Chasteté

22 octobre, 2008

Au début, je n’osais pas dire non.

Il faut dire que tout le monde l’avait déjà fait.
C’était un peu mode, ça en jetait.
Çafaisait « grande ».
On avait épié les plus vieux, et c’était un peu le rituel de passage dans la vie de grande personne.
Et puis ça aurait été vexant que je dise non, quand tout le monde disait oui.
Çaaurait fait pimbêche.

Alors, je disais oui.
Çane m’enchantait pas franchement, et il faut bien avouer que je m’ennuyais sec.
Et puis je me sentais un peu sale. Mais c’était fait, j’étais comme tout le monde, et je ne me faisais pas remarquer. J’avais décidé de le faire en pensant à autre chose, et ça me simplifiait la vie.

Et puis, un jour, j’ai pris assez d’assurance pour oser dire non.
Justement parce que j’étais assez grande pour avoir l’audace de le faire.

Ça a fait parler, forcément.
Ce n’était pas franchement malvenu ou impoli ; c’était juste incongru.
Et complètement inhabituel dans un milieu où c’était tellement banal.

J’étais devenue :  » L’interne qui ne reçoit pas les labos ». (tambours)

C’était un peu dur, parfois, de refuser LA lampe à regarder les pupilles que je piquais à tous mes co-internes en me jurant de trouver le temps pour aller m’en acheter une bien à moi.
Les deux seules entorses que je me suis accordées ont été quelques petits pains abandonnés qui restaient dans la salle de détente vide, quand personne ne regardait, et une poignée de stylos quand j’étais en rade. Mais, et j’y tiens, toujours chourée dans la poche d’un collègue, et jamais à la source.
Ah, et oui, ma fidèle règle à ECG que-tous-les-cardiologues-ont-la-même-et-qu’elle-est-la-mieux-mais-que-c’est-dommage-y-en-a-plus (la jaune fluo transparente, pour les connaisseurs) ; mais celle-là, je l’avais reçue de « mon externe » quand j’étais P2.
Autant dire que ça ne comptait pas.

Je n’ai pas beaucoup de mérite.
J’ai été profondément aidée par ma première rencontre avec Le Médecin, qui, non content de m’avoir soufflé ma vocation, m’a appris à peu près toutes les choses importantes que je sais aujourd’hui, et par ma première rencontre avec un couple de visiteurs médicaux, qui m’a confirmé au moins une partie des choses importantes que je sais aujourd’hui.
J’ai eu la chance de tomber sur Laurel et Hardy. Laurel, c’était le grand, naturellement, qui écoutait d’une oreille attentive les débuts hésitants du petit.
Le petit, tout petit qu’il était, n’était pas encore très bon. On aurait dit un joli magnétoscope, avec une jolie bande et un joli sourire plein de dents. Il prenait une grande inspiration, et il commençait sa tirade, qu’il poursuivait jusqu’au moment crucial du manque d’air. Il me faisait tendrement penser à Nicolas, mon très bon copain pas très fort de l’école, au CE1.
« Unefourmidedisuimètre-Havecunchapeausurlatête-Canéxisteupa !-Canéxisteupa !« …
A la fin, ils nous ont sorti de leur jolie sacoche-Mary-Popins un joli ordonnancier, pour nous faire gagner du temps, avec le Fosavance déjà prescrit, tous les conseils de prise déjà écrits, et plus que le tampon à mettre en bas à gauche. Vraiment sympas de nous épargner tant de peine.

Du coup, donc, j’ai appris à dire, avec, moi aussi, toutes mes dents : « Ah, merci beaucoup, mais je suis désolée, je ne reçois pas les visiteurs médicaux. »
Ils me regardaient d’un oeil arrondi, et, très professionnels, ne se départaient pas un dixième de seconde de leurs sourires émail diamant super white granules actives qui pouvaient se prévaloir de la co-signature de l’union française pour la santé bucco-dentaire.
Ils jouaient la carte « Je respecte tout à fait ça, mais ça m’intrigue, expliquez-moi donc pourquoi ? »

Au début, j’étais un peu gênée.
Désolée, même, du même désolement que j’ai pour les gens qui appellent pour vendre une chouette cuisine mobalpa pendant qu’on est en train d’essayer de ne pas foirer la cuisson des pâtes, et qu’on envoie bouler en se sentant vaguement coupable envers le pauvre employé dont le seul tort est de faire son boulot.
Alors je me justifiais : « J’essaie de rester indépendante, vous comprenez, je me forme ailleurs, je suis abonnée à des revues… »
Alors ils m’expliquaient que c’était très bien d’être indépendante, qu’ils ne demandaient que ça, que je sois indépendante, et qu’ils voulaient juste me donner les informations nécessaires à mon indépendance.
Alors je bredouillais que oui, peut-être, mais que c’était comme ça, que j’étais désolée, que ce n’était pas personnel.
Ils redoublaient de dents, en disant qu’ils comprenaient très bien, et revenaient me voir la semaine d’après en disant qu’ils se souvenaient bien de ce que j’avais dit, qu’ils n’allaient pas m’embêter, mais que juste ils avaient un chouette livre sur la prise en charge des urgences chirurgicales et qu’ils me le donnaient sans me parler, juste comme ça sans que j’aie à m’inquiéter.

C’était fatigant.
Et, un jour où j’étais particulièrement fatiguée, avec l’envie d’à peu près tout sauf de recommencer l’éternel bi-monologue, je me suis entendue répondre à l’éternelle question « Ah, tiens ?! Mais pourquoi ?  » :

- Mon grand-père s’est fait écraser par un visiteur médical.

L’œil que je croyais déjà arrondi a atteint des proportions jamais imaginées.
Simple, décisif, implacable ; jouissif.
Depuis, c’est ma phrase fétiche.
L’essayer c’est l’adopter.

78 Réponses à “Chasteté”

  1. Tzim Dit:

    Ah, c’est malin ! J’ai failli m’étrangler de rire en avalant de travers mon jus d’orange (et en foutre plein mon écran par la même occasion).

    (merci pour ce moment)

  2. Sam Dit:

    :-)))))))))))

    Mon généraliste ne reçoit pas non plus les visiteurs médicaux. Et je tiens d’une visiteuse médicale que je connais vaguement qu’il lui est même arrivé de sortir de son cabinet par la fenêtre pour échapper aux assiégeant installés dans sa salle d’attente…

  3. doclili Dit:

    Rrr est matinale !!!
    Merci pour cette bonne humeur matinale !
    Pour ma part, j’ai fait mon overdose de labo pendant un semestre de cardio (oui, je sais, je l’ai cherché !), surtout quand la labote te poursuit en soins intensifs alors que les familles elles-mêmes ne sont pas conviées.
    Mais, je n’ai pas eu ton courage, j’ai attendu d’être remplaçante pour mettre un joli mot sur la porte (d’ailleurs les labos ne savent pas lire, ils viennent quand même : « ça doit pô être possible, un médecin qui ne reçoit pas… »).
    Moi je n’explique pas, je fais méthode pour l’enfant de 3 ans « parce que c’est comme ça ! »
    Bises

  4. lucasbfr Dit:

    Hahaha! J’ai failli me faire gauler a lire au taf. C’est malin!

  5. Virg' Dit:

    J’ai mis un peu plus de temps à prendre cette décision, j’ai « subi » tout mon internat. Mais dès le début des remplacements, j’ai dit non… enfin « non parce que » …Merci pour ton astuce ;-)! C’est énooorme! Je vais essayer de le replacer à l’occas!
    En tout cas, c’est un réel bonheur de te lire!

  6. maduixa Dit:

    excellent cette chute finale !! (j’ai rien à dire pour le reste, suis trop petite, mais je me suis étranglée à la fin…)

  7. Charles Dit:

    je comprend tout a fait moi non plus je ne reçois plus les visiteurs médicaux (adieux : cadeaux a deux euros , repas au restaurant …).
    En cette période de licenciement j’ai l’impression d’être un braconnier qui tue une espèce déjà en voie de disparition ! Mais bon Darwin avait déjà décrit cela.
    Mais Il faut rester méfiant , j’ai reçu un jour une patiente qui avait pris rdv et qui avait une petite grippe ( même pas la vraie grippe) et qui venait chercher son arrêt de travail .Et la juste a la sortie de la consultation elle me dit : » au fait je suis déléguée médicale pour le laboratoire xxx et je présente STOPI.D.M., MALODOS ,SABRUL … Et dans ma tete je me suis dis « voila elle va pouvoir mettre ton nom dans sa base de donnée et dire qu’elle t’a présenté ces médicaments ! ».
    Je voudrais dire que ce sont pas les délégué médicaux le problème , mais leur employeur et cette notion mercantile qui est derrière .

  8. docteursachs Dit:

    Moi je dis que ma femme m’a trompé avec un visiteur, et je leur demande si ça les interesse une vengeance à 2…

    Non, je blague mais je vais peut être y penser…

  9. Emeraude Dit:

    pff j’ai pas encore eu ce courage de dire non.
    Ils sont sympas, elles sont sympas aussi et des fois même charmantes.
    Je sais bien que du jour où je n’exerce plus, donc que je ne prescris plus non plus, ils – elles – ne seront plus sympa du tout.
    Et puis en même temps la bonne excuse c’est qu’ils font des charrettes de visiteurs médicaux dans tous les labos, dans tous les réseaux, et que je ne tiens pas à les voir comme patient(e)s dépressifs au chômage un jour prochain dans le cabinet (ou celui d’un autre).
    Pas fier de moi. Pas trop « guilty » non plus, parce que merde.

  10. Mistinguette Dit:

    Je ris rarement devant mon ordi. Ben, là, c’est gagné. Merci !

  11. Monsieur J Dit:

    C’est Stephen Jay Gould (comment je me la pète) qui dit que la réelle objectivité c’est de savoir qu’on est forcément subjectif (ou kèke chose comme ça)

    Du coup recevoir la VM comme une source d’infos parmi d’autre (revues, internet, congrès etc…) ne me semble pas être un truc qui va contre le serment d’Hipopo.

    En même temps je dis ça je suis pas médecin, je suis pas VM mais je fais du eMarketing sur internet (d’où le « e ») pour un labo pharma…

    :-p

  12. Guillaume Dit:

    « recevoir un VM comme une source d’info parmi d’autre »

    Je ne trouve pas, justement, qu’il s’agisse d’une source d’info parmi d’autres, et je ne placerais pas cette info au même niveau qu’une démarche active et personnelle d’aller chercher un renseignement dans une revue (ou même sur le site internet d’un labo). Les techniques de communications utilisées dans la VM sont des techniques issues du marketing, adaptées à la distribution d’un produit de santé, avec éventuellement intéressement financier sur le bilan des ventes dans un certain secteur. ça me gêne un tout p’tit peu…
    Et puis il est prouvé que lorsque l’on écrit toute la journée sur un sous-main au logo de l’IPP XX.. avec le stylo XX.., et que l’on donne rendez-vous sur un post-it XX.., on aura vraiment tendance à prescrire plus souvent du XX.. au lieu du pauv’ YY.. qui est tombé dans le domaine public, est donc génériqué, et n’a donc plus personne pour venir lui faire sa pub. Même chose pour les calendriers des ambulanciers dans les salles de pause du personnel à l’hosto, en maison de retraite etc…
    Donc, sur le bureau, zéro pub (sauf le stylo du boucher-charcutier du village, mais là, c’est parce qu’il fait vraiment, vraiment du bon pâté !)

  13. cardiologue de brousse Dit:

    bien connaître son  »ennemi » peut aussi être une alternative pour justifier la fréquentation des VM, et ainsi débusquer les arguments  »emballage » ou pseudo-scientifiques qui seront de toute façon assénés à l’ensemble de la profession;
    ça permet de comprendre la soudaine épidémie de Zanitruc ou Olmemachin sur le canton, quand Amlobidule et Ramipatate ne faisaient pas pire auparavant et n’avaient finalement pas démérités.
    on s’aperçoit ainsi que l’indépendance de prescription est de toute façon un leurre: mélange de données statistiques publiées,parfois contradictoires, de  »recommandations des sociétés savantes » d’expériences personnelles forcémment non significatives à l’échelon individuel, de  »recettes » de patron apprises au fur et à mesure et faites siennes, on s’est sans doute tous posé la question un jour : mais finalement, pourquoi je prescris plus Ariel que Bonux en ce moment ?
    personnellement, je continue à prescrire certains produits, tout en ayant viré les visiteurs qui les présentaient, comme quoi !
    je me suis aussi abonné quelques années à la revue  »prescrire » puis ai cessé car ça ne changeait pas radicalement ma façon de prescrire, justement.
    et puis, pour moi la médecine est tout sauf une science exacte , ou un discours gravé dans le marbre : quand on sait qu’ il y a 20 ans les bêta-bloquants étaient formellement contre-indiqués dans l’insuffisance cardiaque, et qu’actuellement ils sont devenus, et avec raison, LE traitement princeps de cette affection avec les bloqueurs du SRA, ça relativise les discours affirmatifs ( et la main sur le coeur  »j’vous jure Docteur… » ) des VM.
    sinon les perspectives ouvertes par docteursachs sont peut-être à creuser…
    et toujours : PRIMUM NON NOCERE / tout d’abord ne pas nuire ( en latin dans le texte, langue médicale s’il en est, destinée du temps de Molière et de ses médecins à n’être comprise que par les initiés )

  14. Tom Rakewell Dit:

    Les VM n’ont plus le droit de remettre le moindre objet publicitaire, pas même un pauvre stylo ou un misérable bloc de papier estampillé (j’ai dit qu’ils n’avaient plus le droit, pas qu’ils ne le faisaient plus). Pas de regrets à avoir, Rrr ! D’autant que vous êtes loin d’être la seule à refuser de voir les labos.

    @Guillaume : « éventuellement intéressement financier sur le bilan des ventes dans un certain secteur ». Tous les VM sont intéressés au niveau de prescription des médicaments qu’ils promeuvent sur leur secteur. C’est la base de leur système de prime et ça représente la plus grande partie de leurs revenus. Tous les VRP fonctionnent comme ça, les VM comme les autres.

    J’ai eu un temps à m’occuper de VM. D’un côté, ils n’ont aucune illusion sur le caractère fondamentalement marchand de soupe de leur métier. Ils en ont d’ailleurs de bonnes à raconter sur l’attraction morbide qu’exercent sur une partie des médecins les gadgets à la con : pendules style « mouvement perpétuel », bitoniau pour s’entraîner à l’injection intracaverneuse, stylo qui siffle quand on le trempe dans le café, etc. Ils savent bien que, même si le médecin s’efforce de rester impartial, des liens se forment et qu’à un moment, il est dur pour le médecin de rester de marbre quand Riton, qu’on connaît depuis 20 ans, vous explique qu’il aura du mal à atteindre son objectif ce mois-ci.

    D’un autre côté, ils pensent honnêtement être utiles aux médecins qui (selon eux) n’ont pas le temps de se former. Par exemple, beaucoup de VM respiratoire m’ont expliqué que grâce à eux, la BPCO était beaucoup mieux diagnostiquée et traitée qu’avant. Pour être bon commercial, il faut croire à son produit. Les VM ne font pas exception à la règle…

  15. Néwick Dit:

    Hahaha très bon. Pas plus tard que ce matin, un VM est passé dans le service, le pédiatre que je suivais l’évitait soigneusement et m’a envoyé en éclaireur pour l’éloigner. Quand le VM a appris que j’étais un glaireux (ie externe, car ça colle les médecins…) il a fait une de ces têtes… je crois que le médecin s’est bien amusé (et moi aussi je dois dire ^^).

  16. Monsieur J Dit:

    Je persiste et signe : les VM sont une source d’information comme les autres, au sens qu’elle n’est pas plus nocive ou inductrice d’un comprtement qu’une autre, à partir du moment où le médecin sait quels sont les buts de cette source d’info.

    @guillaume : les sites internet (de labo ou pas) et les revues (même indé) font appel à des techniques marketing pour que vous veniez/achetiez sur ce site/revue. Il ne faut pas se leurrer : le métier de l’industrie pharma c’est de produire et de vendre des médicaments. Point. Et ce n’est pas du tout honteux ou malhonnête, c’est son « modèle d’existence ». A partir du moment ou vous êtes conscient de ça on peut écouter le discours de VM et en faire ce que l’on en veut. Libre à vous de n’écouter que le discours et de ne pas prendre le tapis de souris/stylo siffleur/règle fluo à inverseur de courbe triphasée…

    @Tom : le VM est un commercial et le médecin une proie facile. Néanmoins les choses changent non ? Et la charte de la visite médicale, étendue à l’hopital bientôt, c’est du poulet ? (qui a dit oui? Tu veux que je le dise à l’AFSSAPS?)
    Quand je lis le Figaro je sais quelle idéologie se cache derrière (l’ignoble libéralisme à tout crin :), pareil quand je lis Libé (l’immonde socialisme rampant:) et pourtant je lis ces journaux…les deux.

    Pour conclure, je ne fais pas l’apologie de la VM, je dis juste que ne pas la voir à cause de la peur d’être manipulé, c’est aussi primaire que de ne plus regarder TF1 en se disant qu’on aura les infos…sur LCI :-)

    PS: viens sur mon website, ya plein du widget gratuit dedans qui te facilitera ta pratique quotidienne de la médecine (moi je dis ça c’est pour t’aider docteur :)

  17. eo Dit:

    @ Mr Jay :

    Ce que font les VM, c’est ce que font tout les commerciaux. C’est de la manipulation, avancer les avantages et passer sous silence les effets secondaires et les inconvénients.
    C’est juste inutile voire dangereux !

    Qt au voeu pieux, pardon à la charte de la visite médicale, AH AH AH AH… C’est une évidence que les VM ne la respecte pas !

    @rrrr : Merci pour l’article… Quel style, quel caractère quel sens de la répartie j’adore !

  18. docteur T Dit:

    Sujet très bien amené en tout cas.
    La VM est triste, et j’ai lu tous les blogs…

  19. Jayllo Dit:

    @Mister J

    dis-donc coco y’a pas que sjg qui dit ce que t’as dit qu’il dit

  20. Monsieur J Dit:

    @Jayllo : et qui d’autre que sjg a dit ce que j’ai dit qu’il a dit ?

    Sinon je voulais te dire que je t’ai adoré dans Hors d’atteinte de Soderbergh
    ;-)

  21. médio Dit:

    putain! 10 ans déjà !

    ben moi j’ai dit ce que t’as dit k il a dit a ceci près que pour moi la vérité n’est pas forcément la même selon qu’elle est personnelle ou partagée. En d’autres termes je ne parle pas de vraie objectivité mais simplement d’idiosyncrasie.

    so long J Man

  22. le-gout-des-autres Dit:

    Vous m’avez bien fait rire, docteur.
    Un détail cependant: si, par pitié pour mes vieux yeux, vous pouviez augmenter la taille des caractères qui réclament les infos sur la source du commentaire, ce serait bien.

  23. Jayllo Dit:

    @Mister J merci !! pour Hors d’atteinte :)

    médio n’aurait pas pu mieux formuler que moi ce mot sur l’idiosyncrasie

  24. Jayllo Dit:

    attends :) non ! c’est l’inverse !!

  25. Monsieur J Dit:

    Donc en fait Jayllo tu écris l’inverse de ce que tu pense à médio qui dit d’une autre façon ce que j’ai dit que sjg disait ?

    Ou l’inverse ?

    :-)

  26. Jayllo Dit:

    mdr

  27. vanni Dit:

    En tant qu’externe j’en suis encore au stade de « qui paye la pizza? »^^
    Bref, soit je ne comprends rien à ce qu’ils racontent, soit j’ai la flemme d’essayer de suivre, soit ça me fait penser à la LCA!
    Mais j’avoue, j’aime bien leur buffet, et les gadgets (je suis une vendue!) comme la montre orange de blouse ou la règle à ECG qui me sert à tirer des traits droits sur mes observ (même si souvent j’utilise mon badge).
    En tout cas, bravo pour ton courage et surtout ton humour, j’ai bien rigolé! (désolée si j’écris n’importe quoi, y’a le chat qui est passionné par l’écrant et qui est planté devant)

  28. Tom Rakewell Dit:

    @Monsieur J : oui, les choses changent. Il y a moins de doubles réseaux, moins de prestataires, moins de pression commerciale en général, moins de « colloques cocotiers ». La charte va dans le bon sens, même si l’interdiction du moindre bitoniau griffé fait un peu « plus blanc que blanc ». Tout le monde reçoit des agendas, des stylos, des invitations et des gadgets à la con, seuls les médecins ne peuvent pas. Après, tout le monde ne joue pas le jeu. Du coup, difficile pour les autres VM de se priver d’une arme dans le combat…

    @eo: a priori, chacun vante sa came et débine celle du voisin. Une fois tous les VM reçus, l’info du médecin est complète non ? ^^

  29. Marie Dit:

    Aaaah cette Jaddo… l’essayer c’est l’adopter !
    Merci pour cet éclat de rire, pour Laurel et Hardy qui arrivent toujours à m’avoir (je suis trop gentille, ça me perdra), et pour tout le reste :-)

  30. yangounet Dit:

    hihihi! décidément, t’es une bonne toubib. ça fait des années que j’ai arrêté de recevoir la visite médicale. Que du bonheur.

  31. Zakari Dit:

    Ce billet est atomique. Continuez comme cela.

  32. Radéchan Dit:

    La VM est au mieux nuisible.
    Dès mon installation, je l’ai refusée.
    Que des avantages.
    Ne peux pas comprendre les collègues qui encombrent leurs bureuax de gadgets à la con, et qui perdent 30 minutes par jour à écouter des boniments totalement dénués de la moindre valeur scientifique.
    Alors quel interêt y trouvent-ils ? A mon sens, celui d’une parenthèse dans la journée, qu’avec une pincée de mauvaise foi l’on peut qualifier de formatrice, une parenthèse entre les déprimées et les pharyngites ?
    Sage décision en tout cas.
    Bonne continuation.

  33. medecin aux mains nues Dit:

    la Sécu paie actuellement un visiteur médical pour 3 médecins.. puisque les couts salariaux de ces visiteurs sont intégrés dans le prix de vente des médicaments remboursés.. ce serait mieux de payer des aides soignantes ou des assistantes de santé que des visiteurs médicaux, non ????

  34. tout est lié Dit:

    et comme la sécu c’est nous tou qui la finançons, ça voudrait dire que c’est nous tous qui payons un visiteur médical pour trois médecins.
    ta proposition serait que nous tous payions plutôt des aides soignantes ou des assistantes de santé.

    c’est intéressant.

    tu n’as pas encore expliqué comment tu empêcheras les méchants laboratoires d’empocher l’argent

    bises à Karl Marx de ma part

  35. Tom Rakewell Dit:

    Il y avait 22 000 VM en France à fin 2007. Le chiffre est en chute libre depuis. La proportion de 1 pour 3 me paraît un tantinet exagérée…

  36. Bab Dit:

    Dans ma petite enfance, le cabinet du toubib attitré de la famille regorgeait de tableaux, échantillons, sous-mains-décoratifs offerts par les labos. Sans compter les babioles que me montrait sa fille qui était ma camarade de classe.

    Et il prescrivait… « C’est nouveau, vosu verrez, c’est très bien. » Heureusement, l’éthique a pris le pas sur le médecin notable qui sait parce que le labo le lui a dit. Ok je caricature un peu. Mais si j’ajoute les anecdotes d’un copain, journaliste dans une revue de vulgarisation scientifique bien connue, et ancien visiteur médical, je ne peux qu’applaudir des deux mains le courage de refuser ce genre de visite intéressée.

  37. médecin aux mains nues Dit:

    @ tout est lié

    que vient faire Karl Marx dans cette affaire ?

    il s’agit de bon sens et d’éthique .. donc 1 visiteur pour 4 médecins si on tient compte des restrictions depuis quelques mois observées par Tom.. un pays le notre qui est un des plus gros consommateur de médicaments au monde .; que je sache c’est l’état qui fixe les régles du jeu … donc pas très difficile de faire des choix différents … la preuve , il y a bien des médecins qui refusent de recevoir des labos ..

  38. tout est lié Dit:

    @mains nues

    je ne comprends pas comment  » la Sécu paie actuellement un visiteur médical pour 3 médecins..  »

    mais admettons, en attendant que tu m’ expliques.

    maintenant  » ce serait mieux de payer des aides soignantes ou des assistantes de santé que des visiteurs médicaux, non ????  » alors ce que vient faire Karl Marx là-dedans c’est que tu me sembles favorable à une économie communiste, puisque tu me sembles suggérer que ce soit la sécu qui les paye.

    bon je ne vais pas épiloguer. je n’ai peut-être rien compris à ce que tu as écrit mais à bien y penser ça vaut peut-être mieux pour moi puisque ton idée géniale me semble stupide

    tout ce que tu racontes là me semble être un tissu de conneries

    si toi, tu ne comprends pas ce que je dis, si d’autres n’y comprennent rien, alors, tu n’es pas seul.

    unissez-vous bande de cons.

  39. Sel Dit:

    Les visiteurs médicaux m’amusent. c’est assez rigolo de « jouer » avec eux. De dire la petite phrase qui les fait bondir.

    Mais il y a, à mon sens, plus dangereux que les VM : La plupart des revues médicales sont littéralement « bourrées » de publicités pour les médicaments. Comment penser qu’il n’y a pas de conflit d’intérêt dans leurs articles?

  40. Baf Dit:

    Ben faisons simple.

    Le patient tartempion paie 30% de son salaire à la sécu qui rembourse son médicament truc sur prescription par le médecin follamour, « visité » par le VM labelaffair, dont le salaire est payé par le labo jetenik, qui répercute sur le prix du médicament truc. La boucle est bouclée : C’est toi qui paye le VM.

    Et comme la sécu paye AUSSI des aides-soignantes .. et qu’il n’y en a pas assez, il s’agit de faire un choix. Le mien est fait.

    N’oublions pas qu’en ville, pour un euro d’honoraire médical, 4 euros sont dépensés pour les médicaments !
    Et que, jusqu’à l’année dernière, l’industrie pharmaceutique était la SEULE à avoir une progression annuelle à deux chiffres …

    Maintenant, si les médicaments étaient en vente libre, et s’ils n’étaient pas soumis à prescription, croyez bien que les labo feraient de la pub directe aux « patients ». Comme les « alicaments » qui sont de purs produits marketing.

    D’ailleurs ils ont commencé puisqu’ils souhaitent faire de « l’information directe aux patients pour améliorer l’observance des traitements » (sic). En gros, puisque de plus en plus de confrères ne reçoivent plus de VM, et bien ils essayent de passer par dessus …
    Rigolez pas, la loi permettant ça était à deux doigts de passer.

  41. Adeline Dit:

    Bonjour,

    Je vous prie de m’excuser. Je n’ai malheureusement pas trouvé comment vous contacter autrement que par commentaire.

    Je souhaitais vous faire découvrir le service Paperblog, http://www.paperblog.fr dont la mission consiste à identifier et valoriser les meilleurs articles issus des blogs. Vos articles sembleraient pertinents pour certaines rubriques de Paperblog.

    En espérant que le concept de Paperblog vous titille, n’hésitez pas à me contacter pour toutes questions ou renseignements…

    Adeline
    Responsable communication

  42. tout est lié Dit:

    @Baf

    je ne suis pas si débile que ça j’avais compris ce que tu dis dans ton premier paragraphe. pour le reste cf mes commentaires précédents

  43. Tom Rakewell Dit:

    @baf: « l’industrie pharmaceutique était la SEULE à avoir une progression annuelle à deux chiffres ». Progression de quoi ? En chiffre d’affaires on plafonne à 4-5% et aucun des grands n’a de croissance à deux chiffres, sauf Roche. Et rassurez-vous, il y en a d’autres, des entreprises qui croissent de plus de 10% par an…

    Pour le reste, « there’s no free lunch », comme disait l’autre. Je paie les VM, mais aussi les vacances des agents d’EDF ou de Suez, la mutuelle des salariés de l’entreprise X, etc. Au moins, pour les médicaments, le prix n’est pas fixé uniquement par le labo. Et les prix français sont parmi les moins chers d’Europe, ce qui explique peut-être pourquoi les gens se gavent avec.

    Et l’observance des médicaments, c’est vraiment une préoccupation des labos. Parce que des patients qui bouffent 3 pilules par jour pendant 6 mois alors que c’était marqué 1 pilule par jour pendant 2 semaines, à la fin ça fait des procès qui coûtent cher.

  44. tout est lié Dit:

    @Tom  » l’observance des médicaments, c’est vraiment une préoccupation des labos.  » tu veux faire rire qui ?

    reformule: L’observance des traitements médicamenteux est une préoccupation des labos dans la mesure où elle sert leur rentabilité. ce que du reste, je trouve normal

  45. médecin aux mains nues Dit:

    @ tout est lié

    la sécu et les complémentaires remboursent les médicaments aux patients à 100 % … les labos pharmaceutiques fixent le cout des dits médicaments en fonction des dépenses engendrés par leur fabrication et leur distribution … les visiteurs médicaux font partie des dépenses de distribution des médicaments .. donc au total, les visiteurs médicaux sont remboursés par la sécu and co… j’espère que jusque la tout va bien pour toi!!

    Si par exemple, la sécu décide de ne plus prendre en charge ce type de dépense et demande aux labos de diminuer leur tarifs en conséquence.. l’argent ainsi économisé pourrait être utilement redistribué sur le secteur hospitalier ou sur la médecine de ville ..

    Pour la médecine de ville, il existe des expériences de réseau de santé qui ont embauché des assistantes de santé (DE d’infirmière)assurant le soutien des généralistes sur des actions de coordination de prise en charge de patients lourds, sur la prise en charge des problèmes médico-sociaux, sur la prise en charge d’éducation thérapeutique, sur la liaison avec le centre hospitalier le plus proche pour les sorties .. etc

    Ces expériences sont très positives et améliorent considérablement les conditions d’exercice des médecins qui peuvent se consacrer a leur coeur de métier ..

    donc si on voulait généraliser ces assistantes de santé, ils pourraient être financés avec l’argent ainsi économisé

  46. tout est lié Dit:

    @mains nues

    oui, je le dis pour la seconde fois, j’avais compris ce que tu dis dans ton premier paragraphe.

    pour la suite, je crois que toi et certains de tes camarades avez des idées fausses sur l’économie et sur votre métier de médecin

    faudra à ce propos m’expliquer cette obsession des malades  » lourds « . ils sont lourds du fait que personne n’en veux, ni leurs familles, ni leurs médecins, et que vu ce que t’es payé c’est normal que tu ne prenne pas le temps de régler leurs problèmes.

    je ne vais pas argumenter + car comme je te l’ai dit je crois que tu as des idées fausses sur l’économie et que ça ne servira à rien que j’essaye de te convaincre

  47. médecin aux mains nues Dit:

    De plus en plus de patients agés avec des pathologies chroniques évoluées type insuffisance cardiaque, diabète …vivent à domicile.Il est prouvé qu’une prise en charge pluridisciplinaire : kiné, diététicienne, infirmière, médecin.. améliore la qualité de vie de ces patients et diminue le nombre d’hospitalisation récurrentes

    Régulièrement, les patients en sortie d’hospitalisation ont besoin d’un suivi également pluridisciplinaire et médico social du fait d’une aggravation temporaire ou définitive de leur état de santé.

    Le soutien des aidants familiaux de ces patients est aussi important et ne peut être assumé seulement par le médecin de famille

    je ne suis pas sure que c’est notre job de s’occuper de commander le lit médicalisé ou de telephoner pour trouver une solution médicosociale ou de comme cela m’est arrivé de faire livrer les médicaments par la boulangère ou de chercher a joindre la famille d’une vieille dame qui atteinte d’une Maladie d’Alzheimer oubliait de fermer le gaz

  48. tout est lié Dit:

    en effet, je crois que ce n’est pas notre job
    dans ton post tu confirme que la famille de ces gens là ne s’occupe pas d’eux
    fonctionnarisons donc des intervenants, et on revient à ce que je t’ai dit au début: bises à Karl Marx de ma part

  49. cardiologue de brousse Dit:

    mais mon pauvre  »tout est lié » nous sommes dèjà des fonctionnaires de la sécu …

  50. cardiologue de brousse Dit:

    …et pas malheureux pour autant !

  51. Tom Rakewell Dit:

    @tout est lié: pas besoin de reformuler, les deux phrases sont strictement équivalentes. Les gens agissent selon leur intérêt. Toi, moi, les labos pharmaceutiques, l’Etat, tout le monde. Mon boucher me traite bien parce que c’est son intérêt, pas parce que je suis un mec sympa. Je suis serviable parce que, à terme, ça facilite mon interaction avec autrui. La responsabilité sociale des entreprises, c’est pareil d’ailleurs. Les gens qui veulent mon bien sans que je voie en quoi ils y ont intérêt, ça me fait sérieusement flipper.

    Donc je me résume, oui les labos sont préoccupés par l’observance de leurs médicaments. Et non ça n’est pas parce que sont des Bisounours™.

  52. tout est lié Dit:

    @Rakewell: avant la reformulation ça faisait Bisounours™. C’est bien +clair maintenant

  53. tout est lié Dit:

    @cardio de brousse: je ne me suis pas lancé dans l’aprentissage de ce métier pour devenir fonctionnaire de la sécu. jeune, naïf, je croyais en la médecine.
    les médecins peuvent changer le monde en mieux, en redevenant libéraux

  54. cardiologue de brousse Dit:

    Ah oui, j’avais oublié :  » redevenons les libéraux que nous n’aurions jamais du cesser d’être ! »
    j’en ai quelques exemplaires dans ma brousse aussi…
    là il va falloir qu’on m’explique longtemps, et je crois que même pour toi la tâche va être ardue
    tu n’est plus tout jeune mais toujours aussi naïf ; je préfère de loin ma pratique  »libérale  » encadrée par une convention me liant à la sécu donc à la collectivité, qui me permet de faire mon boulot ( que j’ai choisi par  »vocation » – oui je sais ça peut faire rire- et auquel je crois toujours ) et de soigner TOUS LES PATIENTS sans discrimination ( serment d’Hippocrate ) au systéme libéral type américain qui laisse sur le carreau les démunis et fait pratiquer une médecine à quatre vitesses où l’on tire le parapluie avant même qu’il ne pleuve, et qui fait le bonheur des avocats spécialisés en responsabilité médicale et autre aléa thérapeutique
    Alors, oui pour moi c’est clair, je ferai la bise à Karl Marx de ta part

  55. tout est lié Dit:

    A la façon dont tu en parles tu ne connais sûrement pas l’Amérique

  56. cardiologue de brousse Dit:

    ben si justement ! je n’y ai pas vécu mais y suis allé souvent et pour avoir discuté avec des autochtones de ces problèmes là, je persiste à dire que là bas, plus qu’ailleurs, il vaut vraiment mieux être du bon côté du manche du marteau ( ou de la faucille si tu préfères ! ) et qu’être riche et en bonne santé est préférable à pauvre et malade
    … donc je referai une TRES GROSSE bise à Karl de ta part !!!

  57. tout est lié Dit:

    fais attention à ne pas rester collé

  58. cardiologue de brousse Dit:

    bah ! il vaut mieux un mal qu’on connaît qu’un bien qu’on ignore

  59. tout est lié Dit:

    jeu, set et match Cardio de brousse

  60. Julien Bezolles Dit:

    Merci +++ pour la forme et le fond.
    Il est encore plus difficile pour un étudiant de ne pas recevoir les labos que pour un médecin.

  61. yangounet Dit:

    bah. il suffit de dire: « Non ». C’est pas très difficile à prononcer, je trouve…C’est un des premiers mots que les bébés arrivent à dire. Les miens disaient. « non non non », car on le leur disait tellement souvent …hihi.

  62. JM MG1/2 campagne Dit:

    Arff arff

    Vraiment superbe, la chute……….
    Ne pas du tout les recevoir c’est aussi risquer de perdre notre sens critique, et c’est leur laisser aller directement vendre leur « salade » direct au consommateur ….
    Comme aux USA ou un gentil monsieur bien propre vous fait son speach and ensuite  » demandez a votre médecin le XYZ……)
    J’en reçois 3 par semaine et j’écoute ce qu’il me disent (ils n’ ont pas tant l’habitude) et relève leurs incohérences ( Apres avoir bossé la revue Prescrire)
    Mais j’en ai congédié un certain nombre que je refuse de voir quand ils ne reconnaissent pas qu’on leur apprend de l’information partiale)

    Mais apprendre a dire Non aux patients que nous accompagnons c’est beaucoup plus compliqué et chronophage et de temps en temps je me pose la question de « abus de pouvoir  » de ce Non car c’est en fonction de l’ EBM ( médecine fondée sur les Preuves), de Prescrire et de notre Humeur de la journée mais quand je dis Non et que je l’ argumente bien, je laisse parfois mes patients dans une situation inconfortable par rapport a leur famille, leur patron ou leur cardiologue …..car ils n’arriveront pas toujours a ré argumenter .

    De temps en temps je me pose la question de ne pas trop etre dogmatique EBM strict car j’ai peur de faire fuir ces personnes inquiètes vers des  » Charlatans  » qui vont leur donner une bonne explication avec de « vrais » traitements Tizanes manipulations ou incantations…?????? Et ensuite pouvoir les manipuler++++ C’est assez facile un certain nombre de nos confrères docteurs savent le faire tres bien)

    Nous avons un métier passionnant, j’aimerais vraiment avoir la plume de notre jeune consoeur

    Merci
    Bonsoir

  63. Laurent D Dit:

    le problème principal pour moi est le temps perdu… ce temps perdu, on ne l’a plus pour autres choses… des choses comme lire des livres sur la manipulation…

  64. stephane Dit:

    Excellent je m’en souviendrais

  65. la-vm-blonde Dit:

    tapez pas. pas la tête en tout cas. missi.
    d’abord je suis en congé parental, donc plus vm pour un moment, hein.
    lol
    juste, j’ai trouvé votre blog par zazard et je voulais vous dire que y’a des vm, blondes de surcroît parce que tu me crois ou pas mais quand t’es blondie du poil de tête les toubibs ils te reçoivent plus que quand t’es marronnie, étonnant mais vérifié, bref, donc disais-je y’a des vm qui sont pas si courges.
    a ma décharge je n’ai jamais bossé pour des gros labos. ça aide aussi côté dépanurgisation.
    mais quand même.
    je ne suis jamais restée sur l’info labo. je lis prescrire (fournie par mon mg à moi que j’aimeuh)et je me ballade sur pubmed, dès que mon super cheffaillon me dit de dire ci ou ça je vérifie l’info.
    quand elle est pourrite, l’info, je la donne pas à « mes toubibs », comme ils disent, moi je dis « mes clients », paraît que c’est pire, faut voir.
    quand je dois me coltiner cheffaillon une journée il me prévient, parce que beaucoup de toubibs refusent les « dr », lol, ça me fait toujours sourire parce que le « dr » ne mord pas plus que le vm et est souvent le gage d’une visite plus comique -vous ne savez pas ce que vous perdez- donc je préviens mes clients que je vais venir accompagnée…pas besoin d’en dire plus, ils savent. ça va être marrant, la fête, comme un dimanche d’août dis donc.
    j’y vais donc, avec mon dr, et pour une fois je ressors à la virgule près mon argumentaire en mode machine-souriante. mes clients aiment beaucoup. ils y vont bon train, et que je te ramène une étude contraire, et que je te souligne une incohérence…moi je suis juste une blonde, hein, les labos ils veulent que je le reste, alors quand les toubibs font des critiques très argumentées, il est établi que je n’ai pas la capacité de répondre.
    d’ailleurs j’ai un bout d’argu pour ça spécialement: « docteur ce que vous me dites me semble intéressant et j’aimerais beaucoup en discuter avec vous toutefois je n’ai pas la compétence et je manque d’informations précises, je vais donc en référer au service scientifique du laboratoire qui soit me fournira ledites informations soit entrera en contact direct avec vous, d’accord? j’en reviens donc à ce que vous disais précédemment, machintrucbidule a fait la preuve de son efficacité sur ma maladie machin au stade truc »

    réponse tout à fait débile et qui me paraît une énormité en matière de communication piske comment tu veux que quelqu’un qui n’a pas eu de réponse à son argument écoute benoîtement la suite de ton laïus, hein, je te demande. mais bon, des gens à bac+12 ont pondu ça, moi je suis juste blonde, l’obéissance est de mise. surtout devant le chef.
    alors avec mon dr je balance cette partie de mon argu.
    mais le bon client pas si courge ne manque jamais, surtout quand il me connaît de longue date, de renouveler son argument auprès de cheffaillon. c’est en général là que ça devient comique.
    sachez qu’un dr de labo n’a souvent aucune notion de médecine même pas une petite, surtout si il a dans les 45 balais, à son époque y’avait pas de formation, n’importe quel marchand de tapis devenait vm, hein. il est pire que le vm, donc (si, ça existe). le dr a une autre caractéristique, c’est qu’il est chef. en tant que tel il est de facto supérieurement intelligent. plus intelligent que le médecin, sisisi, piske je vous le dis, docteur.
    j’en ai vu ainsi expliquer à mes clients qu’en matière de pied diabétique le pansement trucbidule réduisait davantage la douleur que le pansement machinchose et que tout médecin se devait de prendre en compte la douleur de ses patients. argumentaire développé pendant 6 minutes. mon client a failli se faire pipi dessus…

    je sais que votre temps est précieux, mais sachez que quelquefois vous perdez de bonnes tranches de rigolades à ne pas recevoir la visite.
    de quoi éviter la déprime.
    et puis bon, en fait, si le vm n’est pas une courge formatée (meuh nan on l’est pas tous, je vous assure), on peut vraiment en retirer une info, des fois. juste parce que le vm a eu le temps de lire un article ou une étude que vous, vous n’avez pas eu le temps de chercher.
    je bosse dans les plaies à l’hôpital, et je suis quelquefois très utile pour faire écho à une méthode expérimentée dans un Chu et la faire tester dans un autre…aller chercher pour un client quel est le labo qui vend tel ou tel truc, quelle est l’amm, comment avoir une atu si besoin, qui est le toubib qui l’a essayé, sur quel cas…c’est pas mon boulot à la base, d’accord, mais bon, au lieu de refiler un pauvre stylo à deux balles moi je refile une info, un contact, j’invite au resto pour rencontrer le contact en question…quelque part je sers à quelque chose. Parce que pour ce qui est de faire prescrire mon bidule plutôt qu’un autre, honnêtement, je suis pas sûre d’avoir une influence avec mon sourire et ma blonditude sur un mec qui a fait dix ans de fac et qui a des fois 30 ans de carrière de recul. ahem.
    dites jamais que je vous ai dit ça, je nierai en bloc!

  66. An Army of Medicine Men Dit:

    HAHAHAAAAAAAA C’ est la purge ce blog !!!!!!!! HAHAHAHAAAAA !!!!!!! TOUT L MONDE BALANCE EN BLOC CE QU’ IL SE RETIENT DE DIRE DEPUIS DES ANNéES !!!!!!!!!!!!!!

    LES VM LES MEDECINS LES MALADES !!!!!! LES CARDIOLOGUES DE BROUSSE ET LES ACOUETTES DE LA PAMPA !!!!!!!!

    C’EST LA TRANSPARENCE ET LES CONFRèRES, ON LES EMMERDE !!!!!!

    ET LES MALADES, ILS NOUS EMMERDENT !!!!!!!

    ET LES MEDECINS, ILS NOUS EMMERDENT !!!!!!!!!

    ET LES LABOS ON LES EMMERDE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    A POOOOOIIIIIIIIILLLLLLLLLL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    ET LA PA ON S’EN COGNE, ET LA VM C’EST DU PIPEAU !!!!!!!!!!

    ET VOUS NOUS FAITES CHIER TOUUUUUUUSSSSS !!!!!!!!!! WAAAAAIAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

    C’EST LA FETE AU HAMEAU TARDEZ PAS A Y ALLER !!!!!!!!!!!!

  67. cardiologue de brousse Dit:

    ET TOIIIIIIII AUSSI TU NOUS EM-MEEEEEEEERDE !!!!!!!!!!

    ( désolé j’ai pas pu résister ..)

  68. An Army of Medicine Men Dit:

    J’aime :D

  69. Rrr Dit:

    En fait, j’aime bien Medecine Men.
    Il dit souvent des trucs pertinents.
    Même si bon, ok, il les hurle plus souvent qu’il ne les dit.

    On va dire que c’est mon troll préféré à moi que j’ai.

    Mais mollo quand même, hein, je garde le doigt sur la gachette, et je ne voudrais pas avoir à appuyer ;)

  70. An Army of Medicine Men Dit:

    :D

  71. cardiologue de brousse Dit:

    mais nous aussi on l’aime bien Medecine Men !
    c’est sa pudeur à lui, les scuds qu’il décoche par wagons, c’est juste pour lui faire plaisir qu’on s’insurge, il aime tant !
    mais au fond, on sait bien qu’un petit coeur bat derrière tout ça , bien caché par la morgue et le plaisir masochiste de vouloir être haï par la terre entière; servir d’exutoire lui va si bien :
    Medecine Man… Golem des blogs…!

  72. An Army of Medicine Men Dit:

    :D :D :D

  73. Kiom Dit:

    Je te lis depuis quelques temps déjà, mais je n’avais pas encore lu ton article sur les labos. Etant moi aussi un spécialiste de l’évitement depuis ma plus tendre enfance médicale, j’ai beaucoup ri à la chute de l’article. Je réutiliserai cette excuse, si tu l’autorises, bien sur, pour changer des divers : « j’ai piscine », « je dois y aller, ma femme accouche… », ou autres explications rationnelles mais beaucoup plus chronophages de mon aversion envers les labos.
    Merci pour ton blog.
    Kiom

  74. Un peu de publicité … | Openblueeyes Dit:

    [...] les uns que les autres, et je ne résiste donc pas à la tentation de les partager avec vous : – Jaddo et les visiteurs médicaux (ah ben c’est du propre !) – JB et son médecin-pas-pire-que-les-autres (mais sacrément [...]

  75. Mika Dit:

    Une histoire vraie: quand j’étais interne en diabéto, une externe détestait les labos, c’était maladif, dès qu’une nana d’un labo venait, elle partait au mieux , ou au pire elle était désagréable avec.
    Un jour, en pleine visite, alors qu’elle pestait encore contre les labos, un de ses collègues, en toute innocence et pour plaisanter, lui sort: « mais qu’est ce que t’ont fait les visiteuses médicales ? y en a une qui est parti avec ton père ?
    Eh ben oui, y en a une, de sal… qui est parti avec mon père, exactement! »
    Gros blanc et elle est partie en pleurant…
    La suite de la visite a été bien silencieuse, l’autre externe s’est platement excusé (mais comment savoir, après tout, il avait peu de chances de tomber juste, avouez le…), et ce jour là, personne n’a parlé à la visiteuse médicale. Qui avait une tête (et autre chose) à casser des couples… La pauvre…

  76. hipparkhos Dit:

    Tiens ça me rappelle un jour où j’étais malade. Je vais chez ma MG du moment (je l’ai quittée peu après, à cause de deux autres trucs). Salle d’attente. Trois personnes de sexe féminin qui attendent et papotent.

    Je ne suis vraiment pas bien, on devait voir à 3m que j’avais de la fièvre. Les trois pimbêches se racontent des ragots débiles. La première passe. Les deux autres continuent, puis ça bascule sur les récits de visite. Tiens, des visiteuses.

    La première revient, la seconde passe. Je jette un regard noir aux quatre. Même scénario.

    Je crois que mon regard devait être très très noir quand la seconde est revenue. Du coup, la toubib a demandé, d’une petite voix timide, et en s’excusant, si elle ne pouvait pas me prendre avant la troisième, parce que moi j’avais l’air malade, et j’attendais depuis un moment.

  77. Julien Dit:

    C’est une excellente idée, le coup du grand père c’est exactement ce qu’il me fallait, même si finalement, la situation à peu de risque de se présenter à nouveau!
    Merci Jaddo!
    Julien, médecin généraliste.

  78. marie Dit:

    remplaçante, je ne les recevais pas avant les patients (question de priorité morale pour moi, mais ils tentaient quand même le « mais pourquoi??), seulement en fin de consultation si vraiment il me restait deux minutes…., même avec un mot sur la porte, ils ne comprenaient pas. Installée, quand ils ont appelé au début pour prendre rdv, je leur ai demandé ce qu’ils présentaient, et hop « mais pourquoi?? »… je disais « parce que je me forme ailleurs et je n’ai pas besoin d’infos sur des trucs que je connais déjà »…et finalement, bizarrement, au bout de 3 mois d’installation: PLUS AUCUN APPEL, JAMAIS, ça fait 1an 1/2!! :-))))

Répondre