Elle a 2 ans, elle est amenée par sa mère hystérique d’inquiétude aux urgences à 2h du mat.
Elle a été vue la veille pour la même raison : de la fièvre. On n’a rien trouvé, on lui a dit de repasser dans 3 jours si ça persiste.

La mère, elle, ne dort plus depuis 4 jours, elle n’en peut plus, elle débarque en hurlant. Je suis obligée de lui dire à plusieurs reprises « S’il vous plaît, arrêtez de crier, je suis juste à côté de vous. »
Elle m’énerve déjà, sa gosse a été vue la veille, on lui a dit de repasser dans TROIS jours et elle n’en fait qu’à sa tête.
C’est qu’il est tard, que je suis épuisée et que j’en oublie le premier commandement de la pédiatrie : « Toujours faire confiance à une mère qui s’inquiète ».

J’examine le bambin comme je peux, j’écoute ses poumons quand il reprend sa respiration entre deux hurlements, j’essaie d’y voir quelque chose dans le brouillard épais que la tension qui embue peu à peu la chambre a fait naître.
Je ne trouve rien.

Je vais voir ma chef, je lui dis que je ne trouve rien, je lui demande de ré-examiner la petite.
« Lance le bilan, je verrai après », qu’elle me dit.
Soit, je lance le bilan.

Radio de thorax, examen d’urines, prise de sang.
Trois heures plus tard, la petite a enfin fait pipi, et la prise de sang nous confirme ce qu’on savait déjà : il y a une infection tapie quelque part.
Mais ni dans le thorax, ni dans les urines.
Ma chef passe pour revoir l’enfant.
Courageusement, j’avais annoncé clairement les choses à la mère : « Je n’ai rien vu d’anormal, je vais demander à ma chef de passer la voir au cas où je serais passée à côté de quelque chose ».

J’étais passée à côté d’une magnifique otite bilatérale. Des tympans en feu, des deux côtés.
La mère est terriblement soulagée.
Elle me remercie quatre fois avant de partir.

Oh bah de rien, hein.
Je t’ai juste coûté trois heures d’attente sur une chaise avec une gamine en pleurs, ta nuit, celle de ton enfant, et vos deux journées de demain pour ce qui aurait dû être un diagnostic de 10 minutes.
Et à la sécu, j’ai dû coûter pas loin de 200 euros d’examens pour ce qui aurait dû être un diagnostic clinique.

Il faudra juste qu’on m’apprenne comment PUTAIN DE DIABLE on peut voir les tympans d’une môme qui hurle et qui se débat.
A bien y réfléchir, il faudra juste qu’on m’apprenne comment voir des putains de tympans tout court.

20 Réponses à “Et le Nobel de médecine est attribué à….”

  1. Sel Dit:

    Oui, oui, mon chef de service me le disait aussi « une mere a toujours raison ».
    pour les tympans, amuse toi a regarder les tympans de tous tes patients de tout age et tu saura alors reconnaitre un tympan pathologique…

  2. dadoudoc Dit:

    chère consoeur, je suis à mon bureau de supermedecingénéralistepivotdesanté, et je me gondole de rire en te lisant, et je me remémore au passage mes actions d’eclat comme externe.. et puis ça continue à l’âge canonique de 48 ans, ne t’inquiète pas!

  3. Sel Dit:

    Pour toi et tous ceux qui se sentent parfois perplexes devant un tympan anormal: il existe un atlas d’otoscopie très fourni mais qui est actuellement en cour de reactualisation (pour combien de temps?). Le lien du site est http://www.clinique-causse.com/
    il se trouvait au niveau de la partie FMC actuellement en cour de reconstruction.

  4. Patricia Dit:

    Merci de nous offrir enfin ce reflet auquel on n’a jamais accès. Nous, les patients, ne savons pas à quel point, vous, les médecins, vous êtes aussi terriblement humain. Merci vraiment, quatre fois s’il le faut…

  5. marie-renée Dit:

    sachant que dès qu’un enfant braille les tympans virent écarlates, ce superdiagnostic n’est peut être en fait qu’un artefact…ceci dit, s’il a calmé la mère, c’est déjà çà, surtout si on a conclu à une otite virale ( car dans ce cas, et même les mamans hystériques finissent par le savoir, les antibiotiques c’est pas automatiques….).il est toujours plus facile de faire un dg en 2è ou 3è position…c’est le privilège de l’âge! patience, ça vient (trop)vite.

  6. docteur Vincent Dit:

    Quand je me suis installé j’ai regardé des tympans de gamin, j’ai dit à la mère que c’était normal et elle m’a demandé, »vous avez vu les Yoyo »? Ah, non, j’étais passé à côté et cela se voyait comme une maison! Mais quand on est installé il n’y a personne pour rattraper nos bourdes derrière. Profitez que vous êtes encore supervisée!

  7. JeeP Dit:

    Ca me rappelle mon stage d’externe en pédiatrie.
    Mes deux collègues et moi étions incapables de voir le moindre tympan. La chef repassait derrière, et immanquablement annonçait « otite séreuse! ». Mais sans nous expliquer comment faire pour bien voir.
    On a donc cessé de vraiment essayer de voir les tympans. On faisait semblant, puis on écrivait sur le dossier « otite séreuse bilatérale ».

  8. Rrr Dit:

    - Sel : merci pour les conseils et pour le site. J’irai jeter un oeil avide :)

    - Dadoudoc : Merci. Les compliments font décidément toujours autant plaisir. Et savoir qu’on n’est pas seule aussi ;)

    - Patricia : Et encore, je ne vous ai pas encore raconté comment j’ai déjà vu poser (et posé moi-même, il faut bien l’avouer) des diagnostics d’otite devant des fièvres pour lesquelles on ne trouvait aucune autre explication, en n’ayant pas vu les tympans, et en n’osant pas déranger mon chef pour la sixième fois…
    L’humain est lâche, parfois…

    - Marie-Renée : j’espère que ça viendra un peu trop vite, à choisir… Je HAIS ces foutus tympans. Mais les otites virales sont encore entité inconnue à l’hôpital. C’est otite-antibiotique, toujours. On a progressé sur les angines il y a quelques années, on traîne encore sur les otites…

    - Docteur Vincent : Merci de me faire me sentir moins seule ;) J’ai bien conscience de ma chance d’être supervisée, et croyez bien que j’en abuse…
    Je découvre votre blog grâce à votre commentaire, j’irai lire ça dans un moment de calme…

    - Jeep : Cf mes réponses à Patricia et à Docteur Vincent. Tes commentaires sont un régal, je me sens VRAIMENT moins seule.

  9. disch Dit:

    Il faut être clair.

    Le meilleur signe clinique de l’otite, c’est quand l’enfant se tient l’oreille.

  10. Rrr Dit:

    Le commentaire de Doudou s’est perdu dans le déménagement :

    doudou a dit…
    et en deuxième quand il se réveille la nuit en pleurant

  11. Sangui Dit:

    Hum, tu comprends pourquoi quand un véto voit un gros pitbull arriver en secouant la tête et grogner dès qu’on s’approche de ses oreilles, il hésite pas: il l’anesthésie pour utiliser son otoscope…

  12. micmur Dit:

    Ma chère consoeur, vous n’avez pas mal fait votre travail sauf peut-être d’ignorer que l’enfant qui porte la main à son oreille et qui se réveille la nuit en hurlant est porteur d’une otite. N’oubliez jamais que :
    1)il ne sert à RIEN de prescrire des antibiotiques en prévention d’une otite. Aucune efficacité démontrée.
    2) Une otite peut se déclarer en une heure ! Elle ne présente pas de signes d’appel. Trifouiller les oreilles avec un otoscope d’un enfant qui présente une rhinopharyngite simple peut provoquer la survenue de l’otite.
    2)70 à 75% des otites sont virales
    3)Enormément de médecins confondent une myringite (otite congestive qui ne justifie aucunement d’une antibiothérapie) avec une otite moyenne aigüe. En fait à chaque fois qu’un mome est enrhumé, ses oreilles sont rouges et ses tympans congestifs…
    4)La guérison dite «spontanée» de l’otite moyenne, c’est-à-dire rapidement et sans traitement est la règle pour la majorité des cas.
    5)Seulement 5 % des enfants traités par antibiotiques
    guérissent plus rapidement : une différence d’à peine une journée.
    6)Le seul traitement recommandé est le traitement de la douleur… paracetamol, eventuellement gouttes anesthésiques
    7)Dans une recherche d’envergure avec des enfants de 2 ans et plus, plus de 90% ont été guéris de leur otite avec un traitement de gouttes nasales et d’analgésiques. Aucun antibiotique n’a été donné, à moins que les symptômes n’aient persisté quatre jours.
    8)Les complications, rarissimes, que sont la mastoïdite ou la méningite ne surviennent, lorsqu’elles surviennent, que sur des otites ayant duré plus de 21 jours, c’est-à-dire plus de 21 jours avec du pus qui coule des oreilles…

  13. Felixia Dit:

    « Mais tu l’as prise pour « Jaddo » ? »
    -Meuh non ! C’est normal de lui souhaiter bon courage et bonne nuit ! T’as vu le boulot qu’elles ont ? et puis si il y a d’autres truies violettes comme l’autre de toute à l’heure qui s’imagine que sa môme quipeut comprendre qu’il faut qu’elle attende est prioritaire sur le nouveau-né qui a 39°, elles vont en avoir besoin de courage …
    - m’en fous ^_- d’toutes façons tu m’as grillé, je voulais le lui dire aussi. »
    Ainsi s’est terminée notre soirée aux urgences pediatriques avec un bébé qui a commencé une gastro 12h après avoir fait une chute de la première (ou dernière) marche de l’escalier (juste des vomissements pas de diarhée).
    On ne se serait pas énervé de toutes façons d’avoir passé 4h aux urgences parce qu’on sait (lire et que c’est écrit sur tous les murs) qu’il y’a toujours plus urgent que soi et que ce n’est pas du favoritisme, mais en vous lisant régulièrement on prend conscience de ce qui se passe de l’autre côté du stétoscope (il est où le « h » ?)

  14. Remplatus Dit:

    A mon avis, le chef n’en savait pas plus que n’importe quel quidam. Seule la certitude qu’il n’y avait rien de bien méchant derrière les fagots l’a alors amené à inventer cette histoire d’otite afin de justifier l’antibiothérapie à large spectre qui suffirait à traiter n’importe lequel des cas de figures qu’il avait, lui le chef, été bien incapable de diagnostiquer(et on ne vas pas lui jeter la pierre).

  15. Mamounette Dit:

    Je viens de decouvrir ton blog (tu permets qu’on se tutoie, on est sur le net et on a le meme âge ;o) )

    J’ai passé plus de trois heures à tout lire. J’ai rit, j’ai été émue… Merci pour ce blog !

    Jaddo, j’adore, j’adhère LOL !

    Bref je temoigne ici en qualité de maman de 2 petites filles…. brrrrr et pour dire que parfois les internes/externes…. (je saisis pas bien la nuance enfin bref) valent parfois mieux qu’un doc. Je dis ca je dis rien…

    Ma fille, 3 ans, vient me voir un soir en me disant : regarde maman, c’est bizarre derrière mon oreille. Je regarde d’un oeil distrait, qui ne le reste que quelques secondes en voyant l’énoooooooooorme boule derrière ladite oreille (l’oreille était à la perpendiculaire). Là, reflexe de maman je suppose, je colle ma main sur son front… bouillante. Tempé : 40,7 Oui oui, la demoiselle pétait le feu et faisait du rodéo autour de la table du salon, donc bon… pas pensé à prendre la tempé avant en même temps, s’est douté de rien la ptite dame.

    Petite parenthèse, elle avait vu le doc 2 fois en 15 jours pour « petite » fievre persistante (38,5) : « C’est rien, une rhino. Ok d’accord ras quoi.

    Bref, là je chope le carnet de santé, attrappe la petite sous le bras (ca peut servir pour une consultation hein ! ) dans la voiture direction les urgences. Où je suis accueillie par : « Mais fallait venir avant madaaaaaaaaaaaame » (euh…. non rien)

    Bref, l’interne SUPER SYMPA, prend la tempé (hannnnn mais elle frôle les 41 cette petite) prend la tension, urine, pds. Entre 2 examens, la petite…. court dans le cabinet (si si)

    Et la le docteur, PAS SYMPA DU TOUT, arrive. Ausculte, me traite presque de mère indigne (à peine voilé) pour avoir laissé mon enfant dans cet état si longtemps (je rappelle que ma fille avait vu le doc 2 fois en 15 jours, hein… bref)

    Sur ca, il me sort de but en blanc que la petite a une mastoidite. Que c’est une otite mal soignée (euh…je rappelle pour la enième fois qu’elle a vu un doc 2 fois en 15 jours, dont la dernière fois…. 3 jours avant. Re, re, re,re bref…)

    Moi mastoidite, c’est du chinois, je pense à une groooooosse otite quoi. Il me dit 8 jours d’Orelox (a posteriori : c’est une blaaaaaaaague) et dès qu’elle n’a plus de fievre, elle retourne à l’école, elle est en pleine forme cette petite.

    Sur ce l’interne SUPER SYMPA derrière, murmure, hyper genée un : euh… pour une matsoidite, on ne doit pas hospitaliser pour un traitement antibiotique par intraveineuse (dans l’esprit). Et là le doc la rembarre : mais pas du tout. Il faudrait qu’elle voit un ORL, mais par ici, les rdv sont difficiles à obtenir….

    Le doc ressort, et là l’interne me chuchotte : demain à la première heure allez au cabinet du Dr Untel (ORL) preceisez qu’il s’agit d’une mastoidite soignee par Orelox il vous prendra dans la mintute.

    Merci, merci jeune interne SUPER SYMPA.

    Le lendemain, donc à la premiere heure chez le Dr Untel, qui comme prevu nous prend en consult en urgence, et avant même de regarder à l’oreille de la petite, nous dit qu’il faut la transferer en unité chirurgicale dès à présent (quoooooooiiiiiiiii ? )

    Me demande qui a vu la petite la veille, et qu’il passera qques coups de fil.

    Bref, la petite a effectivement été hospitalisée 1 semaine, a échapé à l’opération.

    Voilà voilà, j’ai été hypra longue. Je n’ai jamais pu remercier cette jeune interne SUPER SYMPA.

    Alors, jeune interne SUPER SYMPA, si tu m’entends, MERCI !

  16. Docmam Dit:

    Hu hu des tympans. Si le diagnostic à poser devant « oreille qui coule et je vois que du pus quand je met l’otoscope » m’est devenu relativement facile… ben au final je diagnostic rarement autre chose.
    Comme dr vincent j’ai déjà eu « il n’y ait plus le yoyo ??!!
    - ah heu.. si si. Juste là en plein milieu »

    Alors si c’est un peu rouge et que ça fait mal, je met des gouttes. Sinon… ben rien. Des fois j’ose un « tympans un peut mat » dans le dossier, en me disant que si elle revient dans quelques jours, le collègue sautera ptet sur l’occasion de dire « otite »
    Une otite séreuse… j’ai jamais bien pu dire si j’en avais vu. Comme de toutes façons ça changera pas le traitement… ben du coup j’en diagnostique jamais c’est plus simple.
    Un jour peut être, je deviendrais une pro du tympan.

  17. Rrr Dit:

    Je vous aime. D’amour.
    Je continue à mettre « Tympan droit irrité » ou « Tympan gauche érythémateux (mais pleurs ++) » histoire d’ouvrir la porte au Dr Carotte quand il le reverra.

    Ma phobie, c’est d’écrire « OMA droite » et qu’il soit revu 24h plus tard et que pas du tout.

    Et je ne compte plus mes courriers à l’ORL pleins de périphrases pour dire « J’y comprends rien à ce que je vois dans mon otoscope mais ça m’a pas l’air chrétien ».

    Du coup, je regarde les tympans de tout le monde dès que j’ai le moindre signe d’appel un peu au dessus de la gorge. Histoire de m’entraîner.

  18. Rrr Dit:

    Et « otite séreuse », pour moi, c’est le diagnostic de « Y a une histoire et des symptômes qui peuvent rendre crédibles le diagnostic, pas de fièvre, et un tympan-un-peu-chelou-mais-pas-trop ».

    « OMA » c’est « Il a 39° et il s’est réveillé en pleine nuit et il tient son oreille et je vois rien ou c’est rouge quand je mets l’otoscope ».

    Je continue à m’entraîner.

  19. claire Dit:

    Parce qu’un jour il faut bien s’y mettre! A commenter Jaddo je veux dire!
    Je lis ton blog de fond en comble depuis 3 semaines voire plus (comprends pas les gens qui disent qu’ils l’ont lu en 3h, ils doivent pas etre internes!), après avoir englouti le livre en 2 jours! Et comme beaucoup, pour pas faire originale je dois te dire MERCI POUR CE QUE TU ECRIS! C’est ma vie, et quand j’en parle je me sens seule, j’ai l’impression d’être la seule à galérer à, en vrac : voir des tympans, gérer les parents qui disent que tu fais mal a leur monstre, gérer les rom qui viennent tous les 4 matins avec leur bambin qu’a rien mais qu’est saaaaale, et après tu crois que t’es raciste, gérer les réflexions de la chef toute puissante toussatoussa…
    Alors te lire ca revigore, on se dit qu’y en a d’autre et que ptet juste ils osent pas en parler, mais quel dommage! Heureusement ma tutrice m’a dit mais non t’inquiète c’est pareil pour tout le monde vas lire le blog de jaddo, une semaine ou j’avais déja mal au ventre a l’idée de la garde de 2 semaines après avec une chef pas cool pendant la bronchiolite, et ou mon ulcère gastrique me prenait quand j’entendais une interne dire qu’un gamin avait été renvoyé chez lui et que la deuxième fois qu’il venait on suspectait une invagination…
    Bref premiers signes de burn out à moins de 2 mois du début de l’internat… Heureusement qu’on va faire le plus beau métier du monde!
    Désolée d’avoir raconté ma vie mais le coup des tympans m’a fait réagir pour les 100 posts précédents! Tu veux pas etre mon prat’ pour mon prochain stage? (y en a moins qui te demandent ca que médecin traitant, j’ai ptet une chance!)
    Bravo, merci et continue, j’ai bientot fini, je suis accro il me faut des nouveaux posts!
    Claire, ptite interne de MG de premier semestre terrorisée, aux urgences ped du CHU,
    mais apres tu veux faire une spé? ba non j’ai choisi MG et j’étais en pleine possession de mes moyens!

  20. Loubna Dit:

    tellement vrai les oreilles sans compter les tympans qu ‘on arrive pas à voir à cause du cérumen épais

Répondre