À propos

15 août, 2010

Les commentaires ne sont pas modérés a priori.
Si vous les truffez de lien, ils seront probablement considérés comme des spams jusqu’à ce que je passe par là pour les valider. Si vous ne voyez pas votre commentaire s’afficher tout de suite, pas de panique, donc. Ça va sans doute viendre.

Je n’ai pas trouvé le moyen de virer la case « Mail ». C’est non publié et non vérifié aussi, vous pouvez mettre tamère@jaipasenvie.com si le cœur vous en dit.

Hop, voilà.

9 Réponses à “À propos”

  1. Marion Dit:

    Bonjour !!! Ce message juste pour te faire parvenir l’admiration et la jouissance totale de toute une famille devant ta prose…. Ma soeur a 25 ans, 2e Annee d internat de médecine ge, et un kif total depuis 8 jours qu elle a ton bouquin…. !!!! Quant a moi, je l ‘ai dévore en 24 h…. Jouissif…. J’ai 30 ans, malgré moi une grande expérience des médecins et des hôpitaux, donc je vois vite ce qui fais tant plaisir a ma soeur quant elle te lit….quant a moi, je suis prof,et étant donne notre partage generationnel, j’ai sensiblement la même vision de mon taf que toi du tien… C’est souvent grand guignol, tendre, féroce, et ubuesque… Je n’ai pas le talent d’écriture, mais si tu t’ennuies entre 2 consulte, va voir le blog « foodamour »….c’est la même….blog,bouquin,écrit par une collègue, avec la même rébellion face aux absurdités des gens et du système…. Ça vaut le coup d’oeil…. Et c’est mon héroïne perso, comme beaucoup d’autres collègues avec moi….au plaisir de te lire, et bonne continuation,
    Marion

  2. Antoine GRANVEAU Dit:

    Bonjour,
    Une des rares bonnes idées du QDM est d’avoir parlé de ton blog et ton bouquin, au milieu des publi-rédactionnels à peine déguisés sur les innovations « thérapeutiques » et les nouvelles catastrophqiues du front CNAM-gouvernement-syndicats . Je m’y suis mis hier soir, après une journée un peu blindée, et je me marre, de ce rire libérateur, salutaire, dont on sort un peu fatigué mais apaisé. J’ai manifestement quelques années de plus que toi, j’ai chois la spécialité qui commence après la bouche et finit au trou de balle, parce que c’est passionnant, assez rémunérateur, et que putain, la médecine générale c’est tellement vaste que j’avais peur de m’y noyer, mais nos patients de ville restent les mêmes, et tu sais si bien les croquer et nous croquer, que c’en est presque une psychothérapie mode exutoire. Bon je m’en garde pour les soirées à venir, vivement demain soir une nouvelle dose des ton excellent blog et ton style si savoureux, ça m’étonne pas qu’il en soit sorti un bouquin, à conseiller dès qu’on à le melon qui commence à obstruer la clairvoyance.

    A demain soir et bonne nuit

  3. HariboDoc Dit:

    @ Antoine GRANVEAU
    Tiens, c’est une bonne idée!
    Je vais offrir JADDO à tous mes correspondants spécialistes qui ont le « melon »
    :-)

  4. Antoine GRANVEAU Dit:

    @HariboDoc

    T’es fou! Tu vas te ruiner, et je suis pas sur que tu puisses faire passer la centaine de livres que tu devrais commander en frais professionnels… Et puis si le melon a déjà totalement niqué la clairvoyance, le JADDO même à petite dose risque risque d’entrainer la cécité définitive et des manifestations de rejet irréversibles. Choisis bien tes correspondants, seuls les meilleurs profiteront d’un index thérapeutique étroit qui rend le rapport bénéfice-risque favorable uniquement pour les atteintes initiales légères à modérées. Les autres risqueraient de te coller les effets indésirables sur le dos. ;-)

  5. cardiologue de brousse Dit:

    vu il y a trois jours une jeune interne de MG -sans couettes- aux urgences de l’Hosto où je fais mon mécénat humanitaire hebdomadaire ( M.H.H) s’occupant d’une patiente  »à moi » :
    Hum ! et à part ça… ( vous occupez de ma mamie ) vous connaissez le blog d’une jeune géné…
    -Ha oui ! on m’en a parlé, JADDO c’est ça ? je vais aller voir, il parait que c’est très bien
    - oui, oui, vous verrez , si vous connaissez un peu Martin …
    - Winckler, oui j’ai lu la maladie de Sachs, trop génial !
    - Bon ! ben… comment il est au fait cet électro ?

    La jeune génération me parait un peu moins neuneu que celle de leurs ainés: plutôt encourageant.

  6. Moritesal Dit:

    Chère Jaddo,
    Contrairement à l’immense majorité de ceux qui t’écrivent, je ne suis pas médecin. Je suis prof. De Français, et un peu de Latin.
    J’aime ton blog, parce que tu écris bien, tu écris beau. Tu m’as donné envie d’en rédiger un à mon tour, et je me suis lancée. Si je t’écris aujourd’hui,c’est d’abord pour te remercier de tes récits et de la motivation que tu as fait naître.
    Mais aussi pour te poser une question, et j’espère que tu pourras trouver le temps d’y répondre : j’aimerais faire défiler des « perles » comme les tiennes, mais je ne trouve pas le module pour. Comment t’y prends-tu ?

  7. JB Dit:

    Bonjour, que dire… merci déjà… merci d’avoir dit tout haut ce que l’on pense tout bas durant toutes nos années… d’avoir dénoncé l’incohérence du système de l’hôpital, de nos études, la bêtise de nos stages, des « grandes » visites, des soi-disant superpuissants professeurs et autres « chefs » qui ont oublié depuis longtemps l’humilité… merci de rappeler l’intelligence, la gentillesse de certains de nos patients et la si large bêtise d’autres revendicateurs… merci de rappeler oh combien l’hôpital de fonctionnerait pas sans IDE expérimentés et volontaires, sans AS qui t’apprennent la vraie relation médecin-malade ou les discrètes ASH qui méritent tout autant le respect pour leur travail que certains « chefs »… je suis si heureux de lire que je ne suis pas le seul à contourner le mouillé, à demander qu’on couvre les malades, que les bassins c’est inhumain, que la médecine c’est examiner et pas que prescrire des examens complémentaires.
    Je viens de finir de dévorer ton bouquin, de constater que d’autres ont aussi mal vécus les tourments et les incohérences du système où tu dois te dépatouiller tout seul (Bonjour je suis en quatrième année de médecine, vous êtes entrain de mourir de votre cancer du poumon métastasé qu’on vient de vous trouver au bilan du malaise que vous fendez de faire lors de l’enterrement de votre mari que j’avais déjà accompagné il y a trois mois pour son Pancost-Tobias quand j’étais avec lui en médecine interne…l’interne est croate et ne parle pas français, la chef de clinique est allée faire du shopping, il n’y a que moi ce matin pour vous dire qu’à l’hôpital on sait peut être parfois être humain…) NON on y a pas droit à l’apprentissage du soutien psychologique, ni au psychothérapies de soutien de l’équipe car visiblement en tant que médecin on sort au dessus du lot.
    Assez de palabres, continues aussi bien de mettre avant toute cette vérité qui nous a blessé, dégoûté, mais aussi ébloui et aidé à aimer notre métier, à trouver de quelle manière le réaliser au mieux… MERCI merci MERCI merci MERCI

  8. Ludmilla Dit:

    Bon là, c’est pas possible, faut nous revenir Jaddo, le livre génial, le blog top, tes couettes manquent !

  9. Sido Dit:

    Parce que j’aime lire et que ton livre ainsi que ton blog sont délectables,
    parce que j’aime mon métier, je te le dis ici: http://errancesimmobiles.com/about/
    vivement ton prochain post !

Répondre