Il est 18h45.

Je suis à deux doigts d’écrire sur Twitter : « Ahahah trop peinard, je vais rentrer chez moi à 19h. #RicanementsOrgasmiques »
Et puis je me dis que ce serait sans doute pas fabuleusement constructif, comme tweet, alors je n’envoie pas.
Journée cool, des rendez-vous l’après-midi sans surcharge, avec des annulations de dernière minute qui transforme le « A l’aise » en « Super cool ».

Je reste donc sur mon tweet de l’avant-dernier patient que j’ai failli oublier de faire payer : « #Tip Venez me voir sur ma dernière demi-heure de boulot. Je suis détendue, je prends le temps et j’oublie de faire payer à chaque fois. »
J’accueille mon dernier patient. Je lui présente mes excuses pour les 15 minutes de retard. Il me sourit, il me dit c’est rien.
Je me souviens de lui, même si je ne l’ai pas vu souvent. Toujours le soir. Il était venu me parler de ses angoisses, on avait déjà passé plusieurs fins-de-soirée-tranquilles-y-a-personne-derrière-on-a-le-temps à les décortiquer.
Il vient pour un problème somatique, cette fois, qu’il commence à me raconter.

Ça sonne à l’interphone.
Je n’attends plus de patients, je suis sur rendez-vous, mais j’ouvre. Peut-être quelqu’un qui ne sait pas que je suis sur rendez-vous. Peut-être quelqu’un que je viens de voir et qui  me ramène l’ordonnance (Vous avez oublié de mettre « pour 3 mois » Docteur…), ou peut-être une urgence, comme la semaine dernière.
Enfin j’ouvre, quoi. Ça sonne, j’appuie sur le bouton qui ouvre. C’est Pavlovien.

Je dis à mon patient : « Excusez moi, je vous abandonne une minute, je n’attends plus personne, je vais voir qui c’est« .
Il me sourit, il me dit c’est rien.
J’ouvre la porte qui sépare le cabinet et le couloir.
Y a deux types. Plus grands que moi, un à droite, un à gauche. Ils sont habillés tout en noir, ils ont deux casques de moto sur la tête. Tout fermés, tout noirs, je ne vois pas leur visage, et ils ne disent rien.
J’ai reculé d’un demi-pas et ma bouche a dit « Ouh, vous me faites peur. »
A ce moment là, j’y croyais encore à moitié, que j’étais en train de leur dire gentiment « Ahahah mais enfin, faut pas sonner chez les gens comme ça avec des casques de moto, c’est un coup à leur faire peur » .

Et puis celui de droite a dit « La caisse. »
Enfin je crois, je ne sais plus trop bien ce qui s’est passé dans les 30 ou 40 secondes qui ont suivi.
Est-ce qu’il a dit « La caisse » avant que j’aille me rasseoir, est-ce que j’ai reculé toute seule, est-ce qu’il a dit autre chose, à quel moment ai-je vu le flingue… Dur à dire.
Je me suis retrouvé assise avec les mains en l’air comme les gars dans Top Chef qui doivent s’arrêter parce que TOP le chrono est fini, avec l’idée en tête qu’ils voulaient la caisse. Les détails sont flous.

Je suis très raisonnable, dans ces cas-là.
Enfin je dis « Je suis très raisonnable dans ces cas-là » comme si ça m’arrivait tous les quatre matins…
Non. Je me suis toujours dit « Si ça m’arrivait, je serais raisonnable, je donnerais tout sans broncher tant que nous pouvons rentrer moi et mon vagin en bonne santé à la maison. » Genre « Oh, et je peux vous signer un chèque si vous voulez ? Et attendez, j’ai une jolie montre au fond de mon sac, bougez pas… »
Je ne l’avais jamais mis à l’épreuve avant ce soir.

Bin figurez-vous que j’ai été super raisonnable.
Hyper stoïque, même. D’un calme olympien qui m’étonne encore à l’heure où je tape ces mots.
Comprenons-nous bien. Pas « Je fais style genre je suis calme alors que j’ai envie de me chier dessus à l’intérieur. » En vrai, hyper calme, rien dans le ventre ; que de la tranquillité. Passées les premières secondes d’hébétude où on réalise que c’est vraiment en train d’arriver.
Super calme.

Ils ont demandé la caisse, j’y ai donné la caisse.
Ils ont demandé ma carte bleue, j’y ai donné ma carte bleue. La perso, celle où j’ai moins de sous dessus que la pro (maligne comme un singe que je suis). Même pas essayé de refiler la périmée que je gardais dans mon portefeuille au cas où.
Ils ont demandé le code, j’y ai donné le code. Le vrai, sans broncher.

Monsieur n°1 (celui avec la lacrymo) est parti avec ma carte.
Monsieur n°2 (celui avec le flingue) est resté avec mon patient et moi.
Il a pris les sous de mon patient. Pas son chéquier, pas sa carte bleue qui étaient pourtant en évidence. J’ai réprimé l’envie de dire « Hey maiheu mais pourquoi vous prenez ma carte et pas la sienne ? C’est pas juste ! » : je suis carrément un super médecin.
Monsieur n°2 essayait de garder son calme, et je ne dis pas ça pour me balancer des fleurs mais il y arrivait beaucoup moins bien que moi.
Il a dit une fois ou deux que si on bougeait « il nous trouait ».
J’avais bien vu (ou cru voir ?) entre temps que son flingue était en plastique que même mon neveu de 4 ans il en aurait voulu un plus crédible.
Figurez-vous que j’ai quand même pas tenté le coup de « Tu bluffes Martoni ».

Il a demandé « Il est pas là le médecin de d’habitude ? »
J’ai dit que bah non, pas de bol, aujourd’hui c’était moi. J’ai ajouté « C’est mon jour de chance » dans un élan de bêtise.
Il s’est tourné vers mon patient, il a dit cette phrase, la seule que je regrette, la seule que je voudrais changer si une fée sortait ce soir d’un buisson en me disant que j’ai le droit de changer un seul truc à ma soirée de ce soir, il a dit à mon patient : « Et toi, on t’a jamais dit qu’il faut jamais aller chez le médecin après 18h ? »
Genre mais c’est bien connu, passé 18h on peut se faire braquer dans tous les cabinets médicaux de France et de Navarre. Merci pour la phrase, les gars, ça va me permettre de retourner bosser sereinement les prochaines semaines…
Là, j’ai dit le deuxième truc que je changerais si la fée patati-patata… ,  j’ai dit  : « Et moi je fais quoi ? Je change de métier ? »
Il a dit « Ouais. »
J’ai dit « Ok. » (c’était fini, les élans de bravoure)

Il a essayé de nous attacher les mains avec les espèces de trucs en plastique flexibles avec un cran d’arrêt qu’on fixe à l’endroit où on veut.
Juy ai dit que c’était ridicule, qu’il voyait bien qu’on était super sages et qu’on faisait tout ce qu’il voulait.
Il a quand même essayé de lier les poignets de mon patient.
Il tremblait un peu, et il a pas réussi. Il a clipsé le truc-qui-clipse beaucoup trop tôt, ça faisait une espèce de rond ridicule de 20 cm de diamètre qui pouvait pas lier les poignets de qui que ce soit. Il a dit « J’y arrive pas », avec son flingue en plastique.
On pourrait croire que ça aurait été le bon moment pour réagir un peu, ou pour planquer mon Iphone, mais nan, je suis restée bien sagement sur ma chaise avec les mains bien à plat sur le bureau.

Il m’a demandé « éhé ». J’ai dit « quoi ?? » . Il a répété « éhé !! » J’ai dit « Heuuu vous voulez que je sorte les pieds de sous le bureau ?? Heu, ok. » et j’ai sorti les pieds de sous le bureau.
Il a dit « NON ! LÉHÉS ! Pour fermer le bureau, là, pour fermer la porte. »
Je lui ai donné les clés. Il a dit qu’il partirait, qu’il fermerait et qu’il laisserait les clés dehors et que je pourrai les récupérer après.
J’ai demandé comment je pouvais récupérer les clés si il m’enfermait à l’intérieur, il a eu l’air de réfléchir à la question.

Monsieur n°1 tardait à revenir. N°2 m’a dit que j’avais intérêt à avoir donné le bon code. Je me suis bénie intérieurement d’avoir donné le bon code.
Il m’a répété que j’avais intérêt à avoir donné le bon code, sinon « il nous trouait tous ».
J’ai dit que j’avais donné le bon code, que peut-être il essayait de tirer plus que ce qu’il y avait sur mon compte, que dans ces cas-là forcément, mais que j’avais donné le bon code.
Il m’a demandé de le noter sur papier.
Je l’ai noté sur un papier.

Monsieur n°1 est revenu. M2 lui a demandé combien il avait eu, M1 a dit « Ça va, ça va, assez » (merci à ma banque et à son autorisation de découvert)
M2 a posé ma CB sur le bureau (heu, merci tout court)
Ils ont redit quelques menaces que j’ai oubliées (merci à mon cerveau et à sa mémoire sélective)
Ils allaient partir. M2 a vu mon Iphone que conne-comme-je-suis je n’avais pas planqué et l’a empoigné.
J’ai supplié. J’ai dit que non, vraiment, non,  mon IPhone c’était pas possible. Que j’avais des trucs trop importants dedans, des trucs professionnels, des trucs dont j’avais besoin.
Il a dit « Tu le veux pour la puce ? » et moi, dans mes neurones qui ne savaient plus ce qu’il y avait dans la puce et ce qu’il y avait dans la mémoire-même du téléphone, j’ai dit « Heuuu je veux pour ce qu’il y a dedans »

Alors il l’a jeté par terre. L’est tout fracassé, mon Iphone. Je vous ferais bien une photo si j’avais mon Iphone pour prendre la photo de mon Iphone, mais vous m’accorderez que c’est compliqué.
Je sais pas. Les flics plus tard ont pas compris. Quitte à le casser, autant le prendre, ils disaient. Et moi j’avais dit « Merci » pendant qu’ils fracassaient mon Iphone par terre.
Voilà,  mes braqueurs, avec leur flingue en plastique, avec leurs tremblements, avec leur « je te rends ta CB et j’essaie de te rendre tes clés », je crois que c’était pas des méchants-qui-ont-bourlingué. C’était des nouveaux-méchants-on-est-un-peu-perdus-mais-on-essaie-fort.
C’était « Ok, tu m’as attendri avec ton besoin viscéral de ton Iphone, mais je vais le casser QUAND MÊME pour que tu voies bien que c’est moi le chef. »
Ok, ça me va.

Ils sont partis.
J’ai éclaté en sanglots, devant mon patient un peu surpris visiblement de la fracture entre mon stoïcisme précédent et les hululements actuels. Jui ai dit que c’était pas grave, que j’étais une fille, que les filles ça pleure, que ça allait.
Il m’a tendu la main. Je l’ai prise.
Là, et putain je me demande ce qu’il y a dans mon cerveau mal-foutu, là, j’avais une idée en tête : finir ma consultation.
J’ai dit qu’on allait finir, qu’on allait appeler la police, qu’on allait appeler le Dr Carotte.
Et puis on a attendu. Parce qu’on ne savait pas trop bien quoi faire d’autre.
Pendant qu’on a attendu, et putain je me demande ce qu’il y a dans mon cerveau mal-foutu, j’ai twitté : « Salut, je viens de me faire braquer, bisous ! ».
On a attendu, on dit quelques phrases inutiles, on a gardé la bouche ouverte et le silence un moment.
Pis j’ai dit « Non mais en fait non, je suis vraiment désolée, mais on va pas finir la consult’, là, je vais pas y arriver. Visiblement y a pas d’urgence, vu ce que vous m’avez dit, vous reviendrez à l’occasion mais là je vais pas pouvoir. »

J’ai appelé le Dr Carotte, j’ai appelé le Dr Cerise pour lui dire que je pourrai sans doute pas aller bosser demain, j’ai pris le numéro de téléphone de mon patient, mon patient est parti par la fenêtre, je me suis sentie désolée pour cette consultation qui n’allait probablement pas contribuer à améliorer ses angoisses, j’ai appelé les flics.

Les flics sont arrivés. Ils sont entrés par la fenêtre. Je vous passe le moment d’incertitude entre quand ça a frappé à la fenêtre et quand j’ai entendu « Madame ! Police ! » .
J’ai ouvert la fenêtre et ma bouche a dit « Oh ça va oh c’est vraiment la police » .
J’ai repleuré un coup, en disant pardon, pardon, ça va passer.

Après comme dans les films, on a pris des photos, on m’a demandé 15 fois de répéter 15 fois la même chose, on a pris mes empreintes.
J’ai demandé si du coup je ne pouvais plus tuer quelqu’un rapport qu’ils avaient mes empreintes, ils ont dit que non, ce serait détruit après l’enquête. Une petite folle hystérique attardée au fond de moi a été déçue.
Pendant ce temps, j’ai appelé ma sœur, j’ai appelé ma mère, j’ai appelé mon meilleur ami, j’ai appelé ma banque, j’ai eu 150 messages de soutien sur Twitter.
Demain, je dois aller au commissariat pour re-porter plainte.

Mon ventre va bien.
Ma tête se demande si mon ventre ira bien la semaine prochaine à 18h.
Ma tête craint qu’il n’y ait pas beaucoup de messages rationnels pour la rassurer. Non, ce n’est pas un hasard ; non, ça ne peut pas forcément ne plus arriver ; oui, le message « Y a un Docteur hyper docile qui donne son n° de CB, et puis jolie avec des bottes toute seule à partir de 19h » peut circuler.

On va voir.
En attendant, j’ai des choses à faire, des parents à rassurer, et à m’occuper de moi.
Même s’ils avaient un flingue en plastique et qu’ils étaient pas fichus d’attacher des poignets correctement.

234 Réponses à “La caisse ! #PPCS > Hey merde #Diag”

  1. Tim Dit:

    « Y a un Docteur hyper docile qui donne son n° de CB, et puis jolie avec des bottes toute seule à partir de 19h »
    C’est le moment de dresser un ours pour te défendre !
    Repose toi bien, bisou !

  2. Aotte Dit:

    Bien sur que ca sert a ca…
    Ne suivant pas ton twitter, viens juste d’apprendre.
    Bravo pour ton sang froid.
    Bon courage pour vendredi prochain.

  3. Lo' Dit:

    Le style va bien et les fautes on s’en cogne (tant que ça pique pas les yeux).
    J’ai aussi eu droit à ma petite agression en règle, du style donne-ton-portable-ou-t-es-mort. Ca met quand même un tit coup de doute après coup pire, très certainement, que l’agression en elle même. Et c’est la dessus qui faut bosser. Eviter le cercle vicieux, et rationnaliser. T’as très bien réagi sur le moment, il faut continuer à bien réagir !
    Plein de courage.

    Ps : je ne comprends pas l’intêret de braquer un généraliste. La somme dans la caisse doit vraiment pas être mirobolante. Parce que bon, y’a pas 200 personnes qui sont passées dans la journée, et même dans la semaine. Et doit y’avoir pas mal de chèques. Bref, idiotie quand tu nous tiens…

  4. Rrr Dit:

    Je pense qu’il y avait moins de 300 euros exploitables dans l’enveloppe que je leur ai donnée.
    J’espère pour eux qu’ils ont gagné bien plus avec ma carte bleue…

    Merci pour vos messages.

  5. Lo' Dit:

    C’est idiot, mais il portait des gants Mr 1? S’il t’a rendu ta CB après l’avoir utilisée, doit y avoir ses empreintes dessus, la même chose pour Mr 2 avec l’IPhone…
    *Remet ses lunettes à la Horatio Caine et regarde dans le vide*:  » On va leur faire passer le goût d’aller chez le docteur sans rendez vous »
    YEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH
    [Désolé...]

  6. Rrr Dit:

    Des gants tous les deux.
    Les flics ont quand même pris ma CB au cas où. (ambiance Dexter mises sous scellée et tout, la grande classe)
    Genre si le type a retiré ses gants le temps de faire le retrait. J’y crois pas tellement, pis en vrai qu’on les retrouve EUX je m’en fous un peu.
    Juste essayer de trouver des moyens pour que ça ait moins de risque d’arriver les prochaines fois.

  7. Glabouni Dit:

    C’est peut-être un cartel de dealers qui venaient récupérer leur pourcentage sur la production d’amphèts du Dr Cerise qui n’est en fait qu’un druglord comme dans Breaking Bad, et qui sont tombés sur toi.

    C’est chouette que ça ne t’affecte pas trop, et puis tu nous a pas perdus nous, on aimera toujours tes tweets, ton blog, tes #diag, et tes #bottes.
    Entre toi et Marion Montaigne on dirait que le monde en veut aux filles intéressantes.

  8. Lo' Dit:

    Honnêtement, je pense que c’est comme la foudre ça ne…
    - hum après vérification Google oublie l’exemple de la foudre-. C’est comme un obus en temps de guerre, ça ne tombe pas deux fois au même endroit. Il n’y aura pas de prochaine de fois.
    Sinon, il faut aller dans le sens de la surprotection (visiophone, tazer, grilles au fenêtres, j’en passe…) et c’est inutile, puisque ça ne fait que rappeler qu’il peut se passer qqch (mode cercle vicieux on, donc).
    Après mon agression, j’me baladais avec une lacrymo dans mon sac -quasi prêt à dégainer au moindre mouvement suspect-. Une amie l’a trouvée qq mois plus tard en se demandant se que j’faisais avec. Symbole d’une peur révolue, je lui ai filé, elle n’avait jamais servi…

  9. LaurenceB Dit:

    Rhaaa, c’est rageant! Je hais les malhonnêtes!
    Alarme silencieuse, peut-être? En cas de problème, les flics débarquent d’office…

  10. stéphane Dit:

    Bon courage pour la suite. Il n’y pas vraiment de solution malheureusement. Il faut rapidement reprendre son activité pour que ça ne cristallise pas trop.
    Je suis de tout coeur avec vous.

  11. fmarichez Dit:

    Eh oui, c’est ça qui est sympa quand la porte est toujours ouverte, certains en profitent…
    Je ne comprendrai jamais !

    En tous cas… Non là, je ne sais pas non plus comment finir : « bravo » ? « bon courage » ? « merci » pour ce super blog ?

  12. nfkb Dit:

    C’est vraiment moche :-( C’est dégueulasse quand la fatalité nous tombe sur le coin du nez…mais mais mais il faut peut être imaginer que ça n’est qu’un coup du sort, il n’y a rien de personnel contre vous, que c’est arrivé c’est tout.

    Il faut urgemment profiter du week-end pour se vider la tête et reprendre l’activité. La focalisation sur les patients permet parfois d’oublier bien des soucis…

    Bon courage et bravo pour votre prose que ça soit sur @Jaddo ou ici

  13. Bertrand Dit:

    Pensés, soutiens, amitiés.
    Si je peux faire quoi que ce soit, n’hésites pas.

  14. Yannn06 Dit:

    Prends bien soin de toi. On est avec toi. Tu as fait ce qu’il fallait. Il y a des choses qui nous tombent dessus aléatoirement sans qu’on puisse s’en prémunir, comme les agressions. C’est comme ça.
    Repose-toi bien, n’hésite pas à prendre quelques jours. Le « debriefing » par blog et par Tweeter, bienvenue au XXIe siècle :)
    C U on Tweeter
    Je t’embrasse

  15. Soleild'hiver Dit:

    Bravo pour ta force intérieure et ton sang froid qui t’a permis de protéger ton patient.
    Mon associé a refusé de donner gentiment ses clés de voiture et il est en réa avec des drains dans son hématome sous-dural massif.
    Attaqué il y a 2mois, opéré hier en urgence devant des troubles neuro graves.
    Et moi qui venait sur ton blog pour me remonter le moral…
    Au moins ton bon sens de fille t’a protégée et nous tes fans pourront bientôt lire ton livre et tes prochains textes.
    On t’aime !
    Retourne bosser, ça aide.
    Le soir je me fais raccompagner par mon dernier patient ( des fois c’est une grand-mère de 40 kg, mega efficace non?); j’ai peur de m’acheter une lacrymo pour me l’envoyer dans mes yeux à moi quel intérêt …
    Gros bisous ma belle
    Essaie de te détendre avec tes proches

  16. snana Dit:

    Je suis assez d’accord avec un commentaire plus haut : tu as fait ce qu’il fallait.
    Mais franchement, aller braquer un médecin…quels crétins…
    J’espère que tu pourras retourner travailler assez sereinement. La police t’a dit quelque chose ? Qu’il viendraient faire des rondes dans le coin ? (moi ils m’avaient dit ça quand j’étais suivie dans mon quartier par un dingue)

  17. Dominique Dupagne Dit:

    Rrr est cassée, bisous !

    Putain, merde, chiotte et tout et je me joins à l’océan de bisous pour te remonter le moral.

  18. gabuzo Dit:

    Avoir une caméra permettant de voir qui arrive avant d’ouvrir c’est une très bonne idée (et puis ça permet d’éviter d’ouvrir lorsque 5 personnes arrivent 10 minutes après la fin des consults) mais la lacrymo c’est une fausse bonne idée. Au lycée un élève avait toujours sa lacrymo sur lui. Le jour où il s’est fait attaqué par deux types il a bien sûr voulu s’en servir mais il se l’ai faite arracher des mains et bien sûr son agresseur s’en ai servi contre lui.

    Bon courage pour la suite.

  19. Mélanie Dit:

    Oh putain, j’ai vu ça dans Twitter, mais bien plus soft, bien plus léger. Là j’ai tremblé avec toi. Vraiment désolée :( C’est pas juste. J’espère que tu n’auras pas peur trop longtemps…

  20. Luk Dit:

    *hug*

    :(

  21. juliachou Dit:

    Courage à toi. Je ne te connais pas mais au fil de tes tweets je me suis attachée à toi. Quand j’ai vu ton tweet, j’ai eu une grosse boule dans le ventre. Je suis très contente de lire dans ton article qu’ils ne ton pas malmené physiquement. Si ton iPhone n’est pas complètement en miette, tu pourra peut etre récupérer des données ?
    Je me dis que tout ça est vraiment injuste. Moi je passe ma vie à parcourir le monde en auto-stop et il ne m’arrive rien, et toi tu sauves des vies, et on te braque. Comment ont-ils osés ? Je suis révoltée ! Un médecin c’est sacré ! C’est le corps de métier dont t’aura absolument toujours besoin dans ta vie. Peut être que dans quelque années, Monsieur n°1 ira très mal et tu lui sauveras la vie..
    C’est vraiment injuste et aberrant. Courage ! Je peux t’envoyer des MM’s à plein de goût différents que j’ai ramené des USA si tu veux t’occuper les papilles gustatives (je suis sérieuse, tu as mon mail, envoie une adresse si tu les veux)
    Des bisous

  22. emelka Dit:

    Comme dit sur twitter, je suis vraiment effarée qu’on puisse ça à une si gentille toubib …

    En tout cas, chapeau !!
    Chapeau d’avoir gardé un tel calme
    Chapeau d’avoir immédiatement jetté ces lignes sur le clavier

    J’espère que ce WE va te permettre de reprendre des forces pour pouvoir avoir le courage d’aller bosser la semaine prochaine.

    des bisosus aussi :o)

  23. Robyn Slinger Dit:

    Aww…
    Tu as été impressionnante de calme.
    Bon courage, et quelques hugs virtuels {{{Rrr}}}

  24. pr mangemanche Dit:

    courage, soutien et compassion !!
    ( expérience personnelle vécue identique au cabinet)

    par ailleurs, parmi les démarches pénibles mais qui montrent au grand jour les conditions de travail dans la vraie vie des généralistes : signalement de l’agression au conseilde l’ordre.

  25. HariboDoc Dit:

    Admirable dresseuse d’ours !
    Je t’admire d’y croire encore…
    Merci

  26. Dr Stephane Dit:

    Bravo pour ton sang-froid.
    Purée, fracasser un iPhone. C’est sûr c’est des sauvages.
    Des bisous, encore, du courage encore.

    Ah et un nouvel iPhone aussi et rapidement pour pouvoir te changer les idées le soir avant de dormir. Tu vas en avoir besoin.

  27. do Dit:

    un truc, peut-être: pas ouvrir si on a pas au moins un dernier client avec soi: à 2, ça dissuade peut-être du pire, ou ça évite les trucs qui partent dans tous les sens.
    sinon, le visiophone, c’est pas idiot, quand même… pour le soir. les pharmacies de garde ont des guichets spéciaux pour la nuit.

  28. mamzelle carnetO Dit:

    Ah ! pauvre Jaddo ! mais t’es une héroïne ! T’es super forte, t’as tout bien fait comme il fallait, t’as même reconnu que c’était un flingue en plastique, t’es la meilleure.
    Peut-être que la prochaine fois à 18h il peut y avoir un ami qui reste dans ta salle d’attente, comme ça, juste pour te rassurer et aller boire un pot après !

  29. hergeloffeni Dit:

    eh bé! j’imaginais juste un vol de sac à main dans le métro, mais pas ça. Putain de merdeux.
    Je te fais de grosses bises et te souhaite beaucoup de courage.

  30. Opale Dit:

    Tu parles on s’en fout du style miss! L’important c que tu te défoules et que tu aies évacuer tout ça par écrit même si ça ne sera pas facile d’être rassurée ensuite!

    Je suis très touchée de ce qui t’arrive, déjà qu’on braque un toubib c lamentable, mais là qu’on braque « ma » Jaddo, la-Jaddo-que-je-lis-qu’elle-écrit-trop-bien-qu’elle-est-super-humaine-et-drôle ben ça me touche encore +
    Le virtuel crée une sympathie bien réel comme tu peux le voir!

    Prends bien soin de toi, parles-en autant que tu as besoin d’en parler, essaye autant que possible de reprendre vite le taf même si c pas évident!

    Et continue à être toi parce que c comme ça qu’on t’aime!

    Bisous

    Opale (Armelle1978 sur Twitter )

  31. gilda Dit:

    Admirative de la capacité à écrire si vite après avec l’humour solide et petites phrases tranquilles (« Le patient est sorti par la fenêtre »). Chance que ça soit tombé sur un patient qui apparemment est resté calme, le plus pénible est sans doute de se dire que puisqu’ils connaissaient « l’autre docteur » eux-mêmes ou quelqu’un de leur entourage était sans doute venu en repérage sous couvert de consultation.
    Admirative aussi de la capacité à avoir réagi comme il fallait. Tant qu’on n’a pas été confronté au moins une fois on ne peut jamais savoir. Le plus redoutable étant les éventuelles bouffées de bravoure qui peuvent mener à du pire (enfin face à un flingue en plastique le risque était mesuré mais n’empêche).

    Bon courage pour le surcroît de boulot, démarches, fatigue et rattrapage éventuel du manque à gagner.

    PS : le bruit qui circulera peut-être sera sans doute aussi Hein quoi, y a que 300 € dans leur caisse, ça vaut pas la peine.

  32. Nina Dit:

    Je sais pas trop quoi dire alors, comme quelqu’un d’autre avant moi : *câlins*

  33. SNJMG Dit:

    Ce ne sont que des mots sur un ecran : un billet sur un blog, des commentaires… mais nous espérons qu’ils aideront à surmonter cette épreuve…
    Bisous !

  34. Marie Dit:

    Bonjour,

    Quelle misère. Quelle´courage et quelle belle plume en tout cas.
    Que penses-tu d´adopter un chien et de l emmener en consult avec toi ? Mon médecin en a un. Ce sera le chien le plus heureux du monde car jamais seul à la maison, ca a un effet calmant sur les patients (bien sur il faut prendre le bon chien),c est bon pour les enfants et sa présence te rassurera. Parce qu il faut bien continuer á travailler, autant diminuer le stress.

  35. Sandra Dit:

    Bon courage. Je vous suis sur ce blog et sur Twitter et ce qui vous est arrivé me touche.

  36. cGuille Dit:

    Le comportement de ces messieurs témoigne sans doute d’un profond mal-être.
    Au moins maintenant, ils connaissent un bon docteur.

    Concernant l’éventualité d’une récidive, je ne pense pas qu’il y ait un risque immédiat : ils savent bien qu’on est d’avantage sur nos gardes après un évènement de ce genre, et que la police à tendance à venir patrouiller dans le secteur. Pour eux, il vaut mieux aller voir ailleurs.

    Bon courage !

  37. SuperGélule Dit:

    OK. Tu rentres tard chez toi, tu checkes dans le noir les derniers tweets de la journée que tu as loupé en te disant que cela va certaiment t’aider à dormir, et puis tu en vois un, hallucinant, de Jaddo. Tu relis deux fois, consulte sa TL et constate que c’est pas du chiqué. Tu écris trois mots, sincères, et puis tu t’endors. Douce ironie.
    Bordel le matin au réveil tu y penses encore un peu, et puis quelques heures plus tard tu lis cette note détaillée, entre effroi, sourire et une pointe de compassion (pour le pistolet en plastique, évidemment). Tu espères que tout va bien et décides de laisser un commentaire superbement réconfortant, mais pas trop cul-cul non plus. Pas facile. Mais comme tu veux quand même en laisser un, un petit commentaire sincère de rien du tout transpirant de bons sentiments à peine avoués et d’une originalité en laquelle tu ne crois plus, alors tu en viens à écrire, le bout des doigts encore un peu moites (la faut à qui, hein?) :

    « J’espère que ça va, ce matin »

    Vraiment. Voilà voilà.

  38. Dr Duc de Cogny Dit:

    Jaddo, j’avais « mal à mon âme » (p’tain qu’est ce que je ferais dans une telle situation ?)en lisant ta prose que j’adore… et que je diffuse auprès des confrères proches. Je te souhaite plein d’autres moments beaucoup plus heureux car il ne faudrait pas que le burn-out te gagne si tôt (ne force pas sur les benzo ! lol) ! Plein de bisous d’un senior rural qui ne pense pas qu’il puisse lui arriver pareil évènement ; mais il ne faut jurer de rien !…

  39. docteursachs Dit:

    P***, vivre ça presque en direct sur Twitter, et de te lire aujourd’hui, j’en suis tout retourné.
    Déjà que j’ai du mal à gérer le conflit avec une mère de famille qui me harcèle pour que je désinfecte ses gamins à coups d’antibio pire que du canard WC triple action, je ne sais pas comment je réagirais dans ce genre de cas; probablement sans héroïsme, les assurances sont là pour ça, déjà s’ils ne t’ont pas touchée c’est inestimable.

    Plein de courage à distance

  40. Floh Dit:

    Je me suis sentie tellement idiote en te lisant hier soir que j’ai été incapable de trouver un truc passable en 140 caractères. Et du coup j’apparais discrètement sur ce blog, pas pour être plus originale mais pour juste dire en fille innocente « ha mais c’est possible de braquer un toubib?? Quel esprit tordu a cette idée-là?? » et te dire à toi « vraiment chapeau, chapeau de ton sang-froid, chapeau de ton humour, chapeau de ton courage, chapeau pour tout ce que tu fais, y compris ça, vraiment.
    Donc voilà, j’espère que tu t’en remettras vite, j’espère que tu es bien entourée et j’espère que tu prendras le temps qu’il faut pour surmonter ça…

  41. Alouette Dit:

    Quel monde de chiens !!
    Jolie réaction en tout cas. Pour l’avoir vécu aussi, j’avoue que je suis impressionnée par votre calme !!

    Bonne continuation et bon courage !!!

  42. Hélène Baudry Dit:

    Bravo pour ton courage et pour la suite, n’hésite pas à demander un coup de main à un professionnel. Je dis ça parce que nous les médecins nous avons du mal à nous faire aider… même le fait que tu en aies parlé fait déjà beaucoup. La peur je l’a eue longtemps à la maison de garde à chaque fois que j’ouvrais la porte après avoir pris un stoppeur qui a tenté mollement de m’étrangler tellement il devait être plein de neuroleptiques ou de cannabis ou les deux. Je crois que je vais avoir à nouveau peur.
    On pense souvent que ça n’arrive qu’aux autres.
    Pas à toi, non!!!!!!!!!!
    Pas à moi on plus!

  43. Sophiedoz Dit:

    Courage! J’espère que tu vas pouvoir reprendre le travail sans une paranoia galopante assez vite… :/

    Mon medecin a effectivement un visiophone et cela me semble une bonne idée, pas extrême. (Elle en a deux parce que immeuble, un au rdc, un devant la porte même du cabinet). Après, elle l’a sans doute fait installer par précaution, alors qu’en effet, tu l’auras fait installer dans la peur (qui se comprends, mille fois), donc il ne faudrait pas que ces écrans te ramènent à cette peur dès que tu y poses les yeux.

    Y’a que toi qui sait si le jeu en vaut la chandelle.

  44. rb Dit:

    tu as été formidable de courage et en plus je trouve que c’est superbement écrit.
    Bon courage pour la suite.

  45. Kléo Dit:

    Bah merde alors O_o !
    Sacré choc tout de même… vous avez super bien assuré, je ne sais vraiment pas si j’aurais pu faire pareil en tel cas !
    Je ne pensais pas qu’on pouvait en venir à braquer un médecin …
    Courage pour la suite …

    Bye,
    Kléo

  46. Flo Dit:

    Bonjour Jaddo,
    C’est la première fois que je laisse un commentaire mais je te suis régulièrement sur ton blog et sur Twitter. Je trouve ça vraiment minable de braquer un médecin (en plus d’être complètement débile vu ce que ça « rapporte »). Bravo pour ton sang-froid, je ne sais pas comment je réagirais si ça m’arrivait. Et tu as quand même réussi à mettre quelques notes d’humour dans ce billet malgré ce qui t’est arrivé.
    Bises et soutien d’une collègue généraliste remplaçante ;-)

  47. Anais Dit:

    Flingue en plastique ou pas t’as bien fait de rester calme et de leur donner ce qu’ils voulaient , un tabassage en règle par deux molosses casqués ca fait moins de mal qu’une balle mais ca peut tuer aussi !!

    Apres tous ces messages de soutien je ne vais pas en faire des tonnes et juste rajouter : #Hugs

  48. Alice Redsparrow Dit:

    Encore une fois, je suis vraiment désolée de ce qu’il t’est arrivé. Je crois que ton message hier sur Twitter nous a tous vraiment remué. Prends bien soin de toi.

  49. Fafa Dit:

    Mon ptit mot ne va rien t’apporter de plus de ce qui a déjà été dit mais je le mets quand même :
    - chapeau pour ta capacité à rebondir aussi vite et avec le même humour que tu aurais utilisé pour conter une n-ième embrouille avec ton amie l’URSSAF
    - prends bien soin de toi.
    Bisous

  50. Docteur T Dit:

    Quand ça m’arrivera (parceque ça m’arrivera), je ne dégainerai pas mon fameux « coup de pied sauté retourné ». Je laisserai les clés de ma bagnole (bien pourrie, ça c’est un élément de dissuasion), CB et code, en essayant de limiter la casse aussi pour mes patients. Quand je faisais du SMUR, je me souviens d’un commerçant qui avait sorti un flingue : un braqueur et lui sont morts, mais aussi une cliente a été très gravement blessée. Pour ceux qui sont tentés par l’option « radèchampienne »
    Un de mes collègues généraliste a aussi été bien frappé à l’arme blanche en résistant il y a qq années, donc, mec ou pas, faut rester calme et ne pas essayer de rejouer OK Coral.`
    Apaise ton âme, Jaddo.
    19/20, ne pouvait pas mieux faire. Je t’embrasse
    PS: quand mon collègue a été agressé à 21H00, les flics lui ont dit qu’il travaillait trop tard. Mais là, 18H45, c’est vraiment des petites frappes « congé payé RTT ». On leur a pas dit qu’il fallait braquer plus pour gagner plus ?

  51. Alfila Dit:

    Un petit judas pour le soir après 18h ?
    Bisous.

  52. Agnès Dit:

    Bravo pour ton sang-froid. Mon médecin a un interphone « automatique », je n’avais jamais pensé qu’on pouvait le braquer, mais que n’importe qui pouvait entrer dans l’immeuble. En revanche, le cabinet d’infirmier a un interphone, et ils m’ont expliqué que le week-end, s’ils n’attendent personne, ils vont carrément voir dans le hall de l’immeuble qui veut se faire ouvrir : il arrive régulièrement (et pourtant c’est un quartier calme d’une ville calme) que des drogués viennent essayer d’obtenir de l’argent. Plutôt que de dépenser des sommes folles en dispositif de sécurité qui ne serviront probablement jamais, c’est un bon réflexe à prendre je crois.
    Bonne continuation.

  53. Andromède Dit:

    Chère Rrr,

    Merci de nous faire partager ces morceaux de vie de généraliste… même ceux-ci…
    Bravo pour votre courage et votre empathie et bonne continuation.

    Bizous

  54. Sam Dit:

    Ma femme est généraliste et je ne suis jamais rassuré pendant les visites à domicile.
    Mais si même au cabinet vous n’êtes pas en sécurité…

    On pense bien à toi.

  55. marollan Dit:

    Le récit comme début de thérapie… Comme d’autres, votre tweet m’a remué hier et encore, je ne vous connais pas (j’imagine la trouille rétrospective de vos parents… et tous les conseils qui vont suivre).
    J’attends avec impatience votre livre et en attendant, vous voudriez bien être mon docteur ??

  56. La divulgation de son code confidentiel de carte bleue sous la contrainte | SedLex Dit:

    [...] écrire cet article. En effet, je twitte un peu et en particulier, je suis une jeune généraliste @Jaddo qui vient de se faire braquer dans son cabinet [...]

  57. lavande Dit:

    vous avez bien réagi, je suis de tout coeur avec vous
    la maman d’une interne en pédiatrie

  58. Viobi Dit:

    Eh ben, j’espérais un nouveau billet (pas de banque) jour après jour, là je me dis « chouette elle a écrit un truc, il était temps », et glops.
    Braquer un généraliste… quel monde. En plus, je sais pas combien il y en a par jour qui règlent leurs 22€ en liquide, mais ça doit pas aller chercher bien loin, j’imagine.

  59. Eric D Dit:

    Le plus dur après une telle expérience est de ne pas se laisser sombrer dans la dérive sécuritaire. Mettre un vigile devant la porte ne ferait que déplacer le problème et ne serait pas top pour les patients. Se faire fouiller au corps avant même de voir le toubib…

    L’iphone, tu dois en avoir un backup dans itunes, donc pas de souci de ce côté-là. Ce sera l’occasion d’acheter un iPhone 4.

    Pour le reste, bon courage.

  60. Viobi Dit:

    fausse manip, je disais: bon courage pour la suite, la récupération des données de l’iPhone, et tout. Et chapeau pour le sang-froid et la pensée très professionnelle pour le patient ( je cite de tête: « le pauvre, c’est pas ça qui va l’aider à calmer ses angoisses »).
    On est pas assez intimes pour les bisous, mais le cœur y est.

  61. Tristine Dit:

    o_0

    Pinaise… Je crois bien que maintenant j’irais vérifier dans le hall qui a sonné avant d’enclencher l’ouverture le soir après 18h…

    Bon courage pour la suite. Bisous (si je peux me permettre).

  62. Moon Dit:

    Juste pour vous dire bon courage…
    bises

  63. pr mangemanche Dit:

    je rêve aussi d’une profession solidaire, et de syndicats organisés et vraiment représentatifs, voire d’un conseil de l’ordre ?, qui organiseraient une réponse immédiate : droit de retrait, journée santé morte, fermeture des cabinets par solidarité comme les conducteurs de transport en commun, les enseignants ou d’autres professions exposées savent le faire.

  64. Fafaro Dit:

    Je me faisais une joie de lire un nouveau billet, je suis réellement désolé qu’il ait été dicté par ces circonstances.
    Les prochaines fins de journée de travail seront probablement difficiles et angoissantes.
    Je vous souhaite beaucoup de courage, et surtout que ça ne se reproduise plus.

  65. Babeth Dit:

    Euh… positivons, ça faisait longtemps qu’on attendait un nouveau billet :-) (ouais désolée, j’suis un peu retournée et je sais pas quoi écrire d’autre qu’une connerie).
    Des bisous

  66. fxstbg Dit:

    Je te souhaite plein de courage (c’est con comme phrase… mais je trouve pas mieux dans les circonstance), du repos (bien mérité), et surtout de garder ta foi en ce beau métier !
    Et si jamais tu voulais un jour remplacer dans un petit cabinet pépère au fond d’une vallée (y a pas de distributeur dans le village, ni à 10km à la ronde, donc le risque est probablement moindre ;-), la porte est ouverte !

  67. Aurore26100 Dit:

    Premier com pour te féliciter de ton sang froid et de tes bons réflexes.

    Quand j’étais gosse le boulanger s’est fait braquer par 3 gosses de riches qui voulaient s’amuser. Le boulanger s’est rebellé, il est mort pour son fond de caisse… 200 francs. Une veuve et des orphelins pour 200 francs c’est pas du courage c’est de la connerie.

    J’espère que ça va un peu mieux, comme dit plus haut demande à ce qu’on vienne te chercher le soir le temps de te rassurer un peu.

    En tout cas tu n’aurais pas pu faire mieux, tu as su vous protéger toi et ton patient et ça ça n’a pas de prix, encore bravo.

  68. Gg Dit:

    Beh mince alors…
    Malgré tout ce que tu étais entrain de vivre, le coté comique a tenté une percée, même si c’était pas forcément le bon moment :)
    Et ta façon d’écrire est toujours un régal, malgré le degré de gravité de cette expérience
    J’espère que tu garderas ça, et que ça ne t’empêchera pas de dormir trop longtemps, et surtout, surtout, j’espère que ça ne t’arrivera plus jamais…
    Un chtit vidéophone à l’entrée peut être?

  69. Sam Dit:

    Well, fuck.

    Comme beaucoup d’autres, je suis ce blog depuis une certaine note de Boulet. Comme beaucoup d’autres, je me suis rapidement à vous lire sur Twitter.

    Comme beaucoup d’autres, je suis sincèrement ému de ce qui vous est arrivé.

    Au-delà de l’expression de ma sincère sympathie, et de mon admiration (aurais-je été capable de réaliser que le flingue était un faux?), j’aimerais partager mon expérience avec vous.

    J’ai été agressé, cela fait longtemps, maintenant, mais ce billet réveille le souvenir. Depuis le temps, c’est un peu flou. Je me souviens pourtant de la sensation de lucidité du moment…

    C’était dans la 2è moitié des années ’90. Je me rendais, en RER, à la Fnac la plus proche avec, en poche, 50 francs. Juste de quoi m’acheter un manga et un casse-dalle. Et une carte téléphonique 50 unités, bien entamée. Pas de téléphone portable.

    Sur le quai, un type engage la conversation avec moi. Je ne me sens pas à l’aise, mais je ne me suis jamais senti à l’aise pour faire de la « petite conversation », a fortiori avec un inconnu.

    Le train arrive, on monte. Sans que je sache comment, ce type est rejoint par 4 autres. Ils ont tous l’air plutôt baraqués entre 20 et 30 ans, je suis un gringalet qui n’en a pas encore 18. J’ai senti le piège se refermer un instant trop tard.

    Juste avant qu’un d’entre eux demande: « Tu as combien sur toi? » Je savais alors que j’étais coincé. J’ai répondu honnêtement: 50 balles, une carte 50 unités à moitié vide. J’avais déjà dit au type, sur le quai, que j’allais m’acheter un manga. « Si on te fouille, on trouve combien? » Là, j’ai commencé à avoir peur. Je réponds pareil, parce que c’est la vérité. Je suis resté calme, malgré la peur, et la colère de m’être laissé avoir. Calme dans le plus pur style « Je fais style genre je suis calme alors que j’ai envie de me chier dessus à l’intérieur. », je dois le reconnaître. Mais calme.

    « T’as pas de portable? » « Non » Je vide mes poches pour éviter qu’ils le fassent eux-mêmes. J’en profite pour empoigner mon porte-monnaie, qui renferme son malheureux Saint-Ex’. Je serre le poing dessus à m’en faire blanchir les phalanges. Je leur donne la carte téléphonique pour prouver que je ne raconte pas des bobards. Le type qui la prend la regarde avec un air un peu ahuri avant de l’empocher.

    Un autre me demande de donner mon porte-monnaie. Je refuse. J’ai le poing tellement crispé que je ne suis même pas sûr que j’aurais desserrer les doigts. Le mec devant moi m’agrippe par le col et me met son poing sous le nez. « Donne ou je te frappe. » Stupidement, obstinément, je refuse. Il ne mettra pas sa menace à exécution: le train arrive à la gare suivante.

    Ils descendent, tous. J’hésite avant de sortir du train: c’était mon arrêt. Cela a pris moins de 3 minutes. Ils remontent dans une autre voiture. Je sors aussi. J’aperçois des flics sur le quai. Ils n’ont rien vu. Aucun doute que mes agresseur, eux, les avaient repérés: c’est probablement pour ça qu’ils sont remontés dans le train. Toutes les émotions refoulées pendant l’incident remontent à la surface. La colère d’abord, que j’évacue en donnant des coups de pieds dans un pilier, ce qui attire l’attention des policiers.

    Je réalise alors à quel point j’ai été stupide, et chanceux. Je n’ai pas fini ma première phrase que ma voix se brise en un sanglot. On va commissariat, ils appellent mes parents. Une fois ma mère à mes côtés, ils prennent ma déposition. Sur la base des descriptions que j’ai faites, ils me montrent des photos parmi lesquelles je ne reconnais aucun de mes agresseurs. Je n’en ai plus jamais entendu parler.

    Je rigole souvent en pensant à ces types qui se sont mis à 5 pour piquer une carte téléphonique 50 unités à moitié vide à un gamin qui faisait la moitié de la taille du plus petit d’entre eux.

    Mais en lisant votre billet, je me souviens que j’ai vraiment eu beaucoup de chance.

  70. Dominique Dupagne Dit:

    Donnez pour le Jaddothon : http://bit.ly/g7ycfd pour offrir un iPhone neuf à Jaddo et des cadeaux s’il y a trop de sous. Ce n’est pas une blague.

  71. Hélène LT Dit:

    Je me joins à tous les autres pour t’envoyer tout mon soutien et des bisous. C’est moche, franchement, je vois pas ce qui peut passer dans la tête de ces gens là.
    En tout cas chapeau pour le calme que t’as réussi à garder, t’es super forte.
    Prends bien soin de toi.

  72. lenita Dit:

    Je te souhaite plein de courage. Je suis admirative du fait que tu gardes ton humour dans ce billet. Repose-toi bien.

  73. fifett Dit:

    je me joins aux autres pour te souhaiter bon courage; Je suis moi aussi une jeune généraliste, 55 kg toute mouillée de chaud, travaillant seule le soir…regulierement je pense que ce genre de chose pourrait m’arriver…mais bon, on va pas arrêter de bosser non plus…
    Je pense que tu as eu la bonne réaction, ça sert à rien de tenter quoi que ce soit dans ce genre de situation…

  74. Dr K. Dit:

    Bon courage pour la suite. Ce genre de situation est vraiment troublante, mais faut rebondir vite pour ne pas s’engouffrer dans une phobie.
    Tu as tout mon soutient. Garde l’humour, c’est le plus important !

  75. Hoys Dit:

    Ça calme…

    Je suis ton blog depuis quelque temps, et là je me suis dit super, une nouvelle note! Ben celle-là, j’aurais préféré que tu n’aies pas à l’écrire. En général je laisse rarement de commentaires sur les blogs que je lis, mais là une exception s’impose pour te témoigner ma sympathie et mon soutien.

    J’espère que tu te remettras vite de cet épisode malheureux.

  76. Emer Odd Dit:

    J’attendais un nouveau message mais pas de ce genre là.
    Tu as tout bien fait, comme d’habitude. Tu as tout bien raconté, comme d’habitude. God bless you, et prends bien soin de toi. Si tu veux un arrêt de travail tu n’as qu’à demander ;-)

    Emer

    PS J’ai encore rien compris à Touiteur mais déjà que Fesse Bouc j’ai laissé tomber…

  77. Fantômette Dit:

    Je veux simplement vous laisser également un message de soutien et vous souhaiter bon courage. Vous avez fait exactement ce qu’il fallait pendant le temps qu’a duré le vol. En ne perdant votre calme à aucun moment, vous avez permis aux braqueurs de garder le leur, également. Je suis sûre que vous trouverez ce qui permettra de vous rassurer, cahin-caha, comme ça viendra. Toute mon amitié, en tout cas.

  78. Lled Dit:

    Ce qui me surprend, c’est que ces deux gugusse aient piqué un fond de caisse… Mais pas les papiers d’ordonnance. Il me semble que des deux, c’est ce qui vaudrait le plus de fric.

  79. LBV Dit:

    un message de plus pour t’envoyer mon soutien. J’espère que tes prochaines heures au cabinet ne seront pas trop angoissantes et que le recul que tu as pris en écrivant les détails de cet épisode t’aidera à reprendre vite le dessus. je ne suis pas sûre d’ être capable d’avoir autant de sang froid si un jour je devais vivre ça… Amitiés++

  80. Nanabee Dit:

    Bisous frangine. Merci à Dominique Dupagne pour le Jadothon (http://bit.ly/g7ycfd), c’est une très bonne idée. On pense fort à toi. (k)

  81. Tiben Dit:

    Très chère Jaddo,
    comme beaucoup, beaucoup de monde, je te lis souvent sans laisser de commentaires. On a, je pense, le même âge, et on fait le même métier.
    Ce soir, je viens juste t’apporter un petit message de soutien supplémentaire. Prends bien soin de toi, bisous.

    Et GG pour les hauts faits [sang-froid absolu] et [protection du patient] !

  82. wain" Dit:

    +1 qui t’envoie des pensées cicatrisantes, en espérant que le tps passera vite avant que ça ne t’angoisse plus trop. Bon courage !

  83. braynal Dit:

    C’est dur de vivre ça.
    Je te lis depuis que t’es bb docteur. Tu m’as toujours fais rire de nos misères de docteur, mais là, p… ça fous les boules que ça t’arrives.
    Prends soin de toi

  84. simsim Dit:

    oh putine,
    c’est decidé je fais plus de rempla apres 17h !!!
    biz

    et tu vas avoir un iphone tout neuf !!!

  85. cardiologue de brousse Dit:

    Ben…chère consoeur, c’est pas vraiment le post qu’on souhaitait de ta part…
    je me joins à toute la communauté de tes fans, médecins et non médecins, pour t’assurer de ma sympathie, de mon admiration pour ton sang-froid  »à chaud » ( si l’on peut dire ) et également pour ton humour  »à froid »
    ne lache rien
    bon courage
    … et pas de fausse-couche pour le bébé en route!

  86. Rrr Dit:

    Bon faudrait voir à pas oublier de donner des nouvelles.

    - Vos messages sont réparateurs, vraiment.
    J’ai eu déjà plusieurs centaines de messages, ici ou sur twitter ou par mail. Ça paraît super con à dire, mais c’est vraiment thérapeutique.

    - Ça va plutôt bien. Tête et ventre. On va bien voir si ça va continuer ou si ça va flanchouiller un peu après, mais vraiment so far so good.

    - J’ai passé une journée absolument fantastique en allant déposer ma plainte. J’ai été projetée dans une feuilleton télé grandeur nature, dans des lieux hautement improbables avec des gens hautement clichés dans un truc un peu surréaliste.
    Ça a été assez réparateur aussi, beaucoup plus en tout cas que si j’avais déposé une plainte dans l’indifférence générale d’un commissariat tristou de quartier à un type en moustache et en uniforme en attendant mon tour après la dame qui se plaint des trop nombreuses crottes de chien sur le trottoir de son immeuble.

    - Comme je l’ai déjà dit à Dominique Dupagne, j’accepte le coup du Jaddothon avec une grande reconnaissance. Pas pour l’aspect financier qui n’est pas vraiment un problème, mais parce que le geste est très symbolique et très réparateur aussi, et que je serais bien conne de refuser des trucs qui me réparent.

    Merci tout le monde, quoi.
    So far so good.

  87. mnl Dit:

    pas cool et bon courage

  88. John Snow Dit:

    Que la force soit avec toi. Pas aujourd’hui, pas demain, mais dans quelques semaines, quand toute cette excitation sera retombée et fera probablement place à l’angoisse.
    Des nouvelles de Cerise? J’aimerais pas être à sa place aujourd’hui. M’est avis qu’un « Cerisothon » ne serait pas non plus de trop. Je ne peux pas m’empêcher de croire que si ton vagin est sauf, c’est aussi un peu parce qu’ils ne t’attendaient pas là.
    Pour te détendre un peu: tu vois que tweeter, c’est mal…
    Pour le Jaddothon, je donne à une condition: je veux être sûr que Dominique Dupagne ne porte pas de casque de moto!
    Supporte toi bien, et s’il te plait, pas de silence radio pendant des semaines. J’appelle la police, sinon.

  89. M..L Dit:

    Je suis toute émue
    Après 10 ans passée dans un cabinet rez de chaussée de plein pied sur une place pas si bien fréquentée.
    Finalement chez nous, ils sont venus la nuit quand on n’y était pas !
    Pour entrer ce fut dur, et ils ont tout essayé. La porte principale de la rue a résisté, la porte derrière dans l’entrée de l’immeuble aussi, malgré un long travail de crochetage. Les 3 premiers volets se sont défendus honorablement, mais pas le quatrième, en fond de cour, ils avaient du avoir plus de temps et de discrétion. Bien sur une fois le volet levé, il a fallu éclater la vitre…
    Une fois dedans, le butin peut surprendre: un billet de monnaie oublié, quelques coupe papiers et un magnifique stylo sans aucune valeur marchande, cadeau de labo. Comme c’était notre nuit de chance, ils n’ont rien vandalisé..
    Une jolie facture pour le serrurier après ça, en tous cas !

    Tu as été très courageuse, et tu as bien fait de garder ton calme, garant de l’intégrité physique dans ce cas, je crois

    Personne n’a de doute quand à tes capacités de résilience .

  90. Mercredi Dit:

    Je découvre la nouvelle. Toute ma sympathie !
    J’espère que l’angoisse ne va pas trop durer. La colère non plus.
    Effectivement, le matériel ne vaut pas qu’on prenne de risque pour le sauvegarder. Vous avez extrêmement bien réagit et les petites erreurs vous ne les ferez plus, ce qui minimisera les risques à l’avenir.
    En vous souhaitant une réparation brève, simple et de bonne qualité .

  91. A.P. Dit:

    Petit message de soutien.
    Je n’ai jamais laissé de commentaire mais lis souvent et suis très fan de vos écrits.
    J’ai commencé avec régis et l’infanrix (et j’étais régis…)
    Merci pour ça, j’ai eu un rire nerveux en me reconnaissant et ça a été thérapeutique.
    Je pense qu’on a tous envie de travailler sereinement, et que c’est vraiment nul.
    Bises de soutien donc.

  92. Claire Dit:

    Plein de pensees amicales pour vous aider a vous remettre de ce malheureusement evenement.
    Au debut il y a l’angoisse que ca se reproduise et puis au bout d’un moment, on arrive a se dire qu’on etait juste la mauvaise personne, au mauvais endroit, au mauvais moment, et ca va mieux.
    Courage !

    (desolee pour les accents, je suis en qwerty)

  93. 3M Dit:

    Que la vie se charge de leur rendre la monnaie de leur pièce et au centuple si possible….
    C’est insupportable a lire et imaginer…
    Bon courage Jaddo, oublie les mauvais moments pour te concentrer sur les bon. Courage !
    Bises sincères.

  94. Dominique Dupagne Dit:

    Quand j’y pense, Jaddothon, c’est pas flatteur…
    Désolé.

  95. Kewan Dit:

    Ben, on attendait un post super bien écrit, il l’est, mais ce n’est pas celui-là qu’on attendait quand même.

    Je propose qu’on étende le jaddothon à WoW et qu’on se cotise en monnaie locale pour lui offrir une super épée runique qui déchire ;-) En plus de la blogothérapie, essaie de te trouver un mob qui ressemble à un mec en casque de moto*. Et défoule-toi.

    Courage !

    K.
    * Ne connaissant pas WoW je ne peux t’aider. Mais si tu viens squatter LoTRO, on s’en fait un !

  96. Dr Sven Dit:

    La violence est déjà difficile à vivre en milieu hospitalier, alors en libéral, je n’imagine pas!
    Bon courage et bonne récupération, en espérant que les prochaines consultations passé 18h ne seront pas trop anxiogènes…

  97. yann Dit:

    96ème message de soutien, mais le coeur y est.
    Désolé de lire ce qui t’es arrivé, et clairement les lecteurs, les médecins, les étudiants, les bloggueurs médicaux et tous les autres sont touchés et pensent à toi!
    Bon courage

  98. doccitan Dit:

    97ème message de soutien
    bon courage!!

  99. Tess Dit:

    Bonjour
    Vous avez utilisé cette terrible expérience pour en faire un texte captivant. Bravo pour cela.
    Il est vrai qu’on ne peut imaginer, avant que cela n’arrive, quelle serait notre réaction devant une telle agression.
    Vous en faites une belle analyse a posteriori.
    Bon courage

  100. Turtle Dit:

    Plein de pensées!
    Jamais je n’aurais pensé qu’on braque un médecin. Le pire c’est que d’après certains commentaires, ce n’est pas un cas isolé!

    Bon courage pour la suite!

  101. Anne Dit:

    Rien d original mais bon courage aussi

  102. cloc Dit:

    Toutes mes amitiés.
    Je ne pense pas que j’aurais ce calme si ça m’arrivait, je suis admirative.
    Bonne continuation!

  103. Carotte Dit:

    Comme beaucoup je dévore ton blog depuis un certain temps sans jamais laisser de commentaires.
    Mais après un tel billet difficile de rester muette.

    Un matin, j’arrive au cabinet où j’étais remplacante (je suis kiné), je vois au loin la porte légèrement entrouverte, merde j’aurais oublié de bien la fermer hier soir! Et bien non, sinon les voleurs n’auraient pas pris la peine de défoncer la serrure. Au final, rien de très grave, à part un peu de rangement, ils étaient juste rentrer dans la « reserve » (crèmes, draps d’examen, essuie-tout, pq, papiers…)avaient ouvert tous les placards, tout mis par terre et rien pris!
    De leurs aventures nocturnes (le salon de coiffure, un particulier et le cabinet), ils ont ramené, roulement de tambour, une montre sans valeur.
    Cette histoire est sans aucune comparaison avec la tienne mais ca fait déjà bizarre.

    Je te souhaite plein de courage et que ces abrutis ne gachent pas une si belle vocation.

  104. Dr Queen Dit:

    Lire le récit de ton braquage m’a donné mal au ventre et une boule dans la gorge..C’est d’habitude ce qu’on ressent quand quelqu’un que l’on connait nous raconte ça…Voilà c’est ce que tu génères au fil de tes récits, un vrai attachement.Sans revenir sur ton talent d’écrivain…
    Moi aussi je travaille dans un environnement parfois violent et quand on est une minette d’1,50 c’est parfois dur d’empêcher son cœur de battre à tout rompre. Bravo pour ton sang froid, et tu as le droit d’avoir besoin d’un petit peu de temps pour te remettre complètement ( chose qui arrivera sans aucun doute).
    Des bises

  105. isa Dit:

    Quelle horreur! Dans ces cas là, on peut pas faire trop tellement d’humour…On bon visiophone, ça réduirait les risques quand même.
    …quelle horreur…

  106. Hugues Dit:

    C’est clair que tu as fait comme il fallait et que même si c’était pas le cas, il ne faudrait pas culpabliser.
    Il y a quelque temps, j’ai voulu m’expliquer avec deux petits jeunes qui avaient failli me faire tomber en moto et m’avait craché dessus quand je klaxonnais. Il ne m’ont même pas laissé ouvrir la bouche, se sont jetés sur moi par surprise, m’ont frappé à terre et ont failli me casser le nez. Tout ça gratuitement, à 17H en plein Paris.
    J’ai ruminé longtemps, que je pouvais les retrouver car ils étaient du coin, que j’aurais pu mieux me défendre, que je n’avais rien fait de mal à klaxonner, etc…
    Et finalement, plus que le coup sur le nez, c’est ça qui a été pénible.
    Tout ça pour dire de penser à te réparer, ne pas te refaire le film qui est fini, et dont le déroulement n’était pas de ta responsabilité.
    bon courage, « la force est en toi », comme ils disent

  107. TheFlo Dit:

    Comme plein, c’est le premier billet que je commente sur ton blog ou je passe tout les jours. Dur de balancer entre la joie de lire un nouveau billet si bien écrit et la tristesse de te voir prendre ce malheur avec un humour si génial. Tu imposes le respect.

    Bon courage pour la suite, dit toi que c’est une expérience de la vie supplémentaire. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort en principe. Continue comme ca :)

  108. kalatch Dit:

    Merde, merde, merde …. MERDE QUOI !
    Quelles bandes d’abrutis !

    Tu es une fille formidable, bon courage à toi ;)

  109. Noum Dit:

    J’ai découvert ton Blog il y’a peu de temps et j’aime beaucoup, ce sera mon premier com pour dire juste que tu as tout bien fait comme il fallait et qu’il n’y'avait rien d’autre à faire (dès lors que tu n’as pas de licence pour porter un flingue ou une ceinture noire de truc ou tu peux rétamer du gros balèze avec un seul doigt)….
    Il faut du temps et on oublie pas vraiment, on prend de nouvelles habitudes qu’on avait pas avant (on devient très vigilant) mais la vie reprend son cours à un moment donné:)
    Bon courage et rejoue pas trop le film…parceque dans la vraie vie les mecs en collant bleu avec un slip rouge qui déboule pour écharper les forces du mal, c’est quand même hyper rare.
    Bravo pour ton humour!
    Bon courage

  110. cazalis Dit:

    Bravo pour ton post.

    Tu décris bien l’ambiguïté entre une certaine sérénité parce que il faut se laisser faire… et une peur que ça parle en live.
    Je voudrais juste te dire que je pense à toi, très fort. Probablement, tu auras du mal à démarrer pour les prochains jours de boulot chez Dr Carotte : ou Cerise, je pige pas toujours tout. Mais chaque consultation, chaque journée sans incident est une sorte de signe que nous pouvons continuer à faire ce boulot que nous aimons.
    Pour moi, c’était aussi à 18h30, il y a plus de 15 ans, le lendemain de Noël. J’ai appris à cette occasion la différence entre un revolver et un pistolet.
    J’étais content d’avoir du liquide à la fin de cette journée.
    Encore maintenant, je reste très déçu car je pense que j’ai reconnu la voix de mon agresseur qui était aussi un de mes patients… irrégulier.
    Bon courage et surtout nous attendons d’autres nouvelles, plus optimistes plus gaies, en un mot : plus dresseuses d’ours.

  111. johan Dit:

    finalement dresseuse d’ours aurait peut etre été moins dangereux, les bouts de plastiques avec un cran d’arret, en belgique on appelle cela des colliers colson, en france je sais pas; si vous voulez mieux vous protéger dans votre vie professionnelle, il y a des spécialistes de la self protection qui pourront surement vous conseiller.( caméra, habitudes a avoir et a ne pas avoir) c’est « marrant » il connaissait le « médecin de d’habitude », il était peut etre venu pour un truc anodin, prétexte pour pouvoir repérer l’endroit.

  112. Isabelle Dit:

    :-(

    « Ça donne envie de partir
    Et chercher sur la terre un endroit écarté
    Où d’être homme d’honneur on ait la liberté…

    Seulement voilà y’en n’a pas
    Tout est loué depuis Pâques
    Alors qu’est-ce que tu veux faire ? »

  113. Aneleor Dit:

    Bonjour, bon courage.
    Moi aussi remplaçante, je suis poursuivie par l’appréhension d’une agression. Pourtant, la dernière était chez moi, petite externe en train de déménager… Il reste que j’en ai gardé des réflexes. Du style demander à l’interphone avant d’ouvrir qui est là, mettre un pied devant la porte avant de l’ouvrir… et arrêter de prendre les escaliers sans allumer la lumière « pour s’habituer »! Tout mon encouragement, ça prend un mois pour s’en remettre tout à fait, mais le mieux est de replonger le plus vite possible.
    Allez, je repars dans ma thèse. Ah non, bébé s’est réveillé… (Tu verras, c’est que du bonheur, et une fatigue somme toute très acceptable !)

  114. Randall Dit:

    Il y a dans ce monde plein de gens qui t’aiment, vraiment. Gardes ton sourire et ton humour, ils nous sont trop indispensables. Bises ;-)

  115. Rrr Dit:

    « Quand j’y pense, Jaddothon, c’est pas flatteur…
    Désolé. »

    Oh bah oui tu penses bien que j’étais folle de rage.

    Je continue les nouvelles, sinon : so far so good toujours.
    Première matinée de consult, pas dans le même cabinet, mais tout bien.

    Merci encore à tous.

  116. Grr Dit:

    Oh Jaddo!
    Tu ne t’est pas « fait braquer », tu as été braquée. Ce n’est pas du tout, mais du TOUT de ton fait. T’as eu la malchance de rencontrer des petites frappes.
    Alors merde (tu les emmerdes, ces cons!), fais ce que t’as à faire et t’avances!
    Vazy, dresse un ours ou deux, tu es grande et forte et TU PEUX LE FAIRE.
    ;-)

  117. Annick Dit:

    Bonjour Jaddo, bon courage, je pense a vous. Pour avoir vecu une situation similaire (je travaille dans une banque), je vous conseille d’etre attentive a vous ces prochains mois. Les angoisses peuvent ressurgir quand on pense que tout est regle. Amicalement

  118. Camille_ Dit:

    Tu as été exemplaire… Courage courage courage et plein de pensées pour vendredi.

  119. Bealapoizon Dit:

    malgré le drame conté j’ai souvent souri devant votre style et votre humour !
    Courage pour les prochaines consultations en soirée…
    Peut-être un interphone serait-il utile ? quoique..

  120. Philippe Dit:

    La bonne nouvelle : l’iphone 5 sort bientôt, et vous l’avez largement mérité…
    La mauvaise : je doute que la police mette autant d’énergie à retrouver ces deux débiles que celle déployée pour le scooter du fils du président…

  121. Lise Dit:

    Bravo pour ta présence d’esprit. Accepter sa faiblesse, c’est une grande force.
    Je t’envoie toute ma sympathie.
    Par expérience, après une agression, le chemin est escarpé. Être vigilant sans devenir paranoïaque, c’est toute une affaire !
    Bises

  122. DocZFU Dit:

    Courage Jaddo, il faut continuer et adopter de nouvelles habitudes. J’avais pendant des mois dans mon cabinet un « gardien » d’une société de sécurité après avoir eu des soucis avec des toxicomanes. Je n’étais pas fier mais ce choix m’a permis de passer le cap. Je te propose mes petites manies : respect des horaires (aussi bien ouverture que fermeture), téléphone mobile ancestral à clapet option carte Nomad, pas de CB sur soi, pas de papier de voiture (les policiers m’ont arrêté une fois et se sont montrés compréhensifs), que du 1/3 payant, ordinateur premier cri (à un moment je voulais même taguer l’UC et l’arrière de l’écran).
    Bien sur ne pas faire le zorro et donner le peu de bien matériel restant en cas d’agression. Et après porter plainte : cela fait aussi partie de la « thérapie »
    Rachète toi un Iphone et un IPad en plus, déduis les fiscalement et…..garde les pour ton usage privé
    Bises confraternelles

  123. floD Dit:

    Bonsoir Jaddo,

    Je me suis toujours dit que les médecins qui consultaient, seuls dans leurs cabinets, étaient très courageux.
    Toute l’humanité est à leur porte, dans ses bons et ses mauvais côtés.
    Je pense bien à toi, et te souhaite de te remettre.
    Je voulais aussi te dire, tous les professionnels de santé ont du mal à se faire aider, à accepter de se faire soigner, accompagner.
    N’hésites pas à voir un confrère, on n’est p

  124. floD Dit:

    On n’est pas ses surhommes, auto-réparables et indestructibles.

  125. Hecatessence Dit:

    Quelle force.

    Le patient aurait pu témoigner non?
    Après tout il a subit aussi la pression, mais peut-être a-t’il été entendu…

    Tes propos font échos à ceux de cette médecin généraliste dans l’émission  »non est pas couchés » (je crois) qui disait qu’après s’être faite agréssée 17 fois son cabinet était devenu une prison (visiophone, jamais après 18h au lieu de 21, aucun paiement en liquide…).

    Je souhaite que vous n’ayez plus à avoir peur de cela.
    Peut-être garder une bombe lacrymo au cas où ils chercheraient plus que de l’argent?

    Courage

  126. Hugues Raybaud Dit:

    Dans mille ans, quand tu seras arrivée au paradis des MG section super Nana tu les verras rôtir en enfer et tu vas encore dire  » Eh ST Pierre, ça suffit. Relachez ces ù%££/§% ».
    Kisssssssssssssssssssss

  127. Patrick Dit:

    Bon courage, prends du temps pour toi, des vacances s’il le faut :o)

    Bloguement.

  128. pierre Dit:

    Courage.

  129. Sorcilili Dit:

    Juste bon courage…
    Moi qui étais toute contente de voir un nouvel article, parce que je prends un tel plaisir à vous lire… :(
    Prenez soin de vous !

  130. Grr Dit:

    Une petite vidéo pour te faire sourire, avec un message en plus:
    http://www.youtube.com/watch?v=UJKythlXAIY&feature=related

  131. Thanh-Liem HUYNH Dit:

    Damned…
    Depuis un petit moment que je lis ta prose inspirée et que j’attends le prochain message, cet événement m’a fait l’effet d’un bâton de dynamite dans un paysage de lac de montagne calme et serein.
    Que dire ? J’hésitais à remettre une n-ième couche d’encouragement compatissant, mais il paraît que ça a des vertus réparatrices, alors voilà ma modeste contribution: je t’envoie toute ma sympathie de mon petit coin de paradis, où les CMU se font rares (et pourtant je ne les rejette aucunement) et les énergumènes casqués moto se font plutôt secourir dans la rue par mes soins après un contact impromptu et brutal avec l’aile d’une voiture (une heure perdue hier soir au carrefour près de chez moi).
    Et c’est vrai que, sans virer forcément parano on est en droit de se poser des questions quant à des récidives éventuelles possibles. As-tu pensé à proposer au Dr Carotte un visiophone, voire au téléchargement d’une appli iPhone genre appel de détresse (il paraît que ça existe: appel d’un numéro prédéterminé sur simple pression unique).
    Confraternellement, Liêm.
    (AKA Alvinmaker sur Arak-Arahm).

  132. Eloclaire Dit:

    Jaddo, je pense à toi, et je te souhaite le courage qu’il faut pour surmonter tout ça.
    ;)
    Continue à nous bercer, à nous enchanter, à nous faire rêver dans notre exercice quotidien un peu lourd et merde à tous les fils de p*te qui viennent nous gacher la vie.

  133. Dr Duc de Cogny Dit:

    Jaddo j’ai beaucoup pensé à toi et à ce qui vient de t’arriver en regardant « Salut les Terriens » le talk-show de Thierry Ardisson sur Canal + hier soir ou est venue témoigner cette consœur généraliste Jocelyne Rousseau qui vient de subir sa 17ème agression et qui, d’après ce que j’ai compris, dévisse sa plaque pour ne pas en subir une 18ème. On peut voir ça sur http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3350-salut-les-terriens.html? (prendre à 5’45). Ça m’a aussi rappelé qu’à Lyon, récemment, un confrère s’est fait tuer dans son cabinet ! Tout ça les média n’en parlent pas trop ; pourtant ça devrait faire de l’audimat non ? Cette consœur était très digne et très calme. L’apparente (?) indifférence d’Henri Guaino, conseiller spécial et « plume » de qui vous savez, assis à coté d’elle, m’a un peu donné la nausée…! Je présume que tu ne vas pas remplacer le Dr Carotte toute ta carrière et je me demande de quoi tes lendemains vont être faits. Moi, c’est décidé, dès demain matin je retourne au cabinet ; mais sans ma carte bleue !

  134. Joel Dit:

    D’abord le temoignage de ma profonde sympathie. C’est vrai qu’elle est effrayante cette société de consommation exacerbée,qui pousse des individus mal dégrossis, à braquer un cabinet médical, pour dieu sait quoi faire de leur petit butin.Par contre, Jaddo, comme vos billets sont sympas. Vous avez réagi de façon remarquable , vous racontez ces faits , c’est un super exutoire! Parlons en tous , equipons nous de visiophone , et informons nous chacun de nos petites débrouilles. J’ai bientôt 30 ans d’exercice , cela ne m’empêche pas d’aller à mon cabinet avec mes deux CB . Affaire de quartier et de génération : pas de braquage jusqu’à présent , mais si cela se produit , j’espère avoir votre sang froid . De toute façon, Jaddo, ne renoncez à rien, surtout pas à votre communication et à ce métier auquel vous apportez beaucoup.

  135. lulu Dit:

    même si c’est pas original,tout plein de courage et de compassion.
    Mal au ventre rien qu’à lire ton billet…
    Je crois que tu fais trembler toutes les nanas libérales..
    plein de pensées

  136. Sybille Dit:

    Mon généraliste de province pratique dans « la zone ».
    C’est pas la super flèche, question recherche médicale.
    Il oublie la moitié des ordonnances une fois sur deux.
    Il est souvent tellement crevé qu’il oublie aussi les résultats labo.
    Mais c’est un homme gentil, présent 5 jours et demi/7 et quasi toute l’année, qui se déplace quand besoin et vous prend n’importe quand en urgence.
    De plus, et d’abord, ce qui fait qu’il ne m’est pas venu à l’esprit d’en changer – quoiqu’ayant déménagé : je l’ai vu en 10 ans reconstruire 5 fois son cabinet, complètement démoli par des voitures bélier, incendies & le toutim. Alors je me suis dit qu’un gars qui avait à ce point les crocs plantés dans son métier ne pouvait que convenir à qui voulait tenir ferme les siens plantés dans la vie. Même si, bien sûr, y’aurait des façons moins violentes de prouver sa motivation…

  137. Xav Dit:

    Et bien! Vive la médecine.
    Bon courage pour vous remettre, en espérant que ça ne se reproduise pas.

  138. Leaulau Dit:

    Au début du post, on se dit : cool, elle a encore un truc drôle à nous raconter. Puis, au fur et à mesur de la lecture, on se rend compte qu’il n’y aura pas écrit « poisson d’avril » à la fin. Ben oui, on est pas en avril. Félicitation pour ton courage et ton sang froid (quand mon immeuble a brûlé, même si on avait pensé à ça des dizaines de fois avec mon homme, j’ai été capable de penser à prendre mon téléphone, même pas mes papiers d’identités O.ô)
    Et si le bébé est aussi accroché que sa maman, je suis persuadée que tout ira bien.
    Bon courage pour tes autres consults !

  139. faribole Dit:

    merde

    jusqu’à la dernière ligne j’ai espéré que c’était un rêve ou une méthode littéraire (musclée) de pré-promo

    je suis bien désolée pour toi
    et complètement bluffée par ton sang-foid
    (sans doute dû à ta profession ?)
    moi je crois que j’aurais pleuré d’abord, dans le genre super efficace

    sinon, pour les lecteurs que ça étonne qu’on braque un médecin …mais on braque des gosses pour l’argent du bus, réveillez-vous !

    moi je vote pour le visiophone et je vote à mort +++ pour le chien (st bernard ?) – enfin, en remplacement, à la réflexion…

    comme les cordonniers sont mal chaussés : t’as même le droit de consulter pour évacuer.
    j’ai une copine qui s’est fait braquer la caisse de jardiland (mirobolant), elle a cru se passer de psy, un an après elle y allait en courant.

    (autre chose : fais gaffe que ça soit pas trop dans la presse locale, faudrait pas que ça nuise à l’anonymat de ton bébé)

    si t’écris comme ça en période de choc, nom de dieu ton bouquin va être trooooop bien comme disent les moins de 22 ans

    plein de bisous

  140. Radéchan Dit:

    Quelle claque ! Quelle émotion à te lire ! Ca me touche profondément car c’est que j’ai craint pour ma femme pendant toute son activité libérale. A présent elle est salariée et travaille en équipe..Pour ma part j’arrête mon activité en septembre. je suis ouvert de 7h30 à 21 ou 22h, et je me rends compte que je n’ai aucune reconnaissance de ma disponibilité ou de ma gentillesse, que tout est du pour les patients et qu’au moindre problème ce sera une plainte, qu’il faudrait garder une trace écrite de tous les conseils donnés, de toutes les ordonnances faites, etc.
    Je te conseille de chercher une place salariée. Aider les gens, être disponible, avoir appris pleins de choses et de gestes, pour se faire taper dessus par des rustauds ? Je suis bouleversé par ton agression.
    Ma femme avait un patient à qui elle faisait des ordonnances sous la menace, un patient violent qui a déjà agressé une infirmère. La semaine dernière, je suis allé rapporté des faits à la gendarmerie, des incivilités survenues dans ma salle d’attente. Je me rends compte, maintenant que j’en vois le bout, que j’ai été lâche plus d’une fois par le passé. Ceci étant, une autre plainte, déposée il y a 4 ans, n’a toujours rien donné. Donc la seule issue c’est la fuite en milieu protégé. Ou un cabinet de groupe, où tout le monde finit à la même heure, avec que des sur RDV et une secrétaire ? Mais vus les charges, autant prendre un mi-temps salarié pour le même revenu…Pour information, ma femme en mi-temps d’urgentiste fait 4300 €, et elle faisait à peine plus en libéral avec les papiers en plus du temps de consultation…Non, je crois que la médecine libérale est morte. Bravo pour le sang froid jeune collègue, tu forces le respect. Moi je fuis, je ne veux plus prendre un tel risque (agression mais surtout plaintes) pour ma femme et mes enfants. D’ailleurs, une de mes filles m’a reproché de porter plainte, elle m’a dit « et si tu te fais casser la gueule demain ? ». Je me rends compte qu’elle a raison. Ce n’est plus possible d’être tout seul face au public.

  141. Opale Dit:

    Je viens de voir l’illustration, j’adore ;-)
    et encore des bisous tant que j’y suis!

    (au fait les médecins vont peut-être peu à peu à ne plus faire payer le patient, et à se faire rembourser ensuite pour ne plus avoir d’argent au cabinet…
    Je pense à ça car une amie m’a dit récemment que son médecin se met à faire ça, il est dans le 95.)

  142. Jonathan Dit:

    J’espère qu’il les chopperont et qu’ils ne les libéreront pas sous prétexte qu’il faut penser à la réinsertion et ces conneries.. les braqueurs comme ça on devrais les aligner devant un mur et les fusiller sur place.

  143. johan Dit:

    c’est un peu expéditif comme justice; pour le problème de l’argent, il y a peut etre moyen de placer un système de paiement par carte bancaire.
    a radechan: je ne conteste pas qu’un médecin ait droit a un beau salaire, mais 4300 euros par mois, ça fait rever pas mal de gens, je ne crois pas que a part des médecins beaucoup la plaignent de travailler beaucoup pour gagner cela. (je comprends que c’est mérité et que trop de travail fini par tuer meme avec un beau salaire, mais tout le monde peut il comprendre cela?)

  144. Dr Duc de Cogny Dit:

    Rappel pour certains : le « tiers payant » (c’est à dire se faire régler directement par la Sécu), en cabinet libéral, n’est admis que pour les patients titulaires de la CMU, de l’AME et pour les accidents du travail. Pour tout le reste ce n’est p

  145. Dr Duc de Cogny Dit:

    je continue après une mauvaise manip sur mon clavier : pour tout le reste le tiers payant n’est pas autorisé par les Caisses de sécu ! ! ! Ou alors, il faut « ruser ». Quant au lecteur de carte bancaire au cabinet, ce n’est pas gratuit !

  146. PomPoire Dit:

    Jaddo, depuis que mon homme lit tes aventures de remplaçante (en plus d’écouter les miennes) il ne se lave plus les mains quand il va pisser, et là il vient de planquer ma carte bleue ! :)

  147. Berthe Beaute Dit:

    ya des jours où la vraie vie ressemble à un mauvais téléfilm…
    ya des jours où la violence gagne du terrain,
    ya pas de mots , embrassades , repos, marche au soleil dans de beaux chemins,
    à +

  148. docteurdu16 Dit:

    Chère jaddo,
    De tout coeur avec vous.
    Nous sommes installés dans le Val Fourré à Mantes et c’est arrivé à l’une de nos remplaçantes qui a eu beaucoup de mal à s’en remettre (avant de quitter la région et s’installer ailleurs où elle est contente de ses activités. Il y a environ quinze ans.
    Il n’y a rien à faire de particulier sinon réfléchir au fait que cette agression, forcément injuste et injustifiée, fait partie de la vie des médecins en quartier sensible.
    La violence est toujours choquante et j’espère que vous pourrez reconsulter rapidement dans de bonnes conditions de sérénité.
    La sécurité passive fait aussi partie de notre activité.
    Bien à vous.

  149. Mercredi Dit:

    Et un dessin de Boulet ça répare ?

  150. Annie Dit:

    Chère Jaddo,
    un message de soutien de plus. Je suis une femme, je suis MG, je travaille en libéral dans un cabinet de groupe et je me retrouve régulièrement (2 fois / sem aprés 18 heures plus les samedis matins) toute seule dans le cabinet avec ma caisse et mon vagin avec un portier électronique qui ne demande pas « ki c’est?? »…. Au début j’avais la trouille (surtout quand Mme Michu me disait: « vous n’avez pas peur de rester ici toute seule?? ») puis un peu moins puis plus du tout… mais ton post m’a fait penser que vraiment, encore une fois, ça n’arrive pas qu’aux autres…. Je n’ai aucun conseil à te donner parce que je n’en ai pas plus pour moi!!! Continue la blogothérapie parce que ça nous fait du bien à nous aussi et surtout n’hésite pas à aller consulter si tu sens que tu flanches… Bon courage pour la suite et pour la fin de semaine (n’hésite pas à faire venir 2 ou 3 potes baraqués, ça te rassurera…)

  151. Jul Dit:

    Pas de possibilité d’interphone dans le cabinet ? Avec un oeil sur la porte quand la voix a l’air louche ou après 17h? Assez simple mais bon, souvent c’est ce qui se révèle le plus efficace. Bien sur c’est contraignant.

    A chaque fois que je vais chez le médeçin, je suis sidérée de voir à quel point il serait facile d’entrer pour une personne malveillante : « sonnez et entrez » ou alors il suffit de sonner et la porte s’ouvre directement, qu’on aie un flingue ou une boite de chocolats à la main ! Ce n’est pas une critique bien entendu, j’imagine bien que c’est parce que vous n’avez pas le temps.
    (et quand je dis « sidérée » c’est dans le sens ou j’ai peur qu’il arrive quelque chose au médecin, pas parce que je me dis qu’il est inconscient)

    N’empêche, s’attaquer à un médecin, c’est quand même bien minable. Enfin, si même les pompiers se prennent des briques dans la gueule, je crois que plus personne n’est à l’abri…

    Bon courage, je suis de tout coeur avec vous.

  152. Jul Dit:

    Juste une chose, je lis qu’on vous conseille le chien, a priori de manière sérieuse? Le seul qui vous protégerai c’est un malinois dressé comme le sont les chiens policiers, le genre qui saute directement à la poitrine et qui ne lâche plus. La en effet, vous seriez mieux protégée que par un bunker. Mais maîtriser un tel chien est un métier!
    Un chien « normal » grognerai peut-être en montrant les dents, juste de quoi rendre la situation encore plus hors de contrôle.

    Le visiophone et une bonne porte, c’est peut-être mieux !

  153. Jonathan Dit:

    @Johan: un peu expéditif ? Question de point de vue, moi il y a 4 ans j’ai été agressé à la fin d’une soirée avec des amis. Quand on a été dans une situation équivalente et qu’on a bien fait dans son froc et qu’on en fait encore des cauchemards 6 mois après en osant à peine sortir dans la rue, en se demandant si les gens qu’on croise vont pas nous sortir un gun sous le nez pour nous voler 3 euros.. là tout à coup le point de vue diffère de la majorité des gens qui n’ont jamais eu à gérer ce genre de situation que du point de vue du spectateur d’une série télévisé qui se demande comment il réagirait. Surtout quand on sait que les gars n’ont jamais été interpellés et sont libre de continuer leur violences sur d’autres gens.

  154. Rrr Dit:

    Bonjour bonjour,

    Est-ce qu’on pourrait éviter de venir en débattre ici et maintenant, s’il vous plaît ?
    Parce que ça va partir dans le n’importe quoi et que je n’ai pas vraiment fondamentalement ni l’envie ni le temps de devoir venir faire la police dans les commentaires.

    Fin de l’aparté sur les fusillades et la peine de mort et les points Godwin, hop, merci à tous.
    (Si ma demande ne suffisait pas : les prochains messages sur le sujet, de près ou de loin, modérés ou énervés, de n’importe qui et avec n’importe quoi autour seront mis à la corbeille.)

    Merci, bisous.

  155. lambertine Dit:

    Bravo, Jaddo, vous avez bien réagi. Bon courage pour la suite.

    Drôles de voleurs, quand même, qui piquent les sous, vident votre compte bancaire, laissent là la CB du patient et… ne touchent ni aux ordonnances, ni aux médicaments (je suppose que vous en avez en stock. Mes différents médecins en ont toujours) dont certains se revendent une petite fortune au marché noir (ceux que mon médecin m’a donnés Vendredi, par exemple…). Non contents d’être malhonnêtes, ils sont stupides (et pas moins dangereux pour autant).

  156. Strid Dit:

    Peut-être ils voulaient juste être guest-star sur ce blog ?
    Oui, bon, je sors.

    Mais avant je voulais dire que moi aussi je me réjouissais d’un nouveau billet que j’avais laissé ouvert au chaud dans un onglet pour pouvoir le lire tranquille et en profiter pleinement. Sacrée douche froide au fur et à mesure de la lecture.

    Et aussi d’ajouter qu’un soir aussi, mon copain et moi on s’est fait taper dessus par des gars débiles et bourrés. Sur le coup, on a eu hyper peur et couru les 150 mètres les plus longs de l’histoire de l’univers. Et puis après coup, on s’est rendu compte que c’était drôlement amateur cette agression, plus pour faire peur que pour faire mal et que si ca avait été plus pour de vrai et moins pour de jouer, on s’en serait vraiment mal sorti. A se demander qui a ressenti le plus d’adrénaline sur le moment.

    N’empêche que pour de vrai ou pas, j’en ai rêvé pendant des nuits et n’ai plus osé repasser par ce coin avant longtemps. Et puis … on s’habitue à ce souvenir. Je te souhaite de te remettre vite !

  157. nicolas Dit:

    Juste un lecteur de plus pour souhaiter « bon courage ».

  158. Nox Dit:

    Comme les autres, un très gros Courage ! Je songe à mon médecin, un peu comme vous, toute seule, dévouée, pas très costaude et toute seule tard le soir…

    /cookies

  159. Catherine Coste Dit:

    A quand la fin de l’ère du Dr Tout-Seul ? Il faut des cabinets regroupant plusieurs MD confrères, plusieurs infirmières, etc. Quelqu’un à l’accueil, dispositifs de sécurité … Ca permettra de bosser serein, de pouvoir aller en formation et de … se reposer … Moi j’aurais pas eu votre humour ni votre bravoure (je ne suis pas médecin, simple dresseuse d’ours qui aurait voulu faire médecin ;-)
    C. Coste

  160. OlivierNK Dit:

    Faut arrêter la spé soins et passer prêtre de l’ombre, c’est mieux pour le solo.
    Sinon, je suis désolé mais je ne participerai pas au Jaddothon, par contre à une reconstruction de l’hymen après un viol, faut voir…
    ^^

    (heu, j’déconne hein, courage :o) )

  161. MBS Dit:

    bonsoir jaddo
    comme beaucoup, le sentiment « chouette un billet de jaddo » (de dans mes favoris mais que c’était un peu au repos qd même) a laissé place, en qq secondes, à l’incrédulité, la consternation et beaucoup de peine pour vous…
    Je ne rentre pas ds le débat « securitaire » mais vous souhaite plutot un bon retour à votre vie normale. elle n’est pas loin.
    courage et si vous voulez nous faire sourire à nouveau, essayez de nous narrer cette « journée surréealiste » du dépot de plainte ( votre blog est votre thérapie sur ce coup non ?)
    en tout cas chapeau.

  162. Les 150 m les plus longs de l’histoire de l’univers « Stridblog Dit:

    [...] Je fais mon tour des blogs (la routine habituelle, quoi), mais pas le temps de lire mes préférés, pour lesquels il faut être concentré pour bien en profiter. Alors je laisse ouvert les nouveaux billets au chaud dans leurs onglets pour pouvoir les lire tranquille et en profiter pleinement, plus tard. Parmi eux un blog de pérégrination d’une médecin, que j’adore pour son style et ses anecdotes. Sacrée douche froide au fur et à mesure de la lecture. [...]

  163. Vincent Dit:

    Salut! On ne se connait pas, mais je voulais ajouter mon petit message de soutien en temps que fidele lecteur :) Bon courage et surtout prends le temps de te reposer!

  164. Algo Dit:

    Eh bien, cette aventure et le « Jaddothon » me permettent de me soulager d’un malaise: je lis régulièrement vos écrits et j’en apprécie le fond autant que le style. J’avais l’impression de voler quelque chose. Comme si je lisais un bon livre sans le payer. Moi, en donnant, j’ai l’impression de payer mon dû, depuis le temps que vous me faites crédit.
    Bon courage, et merci de cette occasion.

  165. knl Dit:

    mon premier post pour t’apporter tout mon soutien dans cette épreuve.
    Je suis aussi une femme, profession libérale et en finissant mes consult à 20h, je vais essayer de ne pas psychoter…
    J’ai démarré depuis 6 mois et ton blog m’a beaucoup aidé pour dédramatiser quelques situations, tu as mis des mots sur mes maux. Donc Merci et continue ! :)

  166. Loupiaud (de l'Internat MG de Toulouse de France) Dit:

    Toute ma sympathie également
    Et merci de m’avoir fait rire avec ce sujet difficile

  167. Candide Dit:

    Depuis que je suis tes aventures de dresseuse d’ours avec la délectation dont on témoigne tous ici, j’écris pour la première fois.
    Agresser quelqu’un pour quelques copeks témoigne d’une grande bétise et d’une belle lâcheté.
    Agresser un médecin pour quelques copeks témoigne d’une profonde stupidité.
    Agresser une jeune femme témoigne d’une lâcheté incommensurable. C’est ce qui me révolte chez ces gens qui ont besoin d’être deux et armés pour t’extorquer quelques malheureux euros. Alors qu’il y a fort à parier qu’ils ont tellement de caractère qu’à visage découvert, tu leurs ferais peut-être baisser les yeux !

    Alors, sans grande originalité, je t’assure de toute mon amitié et toute ma compassion.
    Je pense qu’écrire ici doit être libérateur. Ne t’en prive surtout pas (j’te fais confiance), même si c’est peut-être un peu plus intime que d’habitude.
    Je gage que ton intelligence, ta clairvoyance et ton humour pourront t’aider à relativiser. Mais on est ici dans l’affectif, et la raison ne suffit pas toujours.
    Alors si tu sens quelque vacillement, n’hésite pas à te faire aider: on ne peut pas toujours tout dénouer tout seul…

    Cordialmité et sympathie

  168. Tristine Dit:

    Je lis qu’on te conseille un malinois… Peut-être pourrais-tu faire d’une pierre deux coups en adoptant celui-ci : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/medecine/d/un-chien-qui-renifle-le-cancer-de-la-prostate_27559/

    (Ok je sors…)

  169. DocGB Dit:

    De tout coeur avec toi.

  170. apres21h Dit:

    Je vous lisrégulièrement, et je n’ai jamais laissé de commentaire
    C’est le moment.
    Désolée de ce vous ai arrivé, pas facile!…
    Bon courage pour la suite. J’espère que cette « expérience » (j’ai pas trouvé d’autre mot!) n’entachera pas trop votre pratique de la médecine.
    Bon courage.

  171. Une psychiatre couettée Dit:

    Bonjour Jaddo,
    j’espere que ça va, j’ai eu froid dans le dos a vous lire.
    Je suis médecin aussi, et psy d’ailleurs, mais pas en libéral et vous venez d’ajouter une raison en plus à ma liste pour ne pas passer le pas..
    Quand je vois que je l’ai vécu comme un acte hyper intrusif et aggressif que mon scoot’ ait été visité devant mon batiment de l’hopital, je n’ose imaginer ce que vous vivez..
    Je voulais juste vous dire, ou cas ou vous le sauriez pas deja, que ça peut paraitre « too much » de voir un psy dans ces cas-la mais il faut savoir que « voir sa dernière heure en face » et « etre a la merci d’un anencéphale muni d’un gun » ne relève pas des mêmes techniques de psychothérapie que d’autres troubles, et que pour ca y a des consultations spécialisées qu’on appelle « consultations du psychotrauma ». Je connais quelques personnes particulierement competente, je vous adresserai avec plaisir si vous en avez envie (et pas « besoin », c’est une notion impossible a determiner pour un medecin on le sait).
    Bon courage, le plus dur apparemment c’est quelque temps apres, quand tout revient « a la normale » et que quelque chose reste brisé en soi..
    J’ai meme envie de dire: Gros bisous.

  172. Jonathan Dit:

    Au fait, comment ça se passe pour les fonds volés ? Je suis bien d’accord qu’il est préférable de perdre quelques centaines d’euros que d’avoir à subir la colère de bandits/agresseurs, mais l’argent volé avec le code « aimablement fourni » et ta carte, le récupèreras-tu ? ou attendu que tu as donné le code (sous menace quand même) de ta carte les assurances pourrait t’envoyer balader pour un remboursement ?

    Il est clair que ce n’est pas vital comme question mais je me le demandais.

  173. Jérôme Dit:

    Girl, bonne chance et bon rétablissement.

    Essaye d’en parler quelques fois à des gens IRL, ça t’aidera.

    De tout coeur avec toi.

  174. manon Dit:

    Eh ben putain, et moi qui trouve que je suis poisseuse… en tout cas si ca m’arrive un jour j’espere réagir comme toi ^^

  175. Jibux Dit:

    Bonjour.

    Juste un mot pour exprimer mon soutient et ma sympathie envers une consoeur.
    Ce n’est que le début de la « désacralisation » de notre profession. Mais pas une excuse pour la résignation.
    J’espère que vous vous remettrez de cet épisode sans trop de mal.
    Bon vent, et bonne route ;-)

  176. cardiologue de brousse Dit:

    Allez! un peu de beaume au coeur :

    Quand je vous aurai dit à quel point je déteste la force publique et les bâtons blancs, le procureurs hépatiques à nuque rase, les barreaux aux fenêtres et les miliciens cramoisis-gévéor tiraillants des chiens loups démentiels électrisés de haine apprise, quand je vous aurai dit, en somme, l’ampleur de ma dégoûtation pour les lois collectives et les marches forcées, m’écouterez-vous enfin, catafalqueux et gauches intellectuels qui tremblotez sous le joug d’un terrorisme par vous-mêmes suscité, m’écouterez-vous encore, mes bien chers frères, si je vous dit que je hais autant les voleurs que les gendarmes ?

    Je ne parle pas tant des voleurs professionnels, braqueurs de banque, perceurs de coffres, garagistes, épiciers, etc., qui, certes, s’emparent malhonnêtement du bien d’autrui, mais qui le font avec une conscience professionnelles sur la quelle bien des jeunes gens honnêtes seraient bienvenus de prendre exemple.

    Non, je veux parler des voleurs amateurs, qui volent n’importe quoi, n’importe où, n’importe comment, au petit bonheur des portes ouvertes, et qui repartent sans dire merci, en laissant les traces obscènes de leurs pieds boueux, sur les draps brodés de grand-mère qu’ils ont jeté à terre pour y chercher l’improbable magot qui sommeille à la banque.

    Rappelle-toi, résidu de gouape, reliquat freluquet de sous-truanderie, rappelle-toi cette nuit de printemps où tu es venu polluer ma maison de ton inopportune et minable équipée. Tristement encagoulé de gris, tu viens dans ma maison, la sueur froide sous le bas noir et la pétoire sous le bras. Infoutu de discerner un vase de Sèvres d’un cadeau Bonux, tu voles au raz des moquettes un vieux sac à main où l’enfant rangeait les billets de Monopoly et ses dents de lait pour la petite souris.
    La maison dort sauf le vieux cocker tordu d’arthrite et à moitié aveugle qui rêvasse au salon sur son pouf. Il se lève doucement pour aller te lécher un peu, avec cette obstinée dévotion pour nous qui n’appartient qu’aux chiens. Alors toi, pauvre con, tu lui vides en pleine gueule la moitié de ton chargeur de 11,43. Et puis tu files éperdument, veule et cupide gangstérillon de gouttière, la trouille au ventre et chiant sous toi, piaillant aux étoiles les salacités vulgaires attrapées au ruisseau. La nuit résonne encore à mes oreilles du cliquetis métallique de ton sac de toile plein de vaisselle. Et moi, je reste là immobile, à te regarder filer. Parce que j’ai peur aussi. J’avoue. je renâcle à risquer ma vie pour Arcopal et Duralex. Il y a si longtemps maintenant que j’attends mon cancer : je ne vais quand même pas partir sans lui.

    Où es-tu aujourd’hui, grêle terreur des chiens mourants ? sans doute courageusement abrité derrière ta quincaillerie militaire, es-tu en train de guetter une petite vieille au coin de sa chambre de bonne, pour lui casser la gueule avant de lui prendre sa carte orange et le cadre en inox avec la photo de ses enfants qui ne viennent plus la voir ?

    Je ne te souhaite pas forcément la prison, c’est l’engrais où les âmes pustuleuses et les contaminées s’épanouissent en incurables bubons. Je ne souhaite pas non plus quelque mort légale qui ferait de toi, infime et dérisoire épouvantail de terrain-vague oublié, un héros de chevalerie zonarde pour progressistes illuminés, ou pire encore, une raison de se réjouir pour les nostalgiques des ordres noirs.

    En réalité, je ne te souhaite ni ne te veux rien. Je tiens seulement à ce que tu saches, Al Caponne de poubelle, Mandrin de mes couilles à condition qu’on me les coupe, je veux simplement que tu saches que toute la famille se joint à moi pour te prier d’agréer l’expression de mon plus profond mépris.

    Quant au moi de mars, je le dis sans aucune arrière-pensée politique, ça m’étonnerait qu’il passe l’hiver.

    [ Pierre Desproges, Chroniques de la haine ordinaire, 1987, Points seuil, p 53-55 ]

  177. Nicorominet Dit:

    Bravo pour le courage, je ne sais absolument pas comment j’aurais réagis

  178. le toubi Dit:

    Salut Jaddo,
    Comment te sens-tu aujourd’hui ?
    Mille pensées affecteuses bien qu’anonymes.

  179. Delphine Dit:

    Bon… Pareil, premier message…
    D’une jeune consoeur généraliste remplaçante qui n’avait pas bien compris à quoi sert le visiophone chez ses collègues qu’elle remplace…
    Promis, dès ce soir, je l’allume!
    Sinon, ne t’inquiète pas trop, tu as eu ton quota d’ennuis, l’année 2011 promet plein de consult hypersympas, de 2-3 diagnostics brillantissimes et aussi si j’ai bien compris, des nuits hypercourtes et des billets rageurs sur les prescriptions médicales aux nouveaux-nés?
    Tu n’imagines pas à quel point ton article sur l’allaitement maternel m’a fait du bien!!!(et celui sur le décallotage à mon mari inquiet)
    A très bientôt!

  180. DocZFU Dit:

    A Dr Duc de Cogny qui dit : Rappel pour certains : le « tiers payant » (c’est à dire se faire régler directement par la Sécu), en cabinet libéral, n’est admis que pour les patients titulaires de la CMU, de l’AME et pour les accidents du travail. Pour tout le reste ce n’est p

    Ce n’est pas tout à fait cela : le 1/3 payant est « obligatoire » pour la CMU, l’AME et les AT. Il n’est pas interdit dans les autres cas et il n’y a pas de raison de s’en priver puisque les pharmaciens pratiquent le 1/3 payant systématique depuis des décennies

  181. Jul Dit:

    « Au fait, comment ça se passe pour les fonds volés ?  »

    L’assurance est tenue de rembourser les fonds volés, avant l’opposition, comme c’est le cas ici. Il peut y avoir une petite somme à charge. Ca dépend des conditions, etc.
    Pour le code donné sous la menace, c’est pas grave. Pour qu’ils refusent de payer, faut une négligence (avoir laissé traîner son code ou divulgué à XY pas de confiance) ou bien une suspicion de fraude (faire semblant de se faire voler le fric).

    La charge de trouver une preuve de négligence revient à l’assurance. Déjà le fait que la carte aie été utilisée avec le code n’en est pas une en soi. Ensuite la menace ne constitue pas une « négligence ».
    Et si l’assurance voulait attaquer sur un autre front et dire qu’il y a eu fraude (la charge de le prouver reposerait sur elle) il faudrait donc qu’elle trouve un argument valable, c’est à dire autre que « mais c’est une vilaine menteuse, ça se voit à ses couettes! », non un véritable élément « en plus ».
    Admettons qu’elle y parvienne. Il serait alors facile de sortir le témoignage des couettes magiques de jaddo. Même si c’est juridiquement pas une super preuve, dans ce cas la ça passerait plutôt pas mal.

    Mais l’assurance ne tentera pas de prouver tout ça, à moins qu’ils soient encore plus cons qu’on est en droit de le supposer. Par contre il est probable qu’ils traînent, tournent autour du pot… Bref, les joyeusetés habituelles!

    Conclusion ça devrait aller, la loi est pas si mal faite que ça !

  182. Lanja Dit:

    Bonjour,
    impressionnée par cette communauté filée sur le virtuel…que de messages! Parole de sioux, on est beaucoup, dis donc!!
    Point trop d’épilogue, alors juste quelques mots pour soutenir tout le monde, que la force soit avec nous quand on passe par toutes les couleurs de l’arc en ciel, du matin au soir!

    Comme m’a dit un jour Maitre shaolin ( mais bon, c’est pas vraiment de lui…): « ce n’est pas le chemin qui est difficile, c’est le difficile qui est chemin »

  183. Chriss de l'ile de La Réunion Dit:

    eh ben merdalor, quelle histoire ! J’en reviens pas ! Je crois que j’ai encore la bouche béée !
    Bon courage pour la suite…
    Chriss

  184. Lou Dit:

    Dans le post de la prostate, j’ai osé réclamer un nouveau texte.
    Je ne m’attendais pas à cela…
    J’en suis toute retournée…
    Conclusion en ce qui me concerne : promis, je ne dirais plus « je veux » c’est mal poli et ça peut porter la poisse !

    Courage à vous,
    Lou

  185. Cig Dit:

    Chère Jaddo

    j’ai eu froid dans le dos rien qu’à lire ton message, aussi je te souhaite beaucoup de courage pour la suite. J’adore lire tes posts, et en tant qu’interne de médecine G je me retrouve dans beaucoup de tes messages.

    Bon courage, bizz
    Cig

  186. Aurore26100 Dit:

    Comment vas tu ?

  187. Jonathan Dit:

    @Jul: Merci pour ta réponse, je me suis toujours demandé si je donnerais le code dans une telle situation. J’aurais tendance à vouloir le donner mais d’un autre côté mes revenus et ressources étant ce qu’elles sont, si je donnais ça.. j’aurais plus de quoi payer mon loyer, mes charges, à manger.. ça à plutôt intérêt à tomber une fin de mois qu’un début sinon je ne suis pas sûr que je répondrais oui.

  188. Nestane Dit:

    Je me suis fait braquer un jour, en plein jour devant 50 clients par un vrai pistolet en plastique authentique, avec un tout petit mec accroché au bout. Quant il m’a demandé où j’avais caché mon humour j’ai bafouillé jusqu’au moment où je l’ai foutu dehors.
    Parfois quand un client dégaine son portefeuille j’ai peur.
    Sois raisonable ET prends des cours de Krav-Maga, ça aide. Désolée pour toi…

  189. clement Dit:

    Bonjour,

    lecteur fidèle, mais premier commentaire pour vous souhaiter bon courage depuis mon île lointaine. Pas original, mais le coeur y est.

  190. XXX Dit:

    Lecteur occasionnel (de toute façon le blog est bien adapté à la lecture occasionnelle) Je ne peux que te souhaiter un bon courage,
    Face à un hold-up de toute façon la meilleure façon c’est de se laisser faire, surtout pour un fond de caisse de médecin (aller 10 consultation à 25 € = 250 € et le plafond de la CB c’est quoi 500 € ? )

    même si c’est vrai que depuis son canapé l’arme factice ça donne envie de joueur au héro à l’héroïne.

    Spéciale Dédicace cette petite séquence, sur comment répondre à un braqueur qui à un flingue en plastique
    http://www.youtube.com/watch?v=8LrlBTTjQ4Y
    Attention c’est sexiste, homophobe, mais si on est pas trop choqué c’est drôle

  191. Luc Dit:

    juste trop bien.
    merci pour tous tes billets.
    bonne chance pour la suite.

  192. bob Dit:

    bon courage pour vous remettre, … mais, il n’y a pas un judas à la porte ?

  193. Léonie Dit:

    Hé jaddo!! que de coms de soutien, que de gens qui t’aiment. Le cabinet de mon toubib a été défoncé cet hiver et tout à été volé. Bref on vit dans un monde de fous mais à qui la faute?
    Ca va aller, juste un coup dur de la vie parmi tant d’autres, faut jeter un voile très vite la dessus, je ne dis pas oublier, mais dépasser très vite cet épisode de ta vie car elles est encore là pour te faire vivre d’autres moments merveilleux dans la profession que tu as choisi, car n’oublies pas tu l’aimes malgré tout et c’est ce qui compte le plus, pense à ces milliers de gens qui font un travail qu’ils n’aiment pas juste parcqu’ils n’ont pas pu faire autrement et que sans travail dans cette société, nous sommes rien et ne pouvons vivre décemment. En tout cas tu as été courageuse et fait preuve d’un sacré sang froid, une qualité qui permet d’aller loin dans la vie.

    PS – je sens que Cardio de Brousse va se payer ma tête :)

  194. il parait que je suis médecin. et bé... Dit:

    salut, je suis en D4 (csct validé ,d’ou mon pseudo!) et j’adore ton blog (si tu permets que je te tutoie, je ne sais jamais comment faire en stage avec mes CCA et jeunes PH). j’ai lu ton post avec beaucoup d’effroi (la boule au ventre et tout). faut dire que c’est si bien raconté qu’on a l’impression d’y être! et j’avoue que jusqu’à la fin j’ai attendu le moment ou un justicier masqué allait surgir par la fenêtre, sa cape flottant derrière lui. j’aime pas quand les méchants s’en sorte à la fin… j’espère qu’on les trouvera, même si je comprends quand tu dis que tu n’en a pas spécialement envie. moi aussi j’ai été agressé (pas très original…), dans un autre contexte, et c’est vrai qu’on a pas envie forcément de subir la lourdeur d’un procès, d’affronter à nouveau ses agresseurs, la peur d’éventuelles représailles traverse même l’esprit. alors on se dit que toute façon ce sont des pauvres types, qu’ils ont une vie de merde et que quelque part ils sont déja punis, mais bon n’empêche, j’aime pas quand les méchants s’en sorte à la fin…

    d’ailleurs, puisque je suis plongé dans le médico-légal en ce moment, est-ce que qqun sait si l’agression d’un médecin dans l’exercice de ses fonctions constitue une circonstance aggravante?

    j’ai lu plus haut que les médias ne relataient pas assez ces actes de malveillance. ben d’un côté j’ai envie de dire tant mieux, parce que c’est pas ça qui va faire monter la côte de la médecine générale dans les rangs des carabins!

    en tout cas courage, tant que tu gardes le sens de l’humour tout ira bien!

  195. chiara Dit:

    oulllà
    je découvre juste ce soir votre texte; j’espère que vous allez bien, je vous envoie des pensées virtuelles, prenez soin de vous.

  196. cardiologue de brousse Dit:

    @ Léonie:
    loin de moi l’idée de me payer ta tête même si tes propos sont assez…consternants je dois le dire!

    ( MAIS çA ! çA ! C’EST VRAIMENT TOI ! ET RIEN D’AUTRE QUE TOI ! QUE TOUAAAAA ! NON RIEN D’AUTRE QUE TOI !…)

    Mais bon ! oui finalement tu as raison, on  » l’aime  » bien notre Doc à couettes et tous les posts précédents en témoignent chacuns à leurs façons; pas besoin de Jaddothon pour le lui prouver d’ailleurs; juste imaginer le fléau de la balance du destin qui penche juste un peu du mauvais côté, le destin est si distrait parfois… un tic nerveux de trop du casqué, une bouffée d’adénaline du patient qui pète un cable, une pétoire qui n’est pas si en plastique que ça , un doigt un peu trop crispé sur la détente… je continue ?
    et comprendre alors que ce post d’exorcisme n’aurait pas vu le jour,ni les suivants.
    et que ce n’est pas eux finalement qu’on aurait regretté; vraiment pas.
    mais juste celle qui aurait dû les écrire.

  197. Léonie Dit:

    @Cardio de Brousse
    Tu dis « Mes propos sont consternants ».
    Je sens que c’est pas une boutade de ta part.
    Je re remercie humblement de cette constatation de ta part qui n’a rien d’étonnant, sans doute que tu n’as pas compris le sens de mon com et je ne crois tu ne le comprendra pas avant longtemps, il te faudra sans doute d’autres karmas pour cela, mais bon, il y a des choses biens plus graves qu’un manque de compréhension des gens envers les autres, il y a l’ignorance qui est mère de tous nos problèmes et souffrances dans ce bas monde. Je préfère de loin les critiques de MM.

  198. yellowsebmarine Dit:

    Prenez soin de vous et bon courage !

  199. cardiologue de brousse Dit:

    @ Léonie :
    je te remercie humblement de ta sollicitude à mon égard, c’est la marque d’une bienveillance que j’aimerai bien avoir quelquefois…

  200. Medicine Men Dit:

    Léonie avait pourtant fait la remarque la +pertinente du blog, le 11.03.2011 à 23h06…

  201. Pangoline Dit:

    Moi, en tant que patiente, j’aurais été drôlement fière de mon médecin traitant s’il avait réagi aussi bien. Chapeau.

    Et en tant que fidèle lectrice anonyme du blog, je sors de mon sous-marin pour dire et redire bravo à Jaddo, qui réussit à garder son sens de l’humour envers et contre tout. Re-Chapeau (à plumes, façon mousquetaire floutch floutch jusqu’à terre).

  202. johan Dit:

    @ leonie: il y a aussi l’indifférence: citation lue : »laquelle cause le plus de torts dans le monde: l’ignorance ou l’indifférence? je n’en sais rien et je m’en fous ».
    Très chère jaddo, comment vous portez vous maintenant ?

  203. agneslamexicaine Dit:

    quels petits cons! remettez-vous bien… repo, repos, de bons amis, raconter et reraconter, laisser couler les larmes et exprimer la colère, l impuissance, la frustration et un peu de vin, voilá mon ordonnance, chère doc¡
    vous avez l art de raconter…

  204. Plop Dit:

    Arf premier commentaire dans des circonstances pas fun :(

    Déjà, même si j’arrive après la bataille (sans mauvais jeu de mot), bon courage à toi pour la suite.

    Ensuite, sans jouer les oiseaux de mauvais augure, demande quand même au Dr Carotte si ce n’est pas possible d’installer un interphone avec une caméra… Beaucoup plus sûr.
    Mon dentiste a aussi été victime d’un braquage, et malheureusement les braqueurs étaient la version « aggro lvl 50″ de ceux que tu as eu :(

    Donc pour la suite, j’espère que le Dr Carotte fera quelques travaux pour que même seul(e) un médecin puisse regarder qui entre dans le cabinet.

  205. dr coq Dit:

    tu prends encore les bisous de soutien, si longtemps après ?
    si voui, en voilà un, des plus amicaux…
    thierry

  206. Fructose Dit:

    Le vendredi c’est le jour de Venus en plus.

    Comment c’était aujourd’hui?

    /bearhug

  207. catteau olivier Dit:

    est ce qu’ils ont été attrapés ces sinistres individus?
    doit on s’inscrire à des cours de self défense ? faut il envisager une cession de formation type fmc durant un week end pour apprendre à réagir face à des agresseurs? video surveillance obligatoire? affichage des peines encourues en salle d’attente avec les tarifs sécu?bravo pour votre humour et félicitations pour votre « détachement » calme et olympien dans cette circonstance, o.catteau

  208. Emer Odd Dit:

    Et… si tu nous donnais des nouvelles de tes couettes, maintenant qu’une petite seconde d’éternité s’est écoulée ?
    Dis-nous que tu vas bien, s’il te plait.
    Enfin que tu as été remboursée par ta banque, que tu n’as pas peur le soir, que tou(te)s tes patient(e)s sont gentil(le)s et que tu as un bel Iphone tout neuf…
    Affectueusement, vraiment.
    EO

  209. Plouf Dit:

    Je trouve qu’il écrit drôlement bien, CdB.
    Quel talent !
    Quel dommage que Desproges lui ait piqué le texte avant, ça fait pas pareil comme signature.

    On vole vraiment n’importe quoi à n’importe qui, de nos jours. Ô enculation céleste !

  210. docteur T Dit:

    Il me semble bien que Desproges est clairement mentionné (c’est vrai, il n’y a pas de guillemets, mais bon, aucune ambiguité ni vol)
    Alors une vilaine accusation qui tombe à l’eau…
    Plouf !

  211. cardiologue de brousse Dit:

    @ docteur T : merci d’avoir lu jusqu’au bout…

    @ Plouf : merci de ne plus lire du tout…

  212. Docteur T Dit:

    Il me déplait qu’un innocent se fasse pépédéher.

  213. soph Dit:

    Bonjour Jaddo !
    je découvre ton blog et je l’ai littéralement dévoré entre ma compta annuelle, ma trésorerie mensuelle, les recettes-dépenses etc et mon thé…
    Il y a 16 ans, j’ai commencé remplaçante (pas de couette, mais une queue de cheval trèèès longue)avec des docteurs Betterave et Avoine (on est en Beauce). Un jour le merveilleux docteur Avoine m’a proposé une association qui porte le délicat nom de « collaboration libérale » : les patients y sont qu’à moi, les emmerdes de la sécu aussi et ma plaque, elle brille au petit matin. Mais bon, je n’ai plus 27 ans,j’ai coupé la natte, porté 3 grossesses derrière mon bureau (hors vacances, svp, je suis une perle) et les patients ont arrêté de dire « y l’est pas là le docteur ? » en me voyant, mais plutôt, « de toute façon, c’est vous not’docteur, y l’est toujours en vacances ! » (désolé Dr Avoine, mon ami, rions rions ! ).
    Bref, bon courage pour la suite Gentille Dr Jaddo toute pleine de mots et de temps qu’on n’apprend pas en fac, mais dans la vraie vie des vrais gens.
    Amitiés
    Dr Soph

  214. truiss Dit:

    j’ai eu un tressautement de la commissure
    j’ai eu mal au ventre
    j’ai chouiné comme une truie avec toi…
    C’est grave docteur?

    S’il te plait jaddo, arrête de les excuser, de dire que c’était des pauvres gars surement pas si méchant au fond, qu’ils en avaient surement besoin…

    y’a RIEN qui justifie ce qui t’es arrivé!
    rien non plus qui justifie ce qui est arrivé aux parents d’une amie dont les murs gardent encore des traces de sang de leur home-jacking
    rien qui justifie non plus ceux qui ont fait la même chez ma belle mère et qui ont trainé ma belle soeur handicapée au sol par les cheveux pour finalement rien voler puisqu’elles n’avaient rien.

    c’est détestable!

    J’espère que tu n’as pas trop d’ennuis avec ta banque et tout ça, je propose qu’on se cotise tous pour te racheter un iphone :]

  215. Rrr Dit:

    Un mot rapide de nouvelles.
    Rapide, parce que je suis en vacances et que je vais rater le départ du catamaran si je ne me grouille pas. Et écrit depuis mon super IPhone 4 qui déchire. En somme, un mot rapide grâce à vous, pour dire que je vais bien (et aussi grâce à vous). Je fais un vrai post plus long dès que je rentre, et dès que j’ai mes jolies plantes à photographier pour vous montrer mon nouveau salon post jaddothon.
    Merci pour toutes vos pensées.

  216. Hoys Dit:

    Content d’avoir des nouvelles, d’apprendre que tu vas bien, que tu es en vacances et que tu as bien profité du jaddothon!

    Bonnes vacances, bon catamaran!

  217. Mimi Dit:

    Très très bonnes vacances, plus que méritées !

  218. Le Paludier Dit:

    Chère Jaddo , je compatis.
    car a part ton site et tes amis , nul part du réconfort tu trouveras.
    j’ai été agressé voici 10 ans, pendant un été de remplacement. Le guilvinec, petit port de pêche tout mignon. de garde , un dimanche, un mec , un gun , te vole de carnet a souche après menace. ah j’oublie la recette du jour , mais pas celle du mois, planquée dans le plafond. lundi , « allo le conseil de l’ordre ? oui quoi , j’ai été braqué ils m’ont volé le carnet a souche et tout et tout » – ok et alors? t’es responsable des papiers, démerdes toi à les retrouver! »
    les pandorres du guilvinec ne sont jamais venus et de toute façon j’ai du continué ma garde du WE…un mois après , en Loire atlantique , prise d’otage dans une ferme , la bienveillance du régulateur du Samu a permis d’envoyer les chaussettes a clous. a l’époque tou mon forfait a disparu en 1 heures de temps , car j’avais appelé le samu discrètement et laissé l’appareil branché. puis re-braquage en ville–> guet-apens ,dans un appart , de nuit , 20 mecs avec leur chien m’attendaient , dépouillé et toujours de garde pour les 3 jours (paul vatine a disparu cette nuit là…). maintenant bien au chaud avec mes associés , une matraque a portée de mains et camera et Skype avec la maison. je suis heureux car j’ai récemment été ré agressé a domicile et j’ai bien géré ce coup ci. c’était une femme a poil qui m’attendait. comme j’avais bien lu « victime de son médecin sur « atoute » j’ai déjoué le piège: j’ai fait comme si c’était normal qu’une femme a poil m’attende sur le canapé.
    profite de tes vacances, le temps est ton allié, pour oublier ou au moins destresser
    Cdt

  219. Aurélie Dit:

    J’allais demander des nouvelles après cet incident plus que fâcheux, et me voilà « rassurée »!
    Bonnes vacances alors, et bonne rentrée avec plein de courage et autant de convictions !!

  220. Blogueuse égarée Dit:

    Et en plus tu l’as bien raconté.
    Bon, inutile commentaire sans doute, vu que c’est le deux cent et quelquième. J’ai la flemme de lire les précédents pour m’assurer que quelqu’un l’a bien suggéré avant moi, donc je suggère : arrête les consultations à 18 h. Point.

  221. Dibou Dit:

    Bonnes vacances et chapeau pour ta façon de réagir (pendant et après !) Je suis vraiment admirative… mais comme toujours avec toi !
    J’habite en province, j’ai jamais eu vent d’agression chez mes collègues et je suis effarée….. je suis contente d’être en cabinet de groupe (avec des mecs!)

  222. Lun Dit:

    Bonjour, je découvre moi aussi ce blog, par un biais que je ne révélerai pas, car c’est personnel. C’est assez sympa, bien qu’infesté de médecins de tous poils.

    Alors on est quand même assez embêté, à la lecture de ce post. Eh oui, les faits sont si bien relatés qu’ils donneraient presque envie de se faire braquer. J’ai dit « presque », car je demeure un couard de compétition.

    Toujours est-il que j’aimerais bien avoir un médecin qui raconte de telles histoires. Cela vaut pour l’ensemble des billets, hein, je ne m’apprête pas à extorquer la caisse de mon brave docteur pour l’inciter à ouvrir un blog. Non, je préfère me laisser croire que le bougre se fait passer pour un médecin à couettes sur internet, ça aura le mérite de me donner le sourire à la prochaine visite.

    Bien à vous.

  223. Yso Dit:

    Bonjour,

    Je viens de découvrir votre blog que je dévore depuis hier et je souhaite juste vous féliciter :
    De savoir qu’il existe quelque part un médecin avec des couettes, de l’humour, qui joue à Wow (^^) et qui porte ce regard pertinent sur le monde et les gens…
    …ça donne presque envie d’aller chez le médecin !

    J’adore votre ton, et ce mélange de récits graves et plus légers qui font la vie. J’ai hâte de lire la suite ! Bonnes vacances !

  224. Médecin: un métier à risque | Missions Santé Dit:

    [...] très suivie « Jaddo », médecin généraliste, raconte sur son blog le braquage dont elle a été victime aux cotés de son [...]

  225. Olivia Dit:

    Avec bien du retard Jaddo, car je viens seulement de découvrir ce post, … je ne sais quoi te dire finalement …
    Merde pour ce qui s’est passé.
    Et je suis contente de savoir que tu t’es bien remise de cet épisode et que tu gardes le moral !!
    Bisous

  226. Marietoune Dit:

    Bisous ! Câlins !

  227. Sel Dit:

    Longtemps que je n’ai pas laissé de message… courage .. je sais pas comment t’as fait pour restée aussi calme… moi j’aurais fait pipi dans ma culotte, me serais mise a trembler, et pleurer de maniere spasmodique… En plus comme toi je suis une « inconsciente » qui travail nettement apres 18h00 … J’espere que tu fait pas trop de cauchemards ou autre conneries de ce genre…

  228. Griotte Dit:

    Juste pour dire que quand je l’ai lu la première fois, passé le « yes ! un nouveau post », ça m’a fait « oh non ! faut que le dise à mon chéri ! Faut faire quelque chose ! ». Exactement comme si c’était une copine ou une amie qui s’était fait agresser. Alors que… ben non. Je ne connais même pas de docteur à couettes, donc vraiment non. Bref je salue ton humanité et ton talent, qui te rendent si attachante. Et des bises.

  229. actualité santé Dit:

    Bon courage pour la suite

  230. Florian Dit:

    Bon ben je vais te faire une ordonnance pour soigner tout çà:

    _Cours de take-wondo
    _Un bonne bombe lacrymo au CS
    _Un oeillet dans la porte du cabinet pour regarder qui c’est, surtout après 18h.
    _Un tazer en vente uniquement dans les bonnes pharmarcies
    _Une bonne grosse seringue bien costaud toute prête d’un truc qui assomme un cheval en 10 secondes

    J’espère de tout coeur que tu n’en resteras pas trop traumatisée trop longtemps, bisous.

  231. Edwardtlr Dit:

    Si tu savais coment ton texte m’a fait réagir ! Tu as été vraiment forte ! C’est remarquable !

  232. fifetta Dit:

    coucou!
    juste pour dire, qu’une de mes blogueuses (et collegue) préférée est passée dans télérama
    Moi qui le parcours une fois par mois juste comme ça, je suis tombée hier sur un petit article sur jaddo, comme quoi son blog etait cool tout ça, et qu’elle avait écrit un livre tout aussi cool ;-)

  233. chloe Dit:

    Je commence mon internat de médecine gé mercredi , première garde lundi prochain . J’avais peur !
    Ce midi le facteur m’apporte le bouquin , je l’ai fini tout à l’heure et je n’ai qu’un mot : MERCI , merci d’écrire que le doute et l’impuissance sont des sentiments normaux, merci de m’avoir fait rire , merci de vous moquer de ce petit monde hospitalier et de vous-même. A défaut de ressembler aux grands manitous sur d’eux du CHU, je me retrouve beaucoup dans ce portrait de médecin qui essaie « juste » être une bonne généraliste (et s’en sort très bien sans être une experte en antibiotique: ouf !) .
    Alors mercredi , j’y vais avec toujours un peu de frousse mais un peu plus de recul et de confiance en moi !

  234. Xavier Dit:

    Pilote d’avion, je serai pilote d’avion. Puis j’ai vu aux infos un avion qui s’était crashé dans la mer et j ‘ai eu peur. Que faire, 15 jours sans savoir, l’angoisse . J’étais déjà en math sup (grande section de maternelle). Puis l’illumination : je serai Docteur. La maternelle c’était en 1967, ton bouquin c’était il y a 7 jours à l’AG FMC ActioN à Lille .
    Merci
    Xavier

Répondre