J’ai craqué, il y a trois semaines.
J’ai appelé.

Je le savais, que c’était une grossière erreur. Pertinemment. Je savais que j’aurais en raccrochant davantage de questions et des envies diffuses d’attentat à la bombe. Mais je suis faible. Je suis naïve. Je suis jeune et pleine d’espoirs.
Et puis surtout j’étais acculée. Je me suis donc planifié une matinée Urssaf et j’ai posé une demi-journée de congé.
(C’est pas vrai ; en vrai je bosse pas à plein temps. Comment les gens qui bossent à plein temps arrivent à joindre l’Urssaf au téléphone, ça reste pour moi un mystère insondable.)

- 1er appel, on me déclare après 1 minutes 32 de bande annonce pour leur site internet qu’aucun conseiller n’est disponible et qu’on me remercie de renouveler mon appel un peu plus tard.
- Un peu plus tard, 2ème appel, on me déclare après 1 minutes 32 de bande annonce pour leur site internet qu’aucun conseiller n’est disponible et qu’on me remercie de renouveler mon appel un peu plus tard.
- Un peu plus tard, 3ème appel, on me déclare après 1 minutes 32 de bande annonce pour leur site internet qu’aucun conseiller n’est disponible et qu’on me remercie de renouveler mon appel un peu plus tard.
M’en fous, j’ai prévu le coup. J’ai mon café, mon paquet de Marlboro, mon triple fenêtrage sur le PC, mon chargeur de téléphone à portée de main ; je suis PRETE.
- Un peu plus tard, 4ème appel, victoire ! On me déclare qu’un conseiller va prendre mon appel, qu’on est désolé pour l’attente qu’on espère me rendre agréable sur fond de Vivaldi, et que je peux retrouver toutes les informations relative à ma situation sur doublevédoublevédoublépointurssafpointéfer.
- Douze minutes plus tard, je suis obligée de me rendre à l’évidence : je pensais être préparée, mais je le suis mal. Le café est une mauvaise idée, je dois raccrocher pour faire pipi.
- Un peu plus tard, 5ème appel, on me déclare après 1 minutes 32 de bande annonce pour leur site internet qu’aucun conseiller n’est disponible et qu’on me remercie de renouveler mon appel un peu plus tard.

Au quinzième appel, j’ai quelqu’un. Un type charmant comme d’habitude.
Je ne plaisante pas, ils sont VRAIMENT charmants. Je les soupçonne d’être très lucides sur la qualité et sur la clarté de leur organisation, alors ils compensent. Je ne sais pas comment ils tiennent le coup pour rester souriants, alors que je suppose qu’ils enchaînent les coups de fil épuisants, au mieux de gentilles demeurées comme moi qui ne comprennent rien mais avec gentillesse, au pire de types non naïfs, non jeunes, agressifs et énervés.
Bref, je tombe sur un type charmant.

- Bonjour, je suis vraiment désolée que mon coup de fil tombe sur vous, mais j’ai des questions. Un tas de questions, j’espère que vous avez du temps devant vous.
- Uhuhuh, écoutez Madame, vous savez, je n’ai pas le droit de rester trop longtemps au téléphone avec le même interlocuteur, dans dix minutes je suis obligé de raccrocher, mais je vais faire un gro-t-effort et je vais faire le maximum.
- C’est très gentil à vous de faire un gro-t-effort, me suis-je entendu dire (je ne suis pas d’un naturel moqueur, mais après 2h15 pour avoir quelqu’un au téléphone, c’est sorti tout seul). Je vais essayer de commencer par le début, et on verra jusqu’où on peut avancer. Alors. Première question : j’ai un problème de courrier en ce moment. J’ai déménagé, j’ai fait un transfert de courrier, mais ça ne fonctionne pas et ça fait un mois que je ne reçois pas de courrier. Étant donné que la fois dernière vous m’avez envoyé les huissiers pour me réclamer une somme que vous ne m’aviez jamais demandée auparavant, je me méfie un peu, et je voulais vérifier que je n’avais pas manqué une lettre importante ce dernier mois, que je ne suis pas en retard pour quelque chose ou je ne sais quoi.
- Alors, pour déclarer un changement d’adresse, il faut nous envoyer un courrier, madame.
- Non non, mais c’est pas ma question. C’est juste pour vérifier que vous ne m’avez rien envoyé d’important que j’aurais raté au courant du mois dernier.
- Oooooooooooooh, d’accord ! Alors, regardons….

Et on a regardé. Le bilan, donc, après dix minutes de gro-t-effort :

1) Je ne suis en retard pour aucun paiement. Mais c’est quand même bizarre étant donné qu’il y a un paiement de 508 euros que j’aurais dû faire début février, mais que je n’ai visiblement pas fait, mais en même temps c’est marqué nulle part que j’ai un impayé, donc c’est sans doute que tout va bien, mais il n’est pas sûr parce que c’est bizarre quand même que j’ai un paiement pas payé mais pas impayé quand même. Je me suis inquiétée, arguant en substance que si y a un truc que j’ai pas payé, c’est quand même peut-être que je dois le payer à un moment donné. Il a dit que puisque que le dossier contentieux était vide, c’est qu’il n’y avait pas de contentieux et que je ne peux pas régulariser une situation qui n’est pas signalée comme étant irrégulière. Un super-conseiller devra me rappeler dans deux jours pour essayer de tirer ça au clair.
2) Mon dernier paiement par TIP de 43 euros, par contre, il ne sait pas du tout à quoi il peut bien correspondre, est-ce que j’aurais une idée de ce que c’est ?
3) Pour éviter d’être dépendante du courrier et d’être embêtée par ces histoires de lettres perdues, il me suggère de m’abonner à doublevédoublevédoublépointurssafpointéfer, c’est super pratique et on peut tout gérer depuis le site. Ils m’enverront un mot de passe par courrier en, je cite, « croisant les doigts pour que je le reçoive ».
4) Il ne sait pas du tout pourquoi j’ai DEUX comptes Urssaf, dont un en tant que « Praticien auxiliaire médical » sur lequel on m’a demandé un paiement en 2008 puis plus rien. Suis-je bien sûre et certaine de n’avoir jamais été auxiliaire médicale en 2008 ? Mmmm c’est très bizarre, et un super-conseiller devra me rappeler dans deux jours pour essayer de tirer ça au clair.
5) ((Long préambule : Pour faire ma déclaration d’impôts aux impôts, j’ai besoin d’avoir le détail de ce que j’ai payé à l’Urssaf. La ventilation, ça s’appelle. En gros, je dois savoir que sur les 1000 euros payés en juin, c’était 200 de CSG + 500 de CRDS + 300 de AF. Évidemment, je n’ai pas le moindre début de commencement d’idée de ce qu’est la CSG ou la CRDS, mais je sais que je dois savoir combien j’ai donné pour quelle part à chaque fois)) . C’est merveilleux, l’Urssaf me fournit gentiment les documents détaillant la ventilation de tous mes paiements. Le problème, c’est qu’aucun paiement déclaré par l’Urssaf sur le merveilleux document ne correspond à ce qui a réellement été prélevé sur mon compte en banque. Donc je suis bien embêtée pour faire ma ventilation, puisqu’on me donne le détail pour des sommes qui ne correspondent à rien sur ma comptabilité. Lui non plus ne sait pas du tout à quoi correspondent les montants qu’on m’a débités. Par exemple, le chèque de 1345 euros de novembre : « Le plus proche qu’il voit c’est 1569 pour l’échéance de décembre, alors c’est peut-être ça », qu’il dit. Moi aussi, ducon, le plus proche que je vois c’est 1569, mais  ça va être un tout petit peu imprécis pour les impôts…  Un super-conseiller devra me rappeler deux jours plus tard pour essayer de tirer ça au clair.
6) Il va d’ailleurs m’envoyer gentiment en plus ces documents par courrier. En croisant les doigts pour que je les reçoive, toujours.
7) Je n’ai jamais vu autant de mystères sur le compte d’une seule personne ! qu’il s’ébaubit, ce con…
8) D’ailleurs il vient de se rendre compte qu’il leur manque mes « cotisations sociales personnelles obligatoires déclarées pour l’année 2008 (hors csg – crds)  » , et que ce serait bien que je leur envoie. J’ai jamais souvenir qu’on m’ait demandé ça, je ne sais foutrement pas ce que c’est ni où le trouver. Le monsieur se ferait un plaisir de me l’expliquer, mais les dix minutes sont malheureusement écoulées. De toute façon, je n’ai pas à m’inquiéter, il m’envoie la demande par courrier.

Je suppose qu’il est inutile de vous préciser que trois semaines plus tard, je n’ai pas reçu de courrier, et qu’aucun super conseiller ne m’a rappelée.
Je dois rappeler.
J’ai peur.
J’ai vraiment, vraiment peur.

105 Réponses à “Urssaf, mon amour. (Quel étrange cri…)”

  1. Kcenia Dit:

    Il faut y aller
    prendre le temps de se déplacer, quitte parfois à courir les bureaux (urssaf, rsi ou ton équivalent si c’est différent)
    les gens sont tout aussi gentils qu’au téléphone, mais en plus ils peuvent tout imprimer direct… ils prennent également plus facilement le temps d’appeler quelqu’un quand ils sèchent (ce qui est bien sûr difficile pendant dix min au téléphone)

    je suppose que s’il est possible de prendre rv c’est encore mieux mais ça je n’ai jamais essayé

    bref, d’après moi se déplacer c’est la seule solution valable

  2. Gélule Dit:

    Argh…. et dire que je commence à remplacer le mois prochain…. ça fait envie les démêlées avec l’URSSAF!

    Au fait l’un de mes prat’ (je suis interne en médecine gé) m’a montré un de tes articles dans la revue Médecine, il venait de se prendre un fou rire devant, et j’ai pu lui faire découvrir ton blog (sur le principe « vous avez aimé? J’en ai encore des tas! »). Un grand merci donc de nous faire rigoler avant les journées de consults!!

  3. cardiologue de brousse Dit:

    Attends un peu la 2035, tu vas rigoler !

    (PS : et un conseil si je puis me permettre, inscris toi à une AGA , n’importe laquelle celle en bas de chez toi, la moins chère, celle au logo le plus kitch ; si tu ne sait pas pourquoi, les impôts le sauront pour toi …)

  4. Dr A Dit:

    J’ai eu les mêmes genres de problèmes avec l’URSSAF depuis que je suis en libéral.
    Le point culminant a été le remboursement d’une année entière de cotisation par l’urssaf, (ils ont fait un virement monstrueux sur mon compte) par erreur … et oui la machine a enregistré 0 euros de recettes au lieu de la somme prévue (depuis je fais une copie de toutes mes déclaration à l’urssaf avant d’envoyer !!)
    ça a été un ENORME bordel pour remettre tout ça bien.
    Pour éviter les huissiers , il faut absolument être en prélèvement automatique. Le détail des sommes prélevées apparait sur ton compte urssaf « en ligne » (indispensable pour éviter le téléphone …) et là tu peux ventiler pour ta compta. Sauf si tu reçois une demande d’argent pour l’urssaf en dehors de tes prélèvements automatiques (par cheque par exemple)
    Dans ce cas, ce qu’il faut savoir, c’est que AUCUN conseiller ne calcule tes cotisations, tout est informatique et personne ne connait exactement le pourquoi du comment … et que les sommes payées par cheques n’apparaissent pas toujours sur le récapitulatif annuel (donc pour moi ça n’est jamais tombé juste jusqu’ici !!) La seule solution, si le détail n’est pas marqué dans le courrier qui s’y rapporte, est de faire une bonne vielle règle de 3. (Histoire que les proportions tombent juste lors du contrôle de l’AGA)
    Je te souhaite bien du courage !!

    PS: les 43 euros ça doit etre la cotisation Assurance Maladie (?)

  5. dr37mg Dit:

    -1er compte : comme pour tout professionnel indépendant, permet de prélever les cotisations obligatoires ( CSG, CRDS, alloc familiales)
    - compte  » praticien » : uniquement pour les professionnels de santé conventionnés, permet de prélever leur cotisation assurance maladie personnelle , minorée car elle est prise en charge en grande partie par la Sécu en cas de conventionnment. La cotisation est basse ( par ex. 43 € annuels) pour les praticiens à bas revenus, voire nulle si revenus de l’année antérieure très faibles.

    Attention, en cas de changement d’adresse, ou de domiciliation bancaire ( si prélèvement automatique ), il faut effectuer le changement pour chacun des comptes, l’Urssaf ayant du mal à imaginer que ce qui vaut pour un compte, vaut pour l’autre…
    Expérience vécue bien sûr..

    Et félicitations pour votre blog.

  6. juju Dit:

    j’imagine bien le super-conseiller en collant rose et maillot vert (oui ils n’ont pas de gout à l’urssaf) avec ecrit URSAFF en grand sur la poitrine…

    je n’y connais rien je ne peus pas t’aider.
    Mais j’ai bien rit, d’ailleurs j’ai à peu de choses près la même relation avec ma CAF…

  7. yann Dit:

    Ben pareil tes 43 euros doivent correspondre aux cotisations sécu si tu es conventionnée.
    D’ailleurs (et c’est très drôle parce qu’en général personne ne capte) nous sommes ainsi les seuls indépendants affiliés au régime général de la sécu (et vi les autres sont aux caisses des travailleurs non salariés logique, mais pas nous ah ah)

    Donc tout ça pour dire que oui prend d’urgence un expert comptable et fait tout par prélèvement automatique sinon, tu ne vas faire que ça…

    Et sinon sinon pour la blague moi l’urssaf ils m’avaient affilié avec un an d’avance… C’est idiot non la fille qui m’a affilié s’est planté dans l’année du jour ou elle m’a rencontré (on ne rit pas)… Sauf que être dans la première ou seconde année c’est pas pareil… Sauf que avant qu’ils ne comprennent et reconnaissent l’erreur…

    Enfin c’est rigolo, c’est là où tu sais que ça y est tu es une « vraie  » indépendante…

    ;)))

    a+

    yann

  8. Rrr Dit:

    Le prélèvement automatique, j’ai proposé. Trois fois. S’il vous plaît, s’il vous plaît, je disais, j’ai des sous, venez, vous les prenez quand il faut et tout le monde est content ?
    A chaque fois, le conseiller s’est un peu départi de son sang froid pour me chuchoter sur un ton de conspirateur : « Vous savez… Je ne vous le conseille VRAIMENT PAS… (silence…) On fait des erreurs tout le temps…. ».
    Je vous jure. Les trois fois.

    Et sinon, je suis considérée comme professionnel de santé conventionné, moi, en étant remplaçante ? C’est normal que j’ai deux comptes alors ?? Si c’est normal, pourquoi le type a halluciné ? Et si c’est normal, pourquoi le deuxième compte est mort depuis 2008 ?

    Tiens, autre détail rigolo, tant que j’y suis :
    Tous les ans, depuis toujours, l’urssaf prélève à TOUS les remplaçants de France une somme qui ne devrait pas être prélevée pour un impôt qui ne devrait pas être payé du fait du statut de remplaçant. (je sais plus lequel au juste…)
    Tous les ans, tous les remplaçants de France (enfin, ceux qui ont le courage…) doivent écrire en disant « bonjour, il faut me rembourser tel impôt que j’aurais pas dû payer », et l’urssaf répond « oh mais oui pardon bien sûr ».
    TOUS LES ANS, pour TOUS LES PUTAINS DE REMPLACANTS DE FRANCE.

  9. DocZFU Dit:

    Il faut adhérer à une AGA mais l’expert comptable n’est pas nécessaire car il ne compte que ce que tu lui donnes à compter ce qui fait que tu as tout un travail préparatoire! par contre il ne faut pas hésiter à demander une « consultation » (facturée mais déductible) à l’expert comptable de l’AGA et venir avec toutes ses questions. Cela permet d’augmenter son autonomie et de remplir sa paperasserie. Enfin bon, je parle de papier, mais l’exercice 2009 annonce la 2035 dématérialisée…..

  10. Dr A Dit:

    @ Rrr
    Rassure toi, je suis comme toi, j’ai aussi 2 comptes dont un travailleur indépendant et 1 des 2 est inactif depuis un bon moment … c’est « normal ».
    Et oui, l’URSSAF se goure TOUT LE TEMPS et oui l’URSSAF refait TOUT LE TEMPS les mêmes erreurs … (je totalise 4 erreurs de la part de l’URSSAF depuis 2004 … )
    Il faut le savoir … c’est tout …

  11. DrBlue Dit:

    Surtout ne prenez pas l’option prélèvement automatique ! J’ai un pote à qui ils ont demandé, je crois une somme comme 2120 euros au lieu de … 220. plusieurs mois de bataille pour récupérer les sous.
    Sinon moi je paie 190€ par an pour un « filtre » qui s’appelle le « centre de formalité des médecins remplaçants » : tous mes courriers urssaf sont vérifiés la bas… et ils m’ont empêché de payer trop plusieurs fois, notamment de payer 2 fois la CSG (cotisation sociale généralisée) et RDS (remboursement de la dette sociale). Ils sont surtout en phase avec les nouveautés légales. Dans google mettre « media-santé », ils font aussi des petites annonces de rempla ainsi que des conseils en fiscalité libérale (pour commencer) et en patrimoine (quand on sera de gros médecins bedonnants au compte en banque garni.)

  12. Rrr Dit:

    Oh, alors c’est normal que j’aie deux comptes. Faudrait le dire au gentil monsieur… Merci !
    Et sinon, oui, j’ai une AGA. Qui m’aide beaucoup, rien à dire. Mais faut quand même que je leur présente une comptabilité, et pour présenter une comptabilité ventilée quand les sommes annoncées sur mon compte Urssaf ne correspondent pas aux sommes annoncées sur mon compte bancaire, bin c’est compliqué.

    Et ça m’intéresse bien, le coup du centre de formalité des médecins remplaçants… Surtout que personne ne connait notre statut, l’Urssaf se plante, les impôts comprennent rien, la sécu comprend rien…
    Je vais jeter un œil, merci !

  13. Sylvon Dit:

    J’ai peut-être une explication à tout ce bazar. Tout d’abord, les règles de gestion sont complexes, difficiles à comprendre, interprétables, changeantes… et donc, personne ne connaît ou ne comprend réellement comment tout s’emboîte (ou ne s’emboîte pas, les règles de gestion ne sont pas forcément cohérentes entre elles).
    Ensuite, tout ça a été programmé par des développeurs qui ne comprennent pas plus que les experts du domaine, et ces derniers se sont contentés de leur fournir les textes de lois pour développer le programme de gestion.
    Enfin, quand il a fallu valider le bon fonctionnement du programme, ça a été fait par des gens qui de toute façon, ne comprennent pas bien les règles, et donc qui n’ont pas pu découvrir les aberrations, les bugs, les erreurs d’interprétation des textes, etc., quand ça a été testé, bien évidemment.
    En somme, quand on met tout sur informatique, ça revient à confier la gestion à quelqu’un qui, à la base, ne comprend rien à votre métier : le développeur (au pluriel). Et lui, il fait ce qu’il peut…

  14. lulu Dit:

    jaddo,c’est quoi cet impôt prélevé aux remplaçants par erreur??tu m’interesses là..
    Je compatis,vraiment;la gestion et moi ca fait 3..d’ou AGA et comptable..
    euh pour les 43 euros,un retard de paiement peut-être?

  15. Rrr Dit:

    Ohlala je sais plus du tout.
    J’avais lu ça un peu partout sur le net quand je cherchais des infos sur « Ok, je suis remplaçante, je fais quoi maintenant ? ».
    J’essaierai de retrouver l’info à l’occas.

  16. lulu Dit:

    merci

  17. Dr A Dit:

    @ DrBlue

    Parce que tu penses que le fait de ne pas avoir de prélèvement automatique évite les erreurs de l’URSSAF ???
    Ben non, c’est pareil, sauf que si tu oublies de payer ou si tu ne veux pas car tu penses qu’il y a erreur, ils envoient la cavalerie …
    C’est comme pour les impôts … payer d’abord, discuter ensuite ….

  18. Dr A Dit:

    @ jaddo et @ lulu
    c’est la CUM (Contribution aux Unions régionales des Médecins)
    Il y a plein de courriers type pour obtenir le remboursement quand on est remplaçant, par exemple là :

    http://www.e-carabin.net/showthread.php?t=71946

    ;-)

  19. Eric D Dit:

    Pfiou, je suis bien content d’avoir quitté la France. J’avais pu tâter de vos administrations (et de vos banques, mon dieu…) et je me suis vraiment cru dans la maison des fous d’Astérix. Bon, en Belgique, c’est à peine mieux mais mieux quand même.

  20. Rrr Dit:

    Merci !
    Mais bon, quand on lit le reste de la discussion, moi je continue à dire que ça fait peur.
    Je sens que je vais être très copine avec media sante. (Si d’autres personnes ont une expérience de cette structure, je suis preneuse de retours…)

  21. lulu Dit:

    merci!

  22. cardiologue de brousse Dit:

    pour ne plus avoir peur des méchantes caisses et vous dérider un peu, faites donc connaissance du dessinateur Chaval et de sa correspondance trés personnelle avec ces institutions…

    ( Chaval dont Vialatte avait dressé ce portrait :

     » Il y avait l’homme de cro-magnon, l’abominable homme des neiges et l’homme de Chaval.
    Ce qui intéresse Chaval, c’est l’homme cosmique, l’homme à l’échelle de l’univers, mesuré aux grands météores, placé en face de la vague ou du gouffre, pendu au bord de la falaise, confronté à la foudre, à la lame, au désert. L’homme de Chaval est un pingouin qui s’est mis le chapeau de Bonaparte.
    Son crayon étudie exhaustivement le sexagénaire déconcerté qu’est l’être humain. L’homme de Chaval est toujours ahuri ; ahuri et sexagénaire. Sexagénaire à tête de bois et à la bouche découragée. Il vient, disait Chaval, de Limoges.  » )

  23. docteursachs Dit:

    Ah quelle rigolade nostalgique!
    Cela me rappelle mes jeunes années quand je remplissais encore mon cahier recettes-dépenses de 1m de large tout déplié.
    Je m’étais fait un courrier type, pour le remboursement du truc qu’on te prélève tous les ans mais que t’as pas besoin de payer quand tu n’es pas encore installé (maintenant, je le paye).

    Et surtout maintenant, j’ai un comptable!
    Quelle invention géniale tout de même.

    A noter toutefois que j’ai changé de département lors de mon installation, mais que dans le nouveau département, ils ont un bug informatique qui leur interdit de rentrer de nouveaux professionnels… depuis 2 ans…
    ce qui ne les empêchent pas de me prélever des sommes exponentielles depuis l’ancien centre.

    heureusement qu’on est plus réactifs!

    bon courage, toujours un plaisir de te lire.

  24. Infotoubib Dit:

    Bonsoir,

    Bon il semble que les problèmes URSSAF soient généralisés.
    Je ne voulais pas mettre l’URSSAF en prélèvement automatique, car lors de ma précédente installation, je n’avais pas reçu le papier pour faire la déclaration de revenu => taxation d’office à plein pot… que j’ai pu corriger avant le prélèvement de justesse… (à l’époque, on pouvait encore les avoir au téléphone…)
    Mais j’ai craqué, à force de recevoir les notification de paiement à effectuer trois jours avant la date limite de paiement… Je me suis dis, un de ces jours, je serais absent ou le courrier sera en grève.
    Pour le bug informatique, dans mon nouveau département, c’est mon épouse qu’il n’ont pas pu inscrire comme conjointe collaboratrice depuis 1 an… « Oui nous avons bien enregistré votre déclaration, mais non nous ne pouvons pas vous envoyer l’attestation pour la CARMF, car il y a un problème dans notre système informatique. Non, nous ne savons pas quand ce sera résolu, mais oui, cela peut durer longtemps… »

    Un moment, je me suis demandé si l’URSSAF n’était pas la raison fondamental qui fait fuir les jeunes médecins loin de la médecine générale, mais non, car :
    1 – Cela concerne aussi bien d’autres professions
    2 – Mais surtout, on ne peut pas connaître l’URSSAF avant d’y avoir goûté…

    amicalement et grand merci

  25. tico Dit:

    Ma copine a bossé à l’URSSAF et confirme point par point ce qui est écrit. Tout spécialement l’histoire avec les deux comptes ou les impayés dont on n’a jamais entendu parler! Même du point de vue interne, personne n’y comprend rien! Aucun lien entre les différents services, le contentieux ne sait pas ce que fait la gestion des comptes. Le standardiste a en règle générale que trois minutes à accorder à chaque appel. Par moments, on est mis en relation avec une URSSAF dont on ne dépend pas (c’est la « centralisation des appels ») et du coup, pas moyen de trouver des réponses à ses questions.
    Le mieux semble être encore de se déplacer.

  26. PrincessH Dit:

    C’est dingue que ça soit comme ça à l’Ursaff… Si nous, indépendants, on bossait comme ça, il y a longtemps qu’on n’aurait plus de boulot.

    @Yann : non, vous n’êtes pas les seuls à être affiliés au régime général. Les artistes(peintres, sculpteurs, graphistes, illustrateurs…) aussi.
    Mais entre l’Ursaff, la Sécu, et nous, y’a la Maison des Artistes qui se charge de collecter nos cotisations et qui se démerde avec, et c’est pas le bordel comme ça.
    Sauf si on paye en retard ou pas du tout, auquel cas, l’Ursaff pointe son nez…. Donc, je suis bien contente de les avoir toujours payées à l’heure, vu ce que vous racontez.
    Bon, d’un autre côté, notre système à l’air beaucoup plus simple que le vôtre…

  27. Gilles Dit:

    @Yann & PrincessH : J’ai encore plus simple : les auteurs & traducteurs littéraires (comme ma pomme). On est affiliés au régime général de la SS, on n’a pas de patron (que des sympathiques clients), mais on paye rien à l’Urssaf (joie).
    Mais bon, on n’est pas officiellement des « indépendants », du coup (je crois qu’on s’en passe très bien). ;-)
    @Rrr (alias « juste après dresseuse d’urssaf ») : vivement le prochain billet, en espérant qu’il ne faudra pas attendre un mois !

  28. PrincessH Dit:

    Les auteurs et traducteurs, vous cotisez à l’Agessa, non ?

  29. Fluorette Dit:

    C’est rassurant de voir que c’est pareil pour tout le monde…
    Ils m’ont imposé le prélèvement automatique en me disant que sinon je serais punie, j’ai appris après que ce n’était pas vrai, et honnetement j’aurais préféré qu’ils ne le fassent pas. L’an dernier ils ont calculé ce que je leur devais sur 120000 euros et pas sur 60000. Ca change beaucoup la somme. Leur incompétence laisse songeur. Malheureusement, leur logiciel etait en panne (comme d’hab) pour modifier ce qu’ils allaient prélever.
    En face à face, le gars m’a dit que c’était inadmissible que je n’aie pas fourni je ne sais quel papier alors que j’avais tout bien payé, pis là je le vois imprimer un truc en douce, et c’était ce fameux doc qu’ils ont reçu mais qui s’est perdu dans les limbes de leur informatique.

    C’est Asterix, c’est vrai…

  30. SNJMG Dit:

    Bonjour
    Nous confirmons les deux principaux points abordés dans la discussion :
    - il faut éviter de téléphoner aux URSSAF mais envoyer un courrier et, encore mieux, se rendre sur place.
    - beaucoup d’URSSAF prélèvent indument la CUM aux remplaçants. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le dossier consacré à cette question sur le réseau des médecins remplaçants à l’adresse : http://jeunesmg.ning.com/group/remplacements/forum/topics/cotisation-aux-unions-de

  31. estelle saget à L'Express Dit:

    A part journaliste pigiste, je ne vois pas d’autre profession qui ait autant de démélées avec l’administration que la votre !

  32. Gilles Dit:

    @PrincessH: tout à fait. Nous payons nos cotisations maladie/retraite via l’AGESSA.

  33. Borée Dit:

    J’avais adhéré à MediaSanté lorsque je faisais des remplacements. En fait, je les avais rapidement quitté. Ils m’avaient promis monts et merveilles en terme d’argent à récupérer. Finalement, tout ce qu’il y avait à récupérer, c’était les +/- 50 € de la CUM qui ne justifiaient pas le montant de l’adhésion.
    Je pense quand même que pour quelqu’un qui est vraiment rebuté par les aspects comptables, ça peut valoir le coup.

    Et pour atténuer un peu les autres commentaires, j’ai la chance de n’avoir jamais eu de problèmes avec les URSSAF. Moi, c’est France Telecom qui me rend fou ! :p

  34. PrincessH Dit:

    @Gilles > … et l’Agessa doit, comme la Maison des Artistes, dipatcher ce que tu verses entre la Sécu et l’Ursaff.
    Donc, tu leur files du fric, mais pas directement, et vu ce qu’on lit ici, on ne peut que s’en réjouir ! :-)

  35. Eloclaire.. Dit:

    Je confirme:
    Ils n’y comprennent rien (le type me l’a dit au tél)et ne savent pas à quoi les sommes prélevées correspondent: ils m’ont réclamé un arriéré de 1000 euros un jour, à mon associé aussi (qui gagne six fois plus que moi), lui ont dit que pour lui c’était une erreur, que c’était 100 euros, mais moi non, c’était pas une erreur.. Moi, je laisse tomber.
    Je pense juste que c’est la mort de la médecine libérale.

  36. Rhoth Dit:

    A l’URSSAF on s’amuse bien.

    Il y a toujours Jacky de la compta qui a des jeux marrants le midi après l’apéro.
    C’est très simple, ca se joue avec des dés.
    On lance une première fois pour avoir un numéro URSSAF.
    Puis, on relance une deuxième fois pour savoir le montant dont on va le débiter, ou on envoie un courrier qui lui demande cette somme; et on attends de voir ce qu’il se passe.

    Il y a 3 semaines, il a reçu un appel d’une jeune fille à qui on a fait carrément peur.
    Qu’est ce qu’on s’est marré avec Jacky ce jour là.
    On lui a fait le coup du super-conseiller en plus, mais bon comme les plus courtes sont les meilleures, on a pas osé rappeler.

  37. lulu Dit:

    Je viens de recevoir l’avis concernant mes cotisations pour 2010.Aucun des montants ne correspond à ceux du MEME avis recu il y a 2 mois.
    Consternant.

  38. La vie (où est le) mode d'emploi (?) Dit:

    Ne me dis pas que tu avais appelé l’Urssafff avec un téléphone AVEC fil ?!
    Tu pouvais pas aller faire pipi avec le téléphone, histoire de ne pas raccrocher quand on allait te passer un gonze ? Bon, OK, au bout du compte, ça n’aurait pas tellement changé la donne… Il paraît que sur le Net, ya des modes d’emploi de bombe artisanale très facile à suivre.

  39. Gilles Dit:

    @PrincessH: non, juste à la Sécu, promis, on ne file pas un sou à l’Urssaf(cf http://www.agessa.org).

  40. zigmund Dit:

    jamais de problème avec URSSAF charges perso prel automatique
    qq problèmes avec URSSAF collecteur charges patronales
    (et surtout remplir le DADS soit disant simplifié est une horreur)
    AGA utile
    Comptable bof …surement pas en tant que remplaçant
    l’AGA vous apprend à gérer tout çà et débrouille les papiers de l’URSSAF
    au fait j’ai appris il y a 3 ans que l’Urssaf était un organisme privé (contrairement à ce qu’on imagine)
    un jour la ligne tel sera pt être délocalisée …

  41. Kyra Dit:

    Du temps où je faisais des remplacements en France (avant 1997)je me suis tirée de mes démélés avec l’URSSAF en marchandant par courrier (je ne pouvais ni téléphoner ni me déplacer car entre 2 épisodes de remplacements je naviguais). En général il me taxais plein pot, je répondais que je n’avais gagné que « x » et envoyait un chèque d’un mantant plus raisonnable…ce qui repoussait leurs exigences.
    Quand j’ai fais la cessation d’activité ça c’est compliqué…mais avec la même methode je m’en suis sortie.
    Ma méthode marchandage a divisé par 10!!! le montant demandé.
    J’ai fini par payer quand le montant ne justifiait plus de me battre, mais reste persuadée que je ne devais rien du tout…
    A l’époque Media-santé m’a bien aidé pour me tirer des griffes du fisc qui voulait me calculer un revenu annuel extrapolé de 3 mois de rempla + la taxe professionnelle…
    On pourrait peut-être obliger la ministre de la santé a cotiser directement á l’URSSAF?

  42. ptit docteur Dit:

    URSSAF : Une Raison Supplémentaire de Salarier les Actifs…car quand on est libéral, c’est le bordel ! Vive le prélévement à la source !
    Merci pour ces chroniques toujours aussi sympa à déguster !

  43. Dog bless you Dit:

    Ah ! Ah ! On croirait ma vie ! 8 mois pour réussir à leur faire changer mon adresse. Après plusieurs « refus du dossier de changement d’adresse » (?? Comment on peut refuser un changement d’adresse ?) et 15 000 appels téléphoniques inféconds, j’ai dû prendre une demi-journée pour aller avec mes petits pieds (enfin, mes petites roues) à l’urssaf, à 25 km de chez moi !

  44. Dr Viovio Dit:

    Le prélèvemement automatique c’est pas la panacée au début. Forcément, les 2 premières années, on ne nous prélève pas grand’chose, mais quand on a le rappel à la 3ème année sur les sommes effectivement gagnées, là ça fait mal… C’est comme ça que je me suis retrouvée avec un courrier le 12 novembre me demandant de payer 7500 euros avant le… 15 novembre !!! Merci l’URSSAF, pas de cadeau de Noël, 3 mois à tirer la langue pour rembourser mes dettes… Et j’ai peur de ce qui va me tomber dessus à la fin de l’année… Le comptable me le dira au mois de mai !

  45. Marmeladov Dit:

    Bon retour sur CFML:
    Bonne disponibilité téléphonique pour question fiscale, comptable et légale. Agréable
    Lettres d’informations (indépendantes, si ce terme veut encore dire quelque chose.. et payantes mais pas excessif) spécialement conçues et bien conçues, pour la gestion de ta petite entreprise.
    Bonne interface entre toi et l’Urssaf;
    pour mon changement d’adresse, j’ai fait une doublette (lettre urssaf et CFML avec les justificatifs), passé sans souci;
    ça veut dire aussi scannage de touts tes courriers urssaf et sécu depuis le début de ton activité (si tu décides de t’inscrire, la cotisation du reste est un peu plus chère si c’est pas un début d’activité, genre 220/240 eurs, déductible n’importe comment)
    Proposition de remplacement (facultatif, à débattre avec interlocutrice selon tes désidératas, personnellement j’ai pas franchement consommé mais j’aime bien voir ce qui se trame)
    Ventilation de fin d’année sur csg déductible et non déductible (appréciable, mais sans le détail trimestriel, que j’avais demandé à l’urssaf au départ, mais après m’être fait répondre que « c’est tout pareil » par un de ces charmants répondeurs téléphonico-administratifs, j’avoue avoir abandonné l’idée d’une ventilation au coup par coup sur mon exacompta)
    Globalement, si tu veux un minimum de sérénité, c’est un bon anxiolytique, au dépens d’une gymnastique scannographique que je ne trouve pas franchement coûteuse si tu t’y astreins. Ne conviens pas au bordelique de nature et de mauvaise volonté.

    Force est de constater qu’
    On ne peut tout gérer tout seul.
    Ne pas se laisser manger par la paperassologie
    C’est essentiel pour continuer à manger la vie
    Et n’ai pas peur, tu vas pas mourir.

  46. Clarinette Dit:

    ah! Jaddo, Jaddo, Jaddo!
    Tu nous émouvais avec tes histoires.
    Tu nous faisais rire, tu nous faisais trembler.
    Tu nous faisais nous sentir tout petits.
    Tu nous donnais envie de grandir.
    Tu élevais toute une génération d’externes vers ce beau métier de généraliste, à la seule force de tes couettes.

    Et paf, l’urssaf.
    Pour toi: l’horreur. La déroute. La détresse. La peur.
    Pour nous: le doute…

    (nan mé je rigole hein. mé bon ça calme, quand même…)

    Bon courage pour le prochain appel!
    La Force soit avec toi!
    Force et honneur!
    A Elbereth Gilthoniel!
    Montjoie Saint Denis!

  47. Dr rempla Dit:

    Oui c’est con mais il faut y aller, ou alors un courrier mais avec les mots clés sinon ça va pas dans le bon service, et si pas de mots clés c’est comme aux ECN, ils le rangent dans la poubelle…

    Telephoner ne sert à rien, ils ont du creer une hotline à Djerba la douce, telephoner c’est comme pisser dans un violon… ça m’est arrivé, c’est dur d’attendre pour rien, le néant, pour s’entendre dire: ah bon? (comme dirait notre dinde rose)

    On a toujours été de bons pigeons, consultation largement inferieure au stantard des generalistes européens, transfert des charges des institutions sur ta pomme (confer les feuilles teletransmission, lecteur carte vitale… ils economisent leur budget sur notre dos…), et l’URSSAF un organisme, soyons honnête, incompétent et source de mal pour le pauvre con généraliste seul dans son coin…

  48. Jepasse Dit:

    Consultation en hôpital en France. Je reçois deux mois plus tard une facture de 35 EUR. Je paie. Je reçois deux mois et un jour plus tard la photocopie de la même facture de 35 EUR, je ne paie pas. Je reçois six mois plus tard un avis de huissiers – très méchant – avec une demande de payer SANS numéro de compte mentionné (paiement à aller payer directement là bas- 600 kms de chez moi quand même, ou système de paiement uniquement utilisable par les Français en France, genre chèque). Je veux bien payer tout ce qu’on veut pour avoir la paix, mais rien ne me dit comment payer, ni si ça me permettra d’avoir la paix.

    Trois heures de téléphone pour mettre en contact les différents intervenants mais j’ai fini par gagner, avec les excuses du Trésor national (ou une appelation du genre) et de l’hôpital pour la double facturation pour une seule prestation. Beucoup de patience nécessaire,vu l’accueil agressif au départ. Je n’ose pas imaginer ce qui se serait passé si le français n’était pas ma langue maternelle.

    Mais moi je garde un goût très amer, car déjà fragilisé comme patient, on se sent moins que rien d’être pris comme débiteur malhonnête.Les hôpitaux devraient vraiment réétudier leur système de comptabilité.

  49. krokro Dit:

    Jaddo, comme j’adore votre blog. Très drôle, émouvant, humain, sensible, fin. Bref un vrai bonheur à livre. J’irais même jusqu’à dire que vous méritez d’être publiée :)

  50. leonie Dit:

    Krokro dit : Un vrai bonheur à « livre »…. et ensuite,….vous méritez d’être publiée…. Faute de frappe ou lapsus? donc Jaddo n’a plus qu’à nous écrire son livre, c’est Krofro qui l’a dit :))

  51. krokro Dit:

    Ha voui beau lapsus en effet :D :D

  52. julien Dit:

    marrant une gamine qui se plaint alors qu’ elle est une privilégié, c’ est du n’importe quoi, arrêtez de vous plaindre vous n’ être que des profiteurs, des ordures égoistes qui en demande toujours plus,vous avez fait le numérus clausus pour être sur de gagner beaucoup d’ azrgent maintenat vous vous plaigner des n’ être pas assez nombreux, vous vous plaigner d’ avoir une consultation à 22€ mais savez vous que vos clients ne gagnent dans la majorité des cas pas plus de 1700€, alors 22€ tous les 10 min pour des diagnostic au ras des pacrettes merci bien, à cause de vous les gens se tournent vers des médecines alternative ( moins risqué et hélas moins cher ) vous ressemblez au personnage de knock alors je n’ ai qu’ un mot au nom de tous les patients qui n’ ont pas envie de tomber entre vos mains maladroite et sans expériences

    allez vous faire foutre

  53. Rrr Dit:

    D’accord.
    Bisous.

    PS à tous les autres : « D’accord, Bisous » est la réponse ferme et définitive à Julien. La dernière. Don’t feed, merci d’avance.

  54. sol Dit:

    Dommage, j’avais envie de répondre à julien… et de jouer à Zorro pour te défendre Rrr…
    Ok, je prends ma cape et j’me tire…

  55. Mercredi Dit:

    Petite intervention à propos de la CUM : grâce aux explications et références des textes de loi fournies par le SNJMG, je ne l’ai jamais payée. Je n’ai pas réclamé le remboursement, non, j’ai chaque fois retiré le montant de la somme due, réglée par chèque avec le courrier explicatif accompagnant. Je n’ai eu aucun problème à ca sujet.
    Quant aux majorations de retard que j’ai pu avoir (que ce soit URSSAF ou impôts pour la taxe professionnelle), je ne les ai jamais réglées. Je réglais la somme due hors majoration et faisait un gentil courrier disant que je n’y étais pour rien s’ils n’avaient pas reçu le règlement, que je n’avais pas à vérifier que le débit était bien effectué sur mon compte. Et ça s’est toujours bien passé. Une seule fois, les impôts m’ont écrit que ce n’était pas à moi de faire la régularisation, mais qu’ils passaient l’éponge.

    Pour Rhoth: j’adore l’idée des dés. C’est bien comme ça que cela se joue.

  56. Clarinette Dit:

    « d’accord, bisous »

    ah mince, j’avais cru que c’était pour le bouquin! krokro a raison, il faut publier, surtout que le plagiat de blogs devient un art littéraire… méfiance!

  57. Anne Dit:

    J’arrive ici par hasard et c’est passionnant. Merci.

  58. petitesoignante Dit:

    mon nouveau chez moi

    http://petitesoignante.over-blog.com

  59. jd Dit:

    Ce petit post pour te remercier:Hier après-midi, un patient qui ne vient pas sans prévenir (situation habituelle pendant les vacances scolaires). Je recheche un nouvel article sur ton blog pour me distraire de l’envie de laisser un message incendiaire sur son répondeur (j’essaie d’arréter les messages incendiaires sur les répondeurs, c’est un fort pourvoyeur de troubles du rythme). Je lis l’excellent courrier du coeur de l’urssaf. Me rappelle alors que le mois d’Avril est souvent prolixe en courriers administratifs. Recherche alors la dernière lettre de mon AGA préférée (je suis pour eux un fort pourvoyeur en troubles du rythme). Découvre que je suis déjà en retard de 2 semaines pour leur faire parvenir ma 2035 (que les impôts me déclarent ne plus envoyer à ceux qui télétransmettent). J’hésite sur l’indication d’1 amiodarone préventive de principe. Préfére une clope, c’est meilleur au goût. Rapelle mon AGA, me confondant en excuses même pas bidon sur mon retard. Je crois que sans ton blog, j’étais cuit en terme de délais. Alors du fond du coeur merci très indirectement, et bienvenue dans la jungle administrative de la fiscalité libérale.
    jd.

  60. Remplatus Eternus Dit:

    Salut,

    Je n’ai pas lu l’intégralité des commentaires (43 ou 48…). Pour ma part (je suis de Lille), l’Urssaf, et surtout la CPAM, agissent d’un commun accord en roulant les remplaçants NON thésés dans la farine (lorsqu’on est thèsé, on est obligatoirement affilié aux PAM), omettant de leur préciser qu’ils y gagneraient en s’affiliant aux PAM. Ce que j’ai fait au bout de trois ans… La CPAM : « vous êtes bien sûr de ce que vous faîtes, vraiment ? Car… Avez-vous bien fait vos calculs ? Car vous allez devoir cotiser à l’assurance maladie en sus vous savez! Etes vous bien sûr de votre décision ? ». Doute exquis. Mais j’avais préparé la chose : 3 semaines de calculs intensifs. Résultats : 9587 Euros remboursés par mon URSSAF. (car l’affiliation est rétroactive). Cette situation est bien connue des vieux remplaçants : environ 98% des remplaçants non thésés se font rouler dans la farine.
    Enfin bref, mieux vaut s’informer.
    Pour cela, il y a la lettre de Media Santé (dispo sur le net aussi). [je ne fais pas parti de la boîte mais ils méritent un peu de pub].
    Depuis, chaque année, l’Urssaf me signe un chèque de trop perçu (aprés en général, et ce n’est pas une blaque: 3 courriers recommandés et quelques fax. Je suis même allé jusqu’à six recommandés une année avant d’obtenir mon chèque! Si ce n’est pas de la motivation çà!)

    Le remplatus. Advitam eternam. Sinon, à quoi bon ?

  61. Remplatus Dit:

    Anachronisme. Mais pas le temps…

    Exutoire : voilà le mot. Écrire, écrire. Toujours, seul exutoire ô combien salvateur face à tout… disons, face à tout CELA. Cela quoi? Cela comment? Et bien justement, écrirez! Vous saurez! (dit autrement, cela donne : si vous y goutez, vous êtes cuits). Enfin bref. Quel intérêt sinon ? Comment gérer le CELA.
    Lire aussi. 7 mois de remplacements. 5 mois de lecture/écriture.

    J’ai mis le fil RSS (quel terme horrible). J’essaierai de repasser en ce défouloir (sinon, dans notre contrée du Nord, il y a bien les combats de coq [et je ne parle pas seulement des guerillas inter-professorales de la fac]).

    Peut-être à plus Jaddo (Journal A Dormir Debout, ô [mais faut le temps].

    Je retourne à Faulkner.

    Anachronisme disais-je.

    Remplatus.

  62. perne Dit:

    Chère madame la dresseus d’ours, j’aime bien vous lire et ça me fait souvent rigoler. Je voudrais vous signaler un blogueur qui vous a d’aillleurs mis en lien, il s’agit de Zigmund. Il est très copain avec sa conseillère URSSAF, il en a beaucoup parlé à l’époque où cette dernière lui a réclamé des papiers introuvables évidemmenr. Allez, usagers des administrations de tous pays, unissons nous!

  63. cardiologue de brousse Dit:

    @ SOSurssaf :

    Ha ! tu vois que la 2035 c’est pas piqué des hannetons non plus !

    Ceci étant, l’Urssaf se contrefout si tu remplit bien les lignes de ta 2035 comme il faut, vu que ça concerne plutôt les impôts ( qui en passant on a peu près le même sens de l’humour que leurs collègues urssafiens ); mets ça dans la ligne  »honoraires ne constituant pas des rétrocessions » ça fera joli.

    PS : on a l’impression que tu aimes bien les petites cases et les trucs bien rangés sur l’étagère; c’est grave Docteur ?

  64. Rrr Dit:

    Ouais, j’ai toujours eu un faible pour les cases >< Un jour je vous raconterai comment je faisais des pages et des pages de tableaux de résultats de lancers de dés quand j’étais petite.
    C’est mon côté fourmi autiste psychorigide ;)

  • Haribodoc Dit:

    @cdb qui a écrit: « l’Urssaf se contrefout si tu remplit bien les lignes de ta 2035  »
    Pas tout à fait vrai!
    L’URSSAF contrôle la cohérence des déclarations de revenus et des charges sociales faites en fin d’année à l’URSSAF avec ce qui est déclaré sur la 2035(elle a accès à ta déclaration d’impôts).
    J’ai ainsi eu un jour une notification de redressement parce que mon chiffre déclaré en ligne BK de la 2035 était plus élevé que celui donné directement à l’URSSAF.
    L’explication était simple: la CSG non déductible que je réintégrais en ligne 36 CC ! Mais ça, ce n’est pas …lisible sans éplucher la 2035!
    Depuis je déduis directement la CSG non déductible en ligne BK pour que ce chiffre soit le même que celui donné à l’URSSAF…

  • jd Dit:

    malheuresement, pour ces BK là, il n’y a pas d’ATB

  • maxene Dit:

    J’ai utilisé le Centre de Formalités des Remplaçants (CFR pous les intimes) de média santé pendant ma première année de remplacement, et il ont été top! Ils sont très au courant de toutes les législations, et des nouveautés. Leurs conseils sont pleins de bon sens, et je pense avoir fait des économies grâce à eux! Le créateur de cette structure est un ancien médecin remplaçant, alors il sait de quoi il parle (je crois qu’il s’appelle Pascal Lamperti ou un nom qui s’en approche). Après 1 an, j’ai réussi à me débrouiller seule.

  • drBlue Dit:

    Salut
    Je suis en train de parcourir ton blog, certains post sont super, la plupart en fait, mais ya un truc que je capte pas t’es médecin remplaçant, mais certains posts laissent à penser que tu était en P1 en 2007 ? t’as fait médecine en 4 ans ou j’ai rien compris au film (ce qui m’arrive souvent) ?

  • sol Dit:

    Ne pas oublier que l’auteur n’est pas forcément le narrateur…
    On apprend ça en primaire.
    En fait, la vraie Jaddo n’a peut être pas de couettes…
    Peut-être qu’elle n’a pas 29 ans…
    Peut-être même que c’est pas une femme. (Là y’en a un qui serait déçu, c’est CdB…)

  • Rrr Dit:

    2007, c’est quand j’ai commencé mon blog… J’avais des années de retard à raconter, c’est tout :)

  • cardiologue de brousse Dit:

    @ sol :
    je ne pense pas, et sans doute non plus la majorité des bloggeurs de par ici, que je serais déçu si notre consoeur était un confrère, ou même, pire (?), suprême imposture, géniale imposture, un vulgus pecus non medicalus de quelque sexe que ce soit.
    non, non , ces quelques mois passés à lire et déguster sa prose ont redonné comme un goût nouveau pour mon métier, m’ont fait jubiler face à la clairvoyance et la finesse de ses posts qu’on aimerait tant avoir voulu écrire si on avait eu son talent…
    plus qu’une belle plume, quelqu’un de bien, denrée rare par les temps qui courent.

    et n’oublions pas les multiples rencontres avec autant de commentateurs divers que variés !

    longue vie à ce PUUUUUUUUUUTAIN DE BLOG !
    ( comme dirait MM )

  • leonie Dit:

    Yes sir…;)

  • sol Dit:

    Je suis tout à fait d’accord avec toi CdB…

  • Supergelule Dit:

    Découvert sur le tard, aussitôt dévoré, un commentaire pour simplement abondé à celui juste un peu au-dessus du mien : euuuh, c’est un sacré puuuuu(je ne compte plus)uuutain de blog. Chapeau.

  • leonie Dit:

    Il est où MM?

  • LIo Dit:

    Je te sens en train de te dégonfler. Une partie comme ça se joue au mental et rien qu’au mental. Ta préparation disait déjà une certaine résignation et ne me parle pas de « j’ai mis toutes les chances de mon côté…résignée ou presque..ton histoire de café et de pipi: rien que de la fuite… ..Ca ne te ressemble pas. Ne lâche pas. Tu es loin d’avoir tout essayé: la prise d’otage(s), le bakchich, l’enchainement sur les grilles ,le sitting,le camping,la banderole sur la bagnole, la distribution de tracts,le strikking, …vas-y fonce..moi… j’ai pas le courage.

  • leonie Dit:

    @Rrr
    Un jour tu aura affaire à un agent conversationnel
    Voir le lien :
    J’ai dragué Amélie l’employée modèle de l’assurance maladie – AgoraVox le média citoyen

  • Remplatus Dit:

    Pour parler un peu de la CPAM, parait qu’ils envisagent que les remplaçants bossent sur LEURS feuilles de soins (en attendant une CPS ? ça va être la merde avec les logiciels des remplacés). Pour nous contrôler via des RIAP ? Je veux bien moi. Mais pour le reste… Ils veulent quoi au juste ? 77% de salariés au lieu de 67 ? Et 10% de remplaçant en moins ? ça changera quoi ? (a part un meilleur contrôle de la CPAM et la poursuite de la désertification). Grand point d’interrogation.

  • MarcusVinicius Dit:

    Bonjour,

    Chez moi en Isère, les gens de l’URSSAF semblent plutôt compétents : les récapitulatifs correspondent aux sommes réclammées, et mes appels téléphoniques ont toujours abouti rapidement, et avec à la clé les réponses que je cherchais (notamment la formule permettant de ventiler le bloc CSG-CRDS selon les parties déductibles/non déductibles, de déterminer dans la somme globale ce qui revient à la CSG-CRDS et aux allocations familiales, et une fois par an à la CUM et à la formation professionnelle).

    J’ai par ailleurs suivi le conseil de P. Lamperti, de Média Santé, qui expliquait qu’il ne fallait SURTOUT PAS se faire mensualiser, malgré les courriers très incitatifs de l’URSSAF, mais demander par courrier à rester sur l’ancien système à costisations trimestrielles. L’ennui étant que les récapitulatifs annuels ne détaillent plus les ventilations comme autrefois.

    Par contre, je n’ai jamais pu ouvrir de compte internet, malgré les mots de passes et identifiants fournis par l’URSSAF elle-même. Même avec un téléconseiller pour m’aider en temps réel.

    A propos de Média Santé : leur lettre d’info juridique et fiscale est de grande qualité, même si ils ont tendance je trouve à se reposer sur leur lauriers (les lettres sont copiées-collées d’une année sur l’autre, sauf modification des réglementations (assez fréquentes, il est vrai, dans notre beau pays). Par contre un peu cher (195 € / an, mais déductibles).

    Sinon bravo pour ce blog, que je lis de temps en temps quand j’ai le temps, pour me détendre, très frais, très distrayant.

  • Ultima Dit:

    Bonjour, bravo et merci pour votre blog !

    Par chez nous, ce n’est pas Vivaldi qui pleure ses violons au numéro de l’Urssaf, ce sont les Gymnopédies d’Erik Satie, la classe, n’est-ce pas ? Par cœur, je les connais par cœur !

    Lors d’une consultation avec une patiente très, très, très algique (colique néphrétique), le dossier m’apprend qu’elle est une sorte de responsable des comptes Urssaf des libéraux… Je l’avoue -honte sur toi, ô vipérine et veule remplaçante, couvre-toi le corps de cendres avant de passer au goudron et aux plumes- j’ai tout de suite pensé à saisir cette occasion pour en tirer le plus grand profit.

    J’ai recueilli de sa bouche, entre deux spasmes de douleur (colique néphrétique frénétique, colique hépatique pathétique, hein ? Ch’ai les moyens de fous faire barler), le numéro de son portable personnel, sa ligne directe à l’Urssaf, le numéro de son bureau, son e-mail professionnel et la promesse de s’occuper de mon labyrinthique dossier aussi bien que j’allais le faire de sa colique…

    Elle a tenu parole !

    Mais elle se sent bien seule contre la machine, contre les décrets incompréhensibles qui changent la donne tous les ans, contre la diminution du nombre de collègues non remplacés en cas d’absence ou de retraite, contre l’ordinateur (TOUT est la faute de l’ordinateur !)qui est programmé pour demander tous les ans au mois de mai la CUM, non due par les médecins remplaçants. Elle m’a dit de ne jamais la payer et de déduire de la cotisation trimestrielle du mois de mai, avec un courrier annuel, eh oui, expliquant que pour les non installés, n’étant ni électeurs ni éligibles aux Unions Médicales, la cotisation n’est pas due…

    Et elle a insisté pour surtout ne pas me faire mensualiser ni me mettre aux prélèvements automatiques, il y a trop d’erreurs depuis la fusion RSI/Urssaf. Dit-elle.

    Et elle avoue, malgré 20 ans d’expérience, ne plus savoir ce qu’on attend d’elle : le but est de faire cotiser un max par un max de cotisants, quitte à trainer sur les remboursements. Si le cotisant n’est pas vigilant, ben, tant pis pour lui.

    Autre conseil de sa part : enregistrer les vues d’écran du compte Urssaf sur internet, la ventilation détaillée de chaque cotisation appelée est inscrite : Allocations familiales, FAF, CRDS, CS déductible et non déductible… Quand à savoir pourquoi ces informations sont indisponibles sur le mode écrit, mystère. Dit-elle.

    J’en pleure encore de gratitude. C’est la seule patiente qui a mon numéro personnel et à qui j’ai dit de m’appeler quelle que soit l’heure du jour et de la nuit si elle avait le moindre souci médical, le plus petit doute…

    Merci, madame.
    Shame on me, les confrères.

  • Raoux Dit:

    Bienvenue au club et quelques conseils:
    - Pas la peine de téléphoner, ils n’y comprennent rien.
    - Comprendre comment on calcule les cotisations, faire son calcul soi même, et payer par trimestre en recommandé avec accusé de reception.
    - Surtout ne pas accepter le prélevement mensuel,parse qu’alors là, on ne peut plus rien gerer.
    - quand ils se trompent en général à leur avantage, réclamer en accusé de rception en menaçant de demander des interêts moratoires. J’ai essayé, et ça marche.
    Sur ce, à votre disposition pour des renseignements et bien cordialement.

  • docteur T Dit:

    Shame on Ultima, pour ce moyen déloyal que nous avons tous essayé un jour d’employer, sans succès (au moins l’éthique est sauve*)
    D’où probablement : omnes vulnerant, ultima necat
    Bravo en tout cas pour cette belle tranche de prose

    * ce n’est pas une contrepèterie

  • sol Dit:

    juste un p’tit coucou en passant…

  • virtualthomas Dit:

    je confirme les bons retours du CFML. J’utilise leurs services depuis la création de cette boite. Compétence, réactivité, professionnalisme.
    Oui ca coute un peu, mais certainement beaucoup moins qu’un comptable ou même un expert comptable, pour un service bien plus efficace, car ils sont spécialistes de notre maquis de remplaçants.
    Et comme ils se débrouillent pour me faire rembourser le CUM, j’estime finalement que ca ne me coute rien. A part le temps de scanner de tous mes courriers, mais ce n’est pas très compliqué.
    Pour ton problème de ventilation (que j’ai vecu aussi), c’était réglé en un courriel avec le CFML.

  • X DUMONT Dit:

    pour mes problème d’Ursaffff je demande à une de mes charmante patiente qui … travaille à l’Urssaf et le tour est joué !

  • Alisabel Dit:

    Merci de m’avoir fait rire avec ce billet. Après t’avoir lue je promet solennellement de cesser de me plaindre du RSI de mon département..

    Courage!

  • Miss orthophoniste ("c'est pour les pieds madame ?") Dit:

    Bonjour dresseuse d’ours ! Bien contente de lire tes billets dramatico-rigolos.

    Petite anecdote de mon côté: 2 ans après la fin de mon exercice libéral (qui a duré 1 an), courrier de l’Urssaf en recommandé, sans aucune lettre préalable : « vous nous devez 2600 euros et des poussières… » J’appelle : « Ah, c’est la taxation d’office, envoyez-nous tels documents, on vous adressera une lettre avec le montant réévalué à payer ».

    J’envoie les documents et, naïve, j’attends. 1 mois. 1 mois 1/2. Bing ! Avis de passage de l’huissier + frais + taxation inchangée. Panique à bord ! Je rappelle. Réponse :
    - « Vous nous avez envoyé un courrier ? Je ne vois rien sur mes écrans…
    - Vous êtes sûûûr ?
    - Un instant… Ah oui ! Il y a un courrier mais personne ne l’a jamais traité…
    - Ah (hallucinée)!!!
    - Donc la procédure se poursuit madame… Vous allez avoir les frais indiqués, et la taxation reste la même pour l’instant. Mais on va traiter le courrier en urgence, on vous envoie une lettre. Et pis il faut aller voir les huissiers madame… »

    Résultats: (malgré m’être démenée) 2° avis d’huissier et toujours même taxation… Chez l’huissier : « Ca dépend pas de nous les frais, c’est l’Urssaf ». A l’Urssaf : « Ca dépend pas de nous les frais, c’est l’huissier ».

    Et finalement :
    - 2 visites à l’Urssaf
    - Un bon d’échéancier de paiement pour la taxation, réévaluée (à la baisse Dieu merci !).
    - Pour les frais un AUTRE bon qui les suspend. Bon refusé au début, accordé après lettre recommandée au service contentieux ET exhibition de la photocopie au conseiller du service « accueil » (« car-le-service-contentieux-ne-reçoit-pas-le-public-Madame »).

    Durée totale des opérations: 5 mois…

    Conclusion : Pour travailler dans la santé en libéral conjuguer à la fois la vérificationnite-paranoïaque aiguë ET la méditation-lysanxia à haute dose…

  • SoeilDeMarseille Dit:

    @Sol : Tant pis pour Zorro ( mais garde la cape, on ne sait jamais … )
    L’escarpin délicat de Jaddo a étouffé l’incendie au stade d’étincelle.
    Admiration
    Salutations ( pas fatiguées )

  • le diagon Dit:

    Cela me rappele mes premiéres démélées avec l’urss af, c’était lors de mes premiers remplacement, j’étais encore interne à l’hopital et j’avais fais trois gardes en libéral (pour voir), qui m’avait rapporté 1200 francs ( hé oui c’était en 98), hé bien ladite association de malfaiteurs m’a réclamé 1400 fr ( somme forfaitaire) aprés un coup de fil bien senti et un courrier rageur ( genre j’ai passer mes nuit à sauver des vies : angine fécalome et autre hémorroides, et il faudrai que je vous donne le fruit de mon labeur avec une petite prime ) Ils ont fini par convenir que ce n’était pas convenable et ont accepté 200 francs.
    Moralité je n’aurai jamais du me faire connaitre auprés d’eux tout naif que j’étai.
    Pour Julien je pense qu’il n’a pas compris pourquoi il a eu un TR à la derniére consult, depuis il a une dent contre les médecins.

  • M.L. Dit:

    Mon mari prof libérale a eu un grave accident de santé.
    2 ans après avoir tout fermé, plus d’entreprise, rien, arrive un prélèvement Ursaff sur le compte pro fermé, donc rejeté
    Appel Urssaf, et un homme charmant me règle ça en moins de 2.
    Résultat: 3 mois plus tard, deuxième avis de prélèvement sur le compte fermé.
    Appel, un, 2 , 3 conseillers charmants, renvoi 3 fois des mêmes papiers, problème classé
    3 mois plus tard: avis d’huissier, je laisse pisser
    ensuite de 15 jours en 15 jours; avis d’huissiers itératifs. Tarif montant plus vite que le Loto.

    A la fin, qu’ai je fait ? j’ai payé ! ils ont eu raison de ma normalité, ces gens la. Plutot payer que de se faire un ulcère à rappeler sans cesse d’aimables incapables qui ne sont pas payés, eux , pour régler ton problème, dont ils se contrefoutent.

  • Dr M Dit:

    Salut,
    Je passe par les même galères en ce moment.

    Alors dans la série, « j’aime l’Urssaf » je rajoute ma contribution

    entendu au téléphone:
    « mais, ça sert à rien d’envoyer des courriers, il faut faxer!
    - oui, mais j’ai envoyé des recommandés…
    - c’est normal si c’est pas encore traité (1 mois 1/2 après), faut faxer! »
    !!!!

    Et encore dernièrement concernant la déclaration de revenus:
    « vous n’avez pas transmis le bon formulaire
    - je l’ai faxé et appelé Mlle Z qui m’a précisé l’avoir bien reçu. Tout semblait ok
    - Ben non vous n’avez pas rempli la ligne G
    (je n’ai jamais vue cette ligne, donc ça commençait à flairer l’incompétence..)
    - Bon ben pour remplir la ligne G il faut le relevé SNIR
    - je n’en ai pas, je remplace
    - Bon ben faut récupérer les relevés SNIR de tous les médecins que vous avez remplacés… »
    après refus catégorique puis 13 minutes d’attente (musique..) il fallait juste reporter le total des bénéfices déclarés…

    C’est du Shadock complet, entre les délais d’attente au téléphone, l’incompétence des téléopérateurs, l’absence de courrier explicatif de quoi que ce soit, on se sent fasse à une machine implacable (j’ai pratiqué 2 urssaf c’est pareil, je passe les détails du déménagement).

    C’est rassurant et effrayant de savoir que je ne suis pas seul à affronter ça.

    Merci pour les infos

  • Tmat Dit:

    « Pour éviter les huissiers , il faut absolument être en prélèvement automatique »

    Non, non : meme comme ca, l’Urssaf envoie les huissiers. Parce qu’ils perdent parfois les fichiers de prelèvement ….

  • azoulay Dit:

    lire l’article La Tribune
    http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20121008trib000723545/l-urssaf-liquidateur-d-entreprises.html

  • berland jacques Dit:

    ahh l’ursaff…..

    1 ne jamais se mettre en prélèvement automatique,sinon en cas d’erreur ils te prélève ce qu’ils veulent,en échange ils te punissent tu payes au 3 ou 5 du mois au lieu du 15 en prélèvement automatique.perso c’est ma femme qui s’en occupe ,elle le faisait dans une entreprise avant que je m’installe et je sais pas pourquoi ça la fait kiffer des les emmerder autant qu’eux nous le font,j’avoue que si j’étais seul j’aurais jeter l’éponge.

    2 mot d’un conseiller que ma femme va voir pour un remboursement d’un trop payé:mais au fait vous êtes qui?
    ben la femme du dr
    ah alors vous travaillez au noir!!!

    3 je dépose le chèque des cotisations trimestrielles DANS la boite aux lettre de l’ursaff la veille de la date limite de paiement et régulièrement je reçois un avis et une amende de paiement en retard!!je ne paye jamais car aprés moult coup de tel de ma femme ils reconaissent avoir tort.

    4 retour de vacance,courrier de l’ursaff ,penalités pour absence de paiement de qq milliers d’euros
    envoie d’un courrier en disant que j’ai payé avec photocopie du releve de compte montrant le débit au profit de l’ursaff,donc j’ecris que je ne paierai pas une 2 eme fois,qu’ à celà ne tienne on m’envoie un huissier,avant qu’l n’arriveet que je fasse ressortir la copie du chèque par ma banque ,un mec de l’ursaff mène enfin son enquète et finit par trouver que mon chèque a été crédité sur le compte d’un autre cotisant,résultat il on pris en charge les frais d’huissier ,j’attend toujour s en vain une lettre d’excuse!!!.

    6 le clou :6 mois apres toujours retour de vacances ,avis de contrôle d’ursaff sure la scm(salaire secretaire et femme de menage),donc contrôle sur place pendant 2 jours ,heureusement que j’ai une famme sinon je ne consultait plus pendant 2 jours,au bout de ce délai le mec nous dit j’arrête le controle a n-2 sinon je vais y laisser ma chemise vous avez trop cotisé on vous doit 3000 euros!!!!
    yes yes yes !!! ,au passage tentative d’intrusion dans les comptes des 2 associés totalement illegale car pas dans sa mission (ils nous prennent pour des crétins sans cervelle suremement),remis gentiment à sa place en lui disant que s’il veut controler les compte perso des medecins ,il doit envoyer une lettre avec une nouvelle mission.

    il a quand même fallu un an pour recuperer cette somme car il leur manquait à chaque fois un fomulaire x que l’ursaff de pau avait scanné et envoyer à celle de bayonne (o joie du pays basque on a 2 ursaff et 2 cpam)sauf que le ou la preposée au scann ne sait scanner que la moitié des documents:si si veridique!! le prochain employé de l’ursaff que je vois,hje lui soigne la moitié de sa maladie.

    j’en aie au moins autant à dire avec les impôt .
    m’étonne pas que la jeune generation prefere le salariat.

    ps désolé pour l’orthographe ça me gave,je parle même pas des accents

  • Sophinett Dit:

    moi j’ai changé de région il y a bientôt 2 ans …. malheur à moi! l’URSSAF ne comprend rien , ne se met pas en relation avec mon « ancien URSSAF »…. bref c’est moi qui trinque: et vas y des « vous n’avez pas payé vos cotisations… »  » bah si mais je dépendais encore de mon ancien URSSAF puisque le transfert du dossier à mis 8 mois »… Bref, j’ai eu aussi droit à la mise en demeure avant huissier, aux innombrables coups de fils où on me parlait comme un chien, aux mails, aux courriers…. J’ai finis par payer et maintenant « après étude sérieuse de votre dossier, il apparait que vous avez un crédit » SANS BLAGUE!!! ça fait juste depuis octobre que je vous le dis!!!!!!!!!!!
    Quelle bande de C….

  • Sophinett Dit:

    au fait, dans ma ville, y’a une employée de l’urssaf qui s’est fait séquestrée… je vous jure c’est pas moi mais faut pas s’étonner( même si c’est pas bien hein de séquestrer les gens, moi j’aurais bien tout casser ds leur bureau!)

  • Dr Bio Dit:

    ça fait longtemps que je n’ai pas autant ri !
    Du vécu assurémment, je m’y retrouve. ça fait trois ans que je suis en libéral et on m’a dit, ah, ça va aller mieux après. Ah bon? Pas vu. Voilà donc ma quatrième année de COTISATIONS à des saints organismes URSSSSSAF, RSI, Caisse de retraite et c’est pire que jamais .
    Cette année, soit disant qu’ils n’ont pas trouvé ma déclaration aux impots(?), donc du coup, on m’a appliqué le tarif maximum à l’URSSAF. Ahhh, heureusement que je n’avais pas opté pour le prélèvement automatique !!!!!!!
    Les impots m’ont réclamé la totalité de l’année d’imposition en janvier puis se sont rendus compte, qu’en fait j’avais déjà payé deux tiers. Donc on m’a dit de payer que le dernier tiers avec le TIP barré. Et deux semaines après, voilà qu’ils me remboursent les deux premiers tiers puisque mon impot n’était pas connu. Du grand n’importe quoi.
    Bref, c’est pas encore fini cette histoire.
    Bah, ça finira par passer. Comme le reste !
    Merci , je m’amuse beaucoup à lire ce blog !

  • Banques, impôts et autres histoires de sous au pays des Kiwis — Les baleines et les coquillages Dit:

    [...] pas de journées entières perdues à remplir des formulaires absurdes ou pendu au téléphone pour essayer d’avoir quelqu’un de l’URSSAF ou du RSI et autres ZGEG ou EZBROUF pour leur expliquer que non, il y a erreur voyez-vous sur votre [...]

  • Titi Dit:

    A relire tout ça et mes feuilles d’URSSAF, je me rends compte que les cotisations assurance maladie réglées cette année correspondent à un taux de 9,81%… Ce ne devait pas être 0,11% ??? Comment faire rectifier cela ? Lundi, j’essaye d’appeler le CFML…
    Faut pas s’étonner que les médecins se suicident 4 fois plus que chez France Telecom !

  • Nouvelle Zélande : banques, impôts et toute cette sorte de choses | Contrepoints Dit:

    [...] pas de journées entières perdues à remplir des formulaires absurdes ou pendu au téléphone pour essayer d'avoir quelqu'un de l'URSSAF ou du RSI et autres ZGEG ou EZBROUF pour leur expliquer que non, il y a erreur voyez-vous sur votre [...]

  • jess Dit:

    à l’URSSAF…

    En ce samedi matin pluvieux…….

    1)je reçois ma « régularisation » 2012 aujourd’hui, (MG remplaçante): 35000 euros de régul à payer pour le 5 novembre… SAUF que: revenus brut annuels = 41000, bénéfices net à 35000 déclarés…. MAIS l’URSSAF en décida autrement: sur leur feuille de régularisation j’ai gagné en brut 41000 mais j’aurais gagné en NET 3480000!!!!!!! soit une régularisation de 10x ce que je dois, bref tout ce que j’ai gagné l’an dernier. Merci les abrutis

    2) Même jour, mon mari reçoit la sienne (encore interne mais fait des rempla depuis cette année, pas de rempla l’an dernier, mais une licence de rempla et une inscription à l’URSSAF datant de l’an dernier…): revenu pro 2012=0 (signalés à l’URSSAF!!)= régularisation pour 2012 pour mon mari….. roulement de tambour……………. 4500 euros! pour 0 euros gagné! ok. logique.

    SYMPA ce petit weekend, 40000 euros pour l’urssaf et de la Titanoréïne crème en pot de 200 litres
    !
    Lundi matin, ça va crier à l’URSSAF d’Angers!!!! et nous allons déposer plainte au tribunal administratif tous les 2 contre l’URSSAF jusqu’à ce que les affaires soit réglées. A vous dégouter du libéral, fonctionnaires incompétents!!!!! Tiens si je multiplie par 10 la poso du Préviscan, qu’est ce que ça peut donner?????

  • blue Dit:

    Juste vous dire que j’ai lu le premier message qui est juste énorme: très bien écrit, très drôle, malheureusement et tragiquement vrai, très fidèle à la réalité. Je suis libérale. Et j’ai affaire à l’urssaf, ou aux urssaf ou cette organisation extrêmement mystérieuse, et aux arcanes communicationnels insondables.
    Voyez vous, je déclare mes recettes très exactement à date fixe.
    Oui. Je suis comme ça.
    Et j’ai entendu tout et son contraire de la part des experts en organisation administrative ET financière que sont les ur de chez raf. Manière affectueuse. Je ne peux vous citer tous les exemples aberrants que j’ai pu expérimenter dans ma relation avec eux. Juste un ou deux peut être= pour un simple changement d’adresse et donc, par voie de conséquence, des trois derniers numéros de siraite (phonétique), j’ai eu un retard de paiement, alors que j’avais payé par chèque, à la date dite, voire avant. Dès le lendemain du chèque encaissé, un papier tonitruant arrivait chez moi: MISE EN DEMEURE (payez avant que l’huissier n’arrive parce que là, ça va voir faire drôle). J’ai appelé, c’est rentré dans l’ordre. Avant cela, il a fallu que je bataille trois mois pour expliquer mon changement d’adresse. Il fallait appeler, prévenir l’INSEE Madame, dans ce cas là. Oui Monsieur, vous l’avez fait. Nous mêmes? Oui Monsieur. J’ai l’avis de situation INSEE devant les yeux. AH? eh bien nous avons oublié de nous prévenir nous mêmes.
    Voilà ce qu’on m’a répondu.
    Ubu à côté est une pièce qui n’est pas absurde.

    Un autre agent URSS AF m’a conseillé une fois de créer deux entreprises. Sauf que je suis auto entrepreneur. Alors c’est pas possible, Monsieur. AH bon? vous croyez?

    Que dire face à tout cela? je ne sais pas.

    C’est la seule administration, loin devant les impôts, qui me semble aussi incroyablement offensive en matière de recouvrement, même quand on ne leur doit rien (Ok on leur doit quelque chose, ok pas de problème, je suis d’accord), et si désorganisée, (ou quel est le mot exact, je ne sais même pas) en termes de communication.
    Se déranger à l’urss arfff??? essayez. Y en a des qui ont essayé…

  • blue Dit:

    jess, je vous comprends… J’ai un exemple dans mes proches de MG. ET c’est à en pleurer…
    je ne comprends pas pourquoi, comment tout cela cela est possible.
    Le tribunal admin reste le seul recours.
    Je ne comprends pas pourquoi il n’y a pas plus de livres, de témoignages, ou même d’humoristes qui parlent de cette organisation…

    Moi je suis atterrée

  • blue Dit:

    heureusement que mon activité est dite de santé humaine… parce que voyez, je ne sais pas comment je prendrais tout ça..
    Et même je vais vous avouer ceci: j’ai pleuré une fois au téléphone que j’ai posé, tant la personne au bout du fil, était agressive, et voulait me changer de code APE, sans aucune raison, comme ça. Il savait mieux que moi.
    Puis il s’est excusé et a raccroché

    je me sens très en colère en évoquant tout cela. Parce que tout cela prend du temps, de l’énergie, génère de l’anxiété alors que le coeur de mon métier, c’est la santé humaine.
    Je ne conçois pas tout ça

  • ClaudineH Dit:

    Tout cela est navrant !
    Pour ma part, je payais gentiment mon URSSAF par mois. J’avais un comptable et une association de gestion agréé ARAPL- J’ai pris ma retraite le 1er octobre 2013. Je sais par la conseillère à l’accueil de l’URSSAF que l’on me doit 2700€. J’ai envoyé un recommandé, me suis déplacé, ai appelé et finalement déposé une requête auprès du défenseur des droits. J’ai aussi déjà fourni les deux liasses comptables de 2012 et 2013.
    Deux conclusions à cette histoire :
    - cesser le prélèvement automatique au moins deux ans avant la retraite,
    - en prélèvement automatique on paie toujours plus que nécessaire ! (même si j’avais progressivement diminué mon activité par éthique avec les patients)
    - partager cette info avec tous les libéraux et indépendants.
    Que tous ceux concernés par la retraite et le nom remboursement des trop perçus témoignent !

  • Répondre