Le petit prince a dit…

26 décembre, 2008

« Les grandes personnes aiment les chiffres. Quand vous leur parlez d’un nouvel ami, elles ne vous questionnent jamais sur l’essentiel. Elles ne vous disent jamais : « Quel est le son de sa voix ? Quels sont les jeux qu’il préfère ? Est-ce qu’il collectionne les papillons ? » Elles vous demandent : « Quel âge a-t-il ? Combien a-t-il de frères ? Combien pèse-t-il ? Combien gagne son père ? » Alors seulement elles croient le connaître. Si vous dites aux grandes personnes : « J’ai vu une belle maison en briques roses, avec des géraniums aux fenêtres et des colombes sur le toit… » elles ne parviennent pas à s’imaginer cette maison. Il faut leur dire : « J’ai vu une maison de cent mille francs. » Alors elles s’écrient : « Comme c’est joli ! »  » (1)

Et mes patients sont des grandes personnes. Aucun doute à ce sujet.

« Alors, comment allez-vous Mme Adulte, depuis la fois dernière ? »
- Ah bah c’est vous qui allez me le dire docteur, regardez ma prise de sang.
- Pas bien ! J’étais à 1,8 de dextro toute la semaine.
- Bah je suis repassée à 4 xanax par jour, vous savez.

Et, parmi tous ces chiffres, entre les culpabilisants LDL, les devins charlatans des « bilans complets », les dodelinants INR, il y a les chiffres rois, les vénérés, les incontournables chiffres de la TENSION.

- « Parfait ! » , j’annonce. Je tente toujours le coup.
- « Combien ? » , on me demande. Ça rate à chaque fois.
- Treizesept, c’est parfait.
- Treizesept ? J’avais quatorzhuit la fois dernière
- C’est pareil, c’est parfait.

Je ne sais pas d’où vient ce culte de la tension.
Pourquoi, de siècle en siècle, de déguisements de docteur en déguisements d’infirmières, d’images en Epinal, le tensiomètre triomphe, indétrôné symbole du médecin.
Les médecins, ils ont un stéthoscope, une sacoche en cuir et un tensiomètre. Et pas de couettes.
C’est comme ça.

La fille, elle vient pour sa tendinite, faut y prendre la tension.
Elle vient pour son rhume qui passe pas, faut y prendre la tension.
Elle vient pour sa cystite bi-annuelle, faut y prendre la tension.
Toujours, partout.
« Y m’a même pas pris ma tension !! », sinon.
« Et ma tension, docteur ? »

Dans ton cul, ta tension. Merde.
C’est idiot.
Ça n’a aucun sens de prendre la tension d’un adulte en bonne santé, dont on a déjà pris la tension quatre mois avant.
Médicalement, ça n’a aucun sens. Ça ne sert à rien. Quand on le fait, on le fait pour l’image. On ne le fait pas pour la médecine.
Ça ne sert à rien du tout.
Ça sert à me faire perdre 5 minutes sur un bout de bras inutile.
Ça sert à m’empêcher de dépenser ces cinq minutes intelligemment.

Et, je vais l’avouer, juste après les roulements de tambours et juste avant les huées du public : des fois, je MENS.
Quand on est dans ces cas typiques et certains de tension-qui-sert-à-rien.

- « Parfait ! » , j’annonce.
- « Combien ? » , on me demande.
- « Treize-sept » , j’invente.

Je l’ai pas entendue, ta tension.
Comment tu veux que de toute  façon elle ait voulu dire quoi que ce soit avec mon brassard posé au dessus des treize couches de manches qui te garrottent déjà le bras comme deux tensiomètres ?
Comment tu veux que de toute façon j’aie entendu quoi que ce soit en posant mon stéthoscope au dessus des quatre couches restantes que tu n’as pas pu remonter ?
Je l’ai pas entendue, ta tension, et je m’en cogne.
Parce que de toute façon elle sera parfaite.

Je te dis treizesept pour que tu sois contente.
La prochaine fois, je te dirai douzesixédemi pour varier les plaisirs.
Tu me diras :  » Oh ? J’avais treizesept la fois dernière ! »

(1) Le petit Prince, St Exupéry

58 Réponses à “Le petit prince a dit…”

  1. Thomas Dit:

    Ahhhhh! Elle est revenue-heu !

    Bon, j’aime toujours autant.

    Ce culte de la tension peut poser pas mal de problèmes en réa:

    - C’est le chiffre rouge la tension?
    - Oui Madame
    - Il a 138/92?
    - Oui Madame, c’est 14 / 9 en langage humain.
    - C’est bien alors! Hier il avait 10/5
    - Non, Madame, c’est mal parce qu’hier il n’avait pas de noradrénaline pour aider son coeur. Là, il triche.
    - …

    5 mn plus tard, la même au téléphone : « Oui, donc a priori, ça va mieux, d’ailleurs il a une meilleure tension, là… »
    - …

  2. Mistinguette Dit:

    Il m’amuse, ton texte, docteur ! Je crois que je vais regarder d’un autre oeil mon médecin quand il s’aventureras à prendre ma tension ! Peut-être même ne pourrais-je m’empêcher de sourire en coin, doucettement, discrètement, comme le souvenir d’un bon moment passé à lire ce post !

  3. lorna Dit:

    ah genial!!! le retour!!!

    et tu crois que je peux dire à mon medecin « oh c’est pas la peine de me la prendre la tension!!!

  4. doclili Dit:

    merci petit papa noël pour mon nouveau post !! (c’est normal, j’ai été très sage, j’ai pris la tension à tous mes patients ;-))

  5. totope Dit:

    jaddo, tu ne connais pas la dernière? le Dr X….s’est fait remplacer dernièrement par un jeune confrère nommé Jésus. Le premier matin, Jésus ouvre la porte sur une salle d’attente bondée de patients déjà impatients, of course.
    Le premier d’entre eux, tout décati, s’avance en fauteuil roulant qu’il actionne au moyen d’une mentonnière. La porte se referme, et quand elle s’ouvre à nouveau, quinze minutes plus tard, c’est un homme debout et fringant qui s’avance d’un pas altier sur deux jambes pleinement fonctionnelles.
    « Alors, il est comment, le remplaçant? » demandent les autres patients
    « bof, comme les autres, il a même pas pris ma tension… »

  6. jiper Dit:

    D’où l’intérêt des appareils non electronique avec prise de tension au stétho qui permettent ce genre de facilité. Autres moments jouissifs, pouvoir fermer les yeux lors d’une grosse fatigue, le temps de l’auscultation pulmonaire(d’autant qu’ils respirent par la bouche et ne parlent donc pas), et quand on déconnecte, juste un petit moment d’auscultation cardiaque, en pensant à toute autre chose (mais non il n’y a rien à votre coeur, je voulais être sûr qu’il n’y avait pas de « ratés »). Ah on est loin de Martin W. et de son humanité !! mais c’est tellement plus vrai!

  7. Babydoc Dit:

    T’as réussi l’exploit de me faire sourire et c’était pas gagné aujourd’hui… Merci!

  8. pauline Dit:

    ah c’est très vrai! Je suis véto nous c’est le stétho… ça sert à rien d’écouter le coeur d’un chien bien suivi qui se gratte ou qui a un problème ophtalmo… mais je le fait quand même sinon c’est pas sérieux lol

  9. annabelle Dit:

    ce que ça fait du bien!!! merci.

  10. anita Dit:

    arf!!!!! Comme l’on dit les autres avant moi, qu’est-ce que ça fait du bien d’entendre tout haut les horreurs qu’on pense tout bas. Juste que chez moi, c’est des petiots, alors c’est dixetdemisix. (presque un nom de petit village gaulois!)

  11. cardiologue de brousse Dit:

    Ha !chouette ! Jaddo est revenue avec la myrrhe et l’encens !
    l’attention c’est dur…

    on a réussi à contourner le problème en cardio depuis qu’on a les MAPA ( mesure ambulatoire de la pression artérielle ), brassard branché pendant 24 heures au patient qui lui prend LA tension ( eh pôv’tach, on parle de pression artérielle quand on est docteur )tous les quarts d’heure jour et nuit , un vrai suplice.
    ça permet de défricher les vrais hypertendus des faux,les sous traités de ceux qui devraient pas l’être du tout, et les emmerdeurs qui surveillent leurs tension toutes les 5 minutes avec leur appareils d’auto- mesure achetés à prisunic et qui font chier leur généraliste parce que ça dépasse les 14/9 de l’OMS ( souvent des enseignants d’ailleurs )
    essayer d’expliquer que le TENSION n’est pas une maladie mais un FACTEUR de RISQUE est une entreprise ardue et périlleuse car on rentre dans le complexe…
    ( à l’inverse les généralistes sont les premiers a nous faire chier à ne pas monter les doses d’IEC et de bêta-bloquants chez les insuffisants cardiaques parce leurs patients n’ont  »que  » 11 de tension )
    bon c’est Noël, la dinde a dû avoir du mal à passer, ou le champagne était pas frais, j’aurais pas dû être grossier avec mes confrères, je manque d’humanité.
    ça ira mieux l’année prochaine!
    bises à tous

  12. Guillaume Dit:

    Je prend un malin plaisir à annoncer une tension de compétition (treizesix en général) à tous les fatigués-déprimés-asthéniques qui sont persuadés que leur déprime-anxiété-clinophilie vient juste « d’une petite chute de tension » (ce qui permet de ne pas voir le reste….)
    Tout est bon pour séparer les notions de « tension nerveuse » et de « pression artérielle » (merci cardiodebrousse :-) ), même des moyens pas très honnêtes (bouh !) .

  13. dJe Dit:

    J’imagine qu’il est inutile de dire quelle partie j’ai préféré dans ce billet. Alors je ne le dis pas.
    Bisous !

  14. Radéchan Dit:

    @Guillaume : +1. Et +1 pour Cardiologue de brousse, expliquer la différence fdr vs maladie c’est coton.
    @Jaddo : tu as bien raison, la mesure de la TA fait partie du folklore du soin, comme des chaussures propres, une poignée de main franche, ou une écriture illisible. Mais lutter contre la représentation de la maladie c’est pire que chronophage, c’est voué à l’échec. Je reprends l’exemple d’un de tes posts, la dame qui voulait ses piqures pour son lumbago. C’est bien plus rapide d’accepter et de lui donner ainsi un prétexte, un alibi, une bonne raison, pour ne plus avoir mal. C’est comme une scène de ménage, le bris de vaisselle y met un terme. C’est une convention. Je le vois dans ma pratique, avec les infiltrations. Je fais de temps à autre du locus dolenti, sur un certain profil psychologique de dcouloureux (heu, tous. presque ;) ), et l’efficacité totale, immédiate et quasi systématique ne lasse pas de me réjouir et de me faire jubiler.
    Pour jargonner comme un ancien fabricant de consoles,
    je dirais que la représentation du process pathologique, de la diagnôse et du soin chez le patient, c’est plus fort que toi.
    Merci et bonne continuation.

  15. mag2 Dit:

    du bon sens, de l’humour… tout ce que j’aime

  16. becel Dit:

    Moi j’aimais bien prendre la tension.
    Quelque soit le motif de la consultation, c’était l’occasion d’un contact intime, bras contre bras, main dans la main.
    On ressentait la confiance ou l’anxiété, une peau sèche ou humide, un pouls qui s’emballe ou qui fait des pauses.
    C’est vrai je trichais sur les chiffres, je regardais le chiffre de la consultation précédente, et je ne décallais que d’une unité à la fois … sauf cas de force majeure.
    Et puis cela me laissait le temps de réfléchir aux plaintes du patient et à mes constatations.
    Parfois, je l’avoue, quand j’étais épuisé, il m’est même arrivé de m’assoupir quelques secondes pendant que la personne regardait l’aiguille cadencer sur l’écran.
    En conclusion, prendre la tension c’est montrer qu’on porte bien attention au malade.

  17. cardiologue de brousse Dit:

    des fois, j’aime bien esspliquer ma médecine à moi à mes patients:
    je leur dit que pour faire un bon cardiaque et avoir un bel infarctus c’est un peu comme le PMU :
    si vous êtes fumeur, avec de la tension et du cholestérol vous avez le tiercé dans le désordre
    si en plus vous êtes diabétique, vous avez le quarté dans l’ordre
    et si de surcroît vous êtes un homme, obèse et sédentaire, dont tous les ascendants sont morts d’infarctus avant 40 ans, vous ne devriez pas être là…
    bon ! y’en a toujours un qui fait le mariole et qui me signale qu’il connait un cousin dont l’ami de sa soeur avait une voisine qui est morte d’un infRactus alors qu’elle était bonne soeur membre de la ligue des joyeux coureurs du lavandou, mais ça c’est fatal, on ne peut rien contre l’exception qui confirme la règle !
    n’allez pas cependant croire que j’essplique tout le temps comme ça, des fois aussi je peux faire mon spécialiste et balancer plein de gros mots médicaux pour faire savant; ça n’est pas que mes patients soient débiles et qu’ils ne comprendraient pas, mais je pense que parfois, c’est justement ce crédit de  »sachant » que nos patients nous accordent qui donnent à nos explications un peu triviales en langage commun encore plus d’impact qu’un discours médical, même simplifié.
    et dans ce domaine particulier pour moi la fin justifie les moyens.

  18. docteursachs Dit:

    Dans la petite ville ou j’ai passé ma première année d’internat, Il y avait un médecin qu’on avait surnommé « quatorzehuit ». La seule chose pour laquelle il était bon, c’était écouter les gens, et pour la plupart, ça suffisait. Pour tous les autres, ils nous les envoyait à l’hôpital, avec un courrier laconique, du type « Merci de recevoir Mme X pour vertiges, TA 14/8″ ou « Merci de recevoir M. Z pour douleur, TA 14/8″.
    Et quand ils arrivaient aux urgences, on se faisait un malin plaisir de leur trouver 13/7 ou 15/9, juste pour les entendre dire « ah ben c’est bizarre passque mon docteur, y m’a toujours trouvé 14/8! »
    Peut être qu’il avait tout compris finalement…

  19. olympe Dit:

    ah ben, je suis drolement déçue. moi qui croyais que prendre la tension restait un des rares gestes humains du médecin, celui où il vous touche et vous regarde vraiment. et qui en plus était drolement contente de mon 12/7 .

  20. dr coq Dit:

    zout, je voulais le faire, ce papier… après tout, la médecine générale, c’est toujours la médecine générale, on on retrouve tous les mêmes problèmes, nan ?

    tant pis, je le ferai quand même !
    écris un peu plus souvent, on s’ennuie, nous, sinon…

  21. Bab Dit:

    Morte de rire ! Ma toubib, ça lui prend quelquefois, on sait pas pourquoi, après une longue revue de détail sur l’évoluion de mes différents maux, brusquement, elle me dit : « Je vais quand même vérifier votre tension ».
    Maintenant ça me surprendra moins ! ;-)

    Bonne année Toubib à couettes (virtuelles) ! Et continuez SVP pour notre plus grand plaisir.
    Bab

  22. docteurjulius Dit:

    très rigolo, je m’y retrouve tout à fait ! et moi qui croyais être le seul à mentir effrontément aux patients.Parfois, la consultation se déroule comme sur des roulettes, on croit s’en sortir sans prise de TA, le patient est déjà en train de remettre son manteau, mais il le fait très lentement avec un petit air perdu et puis il lâche l’air de rien…. »le dr machin me vérifie toujours la tension… » aaarrrrggghhhh c’était trop beau pour être vrai !

  23. yangounet Dit:

    oui, ben alors non… Comment vas tu dépister l’HTA alors? ça arrive , souvent, et même chez les jeunes patients, et en général, ils viennent pas pour leur TA mais pour un rhume, un cystite ou un bouton. Tous les ans, je découvre des HTA toutes neuves et il semblerait que les prendre encharge rapidement et efficacement peut être important pour les susdits patients.

  24. Rrr Dit:

    > Comment vas tu dépister l’HTA alors?

    En prenant leur tension une fois par an ?

  25. yangounet Dit:

    en la leur prenant sérieusement quand ils viennent me voir, même si c’est une fois tous les dix ans. Si je tombe sur un 16/10 et que c’était bon jusque là, je recontrole qques jours/semaines plus tard, si toujours élevé, soit cardio/holter, soit traitement. C’est comme ça pour qu’on découvre une hta la plupart du temps. Mieux vaut pas attendre qu’ils en soient à l’avc/insuff cardiaque/insuf coronarienne. Mais il sera bien difficile de découvrir qq chose que l’on ne recherche pas,hélas…

  26. yangounet Dit:

    c’est comme le diabète ou l’hypercholestérolémie, la plupart du tps c’est normal, mais des fois non. Après on voit. (j’ai pas parlé des mesures diététique toussa, mais bon, on est pas en groupe de pairs , je vais t’alourdir ton drôle blog).

  27. Eric D Dit:

    Premier contact avec mon médecin, je faisais une belle allergie d’origine inconnue et j’étais déjà bien gonflé (genre je ne parlais plus vraiment, je marmonnais). Elle veut me piquer de l’adrénaline (si je me souviens bien) et prend ma tension: « 15-10 t’es pas un peu stressé toi ? ». Ce à quoi j’ai répondu aussi clairement que je pouvais « Vous pensez pas que j’ai des raisons de l’être ? »

    C’est vrai que notre société est obsédée par les chiffres au point d’en oublier leur signification. Les sociétés définissent des « indicateurs » pour les normes ISO puis ne vivent plus que pour les indicateurs. Alors quand on trouve un moyen d’améliorer les indicateurs au détriment de la qualité réelle du produit, on n’hésite pas.
    Dans les banques, c’est pareil. L’ex-patron de la banque Dexia disait à la télévision qu’il ne regrettait pas ses actions parce que jusqu’en septembre tous les indicateurs montraient que la banque avait des liquidités suffisantes. C’est justement ce qu’on lui reproche, de ne pas avoir vu plus loin que ses chiffres foireux. Un vrai manager doit « sentir » son business, pas faire confiance à des chiffres biaisés.

    Quand ma fille avait quelques mois, on nous a accusés de ne pas la nourrir assez parce qu’un de ses chiffres était dans la moyenne inférieure: elle était légère mais très grande et avec une périmètre cranien au maximum. On a eu beau montrer que la maman était grande et mince, que la grand-maman avait le même problème que tjs aujourd’hui elle peut manger comme 4 et rester très très mince mais non, le CHIFFRE a toujours raison.

    Même dans la police, ils subissent le dictat du chiffre:
    http://police.etc.over-blog.net/article-10083745.html

  28. lorna Dit:

    et les medecin qui prescrivent de prendre la tension.. oups la pression arterielle trois fois par jour parce que le patient est à l’hopital… quelque soit son probleme d’ailleurs!

    parfois je lis les prescriptions et je vois : TA par 8h… pour tous les patients… ça veut dire prendre la TA parfois vers une heure du mat selon les services et la charge de travail…
    mmh… meme ceux qui sont là depuis trois semaines et n’ont pas eu un seul probleme de TA? meme pour ceux pour qui de toute façon on ne fera rien de plus que les accompagner dans leur dernier voyage?

  29. maudeste Dit:

    ah la sacro-sainte tension!
    sans oublier :  » ben, docteur, vous me la prenez pas à l’autre bras? le docteur ,y me la prend toujours aux deux bras et y trouve jamais pareil !!! »

  30. Rrr Dit:

    PS Coquien : chouette, je croyais que vous étiez fâché !
    Contente de vous savoir dans le coin :)

  31. DocZFU Dit:

    La prise de la tension, c’est un peu le minimum syndical de la consultation. Cela peut quand même être salvateur devant un patient « très très fatigué » sans aucun autre signe et dont on est intimement convaincu que c’est le moral qui est dans les chaussettes : bon dans ce cas là, faut annoncer un 12/8 ou 13/8 bien sûr. J’ai quand même déjà eu 2 patients qui m’ont répondu quand je voulais prendre leur tension : mais pourquoi docteur, elle est toujours bonne!? Bon, ben une autre fois peut-être.
    J’aime bien aussi les patients qui disent fièrement : Docteur, mon diabète va mieux, j’avais 2,01 et maintenant je suis tombé à 1,99…. C’est cela oui je le vois tout de suite avec vos 10% d’hemoglobine gligli

  32. Mistinguette Dit:

    Premier message de la nouvelle année : BONNE ANNEE JADO !
    Une année pleine de bonnes surprises et de doux voeux réalisés !
    Et que ce blog vive encore longuement !

  33. bonne année Dit:

    Tu peux mesurer la TA carotidienne en cervicale pour en finir avec ces patients qui te la demande !

    Bonne année

  34. Tom Rakewell Dit:

    Moi, je suis le patient inculte. Je ne sais même pas à combien c’est, une tension « normale » et jusqu’à peu j’ignorais même que ça venait par deux chiffres. On me la prend rarement et je déteste le moment où le brassard se serre…

  35. Lled Dit:

    Huhu, cette histoire de tension, ça me rappelle deux trucs qui me sont arrivés. Deux anecdotes pour dire que, des fois, pour le patient aussi, la Tension, c’est gonflant.

    La première n’est pas très marrante. Durant des années, j’ai fait, de temps à autre, des vertiges. Soudain, tout tournait, une sensation d’ivresse m’envahissait ainsi que l’intime conviction que j’allais me casser la gueule si je m’asseyait pas vite fait. Et durant des années, lorsque je me décidais à appeller le médecin parce que, quand même, relou, celui-ci me prenait invariablement la tension pour m’annoncer que, non, elle était un peu basse, mais rien d’anormal. Et pis que bon, mieux vaut ça que de risquer l’accident cardiaque, hein ? …Super, mais pourquoi je fais des malaises comme ça, moi qui n’ai pas trente ans, suis pas trop surmenée, mange environs trois fois par jour, etc ? Aucune idée. Je sais juste que j’ai tendance a avoir une pression un peu basse…

    …C’est aussi la conclusion de l’infirmière de l’hosto où je me remétait d’une opération orthopédique s’étant déroulée la veille. Pas en forme du tout, j’avais appelé pour me plaindre de vertige, ce qui, en position couchée, est assez balaize quand même. On me prend la tension. Le brassard compresse mon bras, la pression redescend… L’infirmière fronce les sourcils et recommence… Une fois encore… Une fois de plus… Et conclu « je vais changer de bras, j’arrive pas à prendre votre tension sur le gauche… » Avant de réaliser ce qu’elle venait de dire et de me regarder bien en face, se reprenant « Mais vous en avez une, hein ! » …genre, je suis vivante ? Ca c’était quand même la bonne nouvelle du jour.

  36. Léonie Dit:

    C’est peut être idiot, ce que je vais dire, mais pour le médecin l’honneur est sauf s’il a détecte une HTA incidemment. Il a fait son boulot, surtout quand le patient décède d’infarctus au supermarché quelque temps après (la veille d’aller chercher ses résultats d’analyses). C’est comme dirait un humoriste dont j’ai oublié le nom « c’est vous qui voyez ».
    Bonne année 2009.

  37. Bruno S Dit:

    Bonne année Jaddo et continue à nous régaler !!!
    Quand tu seras installée, tu t’achèteras tout plein d’appareil d’auto-mesure de tension, que tu prêteras aux patients chez qui tu trouveras des chiffres anormaux pendant 3 à 5 jours…comme ça tu ne seras plus obligée de leur mentir en consulte, pfffffft !!!
    Moi aussi le coup de la tension ça m’a énervé pendant des annnées…c’est maintenant (modestement) ma spécialité !!!

  38. llythie Dit:

    Alors moi j’adore effectivement lire ce qu’on fait tous un peu…(non?)

  39. Olivier Dit:

    Au moins la TA, c’est le dernier geste technique que le médecin effectue de nos jours. Parce que des toubibs qui incisent des panaris ou des glandes de Bartholin, on n’en trouve plus beaucoup dans les pays développés avec des morceaux d’avocats ( et de procès) dedans.
    Genre la toubib à qui ma femme a présenté mon petit…:
    « Il a de la fièvre? Vous avez pris sa température?

    -Ben non, en rentrant du boulot et en fonçant pour venir à la consultation, on n’a pas eu le temps…mais vous allez la lui prendre, comme ça vous verrez bien?

    - Heu… *fait semblant de chercher dans tous ses tiroirs* je crois que je n’ai pas de thermomêtre…zut alors, c’est ballot.

    - Ben, cherchez dans le cabinet de votre associé, il ne travaille pas l’après-midi, vous ne risquez pas de le déranger?

    * la toubib part dans la pièce d’à côté, fait coulisser quelques tiroirs et revient bredouille*
    - Je crois qu’il n’en a pas non plus. » (on remarque ainsi qu’elle n’est plus la seule sans matos, même si avec seulement deux cas c’est pas top pour estimer un test du chi², elle nous laisse inférer qu’elle n’est pas la brebis galeuse mais que c’est la mode ou au moins une pratique répandue de ne plus avoir de thermomêtre-qui-est-bien-bon-pour-les-patients-mais-pas-pour-nous).

  40. mirisa Dit:

    le culte de la tension est très présent aussi parmi les équipes soignantes à l’hôpital:
    combien de fois on m’a demandé « tu peux me prendre la tension là,j’me sens bizarre…? »
    alors bonne fille,je la prends,et:
    -si les chiffres sont normaux (99% des cas),la déception qui se peint sur les visages me ferait rire si je n’étais pas bombardée de questions « t’es sûre ?..c’est pas normal…t’as bien entendu?…et cet appareil,il est pas trop vieux..? »
    -si les chiffres sont un peu trop bas ou trop hauts,j’ai droit à « je le savais! tu vois,travailler dans ces conditions avec une tension pareille??…je suis presque plus malade que ces malades-là qui se plaignent tout le temps!!… »
    alors je mens aussi à mes collègues-qui-me-demandent-la-tension,j’oscille entre 11/6 (« c’est pas un peu bas ça? ») et 14/8 (« c’est pas un peu haut ça? »)
    alors je pensais être tranquille jusqu’à ce qu’on vienne me demander dernièrement « dis,tu pourrais pas me faire un ECG vite fait,comme ça j’aurais une preuve à montrer à mon médecin..il me prend jamais au sérieux quand je lui dis que ça tape là-dedans… »

  41. Guillaume Dit:

    @ Olivier
    Pour le thermomètre, là aussi, je pense que la valeur trouvée n’est qu’indicative… Bon c’est sûr que c’est mieux d’en avoir un, mais c’est vrai que la question n’est pas de savoir si le petit a 37,4, ou 38,54, ou 41,12… Ce n’est pas vraiment le chiffre de la fièvre que l’on soigne, mais plutôt la tolérance. Un gamin qui a 37,2, mais qui est tout bleu avec des frissons, des marbrures, m’inquietera plus qu’un petit avec 40° qui joue est qui sourit, même s’il est un peu « ensuqué »…
    Le test du bisou sur le front (je le fait pour mes enfants, mais j’ose pas au cabinet…) est moins scientifique, mais ne marche pas trop mal.
    Le thermomètre donne une bonne valeur au départ, surtout en cas de doute. Après, on voit bien si un enfant a plus de 39 ° ou moins de 38°, ça ne sert à rien de faire un suivi horaire de la température (à part lui faire un ulcère à l’anus :-(

  42. tony Dit:

    moi, prendre la tension ça me repose. Pendant ce temps, pas de bruit, un simple petit « pschitt » …. Avant de sortir une vérité ou un mensonge …
    tony

  43. TITI Dit:

    En meme temps, quand t es installée, ça doit etre une maniere de selectionner ceux qui te font confiance…
    Moi quand on me la reclame alors que je m en contrefiche et que effectivement ça va me faire perdre du temps pour soigner un autre point bien plus capital, je le dis: aujourd hui ça sert à rien.
    Apres , les chieurs qui ne croient pas le bon docteur avec ses 9 ans d’etudes, il a qu’à aller voir ailleurs…
    Et tien à f… s’il corpote que le jeune docteur il sait pas faire de la bonne médecine: y a trop de patients par médecin, vive ce genre de sélection !!!!

  44. TITI Dit:

    Juste un commentaire de plus:
    ceci dit , je me rappelle d au moins une fois (mais sans doute sur des milliers), ou j’ai pris la ta plus par reflexe et ou ça a payé…
    Je venais d enlever 3 points de suture à un monsieur d un certain age, et ayant le temps de reflechir sur son cas, vu qu il avait un anticholinergique prescrit pour sa prostate, je lui prends sa ta…Et je lui trouve 8, pour un monsieur qui tournait à plus de 12 d’ordinaire…Revérifié et revérifié, vu qu’il se portait à merveille…
    Bref encore un à qui j’ai sauvé peut etre la vie (…) sans qu’il s’en rende compte …En lui arretant son antipipitouteslesquinzesecondes, ce qui ne lui a rien changé de ce coté là au passage…
    Alors, l’exception qui confirme la règle ?…

  45. Patient lambda Dit:

    Consultation chez l’anesthésiste, il me prend la tension, et me demande combien j’ai d’habitude!

    COMMENT SUIS-JE CENSÉ SAVOIR CELA? Je n’ai pas de tensiomètre, je passe voir un médecin quand j’en ai besoin (rarement), et le médecin, si j’en vois un, ne me prend pas forcément ma tension!

  46. jibiti Dit:

    Merci jaddo. Non pas pour ton post sur la prise de tension car tout généraliste pratique cette tensiomètrie relationnelle qui si elle n’a pas d’intérêt médicale peut avoir un intérêt relationnel.

    Merci jaddo pour ton premier paragraphe. C’est un vrai poème, tellement criant de vérité et simplement décrit qu’il n’y a rien à rajouter. Merci.

  47. Rrr Dit:

    Oh, mais c’est pas moi, le premier paragraphe.
    C’est St Exupéry.
    Dans le Petit Prince.
    Qu’il faut lire.
    Absolument.

    Cela dit, la note manquait, elle est rajoutée.

  48. Medicine Men Dit:

    Le Petit Prince c’est un connard. C’est de la merde .

    *****************************************************
    JE PLAISANTE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    *****************************************************

  49. Olympe Dit:

    Oui bah si tu pouvais dire à mon médecin que quand je viens le voir parce que j’ai des problèmes de posture, de douleurs dans le bassin suite à ma grossesse, je m’en tamponne qu’il prenne ma tension que je sais qu’elle est bonne…

    (oui, je découvre cet excellent blog aujourd’hui alors au lieu de travailler, je commente tous les billets ! )

  50. Pikaciette Dit:

    Je découvre enfin pourquoi tous les généralistes que j’ai consultés me prennent la tension, quelque soit le motif de la visite… La prochaine fois, je poserai la question, histoire de voir si j’ai une réponse sincère. ^^

    Par contre, si c’est juste histoire de, j’aurais préféré que dans le service d’urgence où j’emmenais mon bébé de 6 jours, ils évitent de le torturer pendant 5 minutes en essayant d’adapter l’appareil automatique au format adulte pour son minuscule bras. Dès que ça gonflait, il se mettait à hurler de douleur. (Et pourquoi on était aux urgences… heu, une chute de DS sur sa tête pendant l’allaitement, ça peut arriver à tout le monde, hem… couplé à l’angoisse de tous nouveaux parents qui n’ont pas la moindre idée de ce que veut dire « il se comporte comme d’habitude ? » appliqué au truc qu’on leur a refilé sans notice quelques jours plus tôt…)

    (Pareil qu’Olympe, hem…)

  51. Au pays des sorciers et des ours bleus… | PerrUche en Automne Dit:

    [...] son style, son humour, sa façon de pointer nos travers. J’aime bien son indignation. Une de ces notes me trottait depuis longtemps dans la tête. Ma première note sera un hommage à cette grande [...]

  52. Leo Dit:

    Fiévre et température : je plussois que prendre la temperature ça sert souvent à rien. Il y a des gens (moi par exemple) qui bien qu’ayant tous les symptomes febriles (glagla-fécho-ho des papillons bleus-fécho-féfroi) ne réussissent jamais à dépasser 38. C’est vexant à la fin de ne pas etre pris au serieux parce qu’on a la fievre mais pas de temperature !

  53. trouduc Dit:

    De mémoire, et un peu réinterprétée, ce billet me rappelle une histoire « drôle »:

    Dieu, dans sa grande bonté, demande à son fils, jésus, de descendre sur Terre quelques jours, histoire de soulager le Docteur Jean PEUPLU, généraliste exerçant seul dans un désert médical, au bord du burn-out, et qui s’apprête à commettre l’irréparable…

    Jésus se présente donc comme le remplaçant providentiel, qui va permettre au Dr PEUPLU de souffler quelques jours pour réattaquer de plus belle son sacerdoce au purgatoire des soignants.

    Première consultation: Monsieur TAMALOU, vieux patient du Dr PEUPLU, vient pour son renouvellement de JAIDAIGAZ, de DEROUILLMATIN, de PISLANUI.
    Jésus, dans sa toute puissance, impose les mains, et prononce la formule magique  » Va en paix, tu es guéri de tous tes maux ».
    Monsieur TAMALOU, un peu interloqué, grommelle et paye, puis va s’en jeter un petit au troquet, histoire de voir les copains en ce jour de marché aux bestiaux. Il y rencontre son vieux pote, Mr JYAIDROI, qui lui demande: « Alors, il est comment le remplaçant?  »
    « M’en parle pas, y l’a pas renouvelé mes traitements, y m’a pas déshabillé, et Y M’A MEME PAS PRIS LA TENSION »

  54. Hisoka33 Dit:

    Vécu : Prise de tension du médecin

    Moi : Au fait, pourquoi les médecins mesurent toujours la tension au niveau du bras ?
    Docteur : Ah, si vous voulez je peux vous la prendre au cou, mais ça marche qu’une fois.

  55. liléa Dit:

    Je découvre ton blog.
    J’aime beaucoup l’humanité qui s’en dégage. Vraiment.
    J’ai adoré les 4 médecins de Winckler. Et je retrouve un peu de tes mots.
    Ici.
    Bref.
    Si je réponds précisément à ce post (alors que j’ai lu tout les suivants) c’est parc que personnellement il m’interpelle.
    Il y a 3 ans je suis allée chez mon généraliste pour 1 problème de mycose au pied. Je ne vais jamais chez le toubib. Jamais. Je n’ai aucun problème de santé.
    Mycose de pied. Il prend ma tension. Blanchit. Me demande de me calmer (euhhh j suis très calme je viens pour 1 pb de pied docteur).
    20.9
    17.8 après repos de 10 minutes.

    Ça sert vraiment à rien de prendre la tension des patients ??? Pas d’accord !

  56. Les mots des autres | Journal de bord d'une jeune médecin généraliste de Seine-Saint-Denis Dit:

    [...] http://www.jaddo.fr/2008/12/26/le-petit-prince-a-dit/ [...]

  57. Linoa Dit:

    Sisi, la tension chez l’adulte sain ça a une utilité je regrette: soit une éleve infirmière avec un tensiomètre et un badge du telethon. Soit un hall blindé d’hôpital. Résultat: 400 euros :)

  58. pseudomiro Dit:

    J’ai longtemps eu une tension « un peu faible », c’est ce que les médecins me disaient.
    J’etais un peu dubitative, moi je me sentais en pleine forme, j’etais là juste pour le certificat médical.
    Il y a peut-etre cinq ans, quand j’ai commencé à faire des malaises régulièrement et que je suis allée voir Doc parce que je me sentais vraiment pas bien, pour la première fois, j’avais une tension « parfaite ».
    Là je suis passée carrément sceptique.
    Mais bon… C’est vous les sachants ! Alors l’année dernière, une bonne gastro classique, un arrêt maladie… J’en suis ressortie en disant « tu te rends compte, il m’a même pas pris ma tension !! ».
    (où le serpent se mord la queue)

Répondre