Consternom

25 novembre, 2007

Consultations de traumato.

J’accompagne mon interne, qui assure les consultations. Beaucoup de post-op. On regarde les radios de départ, on regarde les radios de contrôle, on regarde la cicatrice qu’elle est belle, on regarde la mobilité des gens qu’elle va revenir petit à petit.

Une très vieille dame attend sagement son tour, sur son brancard, dans le couloir.
Enfin, « sagement » est un euphémisme. On dirait une petite momie. Elle fixe le plafond en silence, parfaitement immobile, les bras croisés sur sa poitrine. Qui se soulève un peu de temps à autre, histoire de montrer qu’elle n’est pas tout à fait encore morte.

La secrétaire arrive paniquée dans le bureau de mon interne, les bras chargés de deux énormes dossiers en carton qui débordent de partout.
C’est le tour de Mme Momie. Sauf que des dossiers au nom de Mme Momie, il y en a deux. Jeanne ou Bernadette, sensiblement le même âge, et, pour une raison obscure mais probablement rigolote qui m’échappe encore, il est impossible de savoir quelle Mme Momie attend dans le couloir.

Branle-bas de combat.
Elle a appelé la secrétaire qui a pris le rendez-vous, et qui n’a ni prénom, ni date de naissance.
Elle a essayé d’appeler la maison de retraite de Mme Momie, sans succès.
Quelqu’un suggère d’appeler le chirurgien qui s’est chargé de l’opération, au cas improbable où il ait soigneusement rangé l’information inutile dans un coin de sa mémoire.
Quelqu’un suggère de regarder les antécédents chirurgicaux dans les dossiers, et de les comparer aux cicatrices de la dame. Pas de chance, deux cols du fémur, tous les deux à droite.

Ensuite vient le défi : raconter la suite de l’histoire de façon pas trop théâtrale, et de façon pas trop « Je-suis-la-reine-du-monde-et-tout-le-monde-est-un-con-sauf-moi » ; ça va être difficile.
Je me suis levée, je suis sortie dans le couloir, je me suis penchée sur le brancard de Mme Momie.
- Mme Momie ? Dites moi, c’est quoi votre prénom ?
- Jeanne, répond Mme Momie.

Voilà voilà…

11 Réponses à “Consternom”

  1. AnA-l Dit:

    Ce coup ci, tu as prit le temps d’ecouter la reponse :p

  2. Rrr Dit:

    Ca va, c’était pas trop trop long ;)

  3. lutti_and-cie Dit:

    Excellent!
    Comme tous vos articles, d’ailleurs, que je lis en me régalant, car ils font un bien fou.
    Je vous ai découvert en passant par le blog de Ron l’infirmier, et je n’ai pas été déçue du voyage.
    Merci encore pour votre prose :)

  4. Rrr Dit:

    Merci beaucoup de votre message :)
    Les encouragements que je reçois en commentaire sont toujours à la fois un plaisir et une surprise renouvelés…
    Je suis allée jeter un oeil sur le blog de Ron, que je ne connaissais pas, et je ne me suis trouvée nul part, vous êtes sure de ne pas vous tromper de blog ?

    Et merci encore à vous :)

  5. Pat La Fourmi Dit:

    Et oui pourquoi faire simple….C’est bien entendu la première idée qui vient à l’esprit à la lecture de l’article, du coup je m’étai persuadée que cette pauvre momie ne parlait plus!

  6. Rrr Dit:

    Oui, c’était tout simplement surréaliste.
    Et encore, je suis presque sure que la scène a été encore plus surréaliste que ça, et que le débat s’est déroulé DEVANT la patiente qu’on avait sagement garée dans la salle de consultation, et que quelqu’un a VRAIMENT soulevé la couverture pour regarder les cicatrices sur sa jambe avant même d’essayer de lui adresser la parole.
    Mais ce serait vraiment trop beau pour être vrai, j’ai préféré penser que ma mémoire enjolive, et j’ai fait la version light…

  7. LEJEUNEMÉDECIN Dit:

    AH enfin une nouvelle histoire. Il est 23h56, il se fait tard et faim. C’est la fin de journée; une bien belle journée d’ailleurs. La lecture de ce blog, deux histoires en plus pour le même prix ( oui je suis un peu en retard) termine très agréablement cette journée. Vous ne vous lassez pas de ces encouragements, nous ne nous lassons pas de ces encouragements car nous encourageons quelques minutes de bonheur dans ce monde de brutes. Demain est un autre jour. Ah non demain est aujourd’hui… Et bien demain sera, à n’en point douter, une belle journée

  8. lutti_and-cie Dit:

    Oui, je me suis trompée de blog, ce n’est pas celui de Ron, mais je ne sais plus lequel. Si celui de Ron me revient en mémoire, c’est que je suis passée par là dans la cascade de liens qui m’a menée jusqu’à vous.
    Bonne journée :)

  9. Tam Dit:

    je sentais la chute venir, mais c’est excellent qd mm ! honte à l’hopital…

  10. Karen Dit:

    mdr, pkoi faire simple…

  11. Un pharmacien qui aime ce que vous êtes Dit:

    Vous n’êtes pas comme les autres et vous pensez avant tout au patient. Ça fait du bien et c’est aussi pour ça qu’on vous aime.

Répondre