Vider les truites

3 janvier, 2008

- Et qu’est ce que vous faites dans la vie ?
- Je suis médecin.
- AaaaaaaaAAAAAHHHH !!?? Ouhlala, dites doooooonc !!!! Et quelle spécialité ?
- Je suis généraliste.
- Oh.

- Non non non, c’est très très bien, généraliste. C’est très bien, ça te va très bien…. Mais pédiatre, ça te plairait pas, pédiatre ??

- Et qu’est ce que tu fais comme spécalité ?
- Je suis généraliste.
- Ah. C’est six ans, c’est ça ?
- Non, c’est neuf.
- Ah. Mais le concours de l’internat, c’est pas à la sixième année ??
- Si si. Mais après, on fait 3 ans ou 3 ans et demi de spécialisation en médecine générale.
- Aaaah ? Oh bin je croyais que c’était que les spécialistes qui faisaient ça.

- Je suis embêtée de vous demander ça, je sais pas si vous pouvez, mais je n’ai pas pu avoir de rendez-vous avec ma gynéco avant le 17, pour mon renouvellement de pilule, et je ne vais pas en avoir assez….

- Et ça te plaît, en ce moment, ton stage de pédiatrie ?
- Oui, c’est bien…
- Mais je veux dire, si tu pouvais choisir une spécialité, tu ferais quoi ?
- J’ai déjà choisi une spécialité, j’ai choisi généraliste.
- Non mais je veux dire, je sais, là, que tu peux plus choisir. Mais si tu pouvais choisir, tu ferais quoi ?
- Bin je ferais généraliste.
- Non, mais si tu pouvais choisir une SPE-CIA-LI-TE ?
- GE-NE-RA-LISTE.

- Le pédiatre ne peut pas me voir aujourd’hui, j’ai rendez-vous dans une semaine pour ses vaccins, mais là, il me fait de la fièvre depuis hier midi. Alors je me suis dit, bon… Vous avez le droit d’examiner les enfants ?

- Alors, tu vas pouvoir faire ton stage chez ton ami généraliste, là ?
- Je ne crois pas, pour finir. Mais en même temps, je me console en me disant que j’aurais eu vraiment trop le trac.
- Ah ? Pourquoi ??
- Bin, c’est quelqu’un que j’admire vraiment beaucoup, je crois que j’aurais eu trop peur de le décevoir…
- Le décevoir ? Bin, pour diagnostiquer des gastros et des grippes, hein….

25 Réponses à “Vider les truites”

  1. Pat La Fourmi Dit:

    ben oui, dans un autre domaine, moi j’ai eu:
    instit? pourtant elle était bonne à l’école….

    ah tu es instit en maternelle et quand est-ce que tu passes en primaire?

  2. ProfAnonyme Dit:

    Faudrait peut-être dire aux généralistes qu’ils ont tout à fait les compétences pour soigner une gastro et que ce n’est pas la peine de nous envoyer chez le gastroentérologue dès que ça gargouille là-dedans!

  3. docteur Vincent Dit:

    C’est aux généralistes de reconquérir leur terrain perdu, qu’ils se foulent plus pour diagnostiquer et qu’ils n’envoient pas chez le spécialiste trop facilement.
    Beaucoup de mes patients ne font pas confiance aux médecins qu’ils ne considèrent pas mieux que des épiciers, c’est à nous de leur montrer qu’on vaut mieux que cela.

  4. Zonder Dit:

    Tout à fait d’accord avec le Docteur Vincent : quand j’explique à mes exernes décérébrés qu’un généraliste peut faire ci ou ça sans avis spécialisé dans mon domaine et qu’au contraire, ça sera très apprécié par le collègue spécialisé, j’ai le droit à de grands yeux ronds (et inexpressifs), je pense que ça veut dire : « de toute façon, je m’en fous, je ferai chirurgie, alors ton truc… » ou bien « c’est bien trop compliqué pour moi, je veux faire médecine g ».
    Bizarrement, parmi les meilleurs médecins que je connais, y’en a plus de la moitié qui sont généralistes… Mais ils se sortent les d… du c…

  5. Sel Dit:

    Une visiteuse médicale : « ah… vous vous êtes installée tout de suite après vos études…. Et alors qu’est ce qu’on vous a appris à l’école sur ce médicament? »
    … Je n’ai pas relevé …
    « A L’école »…
    Pour beaucoup nous ne sommes pas des vrais médecins…
    Rasure toi les patients finissent par comprendre: au bout de la X° foi qu’ils te consulte par ce que le Pédiatre ne peut pas les recevoir et qu’en plus tu as remis a jour les vaccinations et la courbe de croissance, ils finissent par venir même pour le suivi. (nb que font les pédiatre de mon secteur? pas de courbes? vaccins non a jour? j’ose croire qu’ils ne sont pas tous comme cela…)
    Merci pour ton blog… Nous aussi nous nous sentons moins seuls…

  6. L'ami Dit:

    Pfffff ;-)

  7. Quietlaugh Dit:

    Moi je dis: vive les generalistes!
    Apres 12 demenagements en 15 ans dans 4 pays different j’en suis arrivee a cette conclusion. Parceque franchement les specialistes, avec un peu de chance, on les voit 1 fois et basta! Par contre trouver un generaliste qui va assurer une vue d’ensemble et un suivi (et me foutre dehors sans vergogne si je me fais un coup de malade imaginaire) ca c’est super dur….
    Donc Kudos pour le choix et merci pour le blog :-)

  8. Joël Dit:

    J’aimerais vous joindre.
    Pourriez-vous me donner votre mail via la page contact de
    http://www.stethonet.org/garde.php

  9. pepee Dit:

    Moi je suis pharmacienne, jeune diplômée, et j’ai droit presque à chaque fois, à : « pharmacie? T’as raté médecine? »
    Heu…non…parce que je voulais faire pharma…
    Ben il semblerait que ce soit difficile à croire. parce que la moue dubitative, j’y ai droit à chaque fois aussi.

  10. cardiologue de brousse Dit:

    c’est vrai que c’est trés brutal cette hiérarchisation des fonctions qu’on nous a  »imposé » dès le début de nos ( mes ) études, quant la médecine générale était au yeux de beaucoup, et surtout, comble de frustrations futures, des premiers interessés, une voie de garage par défaut, parce qu’on avait raté l’Internat ( le grand ), l’internat ( le petit ), et le CES; il fallait sacrément y croire pour faire à l’époque, en conscience, le choix de la médecine générale; le pire, c’est qu’entre nous ( étudiants de fin de cycle ) ces schémas et caricatures fonctionnaient également et se reproduisaient; les internes  »en titre » snobaient les internes  »Canada-dry » ( pour les jeunes : »ça a la saveur et la couleur de l’interne mais ça n’en est pas vraiment un  » référence à une pub de l’époque ) et les FFI ( non ! pas forces françaises mais faisant fonction d’internes) , cinquième roue de la charrette, taillables et corvéables. Que dire encore des étudiants étrangers qui faisaient tourner – et fort bien- la boutique hospitaliére, à moindre coût pour l’hôpital. La médecine d’alors générait des injustices , des véxations et des souffrances qu’on espère ne plus voir reproduites pour nos futures collègues; la spécialisation en médecine générale est plus qu’une revendication, c’est une évidence dont on se dit que si elle n’a pas sauté aux yeux de nos aînés, c’est qu’ils ne faisaient pas si grand cas de cet  »art » que nous avons pourtant tous en commun, quelque soit notre  »spécialité »

  11. mbs Dit:

    tres bien dit . pas mieux

  12. Cadeau pour Debrousse Dit:

    Sur la page http://kikoolol.memepasmal.net/ , tu remplaces http://www.memepasmal.ch par http://www.jaddo.fr et tu cliques « LOL »

    Ca va te distraire

  13. LFC Dit:

    J’espère que cette « hiérarchisation » comme tu dis, viendra à disparaitre grace à la disparition des différents internats, à la création des ECN et à la création de la spécialité « médecine générale ». Je crois qu’à l’avenir, avec les stages chez le MG qui vont (j’espère !) se développer dans les facs, l’attrait pour cette spé sera plus grand et se fera moins par « défaut ».
    Cependant, l’exploitation des FFI (qui sont à 95% des internes ou médecins étrangers) existe toujours, alors que dans certaines spécialités (je pense notamment à l’hépato), s’ils n’étaient pas là, je ne sais pas comment fonctionneraient les services…

  14. cardiodebrousse Dit:

    wa la kriz !!! tro mortél…

  15. Okita Dit:

    Tellement vrai encore une fois!Je me régale à lire ton blog c’est bien la première fois de ma vie que j’en ajoute un dans mes favoris !(à part celui de la copine pour faire plaisir mais qu’en fait j’y vais jamais…)

    Pour répondre à LFC maintenant avec la création des ECN ça donne: »tu veux faire quoi toi?
    -MG à Reims
    -non mais si t’es bien classée?
    -ben MG à Reims
    -non mais si t’es vraiment bien classée genre dans les 100 premiers?
    -euh…MG à Reims je l’ai pas déjà dit?! »
    Voilà donc ça ne s’améliore pas du tout!!
    Finalement j’ai été assez bien classée et j’ai choisi MG à Reims et j’entend encore des: »mais si t’avais été mieux classée,t’aurais choisi quoi? » …

  16. HIsoka Dit:

    Clair que… Pour prescrire des grippes et des gastro hein… Même moi je sais le faire hein.

    Le ? Traitement ? Euh… Ah… Arem… Bon.

  17. do Dit:

    et je vous dis pas quand on est QU’ instit !

  18. toejames Dit:

    J’ai découvert ce blog tout récemment, je me marre bien!
    Je suis en fin d’internat de méd G. Je me rappelle qu’avec un pote très militant MG lui aussi, on en avait marre de ce discours sur la « sous-spécialité » qu’est la méd G…
    Pendant l’externat les gens nous disaient :  » Bon mais tu veux faire quoi si t’es bien classé à l’internat? »
    On répondait : « Ben j’aimerais bien tenter médecine générale, mais je suis pas sûr d’y arriver »
    Si si, la médecine générale est une voie d’excellence, mesdames, messieurs !

  19. externe Dit:

    à Lille, les gens vont dans les meilleures conf pour être de bons médecins généralistes (et être bien placé parce que ça fait quand même plaisir à l’égo) et se battent pour les places en stage de MG ! donc les mentalités évoluent :)

  20. Emilie Dit:

    Comme je comprends…
    En médecine du travail, l’une des « sous-spécialités » les plus réputées, j’ai le droit à :
    - « Tu ne vas quand même pas faire ça ? » ou sa variante « Tu vaux mieux que ça » (de la part de collègues de promo).
    - « Ah bon, c’est une spécialité ? »
    - « Quoi dix ans ? Je pensais que c’était moins long que généraliste… »(Ce à quoi je réponds qu’il faut un certain temps pour se laisser pousser un poil dans la main).

  21. petite CCU Dit:

    Et en plus il existe des chefs de clinique de Médecine Générale. Là ça noie tout le monde !
    Pour toi Emilie …Je compatis. Ta réplique est en tous cas amusante !
    Je suppose que tu connais l’histoire de cet externe Corse, qui, passés les ECN, rentre du continent et va voir son grand-père.
    - « Alors mon petit, que vas-tu faire de ton concours ?
    - Ah papi, tu sais moi, je veux faire la plus belle spécialité de toutes.
    - Ah, et laquelle ?
    - Médecine du travail.
    - Ah ! Je suis fier de toi mon petit, et fier pour la Médecine.
    Ils ont enfin reconnu que c’était une maladie ! »

    Jaddo, on ne te remerciera jamais assez pour tes écrits. Preuve est qu’on l’aime ce métier. On adore retrouver nos patients, nos doutes, nos questionnements à travers tes lignes. Merci encore.

  22. Un pharmacien qui aime ce que vous êtes Dit:

    Eh oui moi aussi je l’ai de temps en temps le « bon vous êtes pas médecin mais là je peux pas aller le voire alors, comme j’ai plus que vous, vous croyez que vous pouvez m’aider pour le bleu que je me suis fait en me cognant… »
    Par contre pour demander le samedi à 19h58 qu’on leur avance leur traitement cardio parce-que oups-y-en-a-plus-c’est-bête, là ça ne dérange plus qu’on ne soit que des petits pharmaciens de rien du tout !
    A côté de ça j’ai parfois des patients qui me demandent si je pense qu’ils ne devraient pas aller voire un spécialiste parce que le généraliste il n’est QUE généraliste. A ceux là je dis toujours que moi je trouve que généraliste c’est beaucoup plus difficile que spé parce qu’il faut TOUT connaitre, alors que les spé n’ont qu’une branche de la médecine à connaitre. Ça les fait rire et se rendre compte que ben oui ça doit pas être si facile d’être généraliste.
    Alors à tous les pseudo sous métiers je dis bon courage et ne lâchez rien.

  23. une d3, future spécialiste...en médecine générale Dit:

    vider les truites, le retour (ou comment penser à jaddo en cours)

    Aujourd’hui en TD, d’un Professeur et (pas Très Cher) Maitre, néphrologue :
    « j’aimerai que tous les futurs généralistes de cette salle écoutent bien ; car ce matin, je me suis ennuyé et surtout j’ai perdu mon temps à prescrire ce bilan (d’une insuffisance rénale chronique, c’est pas ton domaine de Maitre ?), alors que ça c’est clairement du ressort d’un médecin généraliste ! »

    Pourquoi j’ai l’impression que le respect, le bon sens et les qualités humaines sont inversement proportionnelles au rang hiérarchique à l’hopital ?

  24. sparave Dit:

    en belgique, le système est exactement inversé: ce sont les meilleurs classés qui peuvent faire généralistes, ceux qui sont en bas de classement deviennent spécialistes…

  25. Fa-mi-ly me-di-cine | Just After Dwesseuse D'Ouws Dit:

    [...] Original post in french here [...]

Répondre