Il protesta : « Un seul vœu ? Mais d’habitude c’est trois ; ça a toujours été trois vœux !  »
« Oui, mais y a eu réduction de budget » , dit le Génie.
L’homme se pinça le menton, réfléchit quelques minutes et dit :
« Alors, je voudrais la paix et le bonheur pour tous les êtres humains. »
« Nan, ça c’est trop dur » , dit le Génie.
L’homme se gratta la tête, réfléchit quelques minutes et dit :
« Alors je voudrais une mémoire photographique sur commande. Me souvenir de mes cours d’anat de P1, de tout le Vidal, des noms des antibiotiques et de tout ce que j’ai lu pourvu que je le souhaite. »
« Nan, ce serait de la concurrence déloyale » , dit le Génie. « Pis de toute façon c’est trop dur aussi. » ajouta-t-il.
L’homme se mordilla la lèvre inférieure, réfléchit quelques minutes et dit :
« Bon, alors je voudrais deux boutons-pression de plus en bas des blouses d’hôpital.  »
« Voilà le souhait d’un homme sage ! » , dit le Génie.
Il disparut dans un nuage de fumée bleue.
Depuis lors, tous les hommes vécurent mêmes malades sans avoir les fesses à l’air, et ce fut moins pénible.

C’est par ici : http://farfadoc.wordpress.com/2012/07/31/pour-des-chemises-dhopital-respectant-la-pudeur-et-la-dignite-des-patients/

Et pour être un petit Génie : http://www.petitionenligne.fr/petition/pour-des-chemises-d-hopital-respectant-la-pudeur-et-la-dignite-des-patients/2819

.

42 Réponses à “Et mon cul, c’est du poulet.”

  1. LaurenceB Dit:

    Deux petits boutons pour l’Homme, un grand pas pour la dignité!

  2. lnk75 Dit:

    Génial!
    Plein de bisous de quelqu’un qui a déjà porté une blouse d’hôpital.

  3. Pernelle Dit:

    J’ai signé, mais me demande si finalement je ne vais pas lancer une autre pétition réclamant plutôt le port obligatoire de la dite blouseculàlair par mes docs hospitaliers. Au moins, j’aurais enfin une excellente raison de me réjouir à chacune de mes p’tits ou longs séjours dans leur antre… ;-)

  4. Rrr Dit:

    Ahahahahah :D
    Putain j’avoue, j’hésite.
    Je crois que votre idée est mieux.

  5. John Snow Dit:

    Une demi-heure plus tard, le Génie réapparut, la mine visiblement contrite:
    - Dis-moi donc voir, l’homme. Je suis emmerdé. C’était quoi déjà, ton premier vœu?

    Bon courage! ;)

  6. SophieSF Dit:

    Juste merci, pour tout les gens qui vivent à l’hôpital les fesses à l’air, et ceux que ça choque. Je ne sais pas si des associations de malades embarqueraient pour râler, c’est triste que les malades n’osent rien dire.
    Bref, merci, beaucoup.

  7. Déchoc Dit:

    Dans le milieu du choc on dit : »hemocue, c’est du poulet ».

    Je sais c’est nul…

  8. Valérie Dit:

    Ha…Cette fameuse blouse, alors que parfois, la dignité, c’est un peu le seul truc auquel tu peux te raccrocher à l’hôpital, quand tout le reste fout le camp.
    J’en avais (un peu, et entre autre!) parlé là (mais côté patient…) http://valerieleblog.blogspot.fr/2012/01/vous-qui-entrez-ici-laissez-toute.html

  9. zigmund Dit:

    à peine installé j’ai accepté de recevoir en urgence une patiente de l’hopital de Bled la Foret
    mon cabinet se trouvait dans la rue principale avec commerces à côté.
    j’ai poussé une « hurlante » l’ambulance a déposé la vieille dame dans ma salle d’attente en chemise ouverte fesses à l’air et tenant son pied à perfusion…

  10. zigmund Dit:

    excellent ton post et j’ai bien aimé le comm dde John Snow …

  11. Dominique Dupagne Dit:

    Non, non, c’est pas ça la vraie histoire !

    Le Génie dit en effet « Voila le sujet d’un homme sage » et va voir l’ARS.

    Au bout de 3 heures, il sort avec une mine dépitée, et te dit « Bon, c’était quoi cette histoire de paix et de bonheur ? »

  12. Choupinet Dit:

    Ah, ben non, changez rien, moi, ça m’arrange, j’ai des fesses horribles.

    Si les soignants n’ont plus à surmonter leur dégoût en les voyant, ils vont découvrir plus tôt qu’en plus, je suis bête.

    Tout est très bien comme ça.

  13. jp de plancher Dit:

    En fait le blem c’est juste l’age du cul en question .En plus le génie c’était un vrai glandu , pas fichu de réaliser un voeux de base genre la paix dans le monde. Tout fout le camp ma pov dame

  14. Dr Dahu Dit:

    Fan absolu et inconditionnel, amoureux de cette écriture et de ce ton, tendre , cynique et humoristique, trash et élégant tout à la fois.lecteur récent du bouquin et découvreur encore plus récent du site. Un peu intimidé aussi.
    En résonance en tout cas.
    Merci donc;

  15. docdelandes Dit:

    Même Dieu n’y est pas arrivé! Alors un simple génie…

    La bise à tous les mignons petits croyants

  16. Sybille Dit:

    J’ai une question à ce propos: pourquoi doit-on absolument porter cette chemise avec les pressions dans le dos- qui s’enfoncent donc délicieusement dans la peau dés que vous êtes allongé??

  17. KingJu Dit:

    Pressions ou ficelle, même combat. Je ne comprends pas que rien n’ait encore bougé. Je n’ai encore rencontré personne ne me parlant pas de ces fameuses blouses après une opération. Le pire c’est qu’elles sont obligatoires même pour des choses bénignes (dents de sagesse pour ma part).

    PS: Ce qui est marrant c’est que je gueulais à ce propos il n’y a pas moins de deux semaines sur twitter. Et là je vois que tout le monde en parle aussi, faudrait vraiment faire quelque chose.

  18. CulNu Dit:

    Je vote pour!
    Ou on nous fournis des blouses correctes, ou tous les médecins, infirmières et autres se voient obligés de travailler le cul à l’air!
    Je me fiche de montrer mes parties si ma peau en dépend, mais je suis pour la mise sur un pied d’égalité du soigné et du soignant.
    Et tiens, pourquoi ne pas obliger les gynécos qui obligent leur patientes à se foutre à poil à en faire autant…?

  19. Léonie Dit:

    Sacrée cuisinière Jaddo, c’est elle le génie!
    Mélanger dans un saladier, un génie, une blouse et un derrière pour obtenir du poulet c’est mieux que la paix dans le monde et le bonheur pour tous, d’ailleurs pourquoi faire? ça renverserait certaines valeurs auxquelles beaucoup s’accrochent.
    Pour avoir la paix et le bonheur dans le monde il faudrait changer « l’homme » parce que tout ce qui est moche autour de lui, c’est de son fait, c’est lui le créateur et non un quelconque dieu ou diable.
    Non franchement je préfère le poulet à la Jaddo ou à défaut un poulet frite avec une bière.:)

  20. MarjoUSA Dit:

    Bonjour,

    J’ai decouvert ce blog depuis peu, et je voulais vous (te?) remercier Jaddo pour ces articles touchants, droles et passionnants. Je ne suis pas medecin mais j’en apprecie chaque mot.

    Aaaahh, cette fameuse blouse… Il y a quelques annees, j’avais 21 ans et une douleur abdominale aigue m’a envoyee aux urgences. C’est l’appendicite, il faut retirer tout ca. On me colle une perf et on me file donc cette jolie blouse disons aeree.

    Quand le bancardier arrive pour m’emmener au bloc, j’oublie tout stress du a l’operation (ma premiere soit dit en passant) pour m’apercevoir que le jeune homme doit avoir mon age et que la l’oeil medical tout ca bidule je m’en fous un peu, j’aimerais juste eviter qu’il ne voit toute une partie de mon anatomie qu’il n’a absolument aucun besoin de voir. Du coup, le transfert du lit au bracard va etre sportif. Je m’arme de tout plein de courage, je fais semblant de ne pas entendre quand il me dit qu’on est en retard, agrippe fermement le bas de ma blouse de ma main reliee a la perf, je pousse avec l’autre main pour glisser du lit sans trop ecarter les jambes, je me tortille, rebelote pour monter sur le brancard mais MIRACLE!! J’y suis! Il m’emmene au bloc et la des mains m’arrachent litteralement ma blouse pour me coller des electrodes ou je sais pas quoi sur la poitrine et je me retrouve seins nus devant tout plein de gens, et j’ai juste envie de dire « euh vous savez, je suis encore reveillee la »…

    J’ai beaucoup de tendresse pour le milieu medical et je comprends que parfois il est difficile de tout faire bien. Et puis cette histoire fait toujours bien rire les copains en soiree. Un jour je vous raconterai comment on m’a diagnostique une appendicite et ce qu’il se passe quand personne ne vous a dit qu’il fallait boire de l’eau avant de faire une echo.

  21. Dr 1m50-40kgs toute mouillée Dit:

    Il peut pas faire un « pack respect-dignité » le génie? Ca inclurait aussi, par exemple : ne pas prendre tous les patients pour des demeurés, leur parler normalement et pas comme si ils étaient tous débiles et incapables de comprendre quoi que ce soit, leur expliquer un minimum ce qui se passe, ou au moins répondre à leurs questions…

  22. Virginie Languillat Dit:

    Merci de nous faire partager de la sorte toutes tes expériences.
    Pas tout le monde a eu la chance d’avoir un papa médecin et une cousine « putain » pendant que je débutais mes études de médecine. Je suis consciente que ce n’est pas la chance de tout le monde…
    Grâce à ton blog tu susciteras beaucoup de vocations !

    Virginie Languillat

  23. Christian Dit:

    Bonsoir. je découvre ce blog ce soir. Chapeau! Je suis rassuré : je ne suis pas seul à penser et ressentir tout ça! J’ai franchement ri à l’évocation de la blouse! Il y a trois mois j’ai essayé ce somptueux vêtement pour faire fibroscopie et coloscopie. Couché sur le côté en attendant l’injection d’anesthésie j’ai eu la joie d’entendre dans mon dos une de mes patiente travaillant au bloc me gratifier d’un grand « Bonjour Docteur!! » Je n’ai pas eu le temps de comprendre comment elle m’avait reconnu, j’a

  24. danièle Dit:

    Cette fois, je me décide à laisser un commentaire.
    Parce que la blouse fait partie de toutes ces petites humiliations (j’en ai hélas répertorié quelques autres…) qu’on inflige en toute bonne foi et en toute bonne conscience aux malades hospitalisés, et dont l’accumulation peut parfois infléchir leur sentiment d’être là pour qu’on prenne soin d’eux.

    Faudrait donc pas oublier l’autre blouse. Celle qui s’attache devant et à laquelle on a droit à l’hosto en imagerie/sénologie (pour mammo, IRM…)où je vais. D’abord, on peut largement en mettre 2 comme moi dedans. Et le 1er bouton (il y en a 2) se situe au dessous du nombril. Impossible donc, puisqu’il faut légèrement écarter les bras, de feuilleter un magazine ou tourner les pages de son bouquin sans dévoiler son décolleté (et plus selon sa taille) à ses voisines (voisins aussi) de salle d’attente. Et comme l’attente peut durer des heures…
    Le Truc découvert récemment grâce à une femme de grande expérience: venir en consultation avec une ceinture exeuprès. Fallait y penser !

  25. Lilou Dit:

    en attendant un réveil des consciences et un renouvellement du stock, on peut proposer aux patients DEUX blouses, une dans le bon sens, et une qu’on enfile comme une chemise, ça protège un tout petit peu plus leur intimité…

  26. Lama Dit:

    Certes, ça semble dégradant.
    Mais, me faisant l’avocat du diable, je me pose la question : pourquoi cette immonde tenue est-elle utilisée ?

    Ca semble tout de même plus pratique pour examiner un patient ; car s’il n’est pas venu à l’hôpital pour se faire observer en détail les fesses ou autres, il est là pour une raison : il nécessite une surveillance constante (ce qui signifie un examen clinique par jour, et plusieurs prises de constantes) et donc aura besoin d’être « accessible ». Quand on voit que toutes les infs sont en retard sur leur tour et que le médecin n’est pas mieux dans un service lambda, on peut se poser la question de l’intérêt de leur faire perdre plus de temps …
    Ça parait pas, mais (vu de mon insignifiante position de minuscule externe) un patient que j’installe dans un box aux urgences et à qui je demande de se déshabiller, ça prend 3,5 plombes, multipliez ça par l’immensité du nombre de patient se présentant sur chaque garde ; ça fait 3,5 dplombes x immensité = pas mal de temps perdu.

    De plus, il est faut de dire que (dans mon chu) tout le monde ne porte pas le déguisement de casper l’exhib’, car dans nombre de services la tenue réglementaire du patient (pouvant se lever) est la même que celui du chiiiiiiiiiirurgiiiiiiiiiiiiien : bas de pyjama bleu et t-shirt manches longues bleu.

    En tout cas, à moins qu’on me trouve une alternative intelligente, je suis pas contre (même si ça parait dégradant, ça l’est pas plus qu’une coloscopie, et on en fait pas un scandale parce que ça a un intérêt médical).

    Au demeurant, vu que c’est mon premier commentaire, j’en profite pour te féliciter jaddo, très sympa ce petit blog. Jaddo ? J’adore.

  27. Jaddo Dit:

    J’essaierai de retrouver la vidéo : dans je sais plus quel pays, ils ont une tenue bien plus pudique ET bien plus pratique pour l’examen clinique. Ouverte des deux côtés seulement du besoin, ouverte sur le torse et dans le dos si besoin, arrachée en 3 secondes si urgence vitale genre défibrillateur contre quasi 40 secondes pour la blouse à pression classique…

  28. Kewan Dit:

    regardez ce qu’on trouve… http://www.lemonde.fr/sante/article/2012/08/09/non-aux-blouses-d-hopital-qui-laissent-voir-les-fesses_1744061_1651302.html

  29. Petimaja Dit:

    Noël au mois d’aout… Peut être.
    http://fr.news.yahoo.com/blouses-dh%C3%B4pital-ministre-sant%C3%A9-r%C3%A9pond-%C3%A0-p%C3%A9tition-saisit-083029105.html

  30. Deux boutons de plus sur les blouses pour cacher la lune ... - mamananonyme.fr Dit:

    [...] quelques temps pas mal de médecins / soignants blogueurs – sous la bouse, jaddo, Farfa doc, leya_MK … se mobilisent pour faire revoir ces blouses impudiques ou pour le [...]

  31. manoune Dit:

    J’ai travaillé en tant que surveillante hospitalière dans des services très lourds ( cancérologie opératoire)et je me souviens de ces pauvres malades qui, en plus de l’horreur de leur maladie et des souffrances supportées, déambulaient dans les couloirs qui pour se rendre à la radio, qui pour aller au labo, en tenant leur perf d’une main et de l’autre bien serrée les pans de leur chemise pour essayer de cacher à la vue de tous la partie la plus charnue de leur anatomie. Que d’humiliation, de peine, de honte rentrée n’ai je vues ! Sans compter les moqueries des jeunes et les sourires à peine voilés de ceux qui le sont moins. Que de crispations, de poings serrés, de malheur ….
    J’ai toujours depuis ma retraite cherché à trouver solution à cette absurdité que sont les chemises actuelles, peut-être pratiques bien sûr mais combien source de « maltraitance »
    Et nous avons trouvé : médaillés par 3 fois au Concours International Lépine de Paris notre chemise cache au yeux de tous ce qui doit être caché, d’une praticité innovante elle résoud ce problème.
    Elle n’a pu être mise sur le marché parce que tout simplement les chemises actuelles étaient déjà programmées pour les hôpitaux, les AP-HP etc ….et nous avons été félicitées sans qu’aucune suite ne soit donnnée à notre démarche : les 1000 pièces commandées -suite à une étude de marché pourtant bien menée – nous sont restées sur les bras ! C’est grand dommage pour nos malades et pour leur pudeur bien malmenée. Je ne sais comment mettre une photo sur la toile mais dès demain je vais me renseigner et vous la mettrai. Bonne réflexion Manoune

  32. Nelly Dit:

    Hello tout le monde.
    Alors là, vous m’avez trop fait rigoler ! Lol. J’adore le texte, mais la blouse par contre, elle me donne vraiment des cauchemars. C’est vrai qu’elle n’est pas obligée d’être si ouverte ; c’est embarrassant pour le patient et ceux qui marchent à l’arrière.

  33. Docteur Couine – femme médecin Dit:

    [...] L’article de Jaddo sur son blog L’article de Dbz17 sur son blog L’article de Docteurmilie dans Journal de bord d’une jeune médecin généraliste de Seine St Denis L’article de Biche – kiné de réa dans Carnet spécial d’une kiné et d’une patiente L’article de Zigmundoph dans LE (et pas “un”) rhinocéros regarde la lune J'aime ceci:J'aimeSoyez le premier à aimer ceci. This entry was posted in Il était une fois mon avis. [...]

  34. maudeste Dit:

    ben moi j’ai exigé de garder ma culotte au bloc pour me faire arracher les dents de sagesse… faut dire qu’étant de la partie, j’ai eu ce petit « traitement de faveur »;
    et donc tout à fait d’accord pour ce combat pour la dignité du patient

  35. Mat Dit:

    Hello !
    Je profite de cette triste histoire de poulet (ou de fessier au choix) pour te (vous) remercier Jaddo !
    Bientôt Docteur aussi… mais en sciences humaines et sociales(quoique, quelque part, la médecine ne fait-elle pas aussi partie de cette discipline ?)… je partage la vie depuis 2 ans de mon amour d’interne de 3e année de médecine gé (et oui, pour ceux qui suivent… c’est une spécialité… sisi je vous assure ! ;) )
    Donc au début de notre vie commune… J’écoutais et surtout j’essayais de comprendre et de tout retenir. Mais faut bien avouer que parfois j’avais du mal à tout saisir… Surtout les jugements un peu sévères portés à l’égard de certains patients (parce qu’ils ne prennent pas leur traitement mais veulent quand même guérir, parce qu’ils continuent de manger jusqu’à atteindre un certain poids pour pouvoir ensuite bénéficier d’un anneau gastrique, parce qu’ils ont exposé leur bébé de 2 semaines au soleil « pour qu’il bronze »… bref la liste serait longue comme vous vous en doutez). Et il faut bien le dire, au début j’écoutais avec mon oreille de patiente (seul rapport à la médecine que je pouvais avoir).
    Et puis un jour, JADDO tu es rentrée dans nos vies à travers ton livre que l’on nous a offert… Et là plusieurs choses ont changé. Je n’en citerai que quelques unes parce que la liste serait très longue ! Oui, c’est « normal » de n’avoir que 3 week end de libre en 6 mois en urgence péd à Pétaouchnoque-je-me-tape-3h-de-rer-dans-la-journée parce que le chef a oublié de contacter un FFI. Oui c’est « normal » d’enchainer 1 semaine de boulot, 1 garde et 2 astreintes et de recommencer la semaine suivante comme si de rien n’était. Oui c’est « normal » d’être payé une misère malgré les horaires. C’est aussi « normal » qu’on ait choppé la gastro quand il était en ped. « Normal » qu’il se fasse insulter par certains patients parce que ça ne va pas assez vite. « Normal » qu’il soit dépité lorsqu’on se retrouve dans un bar avant un concert parce qu’il a passé son dimanche a géré seul une fin de vie… J’arrête là, cette liste de normalités pourrait « ptét ben » s’étendre jusqu’à l’infini.
    Bref… Un grand MERCI Jaddo de m’avoir ouvert les yeux tout en gardant le sourire sur ce que vous pouvez vivre au quotidien mais que nous, simples compagnes ou compagnons, nous ne pouvons soupçonner. Et surtout espérons que toute cette normalité (voire banalité) évolue dans le bon sens un jour…

  36. Mat Dit:

    (gérer)

  37. Elody Dit:

    Bonjour,
    Je suis sage femme, ça n’a pas une grande importance c’est juste pour planter le décor. Hier, j’ai reçu une patiente très très très forte(163kg), une césarienne a été programmée pour elle. N’étant pas dans l’urgence, j’ai pris mon temps pour la préparer. Et biensur je lui ai fait enfilé la fameuse blouse, qui dans l’établissement où je travaille est en papier tissu bleu foncé transparent. Et là, j’ai eu honte, honte de ne pouvoir fournir mieux à ma patiente afin respecter sa nudité. L’avant était biensur transparent mais la pauvre dame n’avait rien, pas le moindre bout de tissu-papier pour lui couvrir le dos … et le reste.
    J’ai signé en rentrant chez moi la pétition!!!!

  38. Alice Dit:

    En tant qu’infirmière, ça ne me gêne pas lorsque la blouse est portée par des beaux jeunes hommes (0.05% des cas) ;-) Signons la pétition !

  39. omer Dit:

    Un autre petit souci pour certains patients, ceux qui arrivent aux urgences amenés par le Samu, après un malaise ou un accident sur la voie publique, par exemple.
    Cela m’est arrivé il y a quelques mois, un soir tard. Très bien reçu et traité dès mon arrivée dans un grand hôpital d’IDF. Gardé en observation, personnel très sympa. Le lendemain matin on m’annonce que faute de place en m’envoie dans un autre hôpital ce qui fut fait illico. Là aussi très bien reçu, très bien soigné, personnel sympa et tout. Au bout d’une semaine, mon cas s’étant compliqué on m’explique que l’on va m’envoyer dans un troisième hôpital qui dispose des spécialistes et des instruments correspondant à mon cas. J’y ai également été pris en charge rapidement, personnel aimable et efficace, et au bout d’une semaine j’ai pu rentrer chez moi. Bref, je n’ai rencontré nulle part ces situations épouvantables que décrit la presse, les patients attendant des heures dans les couloirs, le personnel débordé etc., Sans doute ai-je eu de la chance.
    Mais, car il y a un petit mais, sinon je n’écrirais pas ce billet. Ayant été amené par le Samu, je n’avais que ce que je portais sur moi, il m’a été impossible pendant cinq ou six jours de me brosser les dents, de me raser etc. Je n’avais aucune personne à contacter en IDF, les personnes qui auraient pu éventuellement me dépanner étaient à l’autre bout de la France. J’imagine que bien des gens ont dû être dans ce cas. Aussi je me permets une timide suggestion : ne pourrait-on proposer au patient arrivant « sans rien » un petit kit de premier secours, avec du savon, du dentifrice, des rasoirs jetables genre échantillon une mini bombe de mousse à raser enfin toutes ces choses banales mais indispensables. Bien entendu cela serait facturé au patient et non pris en charge par la sécu et les mutuelles, qui sont au bord de la ruine comme chacun sait. Je vous assure que j’étais prêt à payer tout cela à prix d’or… On n’imagine pas comme ces détails prennent de l’importance quand on se trouve isolé dans un hôpital où on ne voit pratiquement jamais deux fois la même personne, ce qui est inévitable et normal dans une structure fonctionnant 24h/24 et 7j/7, mais qui est très déstabilisant…

  40. fleurs de bach Dit:

    C’est joliment relaté :)

  41. Julie144 Dit:

    Regardez ce qu’on trouve: :/ http://gélulesfravimal.wordpress.com

  42. http://www.nordstrom.com.co Dit:

    I found your article and started reading. You must be truly dedicated to your writing to be able to keep this topic interesting. I agree with much of the content you have written. Well done.

Répondre