De 7 à 77 ans.

1 août, 2009

Ils ont 179 ans à eux deux.
Elle était veuve, il était veuf, ils habitaient la même rue. Alors un matin il a pris son baluchon et il est venu emménager.
« Mais on couche pas ensemble ! » m’avait-elle dit, quatre minutes environ après que j’ai franchi leur seuil lors de ma première visite, alors que j’avais encore ma sacoche sur l’épaule et ma main dans la sienne.

Si on la dépliait un peu, elle m’arriverait probablement à l’épaule.
Mais son dos commençant à fléchir sous le poids des années, c’est à mes seins qu’elle avait annoncé sa chasteté. Entrée en matière, les présentations sont faites.
Lui est aussi profond qu’elle est haute.
Autour de sa paire de bretelles, à hauteur de mamelons, il a tendu un élastique. Comme ça ça tient mieux. Ça dessine un X improbable sur son torse, comme un super-héros nonagénaire.
Chez eux, ça ne sent ni le thym, ni le propre, ni la lavande. A la rigueur le verbe d’antan, mais c’est tout ce que je peux leur accorder.

La première fois que j’y étais allée, c’était pour le renouvellement d’ordonnance.
Le Dr Carotte y était allé neuf jours avant, pour la même raison, mais ça n’avait pas l’air de les avoir marqués tant que ça. Mais regardez ! que je leur disais, vous voyez bien qu’elle date du 12 novembre, là, l’ordonnance ! On est le 21 !
Elle avait râlé, qu’il lui fallait ses médicaments, puis elle avait dit ok, qu’elle avait dû oublier, puis elle avait re-râlé parce qu’entre-temps elle avait oublié qu’elle avait oublié.

Les fois suivantes, je n’y étais pas allée.
Parce que je ne pouvais pas y être avant 11h30, mais 11h30, c’est l’heure à laquelle ils vont déjeuner à la brasserie d’en bas, tous les midis. Alors ils avaient remis la visite à plus tard.

Cette fois-là, c’était donc ma deuxième visite.
La même dame voûtée frêle et souriante qui me crie que c’est ouvert depuis la fenêtre, le même bonhomme derrière le même ventre à la même place derrière la table, la même odeur, le même sol qui colle aux pieds, les mêmes boîtes de médicaments alignées sur la table à côté du chéquier et des deux cartes vitales.

Je commence par elle. Je  l’examine assise à la table, je fais soulever la robe, je regarde le dos et les jambes, je prends la tension, j’écoute le cœur et les poumons, je prends des nouvelles. Ça va, ça va. Comme des ptits vieux ! dit-elle, tout sourire, à mes seins.
Je regarde l’ordonnance trop longue de tout ce qu’elle s’enfile chaque jour.
Le cœur la tension le cholestérol la thyroïde la constipation (4 médicaments rien que pour elle, ça doit être de la constipation de concours) le médicament qui lui fait du bien pour ses jambes le stilnox pour dormir le soir, le demi-xanax du midi.

Entendez-vous au loin les sabots de mon cheval de bataille ?
Cataclap cataclap :

- Mmm, et le stilnox, vous le prenez tous les soirs ? Ou seulement de temps en temps ?
- Le quoi ?
- Le stilnox.
- Aaaaaaah ! Le Stilmox ! Ah oui oui tous les soirs je le prends, tous les soirs, sinon je dors pas. Des fois même j’en prends deux parce que j’arrive pas à dormir alors je me lève et puis j’en prends un deuxième.
- Et vous n’avez pas essayé d’en prendre un demi, comme on avait dit la fois dernière ?
- Ah si ! Ah si ! J’en prends qu’un demi de Stilmox, comme vous avez dit ! Et encore, pas tout le temps ! Non non non j’en prends pas tout le temps !
- Bon, et le xanax, vous le prenez ?
- Le quoi ?
- Le xanax ?
- C’est quoi ça ?
- Mmm c’est un peu comme le stilnox, c’est pour calmer, c’est celui-là, c’est marqué que vous en prenez la moitié d’un le midi…
- Ah, bin oui jle prends, si c’est marqué c’est que je le prends.
- …
- …

Je décide de la jouer sournoise. Méthode Knock à contre-emploi.
- D’accord d’accord, très bien. Mmm dites-moi, ça vous arrive parfois d’avoir un peu la tête qui tourne, le matin ?
- Ah non, ah non, jamais !
- D’accord, tant mieux. Et par moments, est-ce que vous sentez que vos jambes sont un peu faibles, est-ce que vous vous sentez parfois un peu fatiguée ?
- Ah bah ça, oui, mais pourquoi vous me demandez ça ?
- Non non, pour rien, c’est juste que parfois, quand on prend du stilnox et du xanax en même temps, on peut se sentir un peu fatigué…  Même des fois, il y a des gens qui perdent l’équilibre et qui tombent…
- Ah vous croyez ? Mais, peut-être que je peux ne pas le prendre, le xanax ?
- Oui, peut-être, on peut essayer…

Je savoure ma victoire.
- Bon, écoutez, on fait comme vous avez dit alors : vous ne prenez plus le xanax le midi, comme ça vous ne risquez pas de vous casser la figure, et puis le stilnox de temps en temps vous essaierez d’en prendre juste un demi, pour voir.
- D’accord ! D’accord, je prends plus le xanax et je prends un demi-Stilmox le soir !

On déroule la suite de l’ordonnance. On essaie de voir ensemble ce qu’il lui faut dans la liste, mais c’est compliqué. Elle me dit que le levothyrox, c’est plus la peine de lui mettre parce qu’elle en a encore un peu. Mais elle sait plus si c’est des 50 ou des 100, qu’elle a encore. Et puis le movicol elle croit aussi qu’elle en a encore mais elle est pas trop sûre. Alors, elle m’invite à la suivre pour faire l’état des lieux des stocks. Elle m’entraîne à sa suite, me fait rentrer dans les toilettes.

C’est pas des toilettes, c’est l’arrière-boutique d’une mercerie de contrebande par temps de guerre.
Derrière les toilettes, un mur complet de boîtes de médicaments.
12 kilos de Movicol, 156 cm³ de Levothyrox de tous les dosages, 15 livres de Lasilix, 3 boîtes de Stilnox : du sol au plafond, des médicaments à perte de vue.
Une fraction de seconde, j’ai l’image de la dame, inconsciente sur ses toilettes, la culotte aux chevilles, ensevelie sous les boîtes de médicaments et les débris de l’étagère, le coin d’une boîte d’Amlor fichée dans la boîte crânienne.

- Bon…
C’est ce que j’ai trouvé à dire au bout de 45 secondes de silence ébahi.

- Bon. Bin écoutez Madame, la prochaine fois que je viendrai, on prendra le temps de faire un peu le tri, d’accord ? Vous avez trop de médicaments qui s’entassent, ça va être périmé, ça sert à rien de continuer à les prendre à la pharmacie avec tout ce que vous avez… Pour cette fois-ci, le movicol vous en avez assez, hein, je vous le remets pas.
- D’accord, d’accord !
- Et puis le lansoyl, vous en avez assez aussi.
- Ah non ! Remettez-m’en une boîte ! Ou deux !
- Non non, regardez : une, deux, trois, quatre, cinq, six, sept boîtes. Vous en avez déjà trop pour le prochain mois, largement, je vous le remets pas.
- Bon, d’accord…
- Et le Stilnox, vous en avez assez aussi.
- Ah non ! Non le Stilmox vous me le remettez ! Au moins quatre boîtes ! J’ai besoin de quatre boîtes !
- Non non non. Il y a 14 comprimés dans une boîte, vous avez 3 boîtes, même si vous prenez un comprimé le soir vous avez largement assez avec ça.
- Mais non ! Des fois j’en prends deux le soir, si je dors pas, et même des fois j’en prends trois, alors j’ai pas assez ! Il faut que vous me remettiez quatre boîtes !

Elle se jette sur une boîte de Stilnox, la saisit à pleine main et la cache derrière son dos.
- Vous l’avez pas vue ! Vous l’avez pas vue ! Menteuse ! Menteuse ! Méchante ! Vous l’avez pas vue, j’aurais pas dû vous amener ici !
- Madame Bainso, si vous n’avez pas assez de trois boîtes de Stilnox, c’est que vous en prenez trop. Deux tous les soirs, c’est déjà beaucoup, beaucoup trop. Si je vous en re-prescris et que demain matin vous vous cassez la figure, je me sentirai responsable.
- Mais j’en prends pas deux ! J’en prends un demi ! Et encore pas tout le temps ! Et lui il en prend aussi ! Pour nous deux, il faut que vous me remettiez au moins deux boîtes !

La négociation continue sur le chemin du retour vers la salle à manger.
- Je suis désolée mais je ne le ferai pas. Vous avez assez avec ce que vous avez ici.
- Bon, bon… Mais vous êtes méchante, lache-t-elle en se rasseyant à sa place.

Je coupe court, je m’assois, je rédige mon ordonnance dans un silence voulu, et je me tourne lâchement vers lui l’air de rien.  Je fais semblant de ne pas la voir relire suspicieusement mon ordonnance à l’autre bout de la table.
Je  l’examine assis à la table, je fais écarter les bretelles, je regarde le dos et les jambes, je prends la tension, j’écoute le coeur et les poumons, je prends des nouvelles. Ca va, ça va, je ne tousse plus !
Je lui demande son ancienne ordonnance, il soulève la toile cirée. Entre le bois et le plastique, de vieux papiers, des enveloppes, et une demi-fortune en liquide, de liasses soigneusement alignées comme dans une boîte de Monopoly.
Pendant que je suis penchée sur ses poumons, j’entends glapir du bout de la table :

- Mais ! Mais elle m’a rien mis du tout ! Elle m’a même pas mis le Movicol et le Stilmox !

219 Réponses à “De 7 à 77 ans.”

  1. Rrr Dit:

    Epilogue vous-même.

    Et puis je vous signale qu’organiser des raids 25 en plein mois de juillet, c’est un full time job.

  2. lulu Dit:

    Ravie de te lire à nouveau Jaddo…et comme cette visite ressemble à celles que je peux faire aussi en remplacement…difficile de modifier une ordo recopiée à l’identique (ou presque) depuis x années…

  3. eo Dit:

    C’est fou comme on retrouve les mêmes…

    J’ai l’impression que les patients vu à domicile, peut-être aussi parce qu’ils sont plus agés, sont les champions des ordos à rallonge.

  4. eo Dit:

    Vus !!!
    Quelle horreur/

  5. Eric Dit:

    Ça me rappelle (et ça ne me rajeunit pas…) mes premiers replacements du temps d’avant où j’essayais de faire comprendre, entre autres, que les cocktails IEC AINS diurétiques distaux, il valait mieux éviter parce que ça pouvait envoyer les gens en réa voire ad patres, et que pour les vieilles douleurs datant de 25 ans on pouvait essayer autre chose. Mais que non et que d’abord le Dr Machinchose, ça fait quinze ans qu’il me suit et qu’il sait ce qui est bon pour moi et que vous vous êtes encore un peu jeune…

  6. Rrr Dit:

    Je vais le préciser tout de suite : le Dr Carotte est un bon médecin. Vraiment bon.
    Vraiment attentif, vraiment EBM, vraiment soucieux de ne pas faire de conneries.
    Juste que des fois, avec toute la bonne volonté du monde, on n’y arrive pas…

  7. MaLuciole Dit:

    « - Madame B****, si vous n’avez pas assez de trois boîtes de Stilnox, c’est que vous en prenez trop. Deux tous les soirs, c’est déjà beaucoup, beaucoup trop. Si je vous en re-prescris et que demain matin vous vous cassez la figure, je me sentirai responsable.  »

    Ya un nom dans ce paragraphe, est-ce normal ?

    Sinon, bonsoir, c’est toujours un plaisir de lire un de vos posts. Même tard…

  8. Rrr Dit:

    Merci :)
    Et pas de panique, Mme Bainso ne s’appelle pas VRAIMENT Mme Bainso…

  9. Eric Dit:

    @ l’hôtesse des lieux : Je ne préjuge en rien des qualités professionnelles du Dr Carotte, mais par expérience (c’est mon côté Dr House), je sais que certains patients n’hésitent pas à se faire prescrire des médicaments incompatibles entre eux en allant consulter plusieurs médecins ignorant des prescriptions «concurrentes».

  10. cardiologue de brousse Dit:

    c’était donc ça !

    bonne nouvelle : la druide(esse) soigneuse à couettes nous est revenu des profondeurs de WoW où elle faisait le rempla particulièrement coton du grand Chaman Cornélius Carottus…

    pas d’épilogue pour MM peut-être aussi ?
    ( on l’espère )

    sinon, j’ai connu une Mme Bainso
    Bainso…diasépine je crois
    peut-être la même ?

  11. Niluje Dit:

    Si tu savais quel plaisir je prend à te lire Jaddo, si tu savais à quel point…

    Mais dit moi, on en fait à quelle fréquence des visites à domicile quand on est MG ? J’ai longtemps cru qu’il s’agisait exclusivement de consultations en cabinet dans cette spé. Ma foi, ça m’a l’air plutot intéressant à faire.

    Prend soins de tes couètes.

  12. HariboDoc Dit:

    Niluje Dit:
    « Mais dit moi, on en fait à quelle fréquence des visites à domicile quand on est MG ? J’ai longtemps cru qu’il s’agisait exclusivement de consultations en cabinet dans cette spé. Ma foi, ça m’a l’air plutot intéressant à faire. »

    De quelle planète viens-tu Niluje pour poser une telle question?

  13. Niluje Dit:

    pour HariboDoc:

    Je viens de la 4ème dimension. Là où on est parfois trop jeune pour tout savoir, même ce qui pourait paraître évident. ;)

  14. Thomas Dit:

    Ravi de te relire, Dr Couettes… Mais je m’interroge, qu’est-ce donc qu’un « Raid 25 » ?

  15. boltac Dit:

    @ Thomas

    C’est l’autre vie de Jaddo. De l’autre coté du mirroir. Mais la Reine de coeur a changé de Job et les lapins… mieux vaut ne pas parler des lapins.
    WOW (world of warcraft)

  16. Tam Dit:

    syndrome de diogène ?

  17. trop sérieuse Dit:

    Tache ardue s’il en est que de modifier de telles ordonnances !

    mais quand on est plusieurs à formuler le même message, les patients peuvent mieux l’entendre.

    le Dr Carotte doit être bien heureux de sa remplaçante.

    juste un détail : il est possible de téléphoner au pharmacien quand la patiente demande un renouvellement au bout de 8 jours (pour voir…)

  18. Marie Dit:

    Encore un article superbement écrit, as usual, Bravo et merci :)

  19. docside66 Dit:

    « c’est juste que des fois, avec la meilleure volonté… », et oui, c’est exactement ça la médecine générale, la prise en charge globale du patient dans son milieu, meme, surtout, si ça ne sent pas le thym ni la lavande, et que les semelles font un drole de bruit quand on marche, et que tu ne sais méme pas ou poser tes fesses pour rédiger(recopier) l’ordonnance, et que parlementer, expliquer, parfois tu n’as plus tellement, l’énergie, la foi, la conviction, la force…(rayer la mention…) Alors l’EBM, parfois, j’ai du mal moi aussi, mais pourquoi me culpabiliser de ne pas savoir appliquer dans la jungle des Recommandations de Boooonnes Pratiques elaborées par des savants qui vivent dans des zoos?( La formule n’est pas de moi mais du dr F.K…c, salutations!) Et en plus, ce coté un peu « Bidochon » raleur et contestataire, j’espére que je l’aurais encore à 179/2!!
    A part ça content de ton retour, j’étais un peu en manque, bravo pour le style et le fond, et, enfin pour les Nuls, raids 25???

  20. dJe Dit:

    25 ? Organiser ?
    ‘Va falloir se trouver un créneau pour parler de tout ça, j’ai manqué pas mal d’épisodes.

  21. luthi Dit:

    Mme Jaddo,
    je te lis depuis peu et je suis assez fan de tes aventures trépidantes et très bien romancées, quoiqu’en dise ton sous-titre, et même si je n’ai moi-même aucun rapport avec la médecine.
    Me laisserais-tu te mettre en lien chez moi?

  22. cardiologue de brousse Dit:

    - qu’est-ce qu’il vous donne comme traitement le Docteur Radis Madame Michu ?
    - Ha ben ! y’a le co-machinvel pour ma tension, et puis y m’a rajouté aussi du milord y’a trois mois pasqu’ y m’avait trouvé 22 de tension , mais faut dire qu’à l’époque j’étais tressé pasque mon Gaston était à l’hôpital pour sa prostate et donc j’me suis dis que c’était pas la peine de le prendre mais j’lui ai pas dis pasque il avait l’air inquiet et qu’il est si gentil, le docteur hein! pas mon Gaston..
    - autre chose ?
    - Ha ben oui ! l’elimor et la pravamachine pour mon cholestérol, ça j’les oublie jamais !
    - les deux à la fois ?
    - Ha ben oui, ça rattrape d’avec le milord !
    - Ha ben oui effectivement…

  23. HariboDoc Dit:

    « qu’est-ce qu’il vous donne comme traitement le Docteur Radis Madame Michu ? »

    Dis donc cardio, tu ne pousses pas un peu grand-mère dans les orties?
    Pas une grand mère ne sort des griffes du docteur cardio sans ses 5 molécules….
    Simple, une grand-mère avec une pathologie cardio et un peu de diabète, c’est presque un catalogue:-)

  24. cardiologue de brousse Dit:

    euh…ben non !
    en dehors du BASIC (cqfd : bêta-bloquants/antiaggrégants/statine/IEC/ risks factors control )pour  »vrais » cardiaques, les cardio sont,contrairement à ce que tu sembles penser, ou à ceux que tu dois fréquenter, plutôt minimalistes et font assez souvent le ménage dans des thérapeutiques  »en milles-feuilles » établies depuis Mathusalem par des confrères depuis longtemps à la retraite et dont personne n’a depuis remis en cause les prescriptions (si peu qu’un diagnostic d’angor ait été posé en 1970 sur de vagues douleurs rétro-sternales ).
    pour le diabétique effectivement c’est joker, mais c’est pas de jeu; en revanche l’arrière grand-mère ( car des grands mères de 50-55ans j’en vois des tas )  »un peu diabétique  » et  »un peu cardiaque  » de 85 ans et qui pète le feu, MAIS JE LUI FOUS LA PAIX!!

    par ailleurs, l’ortie étant connue pour ses facultés diurétiques, et comment que je pousse Mémé dans les orties !

  25. cardiologue de brousse Dit:

    en fait c’était surtout pour illustrer le fait qu’on ne sait jamais si nos thérapeutiques sont réellement prises ou com-prises et qu’on se doit de rester à la fois méfiants et humbles sur nos propres actions et prescriptions; il y a l’EMB et il y a la MDLVV ( médecine de la vraie vie)

  26. Medicine Men Dit:

    Allez c bon là ça suffit. Les cardio sont en général et généralement vus par le reste de la profession comme d’arrogants snobs par des gens qui ne connaissent rien à rien à la médecine.

    on va arrêter les discussions de comptoir deux secondes et revenir à des trucs plus intéressants si vous voulez bien. et que chacun fasse un peu de ménage dans sa tête débile.

  27. HariboDoc Dit:

    50-55 ans .. c’est la fleur de l’âge !!! ;-)
    Non, je te parle des grand-mères de l’âge de Mme Michu.. 85-90 ans…
    Validité prouvée du traitement basique? (AAP, statines, risks factors comme tu dis..)
    Parlons même du traitement de l’HTA …
    On ne doit pas fréquenter les mêmes cardio :-) Ici en RP c’est plutôt un chèque en blanc à l’industrie pharmaceutique …

  28. zigmund Dit:

    je débarque ici(à partir du blog)de stockholm. je reviendrai. dans ma spé pas trop à me plaindre de l’abus des tt
    ai juste eu un gars limite glaucome accro aux BB (parce que çà lui soignait les « brulures oculaires » ) qui avait pouls limite et asthme et je passe les consultations à essayer de la convaincre de laisser tomber…
    pour l’instant il survit …et moi je prie !

  29. Rrr Dit:

    A Luthi : Merci beaucoup. Et bien sûr bien sûr, tout le monde a le droit de me mettre en lien. Juste, il ne faut pas se vexer quand je ne renvoie pas la politesse, mes liens sont peu nombreux et purement médicaux.

    Au plaisir.

  30. cardiologue de brousse Dit:

    @ MM: Ha que si je veux que je cause chiffon avec les autres dèbiles ( du latin debilus : faible ) !

  31. Medicine Men Dit:

    Ah be j’t'en prie t’étais pas visé !

  32. cardiologue de brousse Dit:

    bon! ben, c’est pas grave…

  33. Dominique Dupagne Dit:

    Jaddo, arrête de faire chier les vieux qui demandent juste à dormir en attendant la mort.

  34. doclili Dit:

    mais non, elle ne les fait pas chier… elle n »‘a pas mis le movicol (arf!arf!arf!)

  35. luthi Dit:

    Merci merci :o)
    « se vexer », connais pas.
    Je continuerai avec plaisir (et pas mal de fous rires devant tes mises en situation imagées) à te suivre.

  36. Rrr Dit:

    Bin j’essaie, j’essaie… :-/
    Mais ils vont pas les faire chier pire que moi, les orthopédistes, elle et son fémur ?

  37. tico Dit:

    Les psy4, spécialistes des ordonnances à rallonge avec plein de médocs on-sait-pas-si-ça-sert-vraiment-dans-le-cas-présent, ça doit pas être tes amis, alors, ô Dr Couettes. Pourtant, des études prouvent qu’en sortant d’hôpital psy, on a toujours zolpidem/amprazolam ou des copains dans l’ordonnance de sortie. Après, pour les baisser, c’est trop la galère! Combien j’en vois des Mme Bainso!!! C’est sûr que c’est plus rapide de prescrire ça que de faire une bonne psychothérapie…. Les gens sont cons de n’en faire pas davantage… Ah! Suis-je bête… c’est pas remboursé par la sécu…(alors que les benzo…)

  38. Pierrot dans la lune Dit:

    Bonjour
    Ouvrons un autre débat. Est-il plus utile de leur prendre la tension ou de leur faire un test de 5 mots (test de dépistage des troubles mnésiques). La prévalence de la maladie d’Alzheimer ne doit pas être loin de 25 % à l’âge de Mme Bainso. Je serais vraiment curieux de savoir quel est son score, ainsi que de savoir qui des deux prépare les médicaments, si elle a un plan de traitement clair, qui gère les papiers et l’argent etc… S’il s’avérait qu’elle ne se souvienne plus du doux prénom d’Aloïs, ce ne serait pas pour lui rajouter une molécule en plus, mais pour lui permettre de voir de temps en temps une gentille infirmière qui viendrait préparer son semainier.
    Chère Dr Jaddo pendant mes stages de médecin générale, j’avais des très bon formateurs, de ceux qui font les tests de lecture dans Prescrire. Eh bien aucun ne faisait de dépistage des maladies de la mémoire.
    Pourquoi ? J’attends vos réponses.
    En tout cas félicitation pour ouvrir la pharmacie lors des visites, c’est surement plus informatif que la tension. Ouvrir le réfrigirateur c’est pas mal également… on tombe parfois sur un laboratoires clandestins de bactériologie !

  39. HariboDoc Dit:

    « …pendant mes stages de médecine générale, j’avais des très bon formateurs, de ceux qui font les tests de lecture dans Prescrire. Eh bien aucun ne faisait de dépistage des maladies de la mémoire.
    Pourquoi ? … »
    Et bien…
    parce qu’il est plus rapide de prendre la TA que faire ces tests,
    parce qu’un vieux qui perd la mémoire c’est normal,
    parce que le plan de soins à mettre en place dans l’hypothèse d’un trouble cognitif demande un sacré investissement (famille, assistante sociale, aide à domicile, etc…) et qu’il vaut mieux faire semblant de ne pas s’en rendre compte,
    parce que rédiger une belle ordonnance est plus simple,
    parce que les grands mères font illusion et que seul un oeil averti s’en rend compte au début,
    parce que faire baisser sa TA à 13/8 est tellement plus facile,
    parce que prescrire la dernière association d’anti HTA, anti cholestérol est bien plus valorisante (un médecin à la pointe du progrès)
    parce que…
    parce que…

    des milliers de raisons de ne pas vouloir voir…

    Chaque médecin a sa Mme Bainso qu’en toute sincérité il pense prendre en charge correctement: des visites régulières, des bilans bio réguliers, des avis spécialisés de temps en temps.

    Et si de bien soigner c’était de ne pas soigner?
    Gardons beaucoup d’humilité …

  40. Medicine Men Dit:

    C’est bien l’Humilité ! pour justifier l’incompétence!

    Voilà ça nous fait déjà 2 étendards en Hu, Humilité et Humanité … A vos claviers pour le prochain

  41. Estelle Dit:

    il y a un article sur le dépistage d’alzheimer dans le La Recherche de juillet/aout qui est d’ailleurs consacré à la mémoire :o)

  42. Estelle Dit:

    et sinon, ta réaction sur la mémoire me rassure un peu Pierrot, parce qu’en mode psychologie à deux balles je dirais que cette dame s’assure d’avoir tout ce qu’il faut malgré ses défaillances intelectuelles

  43. Pierrot dans la lune Dit:

    @Estelle
    Je n’ai pas compris la deuxième intervention, pourrais tu reformuler ?

  44. Rrr Dit:

    Tout ça respire la bonne volonté et l’humanité, pour faire plaisir à MM.
    Mais, très entre nous, des tests de mémoire pour quoi ?

    Pour dépister quelque chose qu’on ne pourra pas traiter, de toutes façons ?
    Pour pouvoir faire se sentir encore plus mal, preuves et chiffres à l’appui, une vieille dame qui se sent déjà glisser ? AHAHAHA MADAME ! Vous avez des troubles de la mémoooooire, c’était pourtant pas compliqué, « citron ! », la sénilité n’est pas loin, regardez, 19/30, bouuuuh !
    Les jolis tests plein de citrons, d’horloges et d’humiliations, pourquoi faire ?
    Pourquoi les chiffres, pourquoi l’encre, pourquoi la preuve ?

    Pour une raison effectivement : pour savoir si une infirmière qui prépare les médicaments pourra éviter des bourdes, pour savoir s’il faut prévoir un entourage plus présent, des visites plus fréquentes.

    Je ne suis pas sûre qu’on ait besoin d’horloges pour ça.
    Comment ils mangent ? Comment ils prennent leurs médicaments ? Comment ils téléphonent ?
    A-t-on vraiment besoin de citrons pour le savoir ?

  45. Isabelle Dit:

    « Comment ils mangent ? Comment ils prennent leurs médicaments ? Comment ils téléphonent ?
    A-t-on vraiment besoin de citrons pour le savoir ? »

    Non, certainement pas, juste d’un peu de lucidité. Lucidité que parfois, ni les proches ni le médecin traitant les plus bienveillants n’ont pas. Oui, parfois, c’est le banquier qui l’a à leur place ; je sais, c’est pas très médical, comme orientation du débat…
    « parce que les grands mères font illusion », très très bien parfois, et que personne n’entend leur appel au secours ambigü et paradoxal.

  46. Pierrot dans la lune Dit:

    @Rrr, merci beaucoup pour votre réaction, c’est exactement à ce genre de caricature que je voulais répondre, alors comme personne n’a osé vous vous êtes dévouée, car je ne peux croire que vous en pensiez un mot. Je m’imagine fin des années 80 : à quoi ça sert de dépister le VIH puisqu’on ne sait pas le traiter.(c’est vrai je fais du Schopenauer au rebais : cf ‘l’art de convaincre les gens).

    Si même les médecins pensent que la maladie d’Alzheimer est honteuse et qu’on ne disposera jamais d’un traitement efficace alors à quoi bon (pas de détournement du débat sur les traitements actuels svp)
    Les traitements actuels ont changé la prise en charge parce que maintenant on s’occupe de ces malades, et on soutient leur conjoint, leurs enfants qui ne comprennent pas toujours ce qui se passe.

    Vous dites que les tests sont humiliants : je vous assure qu’entre un MMS, un toucher rectal et une gastroscopie, j’ai vite choisi. Plus sérieusement vous dites à quoi ça sert ? Justement à faire la différence entre un problème attentionnel ou d’anxiété et une maladie d’Alzheimer !!! L’argument du bon sens ne tient pas : ce serait comme estimer la tension par la palpation du poul !!!

    Parce que très entre nous il en y comme même pas mal des Mme Bainso hospitalisée pour un classique « maintient à domicile impossible » qui ont une démence évoluée jamais diagnostiquée, sans aide à domicile adaptée, avec l’aidant le plus proche en burn-out. Oui on peut se laisser piéger en voyant les gens au domicile dans leur routine : ça va Mme Bainso ? Oui, oui : je mange bien, on vieilli c’est comme ça, oui il fait beau et demain il va pleuvoir…
    Et on n’a pas de contact avec les enfants de Mme Bainso qui eux ont remarqué quelque chose masi bon c’est normal, c’est l’âge, c’est la sénilité, c’est normal.

    Alors pour toutes ces raisons et aussi parce que je n’arrive pas encore à mesurer le volume hippocampique des mes patients par la simple imposition des mains (mais ça va venir!) j’ai besoin de mes citrons et de mes horloges, et puis on ne pourra pas faire des IRM à 300 euros à tous les 150 000 nouveaux cas par an.

    Et je n’humilie pas mes patients (Rrr ça m’a énervé, c’est le passage ou je n’ai même pas supporté le second degré) Quand on leur pose ces questions à nos p’tits vieux, ça les angoisse, c’est normal. Alors on leur dit qu’il ne repasse pas le bac (sourire) et que c’est comme à l’école des fans : tout le monde à 10/10 (et la ils rigolent en se disant « qu’il est con ce docteur »).
    Puis on leur dit qu’on va leur poser des questions faciles, même un peu bête, et d’autre plus difficile auxquels ils ne pourront peut-être pas répondre et c’est normal. Je ne vois pas où est l’humiliation.

    Vous êtes convaincu chèr Rrr ? Ou alors j’attend vos arguments.

    NB : Prescrire fait un numéro entier sur les soins aux personnes âgées, dont 50 % pour casser les traitements actuels de la maladie d’Alzheimer (et ce n’est pas le débat, je serai plutot d’accord avec eux) mais rien sur les conséquences humaines du au retards de diagnostic.
    J’ai trouvé cela irresponsable car ça renforce encore l’idée que ça ne sert à rien (de faire le diagnostic)

  47. Pierrot dans la lune Dit:

    Simplement pour les non initiés qui se demandent ce qu’on peut bien faire à nos p’tits vieux avec notre citron (on le presse et puis on le fait boire à nos patients cul sec ! Arf ! Arf ! Arf). Cela fait référence au trois mots « citron, clé et ballon » qu’on fait apprendre par coeur dans un test de mémoire.

  48. HariboDoc Dit:

    « Pour quoi faire » demande rrr ?
    Justement pour ne pas faire n’importe quoi…

  49. haribodoc Dit:

    PS: cela me fait penser à un autre combat; celui des soins palliatifs.
    « C’est tout ce qui reste à faire quand on pense qu’il n’y a plus rien à faire ». Cecily Sanders

  50. Medicine Men Dit:

    Céline Dion c’est Céline Dion. Cindy c’est Cindy.

  51. cardiologue de brousse Dit:

    juste pour dire que je partage l’avis de  »Pierrot pas si dans la lune » et que pour moi ça sert sans doute à  »faire » de la médecine ou plutôt à  »faire » son boulot de médecin.
    travaillant aux côtés de gériatres en milieu hospitalier je trouve leur vision et leur traitement des problèmes médicaux et non-médicaux liés à – disons en gros-  »la vieillesse » particulièrement respectueux de la personne .
    les outils qu’ils utilisent leurs sont nécessaires comme l’échographe du cardiologue ( mais moins que l’index de l’urologue ?)
    et puis,si la vieillesse est un naufrage : COULONS VITE !

  52. voyance Dit:

    Merci pour cette histoire

  53. Marie Dit:

    je lis souvent ton blog …bref tout ça pour dire que nous on se fait insulter parce que l’on a pas donné « le Stilnox que le remplaçant il a OUBLIE de prescrire..mais que l’on sait bien que Dr Cerise lui il donne toujours….alors……. »

    Marie (pharmacien)

  54. Medicine Men Dit:

    Ouais mais vous c’est normal qu’on vous insulte bandes de chiens

  55. Radéchan Dit:

    Je me demande comment l’hôte de ces bois fait pour ne pas avoir envie de clore son blog quand on lit ces commentaires haineux sur un post qui est meugnon, et qui reflète tout à fait l’état d’esprit du jeune qui s’installe, d’ailleurs je m’y suis reconnu, alors bien sûr qu’en vieillissant on devient plus cynique et efficace, et qu’on n’essaie plus de faire remonter son lit à la rivière mais tout de même, merci à l’auteur du blog et un peu de délicatesse et de retenue dans les propos, bande de blousons noirs !

    :petit lapin blanc avec un chouchou rose:

  56. docteur vincent Dit:

    Ca aurait été sympa de faire une photo cachée pour l’illustration.
    Moi il faut que la famille cafte parfois pour que je sache les « trésors » pharmaceutiques que les vieilles dames recèlent dans leur armoire. Et encore, je ne peux les accuser, ne l’ayant pu voir de mes yeux.

  57. Léonie Dit:

    Que faire devant ces 179 ans de vies que plus rien n’intéresse à part les médocs et la venue régulière du médecin traitant?
    Les futurs médecins (dans 40 ou 50 ans) verront peut être des personnes âgées accro aux jeux vidéos et de d’autres types de médicaments parce que les mentalités auront changé. En fait peut on changer un mauvais pli pris depuis si longtemps? Je n’y crois guère. Il suffit de penser aux mauvais pli que tout un chacun a pris sans pouvoir s’en défaire malgré un bonne volonté.

  58. Medicine Men Dit:

    Cool, ça fait lgtps kon navai pa vu Léonie.

    Du bon sens !! Du bon sens dans tes mots !!

    Mais comment se fait-il que j’ai envie de me tirer une balle à chaque fois après avoir lu ce que tu dis ??? lol

    et, oui j’écris oci en abrégé … sa déranj kkun ???? ok sa déranj Cardio de Brousse. et meeerde

  59. cardiologue de brousse Dit:

    qu’est-ce qu’un gentlemen ?

    quelqu’un qui sait jouer de la cornemuse et qui n’en joue pas …

    Adapté à Léonie:

    quelqu’un qui sait dire des conneries et qui n’en dit pas…

    mais au fait… y’a t-il un féminin à gentlemen ?

    et adapté à MM ça donnerait quoi ?

    la même chose !

  60. Léonie Dit:

    Dixit MM : Mais comment se fait-il que j’ai envie de me tirer une balle à chaque fois après avoir lu ce que tu dis? A Demander à RADECHAN ?
    Cela dit, le défaitisme mis à part, on peut toujours essayer de raisonner les irraisonnables, l’essai peut être payant parfois. C’est ce que Jaddo essaye de faire. Elle peut sans doute gagner une bataille, mais pas la guerre, surtout dans ce cas là.

  61. MG de lande Dit:

    Moi, je suis totalement d’accord avec Rrrr…..,mais pas au 2° degré.Et peut-être que si aucun de tes maitres de stage ne fait le test horloge ou citron, c’est qu’ils ont essayé (comme moi) et découvert l’inanité de ces tests.Si on les fait passer à ceux pour qui on a un gros doute, ils ne font que confirmer cette impression. Si on a un patient qui ne sait pas gérer seul son traitement, qu’est ce qu’on en a à faire qu’il ait 26/30: on fera passer l’infirmière pour le pilulier. Ces tests ne servent qu’aux labos pour essayer d’évaluer l’efficacité des médicaments (efficaces à l’avenir, peut-être, mais pas maintenant). Dans la pratique du médecin traitant de base qui va devoir gérer à domicile le déclin de son patient, quel interêt de savoir s’il s’agit d’un déclin pathologique ou « bêtement » sénile ?
    « Parce que très entre nous il en y comme même pas mal des Mme Bainso hospitalisée pour un classique « maintient à domicile impossible » qui ont une démence évoluée jamais diagnostiquée, sans aide à domicile adaptée, avec l’aidant le plus proche en burn-out. »
    Parce que très entre nous, des Mme Bainso qui refusent toutes les aides, des aidants qui ne veulent pas voir la dégradation de leur proche,des endroits où les infirmiers débordés ne peuvent assurer la prise en charge des personnes agées dépendantes aussi bien qu’ils le souhaiteraient, j’en ai vu bien plus que de médecins incapables de faire un diagnostic d’Alzheimer.
    Le seul enjeu dans la prise en charge d’une démence n’est pas médicamenteux mais social.
    Quelle est la fiabilité de ces tests , leur reproductibilité? Que peut-on en conclure lorsqu’ils sont pratiqués sur une personne agée en état de stress, malade, hospitalisée?Je n’ai pas la réponse.
    La seule chose que je peux dire, c’est qu’ils sont un outil.Un outil, tu t’en sers 3-4 fois et tu vois s’il t’est utile et t’apporte quelquechose. Sinon, il va rejoindre le couteau électrique, le rameur elliptique et la tourniquette pour faire la vinaigrette (et les anticholinestérasiques…)aux oubliettes. C’est ce qui s’est passé dans mon cas pour MMS, horloge et 5 mots.

  62. Léonie Dit:

    J’avais un oncle atteint de la maladie d’Alzheimer. Pas de structure pour le prendre en charge, même s’il y en avait eu une cette solution n’aurait pas été choisie par la famille. En fait il a vécu jusqu’à sa mort auprès de sa femme aidée par ses enfants. Aujourd’hui, les enfants ne prennent plus en charge leurs parents âgés même quand ils sont proches. La société a changé et les mentalités aussi. Désormais les personnes âgées dans les pays dit civilisés, sont condamnées à finir seules. Autrefois on disait « le baton de vieillesse » quand on parlait de Sa descendance.
    Fini aujourd’hui, peut être faudrait-il trouver une autre solution, parce que nous, il y a forte chance qu’on finissent notre vie comme les Mme BAINSO ou se tirer une balle dans la tête s’il nous reste assez de lucidité pour ne pas finir seuls comme des chiens. Se rappler de la cannicule où tant de personnes âgées sont mortes pour avoir été oubliées par leurs proches.

  63. Hippo Doc Dit:

    Dommage…
    Dommage de ne pas croire en ces tests. Ils sont fiables, reproductibles, mais encore faut il les faire passer de la bonne manière (enfin, là je parle surtout du MMS).
    Quand on a une expérience en gériatrie et qu’on aime ça, on se rend vite compte de l’intérêt de tels tests. Pour ceux qui n’en sont pas convaincus, il peut être fort intéressant (et instructif), de discuter avec des neuropsychoogues, spécialisés là-dedans, qui manient ces tests comme personne…et qui savent comme personne décrire leur utilité et leur fiabilité…
    Il ne faut pas oublier que ces tests nous servent aussi (et peut etre surtout ) à suivre le déclin de la maladie, qui est loin d’être identique pour tous les patients, ce qui nous permet d’anticiper un peu et d’adapter les aides autour, sans se fier uniquement à la clinique (enfin, à l’impression) constatée lors des examens (y’a des aptients qui ont un vernis extraordianire…mais quand on gratte un peu….y’a de sacrés failles!).
    On peut aussi s’appuyer sur ces chiffres pour essayer de convaincre le patient de s’arrêter de conduire, par exemple, chose difficile…

    Quant aux médicaments, tout n’est pas tout noir, ni tout rose. Comme toujours. Quand on lit un peu les études, et les constatations des neurologues et gériatres, tous semblent tomber d’accord sur le fait qu’il y a des patients répondeurs, et d’autres non répondeurs. Les traitements ne marchent pas toujours, loin de là. Mais quand ça fonctionne, ça peut vraiment aider. Ceux qui disent que ça ne marche pas devraient aller faire un tour en service de gériatrie spécialisé dans la prise en charge des déments. Le nombre de patients est forcément plus important que le recrutement du cabinet libéral. Et les constats faits là bas sont donc plus représentatifs. Et parfois impressionnants. Et ne pas oublier, et la boucle est bouclée, que les anticholinestérasiques sont totalement inefficaces dans certaines formes de démence, et plus efficaces dans d’autres…D’où l’intérêt d’un diagnostic précis, et de ne pas en rester à la démence « sénile ».

    Mais qu’est ce qui gêne autant les médecins dans le suivi de cette maladie?? Pourquoi de telles réactions, si tranchées?? On a quand même bien d’autres traitements pas plus efficaces, que l’on continue à utiliser ! Pourquoi une telle réticence à poser un diagnostic?? Pourquoi dans ces maladies là, et uniquement dans celle là (ou éclairez moi, je ne vois pas quoi d’autre?) on voit autant de médecins qui tiennent absolument à s’occuper de leurs patients sans savoir ce qu’ils ont exactement????

    -qu’est ce qu’il a, docteur?
    - un cancer.
    - un cancer de quoi??
    - ben, j’sais pas , on s’en fout…de toute façon il va en mourir.

    Bon je sais, là, je provoque. Mais y’a un peu de ça quand même….

    Je suis perplexe….

  64. MG de lande Dit:

    Qu’est ce que ça change au final, ce beau diagnostic? C’est la seule question intéressante. La prescription d’anticholinestérasiques retarde de 2 mois l’entrée en structure s’il s’agit d’un Alzheimer, et ne fait rien du tout si un mauvais diagnostic a été posé.Et je ne parle pas des effets nocifs fréquents (cardio notamment)
    Ce qui me gêne dans le suivi de cette maladie? Ce n’est pas un problême médical, aussi longtemps que nous n’aurons aucun traitement à proposer, cela sera surtout un problême social.
    C’est que je n’aime pas les faux espoirs qu’on dispense à nos concitoyens: on guérit la maladie d’Alzheimer, on guérit 1 cancer sur 3, on peut vaincre toutes les douleurs….. J’en passe et des meilleures.C’est souvent nous qui gérons les « rebuts » (leur incompréhension, leur sentiment d’abandon) des spécialistes, des consultations anti-douleur,des cancérologues quand ils ont essayé tout le bel arsenal diagnostic et thérapeutique. Et pour quel coût?
    C’est que je soigne des personnes et pas des tests.Et qu’avec un même résultat au MMS, on a affaire à des situations complètement différentes.

    Il se trouve que j’ai commencé ma « carrière » par la gériatrie. Et qu’après quelques années de pratique, j’ai fini par trouver qu’il y avait une espèce d’indécence à toute cette agitation autour de personnes qui ont (bien ou mal) vécu leur vie et qu’on entretient fièrement comme des plantes vertes alors que nous ne sommes pas fichus d’offrir des conditions d’éducation et de travail décentes aux jeunes de ce pays, de rechercher les causes de l’augmentation phénoménale des cancers chez les jeunes adultes, d’enfin s’attaquer au problème de l’alcoolisme et des toxicomanies,alors que notre psychiatrie est méthodiquement mise en pièces….Je suis consciente que c’est politiquement incorrect . Mais il faudrait peut-être que la société révise ses priorités et accepte de regarder cette évidence en face: il semblerait que nous soyons mortels, si, si!
    Alors: qu’on les entoure, qu’on les poupougne, qu’on les accompagne: OK. Mais avec les moyens actuels, il est illusoire de penser leur(nous) éviter (?) la décrépitude. Qui soigne-t-on quand on les prolonge, grabataires et rétractés,pendant des années (je l’ai vu!) à part notre sentiment de culpabilité ou notre peur de la mort?

    Et pourquoi donc continues-tu à utiliser des traitements dont tu sais qu’ils sont inefficaces?;-D

  65. HariboDoc Dit:

    Même réponse MG de lande que celle faite plus haut à la question à quoi cela sert de faire ces tests: A ne pas faire n’importe quoi !
    Ton discours est obsolète.
    L’omnipotence du médecin n’existe plus (a-t-elle d’ailleurs existé?).
    Le temps des traitements et des prises en charge ne repose plus sur le doigt mouillé levé en l’air, le bon vouloir ou la bonne compétence « auto évaluée » d’un praticien.
    « je n’ai pas besoin de faire des tests…je sais ! »
    Ton discours montre que tu ne sais rien … ou pire, tu crois savoir.
    Le non-savoir serait source de compétence ? Et en corolaire : le Savoir serait source d’incompétence.
    Vaste débat !
    Le problème, c’est quand le Savoir ferme l’esprit…

  66. Pascal Crémades Dit:

    Cette histoire, je pense que tout généraliste l’a vecu mais je pense qu’il n’y en a qu’une pour la raconter aussi bien ..merci Jado, continue comme ça …

  67. Rrr Dit:

    Bon, j’avais commencé à préparer une longue réponse ordonnée au crayon dans mon joli cahier bleu.
    Mais là, quand même, je suis obligée de poser la question à HariboDoc qui a dit deux fois « A ne pas faire n’importe quoi ! ».
    Et voilà donc une longue réponse parfaitement désordonnée.

    Mais c’est QUOI, faire n’importe quoi ?
    Mettre une aide à domicile à une patiente alors qu’elle a un MMS nickel et que les horloges disent qu’elle n’en a pas besoin ?
    Vraiment, je veux bien un exemple de n’importe quoi.
    Il y a des médicaments hautement contre-indiqués en cas d’Alzheimer qu’il faut interrompre immédiatement alors qu’ils sont très bons pour tous les autres débuts de démence ? Il y a une chose ultra importante à faire en cas de début d’Alzheimer qui ne doit pas être faite pour une casual vieille ?

    Vraiment, je ne vois pas.
    On a un test médiocre (une sensibilité de 63%, c’est médiocre) pour dépister une maladie pour laquelle il n’existe pas de traitement efficace.
    Rien à voir avec l’échographie cardiaque, qui permet souvent de déboucher sur une vraie conduite à tenir thérapeutique.

    ((Désolée, hein, quelqu’un a demandé plus haut de ne pas rentrer dans le débat du mauvais rapport bénéfice/risque des traitements actuels, mais comme ça sous-tend un peu tout le problème, je trouve ça compliqué…))

    Ce qui m’intéresse dans le diagnostic d’Alzheimer, c’est ses répercussions dans la vie quotidienne. Et juste, ce sont directement elles que j’essaie d’évaluer, sans passer par la case précédente qui ne m’intéresse pas beaucoup et qui ne change pas ma prise en charge.
    Je m’intéresse à la mémoire de mes vieux. J’essaie de mettre en place des aides adaptées, de mobiliser les choses qu’il faut autour d’eux, de ne pas les laisser en situation de faire n’importe quoi avec leurs médicaments ou leur argent.
    Et c’est peut-être juste que je manque de compétence, mais pour ça, moi, le MMS ne m’aide pas.

    « …pendant mes stages de médecine générale, j’avais des très bon formateurs, de ceux qui font les tests de lecture dans Prescrire. Eh bien aucun ne faisait de dépistage des maladies de la mémoire.
    Pourquoi ? … »
    Et bien…
    parce qu’il est plus rapide de prendre la TA que faire ces tests,
    parce qu’un vieux qui perd la mémoire c’est normal,
    parce que le plan de soins à mettre en place dans l’hypothèse d’un trouble cognitif demande un sacré investissement (famille, assistante sociale, aide à domicile, etc…) et qu’il vaut mieux faire semblant de ne pas s’en rendre compte,
    parce que rédiger une belle ordonnance est plus simple

    Les gentils testeurs de mémoire et les méchants preneurs de tension ?
    Je vous assure qu’il est plus rapide de faire un MMS que de passer 20 minutes dans les toilettes à pharmacie de Mme Bainso, ou 15 minutes à laisser expliquer à Mme Damlor quels cachets blancs dans la boîte verte elle prend le midi, ou plein de fois 7 minutes à laisser finir une longue phrase jusqu’au bout qui n’a rien à voir avec le médical, ou plein de fois 4 minutes à laisser faire un chèque sans l’arracher pour le faire moi-même.
    Je dépense du temps (beaucoup) et de l’énergie à essayer d’estimer comment mes vieux s’en sortent.
    Je ne sais pas si j’atteins 63% de sensibilité, mais comme c’est à peine plus que de tirer à pile ou face, j’ose espérer que oui.

    Et oui, parfois, l’étiquette aide. Aide à convaincre les proches, aide à convaincre d’arrêter de conduire.
    Et parfois aussi, l’étiquette détruit. Détruit l’espoir, détruit la confiance, détruit les projets d’avenir.

    Et si, ça arrive parfois de dire aux gens « Un cancer de quoi ? Boah on s’en fout de toute façon il va en mourir »

    Et moi aussi je sais ce que je préfère entre un MMS et un TR, et bizarrement, je prends le TR.
    C’est juste qu’on ne range pas notre pudeur au même endroit.

  68. MG de lande Dit:

    A ne pas faire n’importe quoi !
    Ton discours est obsolète.
    L’omnipotence du médecin n’existe plus (a-t-elle d’ailleurs existé?).
    « Le temps des traitements et des prises en charge ne repose plus sur le doigt mouillé levé en l’air, le bon vouloir ou la bonne compétence « auto évaluée » d’un praticien.
    « je n’ai pas besoin de faire des tests…je sais ! »
    Ton discours montre que tu ne sais rien … ou pire, tu crois savoir.
    Le non-savoir serait source de compétence ? Et en corolaire : le Savoir serait source d’incompétence.
    Vaste débat !
    Le problème, c’est quand le Savoir ferme l’esprit… »

    Céçuikidikyé !

  69. Hippo Doc Dit:

    « C’est que je n’aime pas les faux espoirs qu’on dispense à nos concitoyens: on guérit la maladie d’Alzheimer (etc) »
    Ah bon? Qui dit qu’on guérit la maladie d’Alzheimer???Il suffit alors d’expliquer que non, ça ne se guérit pas…

    Moi aussi j’en passe du temps à laisser mes patients faire leurs chèques, à écouter leurs discours et évaluer sans tests leurs capacités cognitives, comme ça , au feeling. Et ça apporte énormément, et c’est très important.

    Je dis juste que de temps en temps, mettre un nom sur une maladie, ça n’est pas négatif.Et ça peut servir.

    On peut dire à quelqu’un qu’on ne traite pas son cancer et qu’il va en mourir, sauf qu’en général, on sait quel cancer, ou alors c’est qu’il a des métastases partout….et ça ne nous intéresse plus de savoir d’ou ca vient…

    Pareil pour la démence: si c’est manifestement trop avancé, OK, à quoi bon chercher à poser un diagnostic précis, c’est trop tard…Mais si on est au début…

  70. HariboDoc Dit:

    Science sans conscience…

    « Faire n’importe quoi » : c’est rarement ne pas faire, c’est parfois mal faire, c’est souvent faire sincèrement et non adapté.

    Ne pas faire : C’est, par exemple, dire aux patients ou à son entourage que « ce n’est pas grave », « c’est normal pour l’âge » et que les petits troubles de mémoire vont s’améliorer. « On verra cela la prochaine fois… »

    Mal faire c’est, par exemple, associer un anticholinergique pour les petites fuites urinaires et un inhibiteur de la cholinestérase pour un léger trouble de la mémoire. C’est, par exemple, prescrire un AVK chez une grand-mère isolée qui oublie.

    Faire sincèrement et mal adapté, c’est, par exemple, perdre son précieux temps à répéter « quels cachets blancs dans la boîte verte elle prend le midi « parce que de toute façon elle est agnoso-agnosique…

    Il y a bien d’autres exemples. Quelle importance d’en faire la liste ?

    Faire n’importe quoi c’est faire sans référence, sans suivi, sans évaluation. Parce qu’on en a envie ou pas. Parce qu’on le ressent comme tel ou pas. Sur notre seule conscience de la chose…

    Ne pas faire n’importe quoi c’est donner du sens à ce que l’on fait. Et donner du sens ne se limite pas à faire sincèrement, dans un esprit bienveillant.

    En tous cas, ne pas faire n’importe quoi, ce n’est certainement pas opposer de façon manichéenne les « Les gentils testeurs de mémoire et les méchants preneurs de tension ? » parce qu’il n’y a pas non plus de méchants testeurs de mémoire et de gentils preneur de tension.

    Comme pour une prescription d’un morphinique en fin de vie, il n’y a pas de double effet, tout est dans l’intention ! Dans le sens qu’on donne à l’action. Mettre « une étiquette » comme vous le dites sur un syndrome cognitif, ce n’est pas achever la personne âgée. C’est la maladie qui tue, pas le diagnostic. Mettre « une étiquette » c’est permettre d’appréhender la réalité, en conscience.

    Probablement existe-t-il des médecins inspirés à l’intuition redoutable.

    D’autres ont besoin, pour essayer de faire bien, de références, d’outils, d’arbres décisionnels, d’études.

    D’autres ont besoin d’une « étiquette ».

    D’autres ont besoin de donner du sens à ce qu’ils font.

    Science sans conscience…

    Je ne sais pas si j’ai répondu à votre question. J’aurais aimé, moi aussi, préparer une longue réponse bien ordonnée.

    Permettez-moi, à mon tour, de vous poser une question. Tout votre blog dont la lecture est délicieuse repose sur le doute. Jeune médecin à couettes vous vous posez plein de questions et les publiant, vous nous en faites poser aussi.

    Pourquoi, là, en matière de personnes âgées et de troubles cognitifs vous êtes pleine de certitudes ? Le MMS (et par extension l’évaluation gérontologique) ne sert à rien!

  71. Rrr Dit:

    Je n’ai pas de certitudes, mais je peux quand même avoir quelques convictions…

    Je dis qu’à moi, le MMS ne me sert pas, parce qu’il ne change pas ma prise en charge. C’est comme n’importe quel outil : si certains savent l’utiliser et en faire quelque chose d’utile, ce n’est pas mon cas.

    Je dis que vos exemples de n’importe quoi sont effectivement n’importe quoi, mais que ce n’est pas parce qu’on ne fait pas de MMS qu’on fait ces machins là.
    Je dis que je ne prescris pas d’anticholinestérasiques.
    Je dis que tout n’est pas aussi simple que « Il faut faire des tests de la mémoire à tous les vieux, c’est plus rentable et plus important que de prendre la tension ».
    Je dis qu’il faut arrêter de faire croire qu’on se fout des troubles cognitifs si on ne fait pas passer de MMS.

    Et je n’ai pas dit « L’évaluation gérontologique ne sert à rien ». L’extension, c’est vous qui la faites. Le MMS est un test médiocre, bien loin de réfléter une évaluation globale et complète de l’état cognitif de quelqu’un.

  72. Estelle Dit:

    j’ai lu récemment un article sur la détection plus précoce de l’alzheimer avec comme idée qu’il y avait des médocs pour ralentir/stopper la progression… ou alors qu’il y aurait bientôt ? Mes nuits sont courtes et mes études pas bien poussées non plus :o)

    Je m’interroge sur cette différence : là bas le dépistage précoce semblait un enjeu d’importance, ici ça semble inutile ?

  73. Rrr Dit:

    Le problème est qu’actuellement, aucun traitement n’existe dont les bénéfices dépassent les risques.
    Quand de tels traitements existeront, le dépistage précoce sera indéniablement utile.
    Après, tout dépend de qui écrit l’article, et de ses conflits d’intêret…

  74. Medicine Men Dit:

    Mais qu’ on s’ en foute de la maladie d’ Alzheimer … qu’ on les laisse crever tous les vieux … et qu’ on abandonne la vaccination des enfants ca fera de la place … par les deux ages extremes de la vie comme on aime a dire dans le metier mdrr bientot il n ‘existera plus ce metier puisque vu les exposes des un et des autres on peut apparemment le pratiquer avec le jugement d’ un marchand de fruits et legumes au detail … ca fait peur putain ca fait peuuuuurrrrrrr

  75. Léonie Dit:

    En attendant je passe mes journées à taper des dossiers de mdr. Parmi les alzheimer et les grabataires, il y a les jeunes accidentés ou malades. Aujourd’hui : née en 92, neuroblastome polymétastasé, puis, né en 85, tumeur du testicule + métastases pulmonaires et j’en passe, je ne vais pas épiloguer sur les malades de toutes les tranches d’âges. Eh bien chez les jeunes, ça me fait flipper plus que les maladies de la vieillesse qui sont naturelles. Bon ça veut pas dire qu’il faut ignorer les maladies des personnes âgées, mais il faut avouer qu’il y a pas de boulot difficile pour les toubibs dans les autres tranches d’âges.

  76. HariboDoc Dit:

    De la conviction à la certitude, il n’y a qu’un pas. Celui de la croyance…

    Je crois… Je crois que ce que je fais pour mon patient est bon !

    Mais tous les médecins ont cet état d’esprit et un médecin qui ne serait pas dans cet état d’esprit serait un voyou.

    Je n’oppose pas votre état d’esprit et votre prise en charge à la mienne.

    Je dis que pour donner du sens à ce que l’on fait, il est nécessaire d’avoir des outils, des références, un suivi et une évaluation de ce que l’on fait…

    Comme pour toute prise en charge, il faut un départ (un bilan) et il faut que ce bilan soit reproductible et opposable. Le MMS n’est pas merveilleux. Il a le mérite d’exister. Nous verrons plus tard à le changer lorsque la science nous apportera mieux.

    Je ferais un parallèle avec la prise en charge de la douleur. Vos prescriptions reposent sur le pifomètre parce que vous savez quand et à quelle hauteur un patient est douloureux ? Combien de médecins se servent de l’EVA, d’algoplus, de Doloplus ? Non, ils savent …

    Ne changez pas votre prise en charge. Je veux bien croire qu’elle soit bonne. Apportez-y seulement un peu de méthode. Vous savez, comme dans vos récits : une introduction, un corps de texte et parfois (le plus tard possible) une conclusion…

    Quand à dire que tout est « simple » ! L’ai-je dit ? Je crois bien qu’au contraire je suis en train de vous dire le contraire…
    Bien cordialement

  77. Rrr Dit:

    C’est amusant, on retrouve justement à peu près le même genre de débat pour l’EVA…

    http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=48646

  78. Medicine Men Dit:

    et que de debats si utiles quand il suffirait d’ ouvrir un bon bouquin sur le sujet, genre evidence-based avec methodologie a l’ appui …

    mais debattons, debattons … donnons-nous rendez-vous au bistrot du coin on pourra consulter les experts au comptoir, de qui seuls nous manque encore l’ avis…

  79. MG de lande Dit:

    C’est tout le contraire du pifomètre.
    Appliquer une grille (plutot merdique) et un traitement (pas vraiment efficace)à tout le monde sans discernement, c’est ça , pour moi, le pifomètre.
    Prendre le patient avec son histoire de vie, son entourage, son environnement dans un sens très pragmatique (la hauteur de son lit, la présence de tapis,la personne qui lui fait ses courses…..)et la réaction que risque de déclencher la jolie étiquette d’Alzheimer, c’est tout sauf du pifomètre.Mais c’est un savoir et un travail non évaluable et ça emmerde tous les Gentils Quantificateurs. Il y a des choses qui ne peuvent s’évaluer en chiffres, et c’est angoissant.
    Je pratique l’EBM, la lecture critique , je vois si elles peuvent s’appliquer à ce patient-précis. mais après 80 ans, c’est souvent non. Et d’autant plus qu’il n’y a pas d’études sur les patients de cet âge ni de recos précises (cf les statines ou les dépistages: après 75 ans, on fait appel au « bon sens » du médecin pour individualiser la prise en charge. Tiens, tout à coup quand les experts sont secs, le médecin « de base » se retrouve avoir du bon sens. Le problème étant que dans ce cas,aux yeux des experts, il prendra toujours la mauvaise décision, vu que les experts ne voient arriver à eux que les cas où il y a eu problème.Au mépris de tous les cas où le généraliste aura pris la bonne décision)
    Des « histoires de chasse » , on en a tous, on peut se les jeter à la figure. Comme cette dernière patiente, 83 ans, décompensation anxieuse majeure qui piétine sur place toute la journée. Bon MMS quand on arrive à la tester, car la plupart du temps, elle ne répond pas aux questions et ne fait qu’en poser.Si je lui donne des benzo, elle se calme et arrive à manger seule…mais risque de tomber. Si j’en donne pas, l’aide ménagère la retrouve en train de piétiner à côté de la table. Consultation mémoire avec un psycho-gériatre: elle revient avec laroxyl et patch d’anticholinestérasique….pour 48h avant hospitalisation en urgence : coma.
    Dans notre métier, y a des andouilles comme partout.Y a aussi des personnes bien intentionnées qui font des erreurs.
    Quand je dis que pour le généraliste, le MMS est un outil peu performant et à peu près inutile,quand je dis qu’on ferait mieux, en l’état actuel des choses, de mettre des sous dans la prise en charge sociale de la dépendance et non dans des médicaments à l’efficacité médiocre voire quasi nulle, c’est après 15 ans de pratique, en essayant d’avoir un regard critique sur mes croyances et celles des confrères ,et après avoir été jeune gériatre enthousiaste.
    Avec la gériatrie, nous sommes typiquement dans un domaine où prime le travail d’équipe. Mais pas une équipe où certains seraient « plus égaux que d’autres ».Je veux bien entendre des arguments, pas des leçons (d’où me parles-tu?)
    Le problème est que la médecine générale est une sorte de « continent noir » inexploré parce que ceux qui la pratiquent ne peuvent dans le même temps l’exercer et l’étudier. J’ai espoir (idiot?) qu’avec l’informatisation des cabinets nous pourrons un jour faire des statistiques et appuyer sur des chiffres, pour ceux que ça botte, le savoir que nous partageons par notre expérience.
    J’ai aussi espoir que les spécialistes se mettent à la lecture critique. Mais ça, je vois que ça vient: certains cardio (de brousse ou d’ailleurs) et quelques uns des spécialistes avec lesquels je travaille poussent en ce sens.Il faut pousser fort!

  80. Léonie Dit:

    Mme BAINSO refile son somnifère à son compagnon (pas cool), histoire de dormir tous le deux, mais les personnes âgées s’endorment souvent plusieurs fois par jour comme les bébés, pourquoi donc leur prescrire des somnifères, puisqu’en fait ils n’ont pas sommeil de fait?

  81. Medicine Men Dit:

    Leonie je t’ adore. je t’ adore parce que, tu m’ as l’ air hargneuse et d’ une autre epoque, et, ce qui ajoute a ton charme et contribue surement au deux premieres qualites que je t’ attribue, apparemment tu as souffert.

    Cependant, puisqu’ aujourd’ hui a cette heure ci je n’ ai rien a foutre que d’ emmerder le monde je prolongerai mon propos par une critique de ce message abscons que tu nous a fait l’ honneur de rediger.

    Alors ma chere amie, tu m’ as l’ air mais alors completement plongee dans une logique circulaire nihiliste et asurde. Deja,  » de fait  » justifie pour moi ce que je viens de te dire.  » de fait  » =  » j’ affirme, et je dis  » de fait  » pasque tout d’ un coup ca donne un air logique et juste » . non mais serieusement,  » de fait  » ca fair partie des expressions qui meritent qu’ on les envoie a la corbeille. evidemment pareil pour  » de facto  » . voila. sinon … sympa l’ idee de la vieille qui alimente le mec en somniferes … j’ espere ne jamais etre invite a prendre le the chez toi si tu vois ce que je veux dire …

  82. Medicine Men Dit:

    corrigendum:  » absurde « 

  83. Léonie Dit:

    @MM
    Sympa ce que tu dis…. je me suis mal exprimée certes, mais bon, pour faire clair, pourquoi les médecins s’obstinent-ils a vouloir faire dormir les personnes âgées dont le cycle de sommeil est perturbé, par exemple parce qu’ils dorment à n’importe quelle heure du jour. Est ce pour raccourcir leur journée qui leur semble trop longue, surtout s’ils ne font rien d’autre pour la combler ? Alors, au lieu de prescrire des somnifères, pourquoi ne pas accepter le fait que ne pas dormir la nuit (si cela ne cause bien sûr pas de problèmes de santé) n’est pas un défaut, une « faille » ? c’est peut-être tout simplement l’expression du corps, que l’on devrait écouter plus souvent. Mais bien le médecin accède plutôt au désir du patient d’avoir le sommeil d’un Mr et Mme tout-le-monde.

  84. Léonie Dit:

    corrigendum : « Mais bien souvent, le médecin…. »

  85. Medicine Men Dit:

    dormir quand on veut , suggère-t-elle accrochée à son clavier en cette nuit d’août à 1h du matin …

    Bonne nuit Miss Léo !!!!!!! Je vais me pieuter !!!!!!!!

  86. Cat Dit:

    Et ils sont toujours là, ce qui prouve que l’organisme humain est un miracle de résistance !
    Bonne journée à tous.

  87. Dr Viovio Dit:

    Ouaah, très riche la discussion et passionnée. Je crois qu’il y a surtout 2 points de vue qui s’affrontent : les médecins généralistes sur le terrain et les hospitaliers. Alors oui, quand on est MG, on fait parfois avec les moyens du bord. Bien-sûr qu’un MMS ça se fait vite, à domicile. Mais pour quelle prise en charge après ? Je pense effectivement qu’on n’a pas besoin d’un MMS pour se rendre compte qu’un patient est dément. Il faut écouter le patient et son entourage. Et la réponse n’est pas, à mon sens, médicamenteuse. Je suis complètement d’accord avec Jaddo, il faut renforcer les aides à domiciles, préparer et soutenir les aidants. Et tout ça s’intègre dans nos journées de boulot de 12 heures, avec 30 patients à voir tous les jours, avec des IDE libérales débordées, avec les structures de prise en charge éloignées ou trop chères… Alors on fait du mieux qu’on peut. Et peut-être que ça ne correspond pas aux Recommandations, mais je ne crois pas qu’on laisse les patients au bord de la route.
    Ca fait 2 ans que je suis installée, j’ai 31 ans, j’ai donc toujours de belles couettes. Je n’ai fait qu’une fois un MMS, pour une famille inquiète concernant un monsieur de 70 ans. Son problème est surtout une consommation d’alcool exagérée, le MMS était à 29/30, il aime toujours trop le bon vin…
    Nous faisons vraiment un métier formidable !

  88. Medicine Men Dit:

     » renforcer les aides à domiciles, préparer et soutenir les aidants. Et tout ça s’intègre dans nos journées de boulot de 12 heures, avec 30 patients à voir tous les jours  »

    La medecine medicamenteuse est tres simple. Diagnostic, objectifs, medicaments. Ca requiert 10 minutes en comptant seulement le temps avec le malade et le resultat des examens complementaires en main, 20 min de+ avec une evaluation cognitive complete.

    Tchatcher avec les malades et leurs familles, un element passionnant de notre metier, requiert davantage de temps.

    22euro par consultation pour la medecine generale conventionnee cpam secteur 1.

    Viovio travaille 12h par jour. disons de 7h a 19h. peut etre a-t-elle compte le temps du repas. passons. elle voit 30 malades. elle a passe 24 minutes avec chacun.

    a la fin de la journee elle a dans son tiroir 660euro.

    disons qu’elle travaille 5 jours par semaine.

    elle a gagne en 1 mois, apres avoir deduit ses frais professionnels, ses cotisations sociales, et ses impots, 6600 euro. Elle prend 1 mois et demi de vacances par an, son revenu mensuel moyen est de 5775euro.

    avec ses 6600 euro net par mois elle a le privilege de rentrer chez elle a 8h du soir. de vivre une vie privee passionnante avant de se coucher a 23h pour se lever a 6h du matin et recommencer. Ses week ends sont egalement passionnants. Elle peut se payer tous les loisirs qu’elle veut avec ses 5775euro mensuels.

    Elle a 31 ans. Sa perspective d’evolution pour son activite de consultation est de travailler des journees plus courtes a 24min/malade et de gagner moins (genial !), de faire des journees +longues ( on est deja a 12/j genial on va travailler un peu + ! )a 24min/malade et de gagner+ puis d’avoir une vie privee encore +geniale puisqu’alors elle transpire le fric et que le fric va faire son bonheur (logique), ou des consultations plus courtes sur des plages horaires encore longues et atteindre l’apotheose: la medecine generale en flux tendu ! 60, 80, 100 malades par jour cinq jours par semaine, dix mois et demi par an !!!! Quelle merveille!!!! Quel prodige !!!!!!! On a tous commence Medecine pour ca !!!!!!!!!!!!!!!

  89. Medicine Men Dit:

    Allez Cardio de Brousse ponds-nous un petit texte !!! :D

  90. Medicine Men Dit:

    Putain il est sympa ce blog !!!!!

  91. HariboDoc Dit:

    Rrr Dit:
    20 août, 2009 à 22:31
    C’est amusant, on retrouve justement à peu près le même genre de débat pour l’EVA…

    On retrouve ce même débat pour tout l’exercice de la médecine générale…
    Tant que tous les médecins généralistes ne seront pas capable d’accepter les recommandations, d’opposer leur prise en charge à un référentiel, d’évaluer enfin leur pratique professionnelle on assistera à ces guerres d’opposition entre ceux … qui croient.
    Relisez chère Jaddo le fil de cette discussion: la question initiale était sur l’intérêt d’un outil d’évaluation… pas sur ce qu’il convient de faire ou pas, pas sur la qualité de la prise en charge qui en découle.

    Quand au bel argumentaire de MG de lande.
    Il est rempli de vérités. De ces vérités incontestables qui n’appellent aucun commentaire.
    Dommage quand même qu’il se contredise dans son avant dernier paragraphe « J’ai espoir (idiot?) qu’avec l’informatisation des cabinets nous pourrons un jour faire des statistiques ».
    Visiblement il ne sait pas ce qu’est un dossier médical structuré.
    Pour extraire des statistiques (même avec l’informatique) il faut un langage commun, un outil structuré en amont du recueil de donnés, une entente préalable sur des mots, des cotations, des tests….
    Quels critères pourra-t-il comparer s’ils étaient propres à chaque intervenant ? Pour lui la hauteur du lit, pour un autre la distance lit-fauteuil et le MMS pour certains.
    Il veut bien ordonner … mais en utilisant ses outils peut être …
    Dommage aussi que ce bel argumentaire laisse ressentir chez lui un sentiment d’amertume.
    On ne sait plus alors s’il combat un outil ou le souvenir désagréable qu’il en a.

  92. cardiologue de brousse Dit:

    Bon ! bon! d’accord :

    Darling travaille 21 h par semaine au supermarché de  »plubelavieland » , dans une banlieue pas plus naze que chez elle, mais située à 3/4 d’heure de mobylette.
    C’est tout ce qu’elle a trouvé, un CDD de 6 mois – remplacement congé maternité avec grossesse pathologique ( encore une chance !)
    Elle ne connaît son emploi du temps de la semaine que le vendredi de la semaine précédente quand ce n’est pas le lundi matin en embauchant; pratique pour les gamins ! heureusement elle peut compter sur Mme Farid ( surtout depuis que son mari est mort – comme quoi- )
    Elle aurait pourtant préféré plus près,pour éviter la mobylette par temps de pluie, un temps complet pour mieux joindre les deux bouts, un CDI pour être plus sereine, un patron moins peloteur pour …
    Elle gagne 547 euro net par mois ,plus les Alloc et les aides sociales ; ils mangent tous les jours quand même ! mais bon ! pas de quoi mettre du kérosène dans la mobylette.
    Elle sait qu’a 31 ans, elle va avoir du mal maintenant a rebattre les cartes; des fois ça l’angoisse, des fois elle s’en fout; des fois elle regrette d’avoir arrêter son BEP compta pour son premier, surtout pour le résultat – un divorce au deuxième; mais bon! ses fils sont ses soleils et ses vacances à elle…
    Hier elle est allé voir un gynécologue – sa doctoresse a couettes voulait absolument, rapport aux douleurs qu’elle a en fin de cycle – Dr MM qu’il s’appelle, à la frontière de sa banlieue et des beaux quartiers;son cabinet est confortable, oui c’est ça elle l’a trouvé  »confortable » , ça l’a changé du service de l’hôpital; lui, elle l’a trouvé courtois, bien habillé et professionnel, oui c’est ça  »professionnel »
    En se rhabillant elle s’est demandé à quoi ça pouvait ressembler une vie de Docteur comme la sienne…

  93. bobof Dit:

    MM et cardio de brousse. vous écrivez pas mal, c’est un fait. Mais c’est affligeant.
    MM: ton texte reflète ton ignorance. garde au chaud tes points retraites.
    Qd à CDB, ca suinte le populisme niais…désolé.

    Le sujet est pourtant interressant, rappelant au passage que la médecine n’est pas une science.

  94. cardiologue de brousse Dit:

    @ bobof :

    Heureux bobof , qui jamais ne croisera une Darling dans sa cage d’ascenseur sauf si cest la concierge !

    j’aime les critiques constructives…
    avec  »suinte » tu n’avais pas besoin de rajouter  »niais » et  »populisme », ça allait de soi, voyons !
    quant à  »désolé » ça m’a fait rigoler…

    Mais bon ! prend la peine un jour de descendre en bas de chez toi, de traverser le square propret où tu vas faire pisser ton chien ( car tu as un chien bien sur !? ) hasarde-toi là où tu ne vas jamais, derrière le périph’ ou le stade de ton village, et regarde , si tu as des yeux pour voir, et écoute, si tu as des oreilles pour entendre et puis, et puis … écris nous une carte postale de oui-oui land, ça nous fera plaisir à MM et à moi.

  95. cardiologue de brousse Dit:

    Ah flute ! tu as oublié  »misérabiliste » aussi…

  96. Dr Viovio Dit:

    Medecine men, j’adore ton optimisme ! Je vois ce qui m’attend ! Mais franchement, tu es dans le vrai. Je n’ai pas précisé que j’ai un fils de 2 ans et demi, que je vois malheureusement trop peu, qui est plus proche de son papa…

  97. Medicine Men Dit:

    Cardio de Brousse je te trouve susceptible parfois :S

    Bobof, ah Bobof ! Mon ignorance ! Si tu savais … mais tu dois savoir puisque … ton commentaire reflete ta science. A propos, merci d’avoir rappele que la Medecine n’est pas une science. Ta remarque me rappelle aussi qu’ une automobile n’ est pas un lave-linge et qu’ un cretin n’est pas un genie.

    Dr Violette. Hmmm. Je suis dans le vrai. Ca me flatte de le lire. Je ne sais pas ce qu’ est le vrai et je ne sais pas si je suis dedans. Envie de te repondre plus longuement.

    Cardiologue de Brousse, sur le chemin du retour Darling a commence a avoir les boules, pis finalement elle s’est dit qu’ elle n’ etait qu’ une imbecile, qu’ avec son bac -3 a bac -1, ses 21h de travail par semaine, et la responsabilite de scanner les articles a la caisse et d’ approvisionner les rayons c’ etait peut etre comprehensible que Dr Viovio, de qui elle avait lu une partie de l’ histoire sur internet, avec son bac +9, ses 60h par semaine, et la vie des gens entre ses mains touche 8 fois sa remuneration.

    Ca lui a fait du bien la visite chez le confrere Gynecologue, elle s’ est dit  » ouais, professionnel il etait le mec  » … ooops attends.  » professionnel  » . Je me demande comment  » professionnel  » resonne dans l’ esprit de Darling et dans celui de Cardiologue de Brousse.

    Toujours est il que Darling est rentree chez elle, avec une petite sensation qu’ elle n’ identifiait pas comme un fremissement tenu sur le fil entre l’ acceptation resignee de continuer a vivre sa vie de merde et la decision volontaire de devenir plus libre et plus autonome. Elle est alle se coucher apres avoir couche les gosses et s’ est endormie paisiblement pour la premiere fois depuis longtemps.

    Ce soir la Cardio de Brousse m’ a passe un coup de fil, il m’ a dit …  » tu sais ca me fait de la peine la misere du monde  » , je lui ai repondu  » moi aussi  » …

  98. cardiologue de brousse Dit:

    je sais ! je suis trop z’émotif…

  99. Dr Viovio Dit:

    Ah, medecine men, je vais encore te flatter mais c’est exactement ça ! Oui, j’ai bac +9, je bosse 55 h par semaine, j’ai des responsabilités, si je fais une conneries je peux me retrouver avec un procès aux fesses. Mais bon, soyons clair, je fais un boulot que j’adore, j’ai toujours voulu faire ça, je suis très loin d’être malheureuse.
    Cardio de Brousse, j’ai bien compris ce que tu voulais nous dire. Des Darling, on en voit passer tous les jours dans nos cabinets, c’est clair qu’elle a une vie de merde. Certes, à 31 ans je gagne très bien ma vie, j’ai pu m’acheter une maison et une voiture, je n’ai pas trop d’inquiétudes mon avenir et j’ai bien conscience que beaucoup de monde aimerait être à ma place !
    Et je sais très bien que si j’ai pu faire bac +9, c’est parce que j’ai grandi dans le bon mileu, que papa a pu me payer mes études, je n’ai ni une intelligence supérieure ni un don particulier !
    Franchement, je ne me plains pas de mes conditions de travail, j’ai en plus la chance d’être dans une région où les médecins ne manquent pas et où il fait souvent beau, et ce soir c’est exceptionnel, il est 19h10 et ma journée est finie, je vais retrouver mes hommes !
    Merci en tout cas pour ce blog, je deviens accro !

  100. Léonie Dit:

    Dans mon île, j’ai un ami qui a un pote qui gagne bien plus qu’un toubib sans avoir fait bac +9 et il a beaucoup de temps libre. En fait il est maçon de métier et s’est lancé dans l’immobilier, il achète des terrains bien placés, fait contruire des villas, qu’il revend à des prix faramineux. Il est donc possible de bien gagner sa vie autrement qu’en faisant des études longues.

  101. cardiologue de brousse Dit:

    pas de méprise, et contrairement à ce que pensait bobof ( car maintenant ses yeux se sont ouverts ! ) pas de misérabilisme de ma part à l’encontre de Darling, ce serait pêché d’orgueil et de suffisance , ce n’est pas SA VIE qui est de merde , ce sont SES CONDITIONS DE VIE qui sont merdiques parceque non choisies; mais quand Darling passe prendre ses enfant chez Mme FARID , elle sait qu’elle ne s’est pas trompée de vie, mais juste qu’elle aimerait un chemin plus clément; MM l’a mieux dit que moi, c’est ce petit frémissement entre résignation et émancipation qui fait la différence entre les moutons et êtres libres

    à chanter dans sa salle de bain
    Les oiseaux de passage de RICHEPIN ( chanté partiellement par BRASSENS )

    C’est une cour carrée et qui n’a rien d’étrange :
    Sur les flancs, l’écurie et l’étable au toit bas ;
    Ici près, la maison ; là-bas, au fond, la grange
    Sous son chapeau de chaume et sa jupe en plâtras.

    Le bac, où les chevaux au retour viendront boire,
    Dans sa berge de bois est immobile et dort.
    Tout plaqué de soleil, le purin à l’eau noire
    Luit le long du fumier gras et pailleté d’or.

    Loin de l’endroit humide où gît la couche grasse,
    Au milieu de la cour, où le crottin plus sec
    Riche de grains d’avoine en poussière s’entasse,
    La poule l’éparpille à coups d’ongle et de bec.

    Plus haut, entre les deux brancards d’une charrette,
    Un gros coq satisfait, gavé d’aise, assoupi,
    Hérissé, l’œil mi-clos recouvert par la crête,
    Ainsi qu’une couveuse en boule est accroupi.

    Des canards hébétés voguent, l’oeil en extase.
    On dirait des rêveurs, quand, soudain s’arrêtant,
    Pour chercher leur pâture au plus vert de la vase
    Ils crèvent d’un plongeon les moires de l’étang.

    Sur le faîte du toit, dont les grises ardoises
    Montrent dans le soleil leurs écailles d’argent,
    Des pigeons violets aux reflets de turquoises
    De roucoulements sourds gonflent leur col changeant.

    Leur ventre bien lustré, dont la plume est plus sombre,
    Fait tantôt de l’ébène et tantôt de l’émail,
    Et leurs pattes, qui sont rouges parmi cette ombre,
    Semblent sur du velours des branches de corail.

    Au bout du clos, bien loin, on voit paître les oies,
    Et vaguer les dindons noirs comme des huissiers.
    Oh ! qui pourra chanter vos bonheurs et vos joies,
    Rentiers, faiseurs de lards, philistins, épiciers ?

    Oh ! vie heureuse des bourgeois ! Qu’avril bourgeonne
    Ou que décembre gèle, ils sont fiers et contents.
    Ce pigeon est aimé trois jours par sa pigeonne ;
    Ca lui suffit, il sait que l’amour n’a qu’un temps.

    Ce dindon a toujours béni sa destinée.
    Et quand vient le moment de mourir il faut voir
    Cette jeune oie en pleurs :  » C’est là que je suis née ;
    Je meurs près de ma mère et j’ai fait mon devoir.  »

    Elle a fait son devoir ! C’est à dire que oncque
    Elle n’eut de souhait impossible, elle n’eut
    Aucun rêve de lune, aucun désir de jonque
    L’emportant sans rameurs sur un fleuve inconnu.

    Elle ne sentit pas lui courir sous la plume
    De ces grands souffles fous qu’on a dans le sommeil,
    pour aller voir la nuit comment le ciel s’allume
    Et mourir au matin sur le coeur du soleil.

    Et tous sont ainsi faits ! Vivre la même vie
    Toujours pour ces gens-là cela n’est point hideux
    Ce canard n’a qu’un bec, et n’eut jamais envie
    Ou de n’en plus avoir ou bien d’en avoir deux.

    Aussi, comme leur vie est douce, bonne et grasse !
    Qu’ils sont patriarcaux, béats, vermillonnés,
    Cinq pour cent ! Quel bonheur de dormir dans sa crasse,
    De ne pas voir plus loin que le bout de son nez !

    N’avoir aucun besoin de baiser sur les lèvres,
    Et, loin des songes vains, loin des soucis cuisants,
    Posséder pour tout cœur un viscère sans fièvres,
    Un coucou régulier et garanti dix ans !

    Oh ! les gens bienheureux !… Tout à coup, dans l’espace,
    Si haut qu’il semble aller lentement, un grand vol
    En forme de triangle arrive, plane et passe.
    Où vont-ils ? Qui sont-ils ? Comme ils sont loin du sol !

    Les pigeons, le bec droit, poussent un cri de flûte
    Qui brise les soupirs de leur col redressé,
    Et sautent dans le vide avec une culbute.
    Les dindons d’une voix tremblotante ont gloussé.

    Les poules picorant ont relevé la tête.
    Le coq, droit sur l’ergot, les deux ailes pendant,
    Clignant de l’œil en l’air et secouant la crête,
    Vers les hauts pèlerins pousse un appel strident.

    Qu’est-ce que vous avez, bourgeois ? soyez donc calmes.
    Pourquoi les appeler, sot ? Ils n’entendront pas.
    Et d’ailleurs, eux qui vont vers le pays des palmes,
    Crois-tu que ton fumier ait pour eux des appas ?

    Regardez-les passer ! Eux, ce sont les sauvages.
    Ils vont où leur désir le veut, par-dessus monts,
    Et bois, et mers, et vents, et loin des esclavages.
    L’air qu’ils boivent feraient éclater vos poumons.

    Regardez-les ! Avant d’atteindre sa chimère,
    Plus d’un, l’aile rompue et du sang plein les yeux,
    Mourra. Ces pauvres gens ont aussi femme et mère,
    Et savent les aimer aussi bien que vous, mieux.

    Pour choyer cette femme et nourrir cette mère,
    Ils pouvaient devenir volaille comme vous.
    Mais ils sont avant tout les fils de la chimère,
    Des assoiffés d’azur, des poètes, des fous.

    Ils sont maigres, meurtris, las, harassés. Qu’importe !
    Là-haut chante pour eux un mystère profond.
    A l’haleine du vent inconnu qui les porte
    Ils ont ouvert sans peur leurs deux ailes. Ils vont.

    La bise contre leur poitrail siffle avec rage.
    L’averse les inonde et pèse sur leur dos.
    Eux, dévorent l’abîme et chevauchent l’orage.
    Ils vont, loin de la terre, au dessus des badauds.

    Ils vont, par l’étendue ample, rois de l’espace.
    Là-bas, ils trouveront de l’amour, du nouveau.
    Là-bas, un bon soleil chauffera leur carcasse
    Et fera se gonfler leur cœur et leur cerveau.

    Là-bas, c’est le pays de l’étrange et du rêve,
    C’est l’horizon perdu par delà les sommets,
    C’est le bleu paradis, c’est la lointaine grève
    Où votre espoir banal n’abordera jamais.

    Regardez-les, vieux coq, jeune oie édifiante !
    Rien de vous ne pourra monter aussi haut qu’eux.
    Et le peu qui viendra d’eux à vous, c’est leur fiente.
    Les bourgeois sont troublés de voir passer les gueux.

  102. cardiologue de brousse Dit:

    Regardez-les, vieux coq, jeune oie édifiante !
    Rien de vous ne pourra monter aussi haut qu’eux.
    Et le peu qui viendra d’eux à vous, c’est leur fiente.
    Les bourgeois sont troublés de voir passer les gueux.

    no comment !

  103. Anna K. Dit:

    Toutes les familles heureuses se ressemblent mais les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

  104. Medicine Men Dit:

    très touché par le délicat compliment, puis époustouflé par  » Là-haut chante pour eux un mystère profond.
    A l’haleine du vent inconnu qui les porte
    Ils ont ouvert sans peur leurs deux ailes. Ils vont.

    La bise contre leur poitrail siffle avec rage.
    L’averse les inonde et pèse sur leur dos.
    Eux, dévorent l’abîme et chevauchent l’orage.
    Ils vont, loin de la terre, au dessus des badauds.

    Ils vont, par l’étendue ample, rois de l’espace.
    Là-bas, ils trouveront de l’amour, du nouveau.
    Là-bas, un bon soleil chauffera leur carcasse
    Et fera se gonfler leur cœur et leur cerveau.

    Là-bas, c’est le pays de l’étrange et du rêve,
    C’est l’horizon perdu par delà les sommets,
    C’est le bleu paradis, c’est la lointaine grève « 

  105. Medicine Men Dit:

    très touché par le délicat compliment, puis époustouflé par  » Là-haut chante pour eux un mystère profond.
    A l’haleine du vent inconnu qui les porte
    Ils ont ouvert sans peur leurs deux ailes. Ils vont.

    La bise contre leur poitrail siffle avec rage.
    L’averse les inonde et pèse sur leur dos.
    Eux, dévorent l’abîme et chevauchent l’orage.
    Ils vont, loin de la terre,

    Ils vont, par l’étendue ample, rois de l’espace.
    Là-bas, ils trouveront de l’amour, du nouveau.
    Là-bas, un bon soleil chauffera leur carcasse
    Et fera se gonfler leur cœur et leur cerveau.

    Là-bas, c’est le pays de l’étrange et du rêve,
    C’est l’horizon perdu par delà les sommets,
    C’est le bleu paradis, c’est la lointaine grève « 

  106. Medicine Men Dit:

    @Anna K Ce que tu viens de dire est debile mais pire est de colporter une idee de ce genre, infectieuse, comme elle a trouve un relai dans ton psychisme, elle risque d’ accabler quelque malheureux(se) pour qui il ne requerera pas davantage pour sombrer un peu + profond dans le malheur

  107. Medicine Men Dit:

    requerra

  108. Radéchan Dit:

    Heu, c’est café-pouème ce soir ? Entre l’élégance du hérisson et Brassens c’est assaut de belles lettres ?

    :ce message est ironique:

    Sinon je me désole de voir que ce blog part sur le thème habituel de la lutte des classes ; saleté de médecins qui bossent pour le fric, gentilles caissières qui ont fait une année de psycho puis une année de géographie et qui n’ont pas trouvé de boulot « dedans ».

    Moi je m’en fous, j’ai lu au moins un bouquin par jour pendant mes 3 semaines de vacances, et je connais peu de plaisirs supérieurs à celui-là, alors bonne rentrée les posteurs et au plaisir de vous lire !

  109. Léonie Dit:

    Une chose est sûre à l’heure actuelle on n’enterre personne avec ses biens et quand bien même, cela ne sert à rien, on part seul quelque soit notre condition, ce qui remet les pendules à l’heure. le Bonheur, ce sont les instants où on se sent merveilleusement bien, par ce que l’on fait, par les moments passés avec ceux qu’on apprécie ou aime, par beaucoup d’autres choses encore qui ne coûtent rien donc à porté de tous. L’argent n’achète pas le bonheur, il contribue juste à une vie descente. Radechan à trouvé une partie de son bonheur dans la lecture, une passion quoi. Et si le bonheur total etait « la passion » en quelque chose?

  110. Radéchan Dit:

    Et un pull.

    http://i26.tinypic.com/2zjj5ed.jpg

  111. cardiologue de brousse Dit:

    toujours aussi con Radéchan !
    au moins sais tu lire…
    mais quoi ?
    mystère !

    on se fout que tu soit  »désolé » de l’irruption de ce que tu appelles  »la lutte des classes » ( qu’est-ce que tu connais des  »classes » et de leurs  »luttes » ? ) comme thème  »habituel » ( c’est vrai ça ! l’inhabituel thème de l’harmonie universelle t’irait mieux sans doute ? ) dans ce blog siiiiiiiiiiiiiii sympathique car ce n’est pas vraiment le propos quoi que tu penses ( mais penses-tu ? )

    ton  »ironie » ( puisque tu affubles tes propos de ce qualificatif ) sur mon supposé manichéisme social ne fait que révéler en fait celui qui te ronge intérieurement à l’insu de ton plein gré et qui fait de toi un vrai salaud…

    Bon ! c’est vrai MM a peut-être raison: je suis un peu susceptible…

  112. Medicine Men Dit:

    Bandes de tapettes :D

  113. Radéchan Dit:

    De là à oublier de mettre un espace devant deux points !

    Et je jette un voile pudique sur le « tu soiT »…

    Rendez-nous le vrai cardiologue-de-brousse, celui-là est un imposteur, et en plus il est méchant ;(

  114. Radéchan Dit:

    Et grossier comme MM.

    On s’amuse bien, hein ? Je propose de monter un club de poneytes. On dirait qu’on aurait tous un poney femmelle (ou deux, mais avec une poneyte préférée, faut pas déconner merde) et on dirait pourquoi on l’aime, comment on la coiffe, ce qu’elle aime manger, toussa…Pisavec un réglement intérieur, et un truc secret pour se reconnaitre, comme de ne pas mettre de vernis rose sur le gros orteil droit. Ou autre chose. A voir.

  115. Medicine Men Dit:

    :D Je me remets de ma crise de rire et je reviens ….

  116. cardiologue de brousse Dit:

    jusque là Léonie tenait la corde, mais maintenant avec Radech’ en super forme, on ne sait plus…

  117. Léonie Dit:

    La corde? la cordelette plutôt. Et Mme Bainso, elle est où dans tout ça? partie se coucher avec son compagnon furieuse de n’avoir pas eu son movicol et son stilnox?

  118. cardiologue de brousse Dit:

    Ha non ! c’est toujours Léonie en pôle position !
     »mais on couche paaaaaaaaaaaas ensemble  » qu’elle t’a dit la dame !
    écoute Léonie , écoute …

  119. Léonie Dit:

    C’était une précision importante pour elle non? pour éviter le qu’en dirat t-on?, enfin c’est ce qu’elle pense, sinon elle n’aurait rien dit.

  120. cardiologue de brousse Dit:

    c’est très cela Léonie.

  121. Léonie Dit:

    S’inquiéter du qu’en dira t-on à plus de 80 ans, c’est beau, cela voudrait-il dire qu’elle a quelques regrets d’être arrivée à un âge où certains plaisirs ne sont plus possibles? n’est ce pas cardio de brousse?, parce que le palpitant hein, il est pas sûr d’assurer.

  122. Léonie Dit:

    Quoique ce serait une belle mort?

  123. Medicine Men Dit:

    Non ce ne serait pas « une belle mort » . elle t a dit que chez eux c est sale, ca pue, et ils ne couchent pas ensemble.

    next

  124. Radéchan Dit:

    Pis une belle mort, pas sûr que ça existe hein ?

  125. Léonie Dit:

    @MM
    Chez eux c’est sale et ça pue, mais vu l’âge du couple, ça m’étonnerait qu’ils soient capable de faire le ménage. Peut être auraient-ils besoin d’une aide ménagère, mais là c’est un autre problème, c’est le boulot d’une assistante sociale d’évaluer ce besoin s’ils sont seuls ou à défaut de leurs enfants, voir petits enfants s’ils sont proches.

    @Radechan
    Y a pas de lézards, on est vivant? on va mourir un jour à 100%. le plus tard si possible si on aime vraiment la vie que l’on mène. Mourir dans un moment de plaisir quelconque est tout de même plus sympa que mourir de mort violent, par ex. dans un avion qui tombe, torturé, accidenté etc.. Puisqu’on doit tous y passer autant que ce soit soft.

  126. Radéchan Dit:

    Oui. Pareil pour le cancer. On devrait interdire le cancer. Et aussi les accidents de la route.

  127. Léonie Dit:

    Et toutes les souffrances de ce monde aussi.

  128. ES Dit:

    « Sa perspective d’evolution pour son activite de consultation est de travailler des journees plus courtes a 24min/malade et de gagner moins (genial !) »

    Ben il me semble que c’est un choix de vie qui peut se défendre, non ? Ma généraliste ne fait des consultations
    que 2 jours et demi par semaine, je ne sais pas si elle fait autre chose les 2 jours et demi restants, mais vu qu’elle a 2 jeunes enfants elle a peut-être choisi de se mettre à mi-temps…

    En travaillant par ex. à 80% ça laisse 4620 euros de revenu net (si j’ai bien suivi les calculs), ce qui n’est pas vraiment misérable et doit laisser plus de temps pour avoir une vie privée (bon, peut-être que je suis un peu influencée par le fait que je connais pas mal de gens recrutés à bac+8 (+ souvent 2 ou 3 ans de post-doc à l’étranger) et qui gagnent moins de 2000 euros net par mois en début de carrière, et dont certains doivent bien bosser plus de 50 heures par semaine… Certes ils ne sauvent pas des vies, ou alors très indirectement).

  129. Medicine Men Dit:

    ES, il est vrai qu’ on peut evoluer dans plein de direction et/ou de plein de facons. en simplifiant un peu ce que je voulais dire : elle travaille deja a plein temps, a peu de temps libre, et ne gagnera jamais + . Gagner un bon revenu c est sympa, avoir du temps pour en profiter c est cool aussi, avoir une perspective de gagner davantage au fil des annees a venir c est bien aussi. meme raisonnement pour ta generaliste. Rappelons, encore une fois, qu’ un etudiant en medecine touche environ 150 euro par mois en 5eme et 6eme annee, puis devenu Interne, de la 7eme a la 9eme annee, environ 1300 a 2000 euro en comptant la remuneration des gardes.
    Mais bien sur de quoi se plaignent-ils ces encules puisqu’ ils ont la chaaaance de faire un metier meeeeerveilleux et qu’ ils vont s’ en foutre plein les poches apres ?

    tout depend des temperaments je suppose.

    quoi qu il en soit j avais cru jusqu a recemment que Medecine etait une profession liberale. La Medecine Generale est plutot un emploi a economie dirigee.

  130. cardiologue de brousse Dit:

    effectivement, il y a longtemps déjà que nous sommes devenus des salariés de la sécu…
    ( n’en déplaise aux  »libéraux que nous n’aurions jamais du cesser d’être  » de certains de nos plus  »droitiers »syndicats )

    au fait, MM, à combien estimes-tu la juste rémunération de notre noble …comment dois-je dire d’après toi ?
    métier ?
    profession ?
    activité ?
    sacerdoce ?
    passion ?
    vocation ?

    juste pour nous éclairer

    et vous, les autres, à combien ?

  131. cardiologue de brousse Dit:

    1000 ?
    5000 ?
    10000 ?
    15000 ?
    20000 ?
    25000 ?
    30000 ?
    un peu plus encore ?
    ( par mois bien sur ! où avais-je la tête ? )

  132. Gériatre Dit:

    Bonjour,d’abord félicitations pour oser s’attaquer à l’ordonnance. C’est très bien, indispensable, mais je crains que ça ne suffise pas :
    2 ou 3 petites choses pour alimenter la conversation :
     » In frigo veritas  » allez donc voir les dates de péremption.
     » On ne trouve que ce que l’on cherche  » : je pense qu’elle est déjà tombée, qu’elle est dénutrie…
    Enfin il me semble que : elle oublie au fur et à mesure + qu’elle a des réactions pas très adaptées (colère pas très justifiée) + qu’elle ne me semble plus très capable de gérer son traitement (Aloïs, Aloïs…).
    C’est ce que nous appelons une personne âgée « fragile » où tout va très bien Mme la marquise (TA=14/8, examen clinique normal) et qui finit à la surprise générale (!!!) grabataire suite à une fracture du col.
    Vite vite une consultation avec un gériatre me semble s’imposer.

  133. lulu Dit:

    @cardio de brousse:gagner simplement de quoi pouvoir profiter de notre temps libre et élever nos petits sans trop devoir calculer,voilà qui me semble correct..après à chacun son train de vie….
    Perso,je préfère privilégier la qualité à la quantité au niveau consult mais remplacant en rural,la demande est forte et les journées à rallonge…
    Cruel dilemne pour une femme généraliste,qui certes adore son métier mais qui ne veut pas passer à côté de tout le reste…
    Comment vous organisez vous Mesdames??(Messieurs aussi ..je sais bien comme l’organisation des tâches ménagères vous passionne…)

  134. Radéchan Dit:

    Couple de médecins ici.
    Ma femme que sur rdv, 1/15 minutes, mais souvent plus (avec les mamans qui viennent avec un gamin, ou un couple qui ne prend qu’un rdv) donc en moyenne 14 à 18 patients vus sur 3h30 de travail quotidien.
    Moi que du libre (pas de temps perdu avec gestion des appels pour rdv), des fois la course avec beaucoup de monde, des fois plus calme, mais en moyenne 25 patients sur 7h de travail quotidien.
    @gériatre : j’imagine que ton message est au second degré, j’ai beaucoup ri. Si cette patiente a besoin d’un gériatre, aucune patiente âgée n’en a pas besoin ;)

  135. Radéchan Dit:

    Pour 5 journée de W pour ma femme et 3,5 pour moi.

  136. Léonie Dit:

    @ Cardio de Brousse
    Effectivement, il y a longtemps déjà que vous êtes devenus des salariés de la sécu…
    Et l’après sécu…., car elle est vouée à disparaître, les salariés de qui allez vous devenir?

  137. cardiologue de brousse Dit:

    des compagnies d’assurance privées Léonie, c’est déjà en cours …
    il reste cependant une alternative, devine laquelle, toi qui est si perspicace ?

    Au fait ! on est fâché avec les chiffres ?
    j’entends plus les deux cancres du fond…

  138. Léonie Dit:

    Pour les assurances privées, je suis au courant et pour ce qui est de la perspicacité, c’est pas mon cas, (plûtot fataliste) et j’ai pas envie de me prendre le chou ce soir. Alors c’est quoi cette alternative? parce que pour l’instant on parle de réforme de la sécu. , création des ARS.

  139. ES Dit:

    Medicine men: merci pour ta réponse. Effectivement je n’avais pas pensé au côté « revenus qui stagnent »…

    Pour ma généraliste, je suppose que dans quelques années, quand ses enfants seront plus grands, elle envisagera de travailler plus de jours par semaine. Mais bon, elle ne me raconte pas sa vie hein ;-)

    « quoi qu il en soit j avais cru jusqu a recemment que Medecine etait une profession liberale. La Medecine Generale est plutot un emploi a economie dirigee. »

    A ce sujet, il me semblait avoir lu qu’en Angleterre les médecins généralistes étaient salariés… mais gagnaient en moyenne mieux leur vie que les généralistes français (mais je ne sais pas quelles sont leurs conditions de travail).

  140. Medicine Men Dit:

    @cinglant Radechan et diplomate Geriatre, cette patiente a-t-elle besoin d’ un geriatre ou pas ? et de quoi a-t-elle besoin et qui peut le definir ? non, je suis serieux… quels sont les BESOINS de cette vielle dame acariatre, maigre et infantilement/senilement hostile qui stocke des quantites industrielles de medicaments dans ses toilettes et qui vit avec le bonhomme avec qui elle couche pas et avec qui Rrr a apparamment eu une conversation abracadabrante ? Rrr, combien de temps te faudra-t-il encore pour decider d’ arreter un instant le galop de ton Grand Cheval Blanc et apprecier/evaluer la vue ?

    Cardio de Brousse. Grrr. Les deux cancres du fond, hein ???!!!

    Geriatre,  » je pense qu’elle est déjà tombée, qu’elle est dénutrie…  » tu pourrais aussi me lire mon avenir stp ?

    Leonie . Je t’ aime Leonie. Je t’ aime !!!!!!!!!!!!

    ES, merci pour ton merci.

  141. Léonie Dit:

    @MM
    T’a fumé quoi?, le stilnox de Tatie Danielle?

  142. Medicine Men Dit:

    J’ ai du laisser infuser Tatie Danielle elle-meme …

  143. Léonie Dit:

    Pauvre femme!!!!

  144. Medicine Men Dit:

    Oh … Ca c’est une belle mort !

  145. Medicine Men Dit:

    L’Association de protection des vieilles dames cinoques informe les lecteurs que ceci est une fiction et qu’ aucune Tatie Danielle n’ a ete blessee ou assassinee en rapport avec la redaction de ce message

  146. cardiologue de brousse Dit:

    MM devrait déstocker le Stilmox qu’il a chez lui …

    Enfin, je remarque que personne ne s’est mouillé jusqu’à présent pour avancer des chiffres sur l’estimation de la  »juste  »rémunération des médecins

    Radéch’ bosse 3jours1/2 et Madame 5 demi-journées ( si j’ai bien compris )
    comme disait Lulu, la répartition des tâches ménagères est probablement une affaire trop sérieuse pour la confier aux hommes.

  147. cardiologue de brousse Dit:

    A titre personnel, j’ai réussi à me faire interdire de lave-linge à vie tant je mettais de mauvaise volonté à comprendre la complexe selection prélable du linge, exercice redoutable auprès duquel le calcul d’un gradient de pression intra-cardiaque par l’équation de Bernouilli simplifié relève de la franche rigolade.

  148. cardiologue de brousse Dit:

    préalable of course Léonie, pas prélavable…

  149. Léonie Dit:

    Quand on connait son matos et qu’on a appris à s’en servir, y a pas de lézard, pour laver le linge c’est pareil, les hommes ne sont tout de même pas plus bêtes que les femmes non? A moins que…..

  150. Medicine Men Dit:

    Je me reserve de reserver mon idee de la remuneration optimale et me prepare deja a recevoir la reprimande de De Brousse

  151. Léonie Dit:

    J’ai bien compris préalable. Et puis c’est pas un scoop, les hommes pour la plupart ne sont pas branchés tâches ménagères.

  152. Medicine Men Dit:

    Comment disait De Brousse ?  » C’ est tres cela Leonie  » ;D

  153. cardiologue de brousse Dit:

    c’est vrai Léonie, les tâches ménagères sont très sexuées, mais à qui la faute ?

    nous autres pauvres petits mâles, on ne nous a pas préparés à tout cela, et d’ailleurs vous vous précipitez la dessus tellement vite , avant même qu’on ait l’idée d’en faire autant, qu’on a pas le cœur de vous griller la politesse; et puis… quand un de nous s’y mets c’est tout de suite Bocuse Guérard ou Lenôtre…la honte quoi !

    Bref on pourrait dire à l’envers du Castor :  »on ne devient pas mâle , on l’est ! »

    Pouf ! pouf!

  154. cardiologue de brousse Dit:

    laissez moi quand même 5 minutes d’avance avant de lâcher les chiens !

  155. Medicine Men Dit:

    Ca donne envie de les lacher d’ emblee hahaha

  156. Radéchan Dit:

    Ha moi les tâhces ménagères je ne peux pas : je suis hétérosexuuel.
    @Cardiodebrousse : pile poil compris le fonctionnement de nos horaires ;)

  157. Medicine Men Dit:

    eh ho les deux tapettes j’ espere qu’ on ne vous derange pas

  158. cardiologue de brousse Dit:

    Jaddo viiiiiiite un post,
    y’a trop de testostérone sur ce Blog…
    ( ça doit être Léonie qui a une mauvaise influence sur nous )

  159. Medicine Men Dit:

    De preference un post qui mette en scene des gens +jeunes que les deux protagonistes actuels pour varier le plaisir

  160. Radéchan Dit:

    Oué, et avec du cul.

  161. Medicine Men Dit:

    W’e'e’e'e’e'e du cul !!!!!!!

  162. lulu Dit:

    jaddo fais quelque chose!
    on ne les tiendra plus longtemps…

  163. Medicine Men Dit:

    Du cul !!!! Du cul !!!!!

  164. Léonie Dit:

    Elle est raide la moquette qu’ils on fumés

  165. Léonie Dit:

    C’est de la colombienne?

  166. Medicine Men Dit:

    A poil la Colombienne !!!!!!!!!!!!!!!!!

  167. Medicine Men Dit:

    A poiiiil Leoniiiiiiiieeeeeee !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  168. Léonie Dit:

    C’est bien ce que je pensais, elle a été trafiquée

  169. Medicine Men Dit:

    A poiiiiiiiiiiiiiiiiillllllllll!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  170. cardiologue de brousse Dit:

    j’vous jure m’sieur l’juge, j’y suis pour rien !

  171. Medicine Men Dit:

    A poiiiiiiiiil De Brouuuuuuuuuuuuuuusse !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  172. cardiologue de brousse Dit:

    A poil MM ?

    Bôf………

  173. cardiologue de brousse Dit:

    de toute façon on couche pas ensemble…

  174. cardiologue de brousse Dit:

    et Radech’ est hétéro, en plussss…

  175. cardiologue de brousse Dit:

    Ha ! Isabelle, tu nous manques…

  176. Medicine Men Dit:

    Eh ho tu deprimes ou quoi ?????????

  177. cardiologue de brousse Dit:

    Ha! et aussi,
    aimerai vous dire en toute simplicité avant d’aller me coucher ( avec qui je veux ! ) mon plaisir de fréquenter ce blog parfois totalement foutraque , parfois totalement rasoir, parfois totalement jubilatoire, parfois totalement inepte, parfois totalement méchant, et parfois totalement désarmant…
    merci Jaddo , et même quand tu n’es pas là !

  178. Medicine Men Dit:

    Putain on est pas sortis !….

  179. Léonie Dit:

    Les ptits loups (de montagne, de brousse, des champs) se sont calmés, le colombienne s’est dissipée. Revenons à nos moutons, (s’ils ne les ont pas dévorés), Mme Bainso et son compagnon.Ils sont vieux, c’est un état, pas une maladie. Bon, ils ont quelques maladies normales pour leur grand âge, donc les médocs pour ces maladies et des médocs pour le confort pas nécessaires voire même dangereux. Le vrai problème réside dans l’accompagnement de cette vieillesse par des tierces personnes valides. Le maintien à domicile côute moins cher que l’hospitalisation ou la maison de retraite, alors il faudrait se donner les moyens pour qu’il soit correct. La maison de retraite n’est pas à la portée de tout le monde, de plus tout le monde n’est pas capable de vivre en communauté et les personnes âgées préfèrent rester chez elles avec leurs souvenirs ce qui humainement est compréhensible.
    Pour rire, transposons la consultation de Jaddo dans les iles versant propreté. Le sol qui colle, les vieille odeurs……….et les cafards, horreur!!! (Jaddo n’aime pas les cafards, à part ceux de la télé avec Oggy). Viste des toilettes : des cafards morts, ils ont attaqué les médocs. Voyez Mme BAINSO, ils ont périmés ces médicaments, ils ont tué les cafards, il faut le jeter…. Et pour finir : Elle m’a rien mis du tout, à par un insecticide et des pièges à cafards!!!.
    Allez Jaddo, encore pleins de post comme celui là, les ptits loups en raffolent, même s’ils déjantent par moment, ils sont franchement drôles.

  180. Medicine Men Dit:

    Non Leonie, personne n ‘ a a accompagner la vieillesse. Encore une fois envie de me tirer une balle a la lecture de ces quelques mots plombants.

    Ensuite il n ‘ y a pas LE vrai probleme. Il y a un fatras de problemes non resolus dans lequel certains sont empetres

    :D Ceci etant dit tu m ‘ as bien fait marrer avec ton passage  » pour rire  » :D

  181. Léonie Dit:

    @MM
    Quand tu seras vieux un jour, on en reparlera.

  182. Léonie Dit:

    Je m’occupe de ma vieille tante qui à 87 ans et pas question de l’abandonner avec des problèmes. Je suis peut être qu’une conne après tout.

  183. Radéchan Dit:

    Un ange passe…

  184. Medicine Men Dit:

    mais j ‘ en ai rien a foutre de la vieillesse et aucune envie d’ en reparler le miserabilisme ca m ‘ interesse pas

    en revanche si tu t ‘ occupes de ta vieille tante elle a de surement de la chance de pouvoir compter sur toi

  185. Léonie Dit:

    Tu n’aime pas les vieux ou tu as peur de vieillir?

  186. Medicine Men Dit:

    Cette question de psycho de bistro ne m’ interesse pas.

    Et toi? tu as peur de rester malade, garde-malade, et secretaire medicale?

  187. Léonie Dit:

    voilà une manière d’éluder une question de psycho de bistro en en posant 3 autres aussi question psycho de bistro.

  188. Medicine Men Dit:

    C’ etait une provocation Leonie, une provocation.

  189. cardiologue de brousse Dit:

    quelqu’un qui n’aime ni les vieux, ni les chiens, ne peut être foncièrement mauvais…

  190. cardiologue de brousse Dit:

    à la manière de WC.FIELD

  191. Léonie Dit:

    Je sais, t’es le roi de la provoc., alors je réponds de même.

  192. Medicine Men Dit:

    Wais finalement c ‘ est comme d’ hab ici avec toi, le Cardio, et le Rat des champs, on finit tous les 4 par s’ aimer dans une gluante harmonie . beurk.

  193. Medicine Men Dit:

    J’ adore les chiens

  194. Léonie Dit:

    Ouais super gluants en plus on squatte le blog de JADDO comme c’est pas permis, honte à nous. A part cela il y a des petits vieux super sympas qui méritent qu’on s’intéresse à eux.

  195. Medicine Men Dit:

    Putain mais tu me casses les couilles avec tes petits vieux super sympa. J ‘ aime pas ce trip-la tu comprends ?? et en +  » qui meritent qu ‘ on s’ interesse a eux  » tu t’ es prise pour Jesus Christ lui meme ? Mere Teresa ??

    Pardon d’ avance pour ce que je vais dire mais ces remarques la elles sont faites en general par des malheureux a qui personne ne s’ interesse assez, des niais, ou des vaniteux

    si je devais parier je te mettrais dans la premiere categorie. c’ est vrai que c’ est dur la vie quand on s’ emmerde.

  196. Léonie Dit:

    Je savais que tu allais réagir de cette façon. Encore une petite couche sur les vieux?

  197. Medicine Men Dit:

    Non, t ‘ as reussi a me faire taire, ce qui me surprend suffisamment pour me laisser meditatif

  198. cardiologue de brousse Dit:

    puisqu’on nous invite à méditer, que nous apprends d’elle une société par le sort qu’elle réserve aux deux extrêmes de sa matière même, SES vieux et SES enfants ? puisque les uns sont d’anciens autres, et les autres de futurs uns…

  199. Léonie Dit:

    Puisqu’il faut méditer, oublions un peu la dépouille charnelle de l’enfant, du jeune adulte, et du veillard et intéressons nous à son esprit qui peut cacher des trésors. A chacun d’essayer de les découvrir et s’il n’y en a pas, on passe son chemin.
    (Méditation à 2 balles)
    Sans rancune MM?

  200. Medicine Men Dit:

    Vous etes fatigants. Cardio de Brousse qui se prend pour la matiere d ‘ une societe et Leonie a la chasse aux tresors …

    Cardio de Brousse parfois tu dis des sottises. Je te pardonne puisque tu es loin de ne dire que ca

    Leonie, aucun tresor, des experiences. le tresor decouvert c ‘ est la joie que tu ressens quand ces gens te les font partager.

    Ensuite, commencez chacun par respecter a priori tt le monde quel que soit l ‘ age et revenez donner des lecons ensuite

  201. cardiologue de brousse Dit:

    Pffff….
    encore un clone raté de MM ?
    quel suffisance péremptoire auto-congratulatoire
    MM juge…
    MM pardonne…
    MM donne des conseils…
    mais MM tu nous ( collectif ) emmerde !
    Radéch’ sort de ce corps !
    Bon ! nous ( royal ) lui pardonnons z’aussi car de ce gros tas de méchancetés qu’est (? ) MM il nous ( royal encore )est apparu aussi quelques pépites ,quelques flammes vacillantes , quelques fulgurances, quelques vérités qui nous ( royal toujours ) ont illuminé…

    mais n’oublions pas que
     » la vérité est aux toilettes , et elle n’a pas tiré la chasse … »

  202. Medicine Men Dit:

    gros tas toi-meme !!!!! ceci-dit, plagiant Leonie, je soupconnais que tu reagirais comme ca ;) c ‘ est magnifique !!!! que d ‘ amour !!! que de comprehension !!! que d’ HUMANITE !!!!!!!!

  203. cardiologue de brousse Dit:

    n’est ce pas ?

  204. Radéchan Dit:

    des gamins. rien qu’à des gamins.

    :retourne sur doctissimo/sexualité des ados/:

  205. Medicine Men Dit:

    arf on compte sur toi pour nous ecrire un abstract avec les recommandations essentielles

  206. cardiologue de brousse Dit:

    c’est bien ce que je pensais : radech’ est un branleur de poneyte…

  207. Medicine Men Dit:

    Poneytes qui aiment a divaguer dans la brousse et les champs …

  208. Radéchan Dit:

    Oué, mais au moins dans ma campagne y’a plus d’hémoglobine glycosylée que de carboxyhémoglobine !

    :pan dans les dents:

  209. Léonie Dit:

    MM dit :
    Commencer par respecter tout le monde…et revenir donner des leçons ensuite. Tu doutes que l’on en ait?
    Tu oublies le respect mutuel, parce qu’à sens unique, je sens déjà l’odeur de sainteté (que tu détestes), ou de la faiblesse voire de la soumission.

  210. Radéchan Dit:

    Bien dit. En plus c’est un planqué d’hospitalier, il peut rester chaché toute la journée en salle de repos à jouer au ping-pong et il est payé pareil. Oué.
    Quand à ‘DeBrousse, il passe ses journées à faire des écho coeur à des ceusses qu’on ont pas plus besoin que moi, et à remplacer un iec par un autre, pasque l’étude machin III a montré un gain de 0.2 % dans la mesure de bidule faite sur un patient qui fait le cochon pendu. C’est bien simple, je suis le seul à faire du travail honnête. Tiens, rien que ce soir, deux nenfants qu’on m’amènent pasque bon, z’ont juste le nez qui coulôte un peu mais « avec ce qu’on entend hein », ben faut être sûr que ce ne soye pas la grappe aviaire. Ou l’autre, là, j’ai du mal à suivre avec toutes ces grippes que la télé nous invente chaque année. Ben non, c’était pas la grippe aviaire. Quoique ?

  211. Rrr Dit:

    Bonsoir,

    On peut se tutoyer ?
    Vous êtes lourds.

  212. MG de lande Dit:

    http://www.radioifm.com/index.php?fuseaction=emissions_main.ShowEmission&emissionID=186

    Encore une petite couche sur l’Alzheimer.
    Moins drole que les échanges précédents, je l’admets.
    Pis surtout ça pourrait faire réfléchir.

    Petit jeu: c’est qui l’arrière-cuisine dont il est question à un moment?

  213. Ausecoursmonfilsmapprendlavie Dit:

    Jaddo, il y a l’histoire, magnifique. Le fond. L’humanité. Tout ça, quoi. L’humour. Et le style. Nom de dieu, tu écris mieux qu’un Prix Nobel. Je sais, j’en corrige (bon, pas des Prix Nobel, d’autres prix), j’en rewrite. On my ass que je suis.

  214. Rrr Dit:

    Oh, waouh. Heu, vache, merci !

  215. Rrr Dit:

    Ca y est.
    Coup du fil du gériatre de l’hôpital voisin, Mme Bainso vient de se faire poser une hanche toute neuve en urgence.
    Il voulait avoir la liste de son traitement, il savait seulement pour le Stilmox, c’est tout ce qu’elle avait su dire.
    Ils vont essayer de la mettre dans le même hôpital que celui où est M. depuis quelques semaines.

  216. Voyance gratuite Dit:

    C’est vrai que certains patients « connaissent mieux » les marques de médicaments que leur médecin et ne consoivent pas qu’un medecin ne prescrive rien. Mais une autre anecdote m’a fait rire c’est celle de ce professeur parisien qui pratique des prix exorbitant pour ses consultations. Quand on lui demande si ce n’est pas trop, il repond bonhomme: « le chinois qui prend son avion privé pour venir me voir ne viendrait pas si je ne lui facturait que 45 euros! ». J’ai trouvé cela très drôle!

  217. Tine Dit:

    J’ai lu une bonne partie des commentaires laissés suite à ce post (un peu tardivement, car je ne découvre ce blog extra que maintenant), et j’ai juste une seule petite question (pardonnez-moi si vous me trouvez naïve…je ne suis pas médecin, ni même dans une profession médicale) : à 90 ans, est-ce vraiment nécessaire de vouloir absolument leur enlever de médicaments, si ces charmantes personnes ont l’air de très bien vivre comme ça…?

  218. evening dress promgirl Dit:

    Great write-up, I am a big believer in commenting on sites to help the blog writers know that theya?ve added something useful to the world wide web!

  219. fafa Dit:

    Arg… Je remarque le clin d’œil à Jacques Brel… 4 ans après la publication du post.

Répondre