces souffrances TOUT CA A CAUSE DE TON BILAN A LA CON SALE CONNE !

    Et merci à Annie ;)

  62. 10lunes Dit:

    J’ai vu récemment exactement le même bilan prescrit à 2 mois de grossesse par un gynécologue parisien secteur 2 (voire 4 !) à une femme en parfaite santé. (avec des B HCG pour faire bon poids parce qu’un diagnostic de grossesse ne peut être que biologique hein, on va pas se baser sur ce que décrit une femme, ni sur un examen clinique…)
    Toxo, alb, sucre… ça fait pauvre à coté. Ai expliqué que c’était une ordonnance de sage-femme, secteur 1 et provinciale… triple handicap!

  63. Roselyne B. Dit:

    je suis très étonnée par votre réaction.
    cette jeune professionnelle para médicale a tout simplement suivi les recommandations du ministère de la santé:
    on coche d’abord 94 millions de cases et seulement ensuite on réfléchit a l’utilité de ces cases.
    d’ailleurs on fait pareil pour les vaccins au ministère.
    le cout pour la société ne doit pas être pris en compte.

    Roselyne B.

  64. ln Dit:

    Oh malheur à elle !!!! elle a oulié l’hémoglobine gliquée et les BNP !

  65. Clarinette Dit:

    @ cardio des steppes

    te gausserais-tu?

  66. moustique Dit:

    C’est une VRAIE infirmière? Incroyab’!
    Personnellement, je ne me reconnais pas, même un peu,ni aucune de mes collègues…
    Je trouve que la grossesse est déjà bien trop médicalisée à mon goût.
    Juillet 2007, je découvre que je suis enceinte, juste avant de partir en vacances. Ayant fait une fausse couche l’année précédente à la même période, je ne veux pas me réjouir trop vite, et avec mon mari,nous décidons d’attendre un peu avant de faire quoique ce soit.Mi août, je rentre et appelle le secrétariat de mon gynéco, qui est en vacances… J’ai donc rdv début Septembre.
    Je lui explique donc que je ne viens pas pour mon rdv annuel, ni renouveler ma prescription de pilule, puisque je suis enceinte, mais que je ne connais pas précisément le terme.( et oui, je ne suis pas adepte des petites croix sur le calendrier, et en plus clearmachin n’avait pas encore sorti le-super-test-qui-évalue-de-combien-tu-es-enceinte!!!!)
    Je monte sur la table d’examen et:
    « aaaarg…mais Madame…vous êtes TRES enceinte!!! »
     » ah???? ben, bon…mais le bébé, il va bien, non? »
     » ah bah oui, il va bien! Et il est bien accroché, croyez moi!!! »
    Un quart d’heure après, j’étais dans le couloir, avec une ordonnance très urgente pour une prise de sang, un rdv DANS LA SEMAINE pour une écho, un vague sentiment de culpabilité et l’impression d’avoir attrapé une maladie grave!!!
    sentiment renforcé lors de l’echo où le radiologue a bougonné tout le temps qu’il a pris les mesures, car une echo à 14 semaines ET DEMI, ça rentrait pas dans les courbes!!!

  67. Medicine Men Dit:

    Ca veut dire quoi bien trop médicalisée bandes de connasses ?

    Que vous préféreriez être enceinte et accoucher comme au onzième siècle ?

    Qu’un examen physique, une echographie, une prise de sang et un examen d’urine pour éviter que vous mourriez d’éclampsie, c’est trop vous emmerder ?

    Que vous préféreriez accoucher sans anesthésie ?

    Que si votre enfant risque d’avoir la moité du cerveau grillée pendant l’accouchement vous préféreriez qu’on ferme les yeux devant au moment où l’on peut encore tenter quelque chose pour le sauver ?

    Personne en vous oblige à médicaliser votre grossesse de merde, vous n’avez qu’à rester chez vous .

  68. moustique Dit:

    cher medecine men, enchantée de faire votre connaissance!
    Je croyais que le blog ,était interdit aux trolls, qu’on échangait entre gens civilisés, certes pas toujours du même avis…
    Je n’ai rien contre prise de sang et autres ECBU, mais pourquoi cette précipitation?
    Est ce que j’ai râlé sur l’anesthésie?
    Et puis  » bande de connasses » c’est un peu court , jeune homme; on aurait pu dire bien des choses en somme…ect, ect
    Et puis j’aime pas rester chez moi, je m’ennuie.
    Je préfère aller voir mon gynéco, c’est rigolo.
    Y a plein de magasines peoples sympas quoiques légèrement périmés, et en plus il est drôlement sympa mon gynéco!

  69. Medicine Men Dit:

    Je pense que t’es débile, que t’es une plaie capable d’affirmer sans bouger que la grossesse est déjà bien trop médicalisée à ton goût et que tu préfères aller voir ton gynéco c’est rigolo.

    Je me fous de ton avis, et je n’ai rien à échanger avec toi.

  70. moustique Dit:

    Seriez vous infirmierophobe, cher mm?
    L’une d’entre elle vous aurait-elle refusé quelque chose dans votre début de carrière, provoquant de graves désordres psycho affectifs irrémédiables?
    En fait, il semblerait que personne ne trouve grâce à vos yeux…qui appréciez vous en fait?
    Les vétos sont des salauds, les infirmières des connasses qui passent leur temps à boire du café, les autres médecins sont tous des c.., c’est bien connu..

    Et puis merde, j’cause pas aux trolls, ils sont sales, mal élevés et ils emm… tout le monde!

  71. moustique Dit:

    La plaie te suinte dessus, la débile ricanne débilement et la caravane passe!

  72. moustique Dit:

    ricane, pardon

  73. leonie Dit:

    Ah ! Médecine Men, te revoilà et toujours aussi caustique, surtout ne change rien ;) C’est vrai qu’une éclampsie c’est une vraie saloperie, ma soeur à failli y laisser sa peau avec son bébé. Je pense qu’une grossesse mérite une médicalisation, mais sans excès et dans la vie c’est tout qui doit être fait sans excès mais ça n’a pas l’air d’être l’avis de tout le monde et de plus il y a toujours des mécontents. Un petite tranche de vie dans les pays sous développés ou en guerre ça pourrait faire réfléchir pas mal de gens.

  74. moustique Dit:

    Je ne suis pas mécontente de la prise en charge, mais je me demande si tout est indispensable pour toutes les grossesses…
    Après je ne viens pas pour assener mon avis,je pense être capable d’entendre d’autres avis…
    Avouez que c’est un peu déstabilisant de se faire insulter juste pour avoir osé exprimer mon ressenti.
    Je pense que le terme « trop » médicalisé n’est peut être pas adapté, et que  » très » médicalisé reflète plus ce que je voulais dire.
    Super MM, ne change rien;leonie a raison c’est trop cool de casser les gens. Je me contenterais désormais de lire, et garderais mes réflexions pour moi.

  75. Borée Dit:

    Ah mais faut pas le prendre perso, il est comme ça avec tout le monde, hein.
    Le pire, c’est que, parfois, il dit des choses qui peuvent être intéressantes mais avec tellement de morgue et de misanthropie qu’on n’arrive effectivement pas à le prendre sérieusement.

  76. leonie Dit:

    Effectivement, il est comme ça MM, faut pas trop se formaliser et puis on arrive a des échanges verbaux pas inintéressants. Je pense qu’il faut surveiller un minimum toutes les grossesses car même s’ils elles débutent sans problèmes, ceux ci peuvent surgir alors que tout allait parfaitement bien genre hypertension, diabète, et bien d’autres problèmes. Bon ce n’est que mon avis.

  77. moustique Dit:

    @rrr:merci pour tous ces posts si bien écrits.
    @medecine men et leonie: désolée, je ne parle pas le troll.Je retourne chez Fourrure,les posts sont sympas aussi, et on peut discuter sans se faire envoyer ch..

  78. cardiologue de brousse Dit:

    Putain j’le crois pas …
    MM à son fan club de poneytes !

  79. cardiologue de brousse Dit:

     » a  » sorry…

  80. cardiologue de brousse Dit:

    @  »trotinette » ( ou  »trompette » , je sais plus …):

    OUI

  81. cardiologue de brousse Dit:

    Hummmm ! MM, t’es tendu toi…
    péte un coup, ça ira mieux !
    ( z’avez vu ça : analyse – diagnostic – traitement – pronostic – simplicité – rapidité -efficacité )

  82. leonie Dit:

    Un monde où il n’y a plus de trolls n’est plus un monde;)

  83. Jepasse Dit:

    je ne trouve pas qu’il a trollé, le MM. Il a tout simplement raison.
    Soit on accepte la « médicalisation », soit on accepte d’avoir un enfant handicapé, un avortement spontané,ou d’autres problèmes, parce que ça existe – mais on n’a pas le droit de dire « je ne savais pas ».
    Et on dit merci d’être né au bon endroit au bon moment car au moyen âge on disait « Femme grosse a un pied dans la fosse ».

  84. Medicine Men Dit:

    Thxx

  85. leonie Dit:

    Je corrige, MM n’est pas un troll, juste MM ;)

  86. zigmund Dit:

    j’arrive un peu tard pour mon comm. après tant d’autres.çà m’a remis en mémoire une bétise lors de mon premier jour de remplacement infirmier
    sur le dossier d’un patient il y avait marqué « faire bilan préopératoire complet » et je ne savais pas très bien ce qu’il fallait et personne pour m’aider…peu de temps après coup de fil d’un laborantin hilare : j’avais coché toutes les cases de tous les bilans possibles trouvés dans le bureau et rempli chaque exemplaire de tube d’un peu de sang prélevé…(je m’étais limité au sang).
    sinon il y en a plein dans ce bilan de ouf que je connais pas, je vais me renseigner je me coucherai moins bête…

  87. eo Dit:

    Le plus drôle dans tout ça, c’est que ce symathique MM fait comme d’habitude dans la finesse et la délicatesse, en balançant dans un bel ensemble le bébé, l’eau du bain, la baignoire et la moitié de la salle de bain…

    Et toi Moustique tu t’interroges sur la nuance exacte entre « trop » et « très » !!!!

    Le décalage est de taille !

  88. Clarinette Dit:

    @ Cardio au ras des pâquerettes

    Sale gosse! ;-)
    enfin, pour une fois qu’un cardio fait de l’humour, je vais te laisser t’exercer…

    par contre t’es pas sur msn jte rappelle, arrête de mettre quatre messages à la suite stp, c’est fatigant.

    (ok je sors)

  89. ES Dit:

    Jepasse: en gros c’est « love it or leave it » ?

    Il me semble tout de même qu’il y a des pays où la médicalisation est moindre, et où les taux de mortalité infantile et maternelle ne sont pas plus mauvais qu’en France (voire meilleurs)…

  90. Jepasse Dit:

    ES> oui certainement, et la grossesse n’est pas une maladie, comme dirait ma grand mère. Quoique pour le « voire meilleurs », j’ai un doute ;)

    Cependant, si tu as un problème, même si statistiquement tu es dans les (j’invente un chiffre) o,5% de pb, toi tu l’as à 100% dans la gueule. C’est pour ça que je dis, soit tu acceptes (love it) soit tu acceptes la maladie ou la mort (choix que je respecte seulement à moitié, car ici on joue avec la santé d’un autre, de l’embryon).

    Cependant, nous sommes dans des pays où on aime sela jouer sécure. Qui accepterait que sa femme meure pour une césarienne pas faite à temps, avec comme réponse « bah, c’est dans la norme que quelques femmes meurent en couches ». (mon ex est un peu extrême).

    Et à part ça , je ne trouve pas la médicalisation extrême, quelques prises de sang,tests et échos c’est pas la mer à boire.

  91. Jepasse Dit:

    Mais j’avais envie de dire au petit Moustique, quand même, que ses médecins ont été nuls car il faut encourager les femmes à se faire suivre et pas les décourager de franchir la porte de l’hosto.
    N’est ce pas MM ?

  92. Tadou Dit:

    JEpasse> car ici on joue avec la santé d’un autre, de l’embryon

    Si c’est un embryon, ce n’est pas un autre.

    Décidément, l’air du temps est rétrograde pour les femmes. Leur corps et leur grossesse ne leur appartiennent plus. Elles se font insulter, culpabiliser dès qu’elles osent émettre un avis personnel.
    Autant j’aime beaucoup l’écriture de Jaddo, autant certains commentaires me font de plus en plus souvent l’effet d’une douche glacée.

  93. Jepasse Dit:

    Ah oui je suppose que tu parles de l’avortement, bon ça c’est encore autre chose.
    Moi je parlais des enfants nés handicapés, le cerveau grillé ou autres comme disait délicatement MM. Allez vas y, explique leur que le suivi de grossesse était possible, la toxo ou autre décelable, mais que leur mère croyait qu’on vit dans un monde de bisounours sans maladie. Comme la fille déformée qui boîte et qui m’explique que son père était contre les vaccins polio.Le père marche très bien, lui. Bravo pour le père d’avoir assumé ses convictions…

  94. Medicine Men Dit:

    Je vois avec Jepasse que la Relève est assurée… je vais pouvoir lâcher du Lest…

  95. 10lunes Dit:

    En vous lisant je comprends tout !
    Le monde est noir ou blanc. La nuance n’a pas sa place
    La médecine sauve les mères et les bébés.
    Elle n’est jamais iatrogène.
    Il n’y a jamais de complications dans les accouchements médicalisés.
    Le seul moyen de s’assurer du bon déroulement d’une grossesse est de la médicaliser à outrance.
    Une toxémie ne se détecte pas d’abord en observant une femme (prise de poids oedème), en parlant avec elle de son ressenti (qui permet de détecter les signes fonctionnels d’une HTA), en prenant sa TA (pas trop invasif), en faisant une bandelette urinaire (idem).
    Que nenni, une toxémie se détecte d’abord et SYSTEMATIQUEMENT en faisant un doppler des artères utérines, un écho de contrôle de la croissance fœtale, un bon gros bilan sanguin en cochant toutes les croix du bilan HTA et hépatique…
    J’ai bon ?

    Après ça,va te plaindre du déficit de la sécu et des angoisses irraisonnées des futurs parents…

  96. cardiologue de brousse Dit:

    Ha! si je devais compter le nombre de doppler des MI, demandés en général pour crampes nocturnes (? ) que je savais pertinemment normaux avant même de poser la sonde et que j’ai ( lâchement ) fait à la demande de mes correspondants, avec des tibiales et des pédieuses qui pétaient le feu à l’examen clinique…

    ça doit compenser d’avec les diagnostics d’occlusions ilio-fémorales rectifiant ceux de  »canal lombaire étroit » et autre  »sciatique » effectués uniquement avec deux doigts et une oreille, si tant est qu’on veuille bien se sortir les main de la blouse et les oreilles du balladeur…

  97. Jepasse Dit:

    10lunes>c’est que je ne comprends pas pourquoi les gens crachent dans la soupe alors qu’ils ont tellement de chance de mener leurs grossesses à bien. Comparons les taux de mortalité Europe/Afrique et c’est parlant : les sociétés moins médicalisées ont plus de morts. Ne pas reconnaître ça, c’est jouer à l’enfant gâté.Mais on peut choisir d’accepter la mort.

    Je ne suis pas en train de juger ou d’insulter Moustique dans ce qu’elle a vécu, mais je réagis sur les termes « trop médicalisé » qui peuvent, eux, être ressentis comme une insulte pour les médecins qui essaient d’empêcher les femmes de crever et les gosses d’encaisser.

    J’ai bien senti que j’aurais pu crever lors de naissance de mon premier enfant. Alors je suis très reconnaissante envers le gars qui a passé sa jeunesse à étudier pour savoir comment planter un cutter dans le bide pour en sortir un lardon, indemne et moi aussi. Parce que mon corps, j’en suis maître mais parfois il joue de vilains tours et là, on est content de trouver des gens qui passent leur vie à s’occuper du corps des autres.

    MM>Je n’ai jamais demandé à un médecin d’être sympa et gentil, ni de s’occuper de mon « ressenti ». Compétent me suffit.Et à part ça, tu trouves que je raconte bien ?

  98. Medicine Men Dit:

    j’adore

  99. 10lunes Dit:

    La médecine sauve des vies, je n’en doute pas. Mais nous assistons à une inflation de la médication en périnatalité depuis quelques années sans voir les indicateurs s’améliorer. Nous systématisons les prises en charge sans aucun recul. Le dieu protocole est parmi nous…Il ne s’agit pas de ne rien faire mais de faire à bon escient.
    Rappelons nous ces femmes à qui on annonçait après une antique pelvimétrie inconfortable que jamais leur enfant ne « passerait » et qui accouchaient par voie basse quasi dans l’ascenseur en venant pour leur césarienne programmée….
    Aujourd’hui, le pronostic sur radio du bassin est abandonné.
    La médecine peut se tromper.
    Elle peut aussi tirer des leçons de son expérience.
    Et nous avons encore beaucoup de leçons à exploiter en périnatalité !

  100. DCEM Dit:

    C’est une prescription d’externe ? :D

  101. Benoît Dit:

    Plié en 2 du début à la fin :D
    En espérant, pour la pérennité de notre Sécurité Sociale, que ses synapses se soient connectées à la suite de cette consultation éducative (sinon les prochaines étapes de la grossesse et le suivi du(de la) petit(e) vont être intéressants !
    A défaut, je vous conseille la lecture de cette petite note :
    http://grangeblanche.com/2010/03/31/conseils-du-bmj-pour-divorcer-dun-patient/

  102. lola33 Dit:

    Jaddo,

    Je découvre ce blog, et j’avoue que j’ai bien aimé les 2 premiers articles que j’ai lus… mais, je ressens comme un malaise à la lecture de celui-ci.
    C’est là que je me rends compte que l’intelligence et la sagesse ce n’est pas la même chose. on peut être très intelligent, et pourtant manquer de sagesse.
    Avoir une telle intelligence à 29 ans (ce qui est jeune) ça doit être grisant, alors je peux vous comprendre, mais j’espère seulement que votre sensation d’intelligence ne va pas pourrir votre mentalité…
    Cette patiente vient vous voir avec ses défauts, mais elle vient vous voir aussi avec sa confiance en vous. L’anonymat (pour cette patiente) n’excuse pas votre ton hautain et méprisant.
    On croirait le 1er de la classe qui se fout de la gueule du bon dernier. franchement, c’est pas glorieux comme comportement.

  103. Rrr Dit:

    Bonjour,

    Vous n’êtes pas la seule à avoir eu ce sentiment à la lecture de ce billet. Sincèrement, ce n’est pas ce que je voulais faire passer et j’en suis désolée.
    C’est parfois juste un peu désolant de voir le manque de sagesse, justement, avec lequel ceux qui ont un accès facile aux soins font n’importe quoi sans se poser de question. Sa « confiance en moi » est quand même toute relative, puisqu’elle a décidé elle-même du bilan qu’elle voulait faire.. Et c’est à elle que ça ne rend pas service au final. C’est ce gâchis qui m’agace.

  104. lola33 Dit:

    ok, mais alors peut-être devriez-vous apprendre à mieux gérer votre agacement.

    cordialement.

  105. lola33 Dit:

    d’ailleurs, j’y pense… cet ours que vous auriez voulu réussir à dompter, ne serait-ce pas une partie de vous-même ? Quelque chose me dit que finalement, être dompteur « d’ours », en plus d’être médecin, c’est quelque chose qui pourra peut être vous aider dans la vie. :)

  106. Anonyme Dit:

    bon on ve

  107. Borée Dit:

    D’un côté, je me dis que Rrr sait bien se défendre toute seule, de l’autre je sais qu’on est parfois bien gêné d’être son propre avocat…
    Qualifier Rrr de hautaine et méprisante, c’est… hum… inattendu.

    Si la patiente avait été une femme avec peu d’éducation, pas de connaissance de son corps et des bases de la biologie, alors, oui, un tel billet aurait été méprisant. Et je pense d’ailleurs que Rrr ne l’aurait jamais écrit.

    Mais on parle d’une infirmière qui est donc parfaitement sensée connaître ces choses-là et qui n’a aucunement l’excuse de l’ignorance ou de la naïveté.

    Elle a un comportement complètement stupide et irresponsable (encore une fois parce qu’elle est, elle aussi, une « sachante »), elle ment et elle cherche à manipuler le médecin. Il n’y a aucun mépris à dire cela.

    Le mépris c’est lorsque le plus fort se moque du plus faible. Se moquer de son égal (on peut considérer que c’est le cas ici) ou de plus fort que soi, ce n’est pas ça.

  108. Kiki Dit:

    Excellent, tout simplement excellent. Bravo au style d’écriture tout simplement remarquable. Le style est à la hauteur du cynisme et de l’humour qu’il exprime. Je m’en délecte. Merci !
    Et en même temps, ça me désole que vous ayez autant de matière pour écrire…
    Bonne route et merci pour ces petits bonheurs littéraires et comiques :)

  109. L.C Dit:

    Je me permets de répondre,parmis le flot de vos commentaires « bienveillants ».

    Je tombe sur votre blog,je lis cet article,et je ne peux m’empêcher de noter chez vous un ton extrêmement condescendant,et méprisant,surtout venant de la part d’un médecin.
    Bien évidemment,en tant que personnel soignant (j’en suis moi-même),nous ne sommes pas tenus de cautionner ni d’apprécier les comportements et attitudes de tous les soignés.Loin de là.

    De dire,qu’effectivement,ce bilan était totalement inutile, »de trop »,inefficace,et néfaste,anxiogène au pire,ok.
    Mais de là à être aussi méprisante avec cette femme,probablement très angoissée,avec des jugements de valeur par dessus le marché (que savez-vous de son nombre de neurones?Etre angoissée/à sa grossesse relève de la bêtise?Alors je dois être extrêmement idiote,compte tenu que j’ai vécu 2 grossesses dans un état d’angoisse très important)

    Dire aussi qu’il est un peu dommage et néfaste également de s’automédiquer,surtout en état de gestation,ok,je suis également d’accord.
    Mais le ton employé,les adjectifs tel que « regard BOVIN » me choquent de la part d’un médecin.
    Je suis bien heureuse de ne pas consulter,et de ne surtout,pas avoir consulté un médecin aussi plein de suffisance,de si peu de psychologie,d’empathie que vous,durant mes grossesses.

  110. Greg Dit:

    L’empathie devrait accepter donc toutes les dérives au nom de l’angoisse?
    L’angoisse déresponsabilise, légitime une conduite stupide (une IDE est capable de comprendre que tout cocher dans un bilan sanguin est débile, ou alors c’est une élève IFSI en 1ière année).
    Le « regard bovin » je le comprend aussi, et je pense que c’est plus ou bien « faux cul » de la patiente et rendre le médecin complice de sa filouterie… ou bien pour le « cause toujours sur ce que j’ai fait mais je m’en fous », je te méprise. Parfois le mépris est là où on ne le voit pas.
    Notre société rentre dans un espece de « politiquement correct », le retour des tabous (confer les humoristes baillonés), de non creation de conflits, tout est lisse aseptisé comme un bloc operatoire, le royaume de la superficialité, on doit tout faire pour la forme, y mettre la forme, soigner la forme, psychologiser plus que de raison la forme mais le fond ça tout le monde s’en branle.
    C’est un peu l’éducation à la dolto, le gamin de 30 ans ne sait pas supporter les contraintes de la vie moderne et vit toujours au dépend des parents, mais sait quelle est la pointure des chaussures de maman.

  111. L.C Dit:

    Je n’ai aucunement dit que la patiente était reine,et que cette histoire de bilan n’était pas totalement inappropriée.
    Je parle juste du ton employé.Hautain,méprisant.
    Vraiment,c’est ça,hautain.
    Probablement que cela est mérité,que la nénette,IDE peut-être,mais peut-être aussi très niaise,ou très fausse,effectivement.Ce que je note,c’est un ton.Une manière de s’exprimer qui respire à fond la suffisance,et la condescendance,c’est tout.
    Et en imaginant que cette nana soit simplement une pauvre fille angoissée,honnêtement,si j’étais à sa place,et que je me reconnais à travers un article si charmant,je pense sincèrement que je n’en raterai pas le médecin-auteur,qui est tout d’abord soignant,et qui n’imagine pas (ou tout simplement ne daigne pas imaginer),à quel point cela peut-être dévastateur de se retrouver ainsi caricaturé sur un blog.

    En lisant quelques articles de ce blog(y compris à propos du patient étranger),je me dis que maintenant,en tant que patient,on peut se retrouver décrit avec force détails,et moqueries,sur un blog.

    Je travaille moi-même chaque jour auprès de malades,très graves pour certains.
    Certains me tapent littéralement sur le système.
    Je ne me vois pas décrire ces personnes,même sans citer de nom,sur un blog,en détaillant avec mépris la situation,en se positionnant nettement « au dessus ».

    Non,franchement,non.Je trouve,et ça n’engage que moi,que cela ne se fait pas.

  112. Borée Dit:

    Cart, sors de ce corps !

  113. cardiologue de brousse Dit:

    Ce blog devrait être interdit aux non médecins.

    Allez Non ! juste aux soignants non médecins

    Ha zut ! et puis aux enseignants aussi…

    Oh ! et puis à tous les cons, ça fera des vacances.

    Tiens , ben à moi aussi…

  114. Rrr Dit:

    En même temps, sincèrement, je comprends que tomber sur ce billet en premier donne cette impression.
    Vous (Borée, CdB…), vous me connaissez depuis longtemps, vous pouvez replacer le ton de ce billet dans le ton des autres et lire entre les lignes.
    Pour quelqu’un qui débarque, je conçois que ce soit violent.
    Et je le répète, mais ce n’est pas la première fois qu’il est vécu-lu comme ça, j’ai aussi eu ce retour de gens qui m’apprécient et qui me connaissent.
    C’est vrai qu’il est pas terrible, et pas très nuancé.

    Après, faire un billet hautain ne signifie pas nécessairement qu’on soit hautaine. Mais je ne peux pas en vouloir aux gens de le penser :/

  115. Dr A. Dit:

    Jaddo exprime ici (et très bien) son ressenti. C’est comme ça qu’elle a vécu, en « live », la situation.
    Je ne vois pas comment elle aurait pu exprimer celà autrement …
    Oui, sur le moment, il est clair qu’elle a pris la patiente pour une c…. avec sa « paire de neurones » et qu’en effet c’est peut-être juste une angoisse sublimée dans l’exploration biologique …
    Mais franchement, si je suis amené à voir une patiente telle que celle-ci, je ne pourrais m’empêcher, du moins dans un premier temps, de penser comme Jaddo…
    Ce genre de situation énerve … c’est mécanique …

  116. leonie Dit:

    Ben moi j’aime bien les histoires de Jaddo même si on peut s’y reconnaître. Il audrait donc censurer tous les fims, les livres, les histoires des humoristes bourrés de caricatures (moi j’aime) où on peut tous se retrouver. Si on est bon prince on se marre, si on est susceptible on en fait tout un plat et franchement dans la vie il n’y a pas de quoi, il y a des choses bien plus graves. Les écrits de Jaddo ne peuvent pas être pire que les impostures de LAFESSE, que je suppose beaucoup connaissent.

  117. Isabelle Dit:

    Juste interdit aux gens dépourvus de sens de l’humour, ça suffirait.

    Personnellement, j’ai plus corrigé certains de mes travers par une bonne mise en boîte que par cinquante leçons de morale hyper-démonstratives. Mais ça doit être un état d’esprit.

    Exemple : jeune mère d’une enfant qui présentait des machoires bien lisses à la consultation des 12 mois, je ne peux m’empêcher de me faire l’écho des angoisses familiales en posant timidement au pédiatre la question qui nous taraudait tous : « Docteur, c’est normal qu’elle n’ait pas de dents ? » Plus efficace qu’une longue théorie, son éclat de rire, suivi de « ah! chouette! mon premier bébé sans dents, depuis le temps que je l’attends, celui-là. » Même la grand-mère était rassurée…

  118. Francois Dit:

    freine sur l’Orangina!

  119. philoucreole Dit:

    tes humeurs de Médecin solitaire sont criantes de vérité et désopilantes ! ça meriterait une publication ..
    Par contre pas d’accord avec toi pour Michel Loeb c’est un vrai humoriste bourré de talent
    un seul mot pour resumer : continues !!!

  120. Ultima Dit:

    Je lis ce post une fois ou deux par mois, c’est bon pour le moral, je rigole à chaque fois, pas d’accoutumance…
    Et j’y repense à chaque rédaction de bilan (est-il nécessaire ? modifiera-t-il le diagnostic ou le traitement ?)

  121. eo Dit:

    A tous les tenants de la (sur)médicalisation de la grossesse.

    Grossesse super heureuse, puis à 7 mois, découverte d’une pyélectasie unilatérale isolée.
    La gynéco : « c’est rien… ya aura une échographie à la naissance ».
    Aucune explication alors que j’exerce une profession de santé.
    2 derniers mois de grossesse à pleurer, un accouchement pourri , un périnée démoli, pour qu’à J3 l’échographe soit tout content de son diagno et dixit  » se félicite de la chance de mon bébé malformé d’avoir été diagnostiqué si vite. »
    Connard connard connard.

    Grande chance pas tellement, puisque la cystographie réalisée à 6 semaines entraine une pyélo, puis un choc septique. ( cysto que j’avais au passage annulée en recevant l’ecbu effectué juste avant, mais le chir l’a maintenue.

    J’ai donc accepté cette médicalisation pour mon bébé, et c’est ce qui a failli le tuer.

    Alors les tenants de la surmédicalisation, je vous emmerde profond.

    Primum non nocere.

  122. Etienne Dit:

    Bonjour,

    La magnésémie est demandée en cas de tachycardie aux USA ; les médecins y prescrivent du magnésium en fonction du taux et non pour la très française « crise de tétanie » (quel est le terme médical ?).

  123. Le blog de Borée » Folie à deux Dit:

    [...] Jaddo avait déjà publié un billet abordant, sous un autre angle, la réalisation de ce type de bilans biologiques plus-que-complets. [...]

  124. Cécile Dit:

    mes touches « l » et « o » ne sont pas décédées, mon « m », mon « d » et mon « r » non plus.

    mon mari ne comprend pas pourquoi je me marre toute seule comme une folle devant mon ordi.

  125. noesis Dit:

    En te lisant, et la façon odieuse avec laquelle tu te moques de tes patients, j’ai envie de dire, si tu n’aimes pas les gens tu n’aurais pas dû faire ce métier. Je te souhaite bien du courage.

  126. pétrolleuse Dit:

    @noesis, c’est vous l’infirmière dont il est question dans ce billet? Dans ce cas, vous auriez aussi dû demander à Jaddo de vous prescrire une bonne dose de second degré…

  127. Hisoka33 Dit:

    @Noesis : Je suis entièrement d’accord, tant de méchanceté, c’est une vraie honte pour le corps médical… Oser dire de Michel Leeb qu’il n’a pas contribué au patrimoine de l’humour français, vraiment… J’en reste pantois.

  128. urgo Dit:

    Et je ne vous raconte pas un confrere Ophtalmo, chef de son unité, qui a exigé et obtenu un AngioScanner thoracique doublé d’un Coroscanner pour une douleur de nevralgie intercostale…

Répondre