Dire que je l'ai fait…

7 octobre, 2007

Deuxième première année.

Je me lève à 05h30, je bois mon bol de café à la paille pour réviser mes cours de biophysique en même temps.

J’ai l’anatomie du pied plastifiée scotchée dans ma douche, et des fiches d’histologie sur les murs de mes toilettes.

A la fac, si je n’ai pas fini mon sandwich à 12h30, que je vois qu’il est 12h35 et que je ne suis pas encore à la bibliothèque, j’ai une boule d’angoisse qui pousse dans mon ventre.

Quand quelqu’un dit « Demain je me lève à 10h30″, je mets trente vraies secondes à comprendre ce qu’il vient de dire. Bon sang, mais c’est bien sûr, il existe des gens qui se lèvent à 10h30 le dimanche.

J’adore la voiture. Un moment, assise, à être OBLIGEE de ne rien faire.

Je passe le soir du nouvel an chez mes grands-parents, pour ne pas être dérangée par les gens qui font du bruit. Minuit cinq, bonne année, bise, bise, couchée.

J’ai perdu 13 kilos.

Six semaines de révision avant les examens de mai. Je marche dans mon appart, je tombe par terre, je pleure. Je me relève et je vais réviser.

Je calcule des logarithmes et des exponentiels à la main, parce que c’est la première année où on nous interdit la calculatrice au concours de biophysique, et qu’on ne sait absolument pas à quoi vont ressembler les épreuves. On nous a dit « On vous donnera le matériel nécessaire aux exercices« , et c’est tout. On ne sait pas si les calculs changeront par rapport aux examens des années précédentes, on ne sait pas si on nous donnera des tables de calcul, on ne sait pas s’il faudra faire des calculs. Alors dans le doute, on s’exerce à faire des exponentiels à la main. Le jour de l’examen, on a effectivement plein de calculs à faire, et, sur la feuille de constantes, cette indication supplémentaire :
« Log (4) = Log (2X2) ».
Quand je sors de l’épreuve, tout le monde pleure, ou presque.
L’année suivante, la calculatrice sera autorisée à nouveau.

J’ai eu mon année. Moyennement. Je pensais ne pas l’oublier, mais il faut bien dire que je ne sais plus. 132ème sur les 210 pris, je crois.

34 Réponses à “Dire que je l'ai fait…”

  1. Anonymous Dit:

    Ma jeune consoeur.
    Super ton blog (excuses le tutoyement, je souhaite qu’il soit réciproque)et l’épisode du P1 me plonge 34 ans en arrière.J’ai nettement moins stressé que toi mais il semble que ce fût moins ardu. Garde cette fraîcheur de pensée et d’écriture et tu seras un bon médecin en plus d’un auteur de talent.
    Alain, 53 ans de Wasselonne (MG)

  2. Rrr Dit:

    Mon vieux confrère,

    Je vais essayer de faire ce que je peux pour le tutoiement, excuse-moi par avance si un vous m’échappe par mégarde. Je prends très bien les tu qui me sont destinés, mais je suis physiologiquement constituée pour renvoyer des vous ;)

    Je ne me souviens pas particulièrement de « stress ». Je n’étais pas stressée, j’étais dans un monde parallèle, une bulle à côté du monde, où un autre genre de vie se déroulait. Il y avait un stand, des kilomètres à courir, et on courait tête baissée, sans réfléchir, en sachant qu’on pourrait relever la tête à la fin des tours.
    J’ai des souvenirs de ma première année en même temps très durs, et en même temps très lointain, très voilés. Comme dans un brouillard qui n’aurait pas vraiment existé. Quelques années entre parenthèses.
    Je ne suis pas sure que ça ait été moins dur à ton époque.

    Mais je m’étale, encore, et j’oublie l’essentiel : merci :)

  3. al Dit:

    des études de medecine,

    une P1 (ou deux?) et m acharner de la même manière,

    un rêve, qui s éloigne chaque jour..

  4. nhan_hien Dit:

    Eh bien…Finalement ma première année de pharma s’est bien passée par rapport à ta P1 :o

    Bises

  5. Monsieur J Dit:

    Moi j’ai raté mes 2 P1.
    La 2e j’étais 142e (sur près de 900) et ils en ont pris 124.
    J’ai pleuré en rentrant à la maison, devant ma mère qui m’a juste dit : « alors? » puis qui m’a caressé les cheveux.
    J’avais un pote qui était le 125e…Comment il a fait pour pas se foutre sous le bus ? aucune idée.
    Moi j’ai mis une année entière à m’en remettre.
    C’était le fait de savoir que JAMAIS je ne serais médecin…
    J’y repense et j’ai encore la boule au ventre.

  6. cardiologue de brousse Dit:

    Hé oui! choisir 100 gugusses ( et guguses )sur 600 ou 800 autres, tous et toutes encore acnéïques pour la plupart ( j’en été ) sur les bases de maths/ physique et de récitation ( l’anatomie ânonée ) afin d’en faire les futurs docteurs de demain, on en frémit: c’est la grande loterie et certains des malchanceux restés sur le carreau auraient sans doute  »fait » eux aussi d’excellents praticiens; on enrage d’autant plus qu’actuellement on manque de praticiens de terrains, que les hôpitaux ont eu recours pendant des années à des médecins hors CEE qui faisaient tourner ( et fort bien ! )leur boutique pour des salaires de moitié ceux des PH titulaires, et qu’insidieusement cette gestion de la pénurie entretient le désamour des médecins eux-même sur leur métier.
    Donc Monsieur J , ne sois pas amer ( et je le dit sans forfanterie ): être médecin ce n’est pas tout dans la vie …

  7. Monsieur J Dit:

    Merci mon cher cardiologue de brousse.
    J’ai morflé sur le coup mais aujourd’hui j’ai trouvé ma voie, un métier passionnant que j’aime beaucoup et qui, je pense, fais une différence pour les gens à qui je m’adresse.
    Je le dis ? allez : je suis e-marketeur pour un labo pharma. (aïe aie pas taper!)
    Plus sérieusement, je suis très fier de donner aux professionnels de santé que vous êtes et aux patients et au grand public des informations, les plus honnnêtes et les plus utiles possibles. Et ceux à travers des moyens (internet) où le client est roi…contrairement à la VM où j’avoue que parfois (et aussi à cause de certains professionnels de santé) ça tourne au clientèlisme.
    Bref, un moyen d’aider, à mon échelle.

  8. Marwan Dit:

    huuum la P1, rentrer d’amphis bondés, dormir 20 min, puis bosser jusqu’a 1h. Puis on se leve à 6h et on va bosser…
    Période de révisions?? Bof 14-15-16h pour les bourrins…
    Vécu les même chose au nouvel an (ah il est minuit? super, bon bin jvais terminer mes annales et me coucher hein…), pendant les vacances…

    Même après l’avoir fait je suis heureux de voir des réformes arriver (enfin!)

  9. Okita Dit:

    Ben personnellement je ne me suis jamais levée à 5h30 (quelle idée!),je n’ai rien accroché dans mes toilettes,j’ai toujours pris mes 2 heures de pause le midi pour discuter avec mes copines et j’ai réussi en 1 an:c’est peut-être ça la clé? Par contre je n’avais pas encore le permis donc je prenais le train et le bus,ça m’a fait gagné de précieuses minutes de révision,ça change tout!! ;-)
    L’épisode de la calculatrice ça me rappelle qu’on a été la seule promo à ne pas y avoir droit au bac en physique (année 2001)!Résultat:ce fut super facile (des QCM dans mes lointains souvenirs…)

    Une très-bientôt-j’espère généraliste

  10. Tam Dit:

    se lever à 10h30 un dimanche ???? je me lève jamais avant midi et ce depuis ma P1 !!! et ce n’est pas en D4 que je vais changer ça !!!

  11. MC Dit:

    Début du 2ème semestre, je me dis qu’il faut bosser plus. Au bout d’une semaine, je tombe dans les pommes. Je lèverai donc le pied…
    Dernier mois de cours : 14h de boulot/j, le reste pour dormir et faire ce qu’il y a à faire quand on vit seule (comme cuisiner…avec des cours accrochés au dessus de la cuisinière…).
    Ca a marché du 1er coup…Tout ça pour refuser le poste en médecine !

    Je me rappelerai toujours cet après-midi où j’ai cherché désespérément mon crayon de papier…avant de réaliser qu’il avait remplacé la cuillère dans ma tasse de thé !

  12. D3 Tours Dit:

    Et ben, tout pareil le coup de la voiture, trop bien parce qu’enfin on ne culpabilise pas de ne pas bosser!
    Enfin, année merdique (pardon pour le vocabulaire) et malgré le fait de l’avoir eu (en 1 fois…) il m’a quand même fallu les 2/3 de ma P2 pour m’en remettre! (ce n’est qu’en D1 que j’ai réussi à ne plus culpabiliser quand je ne travaillais pas!).
    Je ne souhaite ça à personne, pas même à mon pire ennemi!

    PS: pour les P1 ou les lycéens qui passeraient par ici, la P1 est un mauvais cap à passer, mais ça vaut le coup!

  13. Ruben Dit:

    Apres deux p1 medecine (ratée) je viens de recevoir mes resultats de ma p1 pharma.. Je suis 196eme et ils en prennent 195. Se mettre sous un bus est une option envisageable..

  14. Rrr Dit:

    :(

    Y en a pas un sur les 195 qui va changer d’avis ? Non ? C’est pas envisageable ?

    Courage et chance pour la suite, quoiqu’il en soit.

  15. Soleil-de-Marseille Dit:

    Alors moi j’ai une copine qui a eu sa P1 du premier coup
    elle a redoublée parce qu’ils se sont trompés à l’administration … c’est seulement après la rentrée de l’année suivante ( qu’elle redoublait ) qu’ils lui ont dit, maisdu coup il fallait quand même qu’elle repasse le concours; elle l’a raté, mais elle est passée en p2.

    Zen, soyons Zen tou lou tu !!!

  16. Grenouille Dit:

    J’ai un souvenir à peu près équivalent de ma P1. Je m’étais jurée de ne plus me mettre dans des états pareils…jusqu’à la thèse. Horreur! Ca recommence!! Vite, on la passe, et tout baigne. Là, t’es vraiment vraiment content!!

  17. Chlizzz Dit:

    Ca me rappelle ma P1, pas si vieille puisque je suis en P2 seulement !
    L’année dernière à la faculté de Nice, pour environ 1000 personnes ( je crois qu’on était 1200 en début d’année mais ça baisse toujours ensuite ) ils en prenaient 124. Moi je voulais dentaire, et j’ai été admise en arrivant 176ème ( 38 ou 39 pris en dentaire ). Je crois que je n’ai jamais expiré si profondément qu’après avoir entendu mon nom résonner dans l’amphi le jour des choix… Parce qu’entre les résultats et le jour du choix, c’est environ une semaine de stress pur où on croise les doigts pour arriver là où on veut ( enfin, dans mon cas ! ).
    Cette P1 laisse quand même de sacrés souvenirs : pareil que toi, j’adorais les trajets en voiture parce que je n’y faisais rien ! Les schémas d’anatomie étaient au dessus de mon lit et quand j’allais me coucher, je les regardais puis éteignais la lumière et les récitais dans le noir… Je récitais ma SHS sous la douche…Et je me suis aussi faite avoir en passant des fiches à des soi-disant « collègues » de P1 pour ensuite me rendre compte qu’ils m’utilisaient ! En médecine, on commence par déshumaniser ! Un comble non ?
    J’ai aussi le souvenir d’un gars ( sympa lui ) pour qui on s’était trompé dans les notes. Il a eu une note négative alors qu’il savait d’avance sa note, très bonne, en comparant avec des amis et avec des corrections officieuses ( vive le tutorat ! ). Il est donc allé se plaindre au secrétariat qui lui a répondu :  » tu as kiné, de quoi tu te plains ! ». Je précise que le gars voulait médecine…
    Finalement il a eu gain de cause, les copies ont été toutes corrigées à nouveau et on s’est aperçu que la même erreur ( même note négative ) s’était produite sur 5 copies ! Le classement a donc été changé ensuite, et mon ami admis en médecine… Lui aussi a dû pousser un soupir de soulagement, plus gros que le mien !

  18. R&D-picerie Dit:

    Finalement je garde un assez bon souvenir de ma P1 pharma. Peut etre à cause de l’effet « nuage embrumé ». Peut-être parce que je l’ai eue en étant persuadée que je serais recalée, du premier coup alors que j’avais prévu de le faire en 2, donc je ne m’étais pas mis une pression monstreuse. Je culpabilisais un peu de ne pas bosser entre midi et 2 en voyant faire les autres, mais en me disant « je ferais tout ça l’année prochaine ». Comme les cours privés: pas pris à la première P1: »trop cher, j’attends de savoir à quelles matières je me plante pour savoir lesquelles j’achète ». Au bout de 3 semaines de cours je suis allée me placer au balcon, où je me suis rendue compte que le bruit des doublant me genait moins en étant dedans qu’en le sentant dans mon dos. Et les boulettes et les avions pareil. Et les doublants qui avaient déjà les cours ne m’ont jamais caché leur notes pour que je copie les schémas de bota (notre anat à nous…) pendant l’explication du prof.
    J’ai quand meme bossé ma chimie orga en chambre d’hopital en convalescence de mon amydgdalectomie, 1 mois avant le concours, mais plutot pour avoir la conscience tranquille… et suffisant pour finir 148ème ex-aequo avec 4 personnes sur 152 places. En gros on était 4 derniers pris avec 10,48 et celui avec 10,47 a dû avoir des envies de passer sous un bus… ça tient à 1 pauvre case de QCM. Et le jour où j’ai vu les résultats je me suis sentie presque « illégitime ». J’avais l’impression que ceux qui avaient vraiment bossé comme des acharnés méritaient plus que moi de voir leur nom sur la liste.
    Ces concours tiennent tellement plus du tirage au sort que du vrai classement…

  19. Emilie Dit:

    hello!
    à lille aussi P1 99-2000 on était 210 « pris » et la calculatrice n’était pas autorisé et la biophy était incroyable, que de souvenirs à te lire! je ne savais même pas qu’elle avait était finalement autorisée l’année suivante, je me suis littéralement enfuie de cette P1
    tu es un plaisir à lire, je me réjouie que tu sortes un bouquin et te souhaite beaucoup de bonnes choses pour cette année 2011
    116ème en 2000 à lille, pas encore thésée en méd gé, admiratrice de l’écrivaine pas vaine et du médecin que tu sembles être

  20. Baptiste Dit:

    Bravo pour ce blog plein d’humour, je crois qu’il vaut mieux parfois rire de certaines choses sinon on passerait notre temps à pleurer!
    J’ai rater mes 2 P1, et j’avoue que ce petit billet m’a bien replongé dans ma 2eme P1 (pas si éloigné, juste 2 ans) et je me rend compte qu’au final on le vit tous un peu mal et que c’est vraiment un rythme qui pousse à bout et qui engendre pas mal de soucis.
    Quand cela s’arrête, ça laisse une grande impression de vide…Je vivais pour ces concours et voilà 2 années après tout s’arrête avec au final…rien! (Comment??Mais qu’est ce qui se passe?? Oui,oui c’est cela monsieur on vous félicite pour tous ces efforts mais maintenant faut sortir de l’amphi. Vous trouverez bien quelque chose à faire plus tard!) Quand j’y repense les mois suivants ont juste défilés devant mes yeux sans que je comprenne ce qui se passait. Il m’a fallut pas mal de temps pour me reconnecter avec la réalité et intégrer cet échec et ses conséquences (et j’y repense encore à l’occasion!). Je suis resté dans le domaine de la santé car c’est là dedans que je voulais baigner et pas ailleurs et je suis étudiant infirmier mais j’avoue que de temps en temps en croisant des « amis » qui commencent leur externat,je ne peut m’empêcher de me dire « et si ça avait été moi ».
    En tout cas encore merci pour ce blog et si tu pratique la médecine comme tu écrit alors tes patients ont vraiment de la chance! Bon courage pour la suite

  21. lastouf Dit:

    Hello Jaddo,

    je découvre ton blog depuis quelques semaines, je suis moi-même médecin généraliste remplaçante depuis 5 ans (pas pressée pressée de m’installer…), et c’est fou comme je me reconnais dans tes coups de gueules, tes descriptions de consultations…
    Et ce concours de P1, où je suis allée un peu les mains dans les poches la première fois (toute façon, y’a pas beaucoup de bizuth qui l’ont alors à quoi bon!)… Tout ça pour voir une magnifique 95e place pour 78 pris sur 550… Les boules je me suis dit. Du coup une 2eme P1 placée sous le signe du stress avec tous les copains du CHA (à Lyon, une association pour les colles et où il faisait bon réviser). Bref malgré cet état constant de tension je garde un bon souvenir (youpi ce matin j’ai fait la grasse mat’ jusqu’à 7h45!) de tout ça.
    Et puis ça valait vraiment le coup pour la suite aussi bien d’un point de vue intellectuel et humain que festif (hihi!).
    Continue à nous faire partager tes expériences, je ferai bien pareil mais je n’ai hélas pas ta plume!
    Amitiés

  22. Lya Dit:

    C’est en lisant ça que je me rends compte de l’aberration de certaines choses, je ne suis pas en médecine, mais en psychologie, durant 3 ans, le temps de la licence, on nous laisse aller plus ou moins à notre rythme, en L3 on se rend compte qu’on est bien 400 et qu’en M2, seuls 30 seront pris dans chacune des 4 filières, une fois en M1, il y a à peu près 300 personnes qui postulent pour le M2 clinique, sans compter les 300 autres dossiers externes à la fac.
    Rajoutons à ceci qu’on ne peut pas changer ses notes si on a au moins 10 (non, on nous interdit de repasser le master pour faire mieux, une fois validé, c’est validé, y a plus qu’à changer de filière), 20% de chance de réussite, 80% de chance d’avoir perdu 4 à 5 années de notre vie.
    Je sais, ce n’est pas exactement pareil, mais je préfèrerais perdre 2 années de ma vie à tenter d’aller en L2 que de me rendre compte que le termine ma M1 sans pouvoir devenir professionnelle.

  23. Arvel Dit:

    Dis, t’arrête de faire tout comme moi à ta P1 ! Hein ?

    Et puis « moyennement » ou pas « moyennement » ce qui compte c’est que tu sois passée et que maintenant t’es une super star, super médecin, super blogueuse, super écriteuse de livres (peut-être) que je lirai sûrement. Et si je le lis, tu pourras dire « OUI, j’ai réussi à faire lire quelqu’un qui évite les livres depuis l’école primaire ».

    Surtout continue

  24. denis Dit:

    Une amie sur Facebook nous a recommandé ce blog et elle a bien fait.
    Ma fille a fait 2 PCEM1 et en vous lisant je viens de revivre un peu de sa vie pendant ces 2 années universitaires.
    Dans une semaine elle terminera son stage de fin de Master 2 Professionnel Vectorologie, Thérapie Génique et Vaccinologie avant de soutenir son mémoire en septembre…voie qu’elle a choisi après n’avoir pu poursuivre en médecine…
    Merci pour ces beaux témoignages

  25. Myster_A Dit:

    Je viens de rater ma première P1 d’un dixième de point.

    Youplala !

    J’ai très peu travaillé, j’étais sûr de l’avoir.

    Youplala ! (bis)

  26. mermozul Dit:

    Salut Consoeur,

    On a tous flippé, maigri, grossi, fumé, café, stressé en p1. On a presque les mêmes souvenirs.
    Je voulais être généraliste comme le mien, celui du village qui à mes yeux était l’homme le plus important ; plus que le curé , l’instit ou le notaire ( y’en avait pas de notaire en fait…)Et moi aussi je voulais rouler en 4L.
    Alors j’ai fait généraliste.
    Quel con !
    Je roule même pas en 4L, juste seulement parceque c’est un modèle qui ne se fait plus.

  27. Yarthkin Dit:

    Je suis en D2.
    Quand je vois des P1, à la fac, j’ai envie d’aller les voir et de leur dire gentillement « Stop, arrête, va faire quelquechose d’autre de ta vie. De toute façon, soit tu bosses pour rien parce que tu vas rater, soit tu vas réussir et dans deux ans tu auras envie de tout plaquer parce que tu pleures tout les jours en rentrant du stage ou tu te fais constamment engueuler pour passer les nerfs du CDS et que la maladie de Wegener est tombée au partiels. »
    Si c’était à refaire, je ne pourrais pas, pourtant je suis passée bizuth. J’ai peur de la D4. Heureusement, je veux être généraliste.
    J’admire ceux qui ont réussis à tenir toutes ces années, je ne sais toujours pas si j’aurais le courage.

  28. Georges Zafran Dit:

    Tiens : j’y racontes moi vécu à moi =)
    Merci et enjoy

  29. Georges Zafran Dit:

    http://georgeszafran.blogspot.com/2011/12/antepenultieme.html

  30. Janissette Dit:

    Que les P1 ne se découragent pas, il y a 1000 façons de vivre cette bizarre année, et visiblement, il n’y a aucune règle quant aux horaires de coucher et de lever, à en lire tous ces posts !
    Moi j’en ai fait 2, avec la dose de stress nécessaire, mais aussi pas mal de cuites le jeudi soir (quel bon défouloir!), des siestes crapuleuses, des concerts,et même quelques jours à Bruxelles si ma mémoire est bonne!

    Il faut par contre des camions et des camions de motivation !!!

  31. Doc 33 Dit:

    Souvenirs,souvenirs … Term D en 1977(anciennement S option SVT) à l’oral… .P1 Rennes 191éme sur 1000 la 1ère fois .Concours uniquement de Médecine 200 places ; 50 bizuts reçus sur 500. Une année de travail de folie pour un besogneux comme moi avec un copain qui m’a servi de Tuteur de l’époque.Encore Merci à lui.Beaucoup de stress,de cours,repas au RU à 100 à l’heure .
    Je n’aurai pas fait un 2ème concours !!! si cela n’avait pas marché…Pas de QCM ou QROC sauf histo,question de 15mn dans toutes les matieres.
    Mais devenu un Généraliste heureux de sa vie de médecin
    finalement cela vaut le coup ces sacrifices mais on ne le sait que bien plus tard…
    Courage à tous les P1 .C’est le concours en ce moment à Bordeaux !!!

  32. La grâce du P1 « une catho à l'hosto Dit:

    [...] exemple, Jaddo, qui est aux médecins ce que Koztoujours est aux cathos, en parle très bien ici ou là. Et puis, il y a aussi Georges Zafran, Dr Milie, lui qui y consacre carrément tout son blog, [...]

  33. Claire Dit:

    Moi aussi je suis docteur… en Lettres! :-) Ce que vous écrivez des concours de médecine me rappelle les concours de l’ENS (première tentative à l’aise Blaise, échoué de peu; deuxième tentative bourrine, réussi de peu), et puis l’agrégation trois ans plus tard, surtout, préparée comme une course de fond, régularité, systématisme, absence quasi-totale de stress conscient. Je commente, longtemps après le billet, pardon pour le décalage horaire, parce que j’ai eu aussi l’année d’après l’agreg cet espèce de réflexe pavlovien de la pause de midi: j’ai passé toute l’année universitaire suivante, passée dans un poste-sinécure de lectrice de français en Italie, à lutter contre la pulsion de retourner bosser à 13h tapantes.

    Merci pour le blog, à chaque fois que j’y vais je descends dans les archives et m’y englue pour la moitié de la nuit! Je suis contente de savoir que je peux me faire soigner par des médecins dans votre genre

  34. Nathalie Dit:

    Bonjour, j ai passé mon premier semestre de médecine, je suis 1100 sur 2600 , j ai pas trop réviser, est ce possible de se rattraper au second semestre merci

Répondre